Misono et son bœuf de Kobe (Halal) fondant et succulent

Aala 4 février 2018 0
Misono et son bœuf de Kobe (Halal) fondant et succulent

Lors d’un séjour au Japon, savourer le bœuf de Kobe est une des nombreuses options culinaires qui s’offrent à vous et pour ceux qui voudraient se lancer dans cette dégustation unique, rien de tel que de passer par le restaurant Misono, qui depuis peu propose même du bœuf de Kobe Halal.

Outre les sushi qui sont un peu le porte-drapeau de la cuisine nippone, il existe de nombreux autres plats japonais à découvrir, tellement que toute une vie serait certainement insuffisante pour tous les tester. Parmi eux, tout en haut de l’échelle gustative et aussi tarifaire trône le célèbre bœuf de Kobe, réputé, pour beaucoup, comme étant la meilleure viande de bœuf du monde et faisant parti du gratin tarifaire en matière de viande bovine à travers le monde.

Si l’envie vous prenait de vouloir la déguster, cette chère viande bovine de Kobe, un voyage au Japon serait l’occasion idéale pour que votre palet puisse succomber aux charmes de cette petite pièce de viande rouge qui fondra au contact de votre langue. Bien évidemment, pour beaucoup, le must serait de la tester dans la ville de Kobe et plus particulièrement son quartier de Sannomiya qui regorge de restaurants spécialisés dans le bœuf local, aussi connu comme étant du bœuf de Tajima (très haut de gamme).

Jusqu’à récemment, toutefois, un grand nombre de personnes n’avaient pas nécessairement accès à cette expérience culinaire hors du commun, non pas à cause d’un tarif élevé pouvant être prohibitif, mais plutôt parce qu’il n’existait pas d’offre en rapport avec leurs croyances religieuses. Je parle là des musulmans, dont je fais partie. Mais, depuis quelques années, sous l’impulsion du gouvernement japonais, les choses changent et évoluent. Je vous en avais parlé précédemment en vous présentant le premier bœuf de Kobe Halal au monde, vendu par la boucherie Tatsuya. Eh bien, dorénavant, le célèbre restaurant Misono à Kobe propose des menus « bœuf de Kobe Halal », en plus de ses menus habituels, pour satisfaire une clientèle oh combien nombreuse.

Misono, restaurant de bœuf de Kobe

Même si certains se méprennent et le considèrent comme étant à l’origine du succès du bœuf de Kobe (ce qui n’est pas le cas, puisque son succès remonterait à l’ère Meiji, 1868 – 1912), le restaurant Misono, notamment celui de Kobe (premier du nom) qui a vu le jour en 1945, est à l’origine du Teppanyaki de bœuf de Kobe puisqu’il en est l’inventeur, rien que ça !

C’est juste après la fin de la seconde guerre mondiale, dans une ville de Kobe en bonne partie rasée par les ravages du conflit, que Fujioka-san a ouvert un restaurant servant des Okonomiyaki. Sur des plaques chauffantes il faisait donc cuire ces célèbres « omelettes / crêpes » à la japonaise devant ses clients. Sauf que bon nombre d’entre eux étaient Américains et un peu « perdus » face à cette nouveauté culinaire pour leur palet. C’est là que Fujioka-san a pensé à utiliser ses plaques chauffantes pour cuisiner du bœuf, viande que les Américains ont l’habitude de manger, et notamment le bœuf local, celui de Tajima, plus connu comme le « bœuf de Kobe », dans sa version haut de gamme (dites A4 – A5).

C’est ainsi qu’est né le concept de Teppanyaki au Japon. Et pour la petite anecdote, si vous allez manger dans un restaurant Misono, lorsque le chef cuisinera devant vous la viande et les autres aliments de votre repas, vous pourrez constater qu’il utilise des ustensiles normalement dédiés à la cuisson des Okonomiyaki. Et oui, Fujioka-san a préféré garder ses « outils » d’origine pour cuire le bœuf de Kobe et il en a adapté l’usage à la cuisson de cette viande.

