Bilan 2018 … une année riche

Aala 11 janvier 2019 0
Bilan 2018 … une année riche

On est au début de 2019 et le temps est donc venu de faire le bilan de 2018, de ce qu’elle m’a apporté et de poser les objectifs pour la nouvelle année qui commence.

Alors que beaucoup de personnes aiment à faire leur bilan annuel en fin d’année, je préfère attendre le début de la suivante pour faire ce point, une fois que tous les jours se sont écoulés et que les premiers levers de soleil nous ont fait entrer dans un nouveau cycle de 365 jours.

Le mois de janvier est souvent un mois de bilans, aussi bien d’un point de vue personnel que professionnel. D’ailleurs au moment où j’écris ces lignes j’ai pris une pause sur la comptabilité de mon activité professionnelle. Et oui, dans quelques semaines il va me falloir aller au centre des impôts déposer ma déclaration de revenus pour l’année 2018, comme je le fais tous les ans. Mais avant ça, parlons de ces 365 jours qui se sont écoulés.

Quelques chiffres pour commencer

Parce que dans un bilan cela fait toujours bien de mettre des chiffres, et même si on peut leur faire dire ce que l’on veut, voici quelques données qui concernent plus le blog et les différents réseaux sociaux associés :

  • Nos vidéos ont réalisé plus de 210.000 vues en cumulé, ce qui est excellent pour une première année

  • Le blog a connu plus de 2,8 Millions de visites en 2018, un record pour ce dernier

  • Vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre sur les réseaux sociaux

Mais bref, ne nous attardons pas plus longtemps sur les chiffres, allons plutôt voir ce qui s’est passé en 2018 et ce que devrait nous réserver 2019.

La famille … une priorité

J’ai terminé 2017 en Tunisie et j’ai commencé 2018 en Tunisie, en famille, avec ma femme, mon bébé, mes parents, mes frères et sœur, cousins et cousines, oncles et tantes et ça, ça fait un bien fou ! Il n’y a rien de plus important que la famille et c’est toujours bien de passer ce genre de moments tous ensemble. Un bon mois en Tunisie qui m’a permis de recharger les batteries avant de revenir au Japon.

Et en cette année 2018, j’ai décidé de passer encore plus de temps avec ma famille, que ce soit ma femme, mon bébé ou encore ma belle-famille. Ce sont des choses que je ne partage pas avec vous sur les réseaux sociaux ou sur le blog parce que j’estime que ce sont des moments de ma vie privée et que ma vie privée doit rester privée. Je sais que la tendance aujourd’hui sur les réseaux sociaux est de tout montrer, tout exposer, que ce soit ses enfants en bas âges, sa femme, sa famille, … pour faire plus de Likes, mais je refuse et je refuserai toujours de « vendre » ma vie privée pour quelques « pouces bleus » supplémentaires et je sais que la grande majorité d’entre vous comprenez et respectez cela. Quoi qu’il en soit, en 2018 j’ai bien profité de ma famille et 2019 sera sur la même tendance.

Plusieurs voyages dans le Japon

Comme souvent, j’ai profité de ma présence dans l’archipel nippon pour voyager dans divers endroits, à la découverte de choses que je ne connaissais pas encore. Et la liste a été belle et chargée :

  • Pour la troisième fois je suis allé (re)découvrir la préfecture de Shimane

  • J’ai découvert, pour la toute première fois, la ville de Chichibu et j’en ai réalisé son pèlerinage sur 105 km à pied !

  • Je suis parti à l’exploration des préfectures de Shizuoka et Kanagawa, dans l’optique de la coupe du monde de rugby 2019

  • J’ai voyagé en bus à travers la route du dragon, la célèbre Shoryudo.

  • J’ai exploré divers endroits du Japon en famille et testé, par exemple, du Glamping pour la première fois.

Je vous parlerais de toutes ces expériences dans les semaines à venir, aussi bien au travers de billets de blog que de photos que je vais partager sur mon compte Instagram ID @UnGaijinAuJapon.

Je me suis, encore une fois, retrouvé à passer à la TV, sur la NHK, en prime un vendredi soir du mois de décembre, dans une émission au cours de laquelle j’ai présenté le temple 22 du pèlerinage de Chichibu à deux personnalités Japonaises.

3 retours en France, une première

4 ans que je n’étais pas rentré en France, pour diverses raisons et en 2018 j’y suis retourné trois fois en quelques mois, essentiellement pour le travail et bien sûr pour voir la famille.

