Yatai de Fukuoka, l’un des symboles de la ville

Aala 11 novembre 2018 0
Yatai de Fukuoka, l’un des symboles de la ville

Lors de votre passage à Fukuoka il vous faudra absolument tester l’un de ses nombreux Yatai, ces restaurants mobiles de nuit, car leur atmosphère y est unique. Voici ce qu’il vous faudra savoir pour une bonne expérience sur place.

Dès que vous aurez décidé d’aller à Fukuoka, que ce soit pour un voyage, aller apprendre le japonais sur place avec un visa étudiant, un PVT, une expatriation, pour travailler ou autre, vous entendrez parler des « légendaires » Yatai (屋台), ces petits restaurants mobiles en bois. Ils ne peuvent être dissociés de l’image de la ville, un peu comme Marseille et l’Olympique de Marseille, qui ne vont pas l’un sans l’autre.

Ce qu’il faut savoir sur les Yatai de Fukuoka

Tous les Japonais ou presque connaissent Fukuoka pour ses célèbres Yatai car la citée est celle qui en concentre le plus dans tout le pays, quelque part entre 100 et 150 Yatai selon les recensements. Mais, contrairement à la croyance populaire, il n’y en a pas que dans la ville de Fukuoka, bien au contraire. En effet, on peut en trouver à Kitakyushu, à Kumamoto mais aussi dans des villes comme Kure (Hiroshima) et bien d’autres encore. Tout simplement, étant donné qu’ils sont moins nombreux, on n’a pas vraiment l’image de villes à Yatai pour ces cités et Fukuoka est donc souvent associée à ces échoppes de nuit.

Un Yatai c’est, donc, une petite échoppe en bois, souvent construite à la main par un menuisier, qui sert de restaurant ambulant. Ils ouvrent dans la nuit, à partir de 18H00 et ce jusqu’à environ 02H00 du matin. Ils doivent être montés et démontés tous les jours, rendant la tâche parfois épuisante pour leurs propriétaires.

A Fukuoka on en trouve, le plus, dans les zones de Nakasu (le long du canal, ce qui donne un sacré charme au lieu), Tenjin, Nagahama, … et aussi éparpillés dans d’autres secteurs de la ville. Il n’existe pas d’endroit meilleur que les autres pour une « meilleure expérience Yatai », et même si certaines zones sont plus touristiques, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de bons Yatai sur place. Chacun doit se faire son propre avis en testant plusieurs Yatai différents.

Ces petits restaurants mobiles ne font que quelques mètres de long et peuvent accueillir, en général, jusqu’à sept ou huit clients maximum sur l’équivalent d’un comptoir. L’espace y est donc limité. A l’arrière du comptoir se trouve le propriétaire qui cuisine selon les commandes et discute avec les clients. Parce que l’âme même des Yatai de Fukuoka c’est l’échange entre les clients et le patron mais aussi entre clients eux-mêmes.

Ils sont en général ouvert tous les jours, sauf en cas de mauvaise météo (on entend par là de grosses pluies, fortes neiges, typhon, tremblement de terre …) en soirée. Ils prennent aussi un jour de repos par semaine, qui est variable selon les Yatai. Ils servent souvent des Ramen, notamment le célèbre Hakata Ramen, la spécialité locale, mais aussi des Yakitori, des Oden et bien sûr quelques spécialités proposées par les patrons, ce qui fait que chaque Yatai a son propre menu, qui évolue dans le temps. Avec ces petits plats, on y ajoute souvent une bière japonaise ou toute autre boisson présente sur le menu.

Pour les Yatai les plus populaires, notamment les vendredi et samedi soir, il peut y avoir de l’attente et il vous faudra vous armer de patience, même si, en général, les clients ont tendance à ne pas rester longtemps sur place.

Il existe un nombre limité de Yatai à Fukuoka, aujourd’hui, parce qu’il y a une législation qui est stricte quant à l’obtention des licences, qui ne sont pas attribuées à n’importe qui, afin de protéger cette culture ancienne et d’en assurer son succès. En 2017, pour la toute première fois, un étranger, a ouvert un Yatai à Fukuoka et il s’agit d’un Français. Ce dernier apporte une petite touche de diversité et un concept un peu novateur qui connaît un franc succès, notamment auprès des Japonais.