Comme vous l’aurez compris, savourer (oui, parce qu’on ne le mange pas, on le savoure ce bœuf !) du bœuf de Kobe dans un restaurant Misono, notamment celui du quartier de Sannomiya à Kobe (localisé à côté du sanctuaire Ikuta Jinja), c’est goûter l’une des meilleures viandes du monde dans un cadre historique hors du commun. Et ne parlons même pas de l’expérience qu’ils mettent en place autour du repas.

Je vous laisse imaginer : vous arrivez sur place, vous montez et vous êtes convié à vous asseoir à votre table, soit au 7ème, soit au 8ème étage. Devant vous une grande plaque de cuisson en forme de demi-lune et de l’autre côté de celle-ci se trouve un chef qui vous est dédié pour l’intégralité du repas. Derrière lui, une immense baie vitrée qui vous donne une pleine vue sur le quartier de Sannomiya, superbe notamment de nuit.

Tout au long du repas, le chef vous servira des mets plus succulents les uns que les autres, fait avec des ingrédients du Japon comme de l’ail d’Aomori, des légumes de saison ou bien encore du riz de Niigata, réputé pour beaucoup comme étant le meilleur du Japon, tout en vous racontant des anecdotes succulentes et fondantes sur l’histoire du restaurant et du bœuf de Kobe. Disons-le clairement, on en a pour son argent et malgré que le portefeuille ressorte plus léger, on se rempli l’estomac de savoureux mets, le palet a dégusté et les souvenirs sont ancrés en nous. C’est une expérience à faire, clairement, si vous voulez vous atteler à la découverte de cette viande réputée à travers le monde, souvent copiée, rarement égalée.

Bœuf de Kobe Halal chez Misono

Comme je vous le disais en préambule de cet article, jusqu’à présent, le bœuf de Kobe était « limité » à ceux qui n’avaient pas de croyances religieuses ne permettant pas la consommation de viande n’ayant pas suivi certains « rituels ». Misono, a souvent reçu des demandes de la part de clients musulmans leur disant vouloir eux aussi déguster cette viande unique. Ils ont alors décidés, à la fin de l’année 2017, de proposer du bœuf de Kobe Halal, pour le moment sur réservation à l’avance.

Ainsi, si vous vous rendez sur leur page dédiée ici : http://misono.org/en/halal/ vous allez pouvoir réserver la même expérience culinaire que les autres clients du restaurant et enfin savourer le bœuf de Kobe dans l’un des meilleurs (du moins plus réputés car il n’y a pas de meilleur restaurant de bœuf de Kobe au Japon, contrairement à certaines légendes urbaines) restaurants spécialisés de l’archipel. Un service haut de gamme pour une viande haut de gamme et une expérience qui vous fera oublier qu’elle n’est possible qu’à 10.000 km de chez vous et nul part ailleurs.

J’ai eu l’occasion de m’atteler à leur table du 7ème étage (où sont servis les menus Halal) à la fin du mois de novembre et d’essayer le menu B de leur carte qui propose un steak de bœuf de Kobe de 150 grammes, 5 légumes de saison et le célèbre riz à la cuisson sauce Misono, spécialité du chef.

A peine l’ascenseur ouvert qu’on est accueilli, attablé, qu’on nous passe le tablier ciglé « Misono » et que le chef se lance dans la cuisson des mets devant nos yeux, après avoir commandé. Là, on peut observer et savourer du regard les aliments qui cuisent les uns après les autres, sur une plaque chauffante spéciale réservée exclusivement aux produits Halal (qui sont séparés des autres produits même dans la cuisine du restaurant). C’est ensuite un enchainement de saveurs qui commence avec la salade, puis les légumes grillés suivi du bœuf de Kobe avec son ail grillé et enfin le riz et le fruit en dessert.

Avant cette expérience, j’avais mangé du bœuf de Kobe à deux reprises et à chaque fois il fut succulent. Mais là, c’était différent, c’était un niveau au-dessus ! Pourquoi ? Parce que les deux premières fois j’ai mangé le bœuf de Kobe chez moi, en famille, et que la cuisson était faite par mon beau-père (un chef en la matière). Mais, chez Misono, ils ont leurs petits secrets de cuisