Noge, l’âme nocturne de Yokohama

Aala 29 novembre 2018 0
Noge, l’âme nocturne de Yokohama

La nuit, à Yokohama, c’est dans le quartier de Noge qu’il faut se rendre parce que c’est là que tout se passe et que la ville nous montre quelques-uns de ses plus beaux charmes.

Yokohama c’est Minato Mirai, Chinatown, Motomachi, … des endroits qui sont vivants en journée et qui attirent la foule. D’ailleurs beaucoup d’étrangers viennent à Yokohama pour un « day trip » depuis Tokyo et rentrent dans la capitale nippone une fois la nuit venue. Et pourtant, en se rendant au Sud de la station de Sakuragicho, à l’opposé de Minato Mirai, Yokohama nous dévoile ses plus beaux atours, dans le quartier de Noge.

Un quartier historique de Yokohama

Le 1er avril 1889, le quartier de Noge devient officiellement une partie de la ville de Yokohama. Rapidement il se développe comme un quartier de business grâce à la ligne de train entre Tokyo et Yokohama qui a été inaugurée une vingtaine d’années auparavant.

Le quartier, comme beaucoup d’endroits dans la région, sera fortement touché par le tremblement de terre du 1er septembre 1923 qui a lourdement affecté la région du Kanto. Et, la seconde guerre mondiale, avec les bombardements américains, viendra encore plus ravager Noge.

A la fin de la seconde guerre mondiale, les Américains sont arrivés à Yokohama et ont réquisitionnés les bâtiments encore en bon état dans les quartiers de Isezakicho ou encore Kannai laissant les locaux se tourner, notamment, vers Noge qui n’était pas occupé. Rapidement le quartier va devenir un marché noir populaire, comme le quartier de Ameyayokocho à Tokyo. Il sera tellement populaire que les locaux en diront qu’« on peut tout trouver à Noge ».

Puis, Noge devient un quartier de divertissements nocturne au fil des ans. Le Jazz se développant rapidement au Japon, le quartier va attirer la foule du fait de la présence de beaucoup de bars à Jazz dans la zone. D’ailleurs, Chigusa est le tout premier bar à Jazz du Japon, ouvert en 1933, et se trouve à Noge. Sous la pression des développeurs immobiliers, il fermera en 2007. Mais après une campagne menée par des locaux, il ouvrira à nouveau, au même emplacement, cinq ans plus tard.

Noge, une plongée dans l’ère Showa

En journée vous pouvez compter les visiteurs à Noge sur les doigts d’une main, mais une fois la nuit venue c’est tout le contraire, le quartier étant prisé des locaux comme des simples curieux et visiteurs nocturnes de Yokohama.

Ce qui fait le charme de Noge c’est qu’il n’y a aucun grand bâtiment, c’est cette atmosphère qui s’en dégage et qui nous plonge dans le Japon post seconde guerre mondiale, en pleine ère Showa, avec des bâtiments vétustes, aux murs noircis par le temps. Il n’y a pas d’éclairage tapageur dans les environs et vous n’y trouverez pas de restaurant luxueux, seulement des Izakaya et petits bars accolés les uns aux autres.

Noge c’est un lieu loin de beaucoup d’autres que l’on peut voir à Tokyo et Yokohama notamment, ces quartiers presque tout neuf, parfois sans âme et sans grande Histoire. Noge, c’est l’un de ces quartiers où dès que l’on y pénètre, on sent que beaucoup de choses s’y sont déroulées, qu’il y a un vécu, une âme forte et qu’elle continue à y vivre pleinement, surtout une fois la nuit venue.

Noge, c’est un quartier où l’on peut passer une excellente soirée à Yokohama, prendre le pouls de la ville et aller boire un verre – manger un bout avec des locaux et se faire des amis Japonais facilement.

Si vous êtes à Tokyo ou Yokohama, je vous recommande vivement d’aller passer une soirée à Noge, c’est là que vous pourrez expérimenter une soirée dans un Japon plus local, riche en histoires et en vécu.

Retrouvez Noge sur Google Maps

Leave A Response »