10 règles à connaître pour une bonne expérience

Si vous voulez profiter au maximum de votre expérience en Yatai à Fukuoka, ou même dans d’autres villes japonaises, voici une dizaine de « règles » qui vous aideront et vous permettront de vous créer de bons souvenirs :

  • Il n’y a pas de réservation possible pour un Yatai, pour l’écrasante majorité d’entre eux. Le soir où vous voulez aller manger dans l’un d’entre eux, il vous suffit de vous rendre sur place et de vous installer au comptoir une fois votre tour venu.
  • Ne restez pas longtemps. Au maximum, essayez de rester entre 30 et 40 minutes. Le principe du Yatai est que les clients viennent, mangent, boivent, discutent et partent afin que le propriétaire puisse entrer dans ses frais.
  • Il n’y a pas de toilettes dans les Yatai, mais pour certains d’entre eux il y a des toilettes publiques à proximité.
  • Les Yatai peuvent être fermés, notamment lorsque la météo est vraiment mauvaise ou que le propriétaire ne se sent pas bien. Ils le sont aussi, souvent, au moins une nuit par semaine, les jours varient selon les Yatai.
  • Ne venez pas en groupe trop important. La place dans les Yatai étant vraiment limitée, les grands groupes prendront plus de temps pour pouvoir consommer. Vous pouvez, aussi, venir seul et y rencontrer de nouvelles personnes sur place.
  • Vérifiez les prix sur le menu, qui sont en général clairement indiqués. Chaque Yatai a sa propre politique tarifaire. Mais ne vous en faites pas, il n’y a pas d’escroquerie non plus. Comptez souvent un budget d’environ ¥3.000 par personne pour une bonne expérience.
  • Il n’y a pas d’aliments crus dans les Yatai. Les lois sanitaires leurs interdisent de vendre des aliments crus afin de protéger la santé des clients. Donc, vous ne trouverez pas de sashimi, sushi et autres produits de la sorte.
  • Boire et manger à côté des Yatai est interdit. Si vous n’arrivez pas à avoir de places assises, allez vers un autre Yatai. Au passage, l’écrasante majorité des Yatai de Fukuoka sera heureuse de vous accueillir en tant qu’étranger, même s’ils ne parlent que japonais.
  • Demandez les recommandations au patron et autres clients. Une fois assis à votre place demandez toujours les « Ososume » (おすすめ – recommandations). C’est souvent comme cela que l’on découvre de nouveaux plats, voir des choses qui ne sont pas sur le menu, qui change souvent.
  • Parlez avec les autres, les clients comme le patron. C’est l’essence même des Yatai et même si vous ne parlez pas japonais, des gestes, des sourires seront vos meilleurs alliés et tout le monde sera heureux d’échanger avec vous. C’est la bonne occasion de vous faire des amis Japonais.

Mes recommandations de Yatai à Fukuoka

Comme vous pouvez le voir, il y a plus d’une centaine de Yatai à Fukuoka et le choix peut vite s’avérer difficile. Je ne pense pas qu’il y ait de « meilleur Yatai », un Yatai qui se détache des autres. Chacun d’entre eux a sa propre atmosphère et son propre menu, et chacun plaira à certains mais pas à d’autres. En ce qui me concerne, j’ai testé plusieurs Yatai et parmi ceux-ci, je vous recommande les suivants :

Yatai Kenzo : son propriétaire, Seto-san, comme vous pouvez le voir dans ma vidéo, est jeune et vraiment accueillant. Les plats qu’il propose évoluent au fil du temps mais l’atmosphère reste extrêmement conviviale et chaleureuse. On s’y fait aisément des amis tout en passant un bon moment.

Adresse : 5-6, Nakasu, Hakata-ku, Fukuoka-shi, Fukuoka, 810-0801

Téléphone : 090-5936-4669 (en japonais seulement)

Ouvert : du lundi au samedi de 19H00 à 02H00

Fermé : le dimanche

Yatai Remisanchi – Chez Rémy : le premier Yatai tenu par un étranger, un Français, qui apporte une touche unique avec des « plats japonais francisés ». Un patron, Rémy, qui a la tchatche à la française, fait un véritable show et qui attire une foule hallucinante, souvent plus féminine que masculine. Les plats sont délicieux et originaux pour un Yatai.

Adresse : 4-9 Watanabe-dori, Chuo-ku, Fukuoka-shi, 810-0004 (face au Loft Tenjin)

Téléphone : 092-986-2117

Ouvert : du mardi au samedi de 18H30 à 00H00

Fermé : le dimanche et lundi

Page Facebook : https://www.facebook.com/yataichezremy/

Vous pouvez retrouver plus de Yatai sur le site Yokanavi (en anglais) par ici.

Si vous êtes à Fukuoka ne passez donc pas à côté de cette expérience des plus japonisantes qu’est le Yatai. Faites-vous plaisir, baladez-vous devant leurs devantures, sentez les bonnes odeurs qui s’en dégagent et puis choisissez votre « restaurant » du soir. Les Yatai à Fukuoka, définitivement un incontournable de la ville.

.

Leave A Response »