Même si je me suis habitué à la vie au Japon et que je ne me vois pas revenir vivre en France, pour le moment (on ne sait jamais ce que le futur nous réserve), ces retours en France m’ont fait un certain bien en soit et c’est toujours un plaisir de revoir dans amis de longue date, ceux avec qui j’ai grandi, avec qui j’ai étudié à la fac, ceux rencontrés autour du monde durant des voyages ou même à travers ce blog …

Et puis, ces retours en France m’ont permis de mettre en place certains projets sur lesquels je travaillais depuis longtemps et dont je vous parlerai plus tard au cours de l’année 2019.

La vidéo, la vidéo, la vidéo, la vidéo ….

Comme vous avez pu le voir, cette année 2018 aura marqué l’arrivée, en fanfare, du format vidéo sur « Un Gaijin au Japon » et comme vous avez pu le constater, ce sont des vidéos qualitatives aussi bien en terme de contenus que d’images.

Il faut avouer que l’arrivée de Lucas dans l’équipe, qui s’agrandit aujourd’hui, et qui est cinéaste de profession, permet de produire des vidéos qualitatives avec des contenus et formats que vous ne voyez nul part ailleurs.

Toutes nos vidéos sont disponibles ici et je vous invite à les regarder et les partager autour de vous : https://www.facebook.com/pg/agaijinjapan/videos/?ref=page_internal

Une pause « imposée » sur Cap 10.000 Japon

Vous êtes nombreux à me demander où en est Cap 10.000 Japon, mon tour du Japon à pied. Pour diverses raisons, que je suis en train de solutionner et sur lesquelles je m’exprimerai plus tard, j’ai été contraint de mettre Cap 10.000 Japon en pause en 2018 mais ce projet se terminera prochainement et ira à son terme, comme prévu, même si parfois quelques imprévus peuvent entrer en compte. La vie n’est jamais un chemin tout droit et parfois on doit se détourner de notre tracé initial pour mieux y revenir.

Pour le moment j’ai marché 6.223 km au travers de 28 préfectures. Il me reste donc au moins 19 préfectures à parcourir à pied et je pense que je dépasserais largement les 10.000 km. La prochaine étape, dont je vous reparlerai prochainement sera le pèlerinage de Shikoku (88 temples, 1.200 + km à pied).

2019, une année encore plus riche

Au moment où je vous écris ces lignes ce ne sont pas moins de quatre vidéos qui sont prêtes à être diffusées et qui le seront prochainement, pour trois formats différents.

En 2019 on va accentuer la production de vidéos de qualité pour vous faire découvrir différents aspects du Japon, sous des angles que vous ne verrez nul part ailleurs. Nous avons d’ailleurs, avec Lucas, commencé à travailler sur deux autres formats de vidéos qui arriveront au cours de l’année, si tout va bien.

En parallèle à cela, je vais continuer avec la photographie et je vais alimenter encore plus mes deux comptes Instagram :

Bien évidemment Cap 10.000 Japon va prendre une place importante dans cette année particulière qui va voir le Japon accueillir la coupe du monde de rugby en septembre / octobre et à laquelle je vais essayer d’assister dans une ville qui m’est chère : Kamaishi. Mais ça, je vous en reparlerai prochainement.

D’ailleurs, un des objectifs, qui devrait être atteint d’ici à l’été 2019, sera de terminer de visiter toutes les préfectures du Japon. En effet, pour le moment j’ai voyagé dans 45 préfectures sur 47, il ne m’en manque, donc, plus que deux.

D’un point de vue professionnel, mon activité a accéléré son développement en 2018 et se porte bien. L’arrivée de Lucas a permis à celle-ci de prendre de nouvelles perspectives et l’année 2019 devrait nous permettre de confirmer ce que nous avons commencé à faire ensemble jusqu’à maintenant. Je vous en parlerai plus en détails prochainement sur le blog.

Pour ce bilan j’aurais pu vous parler de beaucoup d’autres choses, mais j’ai préféré faire un choix et me concentrer sur les points essentiels. Comme vous pouvez le voir, 2018 a été riche et maintenant il me faut faire encore mieux en 2019. Je profite de ces quelques lignes pour vous souhaiter une excellente année 2019, pleine de belles choses pour vous et vos proches et qu’elle soit meilleure encore que 2018. Peut-être nous verrons nous au Japon.

Leave A Response »

Comments links could be nofollow free.