Bijin Bayashi, la forêt des belles filles à Tokamachi

Aala 26 novembre 2018 0
Bijin Bayashi, la forêt des belles filles à Tokamachi

Il existe une forêt des belles filles au Japon, la célèbre Bijin Bayashi localisée dans la ville de Tokamachi. Avec ses hêtres aux formes similaires on se perd aisément dans cet espace de beauté naturelle.

Le Shinrin Yoku, cette activité qui consiste à prendre un bain de forêt, fait un tabac au Japon et est une tendance forte. Normal, me direz-vous, vu la relation qu’ont les Japonais avec la nature mais aussi le nombre de superbes forêts qui composent le territoire nippon. Entre Yakushima, Shirakamisanchi, Shiretoko et autres il y a de quoi faire. Et parmi les plus belles forêts japonaises, selon moi, se trouve Bijin Bayashi (美人林), la forêt des belles filles.

La forêt des belles filles, des beaux hêtres japonais

Au cœur des années 1920, dans la ville de Tokamachi, la forêt de hêtres locaux avait été rasée pour transformer les arbres en charbon. Le résultat fut que la zone devint plate et vide de tout arbre. Après cela, les locaux décidèrent de planter à nouveaux des hêtres. Ils furent plantés tous en même temps et ceci va jouer un rôle important dans la forme que va prendre cette forêt qui va devenir Bijin Bayashi que certains comparent avec la forêt de bambous d’Arashiyama à Kyoto.

Bijin (美人), en japonais, veut dire « belle fille » et Hayashi () signifie « forêt », d’où la traduction du nom de cette forêt qui s’étend des collines de Matsuguchi jusqu’à l’Ouest de la ville de Tokamachi (préfecture de Niigata).

Ce qui a fait le nom de cette forêt est la forme de ses arbres. En effet, étant donné qu’ils ont tous été replanté en même temps, ils font tous la même taille (environ 35 mètres de haut), avec une forme linéaire et légèrement courbé et une « chevelure » (comprendre les feuilles) de toute beauté, un peu comme la stature d’une jolie fille. Imaginez donc des centaines et des centaines d’arbres avec la même sublime posture et vous aurez donc une forêt de jolies filles.

Pour la petite anecdote, à la fin de la seconde guerre mondiale, le Japon avait besoin de bois pour sa reconstruction et soutenir son économie qui grandissait à vue d’œil. Pour cela, beaucoup de forêts étaient rasées et remplacées par des cèdres. Mais, Bijin Bayashi y a échappé de par la beauté du lieu et c’est à ce moment-là qu’elle aurait pris le nom par lequel elle est connue aujourd’hui.

Un spot photo prisé toute l’année

Ce qu’il y a de bien avec Bijin Bayashi, c’est que peu importe le moment de l’année où l’on s’y rend, sa beauté est juste surprenante et relaxante.

En automne, les feuillages laissent passer les rayons de soleil qui colorent la forêt. En hiver, le blanc manteau qui couvre la région offre un espace d’un calme olympien. Au printemps, le vert des feuilles offre un espace de relaxation qui permet de se détendre tranquillement. Enfin, en été, étant donné que la forêt est toujours à 2 degrés de moins que les environs, elle permet de s’échapper des chaleurs estivales.

La forêt est prisée des photographes qui essayent d’en retranscrire sa beauté naturelle et qui cherchent les arbres qui pourraient avoir des formes un peu plus originales.

Comment se rendre à Bijin Bayashi

Le plus simple sera de vous y rendre en voiture, équipée d’un GPS ou en taxi. Mais si vous ne pouvez pas, vous pourrez prendre un train jusqu’à Matsudai Station (まつだい駅) et puis prendre le bus direction Matsunoyama Onsen (松之山温泉) et descendre à l’arrêt Sakaimatsu (堺松). De là il vous faudra marcher 20 minutes environ jusqu’à Bijin Bayashi.

Si vous êtes dans les environs de Tokamachi et qu’une envie de relaxation vous prend, une demi-journée au sein de Bijin Bayashi devrait vous faire le plus grand bien.

Retrouvez Bijin Bayashi sur Google Maps

Leave A Response »