Chusonji et la salle dorée Konjikido

Aala 11 mars 2018 0
Chusonji et la salle dorée Konjikido

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le Chusonji et son bâtiment doré, Konjikido, est un lieu chargé d’histoires qui vaut plus que le détour dans la préfecture d’Iwate.

Avec le Takkoku no Iwaya, le Motsuji, le Chuson-ji (中尊寺) est l’un des incontournables de la ville de Hiraizumi, si ce n’est même son attraction principale, notamment pour son bâtiment doré bien préservé, le Konjikido !

Bref historique de Chusonji et Konjikido

Situé au sommet d’une colline nommée Kanzan, il a été fondé en 850 par Ennin, un moine associé au grand monastère Enryakuji et abbé de la secte Tendai. Ennin est aussi célèbre pour avoir répertorié, avec beaucoup de détails, ses voyages et l’étude du Bouddhisme sur le continent.

Il faut ensuite remonter au début du 12ème siècle pour trouver les traces du premier seigneur Oshu Fujiwara : Kirohira, qui a commencé la construction d’un complexe de temples et pagodes sur le même site allant jusqu’à 40 salles et pagodes et plus de 300 résidences pour les moines.

Kiyohira voulait que Chuson-ji soit un lieu pour apaiser les esprits des morts, amis ou ennemis, lors de conflits amers qui avaient eus lieux dans le Tohoku lors de la seconde moitié du 11ème siècle. Ainsi, tous les voyageurs, quel que soit leur statut, qui se rendaient à Chuson-ji seraient, eux-aussi, accueillis affectueusement par les Bouddhas et bénéficieraient équitablement des mêmes préceptes des bienfaits du temple.

Hiraizumi a, par la suite, prospéré pendant plus d’un siècle mais le conflit entre la cour impériale de Kyoto et le régime émergent de Minamoto no Yoritomo à Kamakura entrainera Hiraizumi dans de grands changements.

Quand Minamoto no Yoshitsune, frère cadet et ancien général de Yoritomo, se brouilla avec son frère aîné, il s’enfuit vers le nord jusqu’à Hiraizumi, mais peu après son arrivée, son protecteur Hidehira tomba malade et mourut. L’héritier de Hidehira, Yasuhira, ne pouvait ou ne voulait pas faire face à la pression de Yoritomo pour remettre Yoshitsune, et au début de 1189 il attaqua le général fugitif, le forçant à se suicider. Mais cela n’a pas suffi à apaiser Yoritomo, qui a attaqué Yasuhira et a fait tomber le rideau sur la dynastie Oshu Fujiwara, qui a duré un siècle.

Les destinés de Chuson-ji ont changé radicalement dans la période suivante de Kamakura. En 1337, le feu détruisit beaucoup de salles, de pagodes et de trésors du temple. Toutefois, plus de 3 000 trésors nationaux et biens culturels importants ont survécu, dont le principal est le Konjikido (金色堂), la petite salle dorée d’Amida qui fut la première structure désignée trésor national japonais.

Le Konjikido, achevé en 1124, est la seule structure du 12ème siècle à avoir survécu dans sa forme originale à Chuson-ji. Cette petite salle est dédiée à Amida Nyorai (le Bouddha de la Lumière Infinie) et à part le toit, elle est couverte de feuilles d’or à l’intérieur et à l’extérieur.

Une visite importante pour comprendre la région

Clairement, en visitant le Chusonji on peut avoir accès à une meilleure compréhension de la région du Tohoku et notamment de la zone qui concerne Iwate. Tellement de choses se sont déroulées dans les environs qu’on ne peut les ignorer si on veut comprendre un peu plus en profondeur la culture et l’Histoire locale.

Le Chuson-ji est un temple vraiment agréable à visiter puisqu’il est entouré de beaucoup d’arbres et de verdure, au cœur d’une forêt relaxante, loin du bruit, loin de tout. Les différents bâtiments et leurs dispositions permettent de faire une balade dans l’Histoire du Japon dans un cadre sublime, même en hiver lorsque la neige a pris possession des lieux.

Le Konjikido est de toute beauté, clairement, mais dommage qu’il soit derrière une vitrine sans possibilité de le prendre en photo (ce qu’il faut bien sûr respecter). S’il a été protégé de la sorte c’est tout simplement pour qu’il ne se détériore pas plus et qu’il soit préservé le plus longtemps possible. Vous pouvez en voir des photos sur le site officiel du temple par ici: http://www.chusonji.or.jp/en/precincts/konjikido.html

Comment se rendre au Chusonji

Depuis la station de Hiraizumi, en prenant un bus vous y serez en seulement 5 minutes, environ 10 minutes si vous prenez le « Loop bus » qui s’arrête au niveau des principales attractions de la ville.

De mars à début novembre il est ouvert de 08H30 à 17H00, puis de 08H30 à 16H30 de novembre à février. L’entrée est de 800¥ (500¥ pour les lycéens / 300¥ pour les collégiens / 200¥ pour les primaires).

Définitivement LE lieu à visiter absolument à Iwate pour comprendre un peu mieux l’Histoire locale et découvrir un temple dont la beauté est faite de bâtiments qui le constitue mais aussi de la nature qui l’entoure.

Retrouvez le Chusonji sur Google Maps

Adresse : Koromonoseki-202 Hiraizumi, Nishiiwai District, Iwate Prefecture 029-4102

Site Internet : http://www.chusonji.or.jp/en/index.html

Leave A Response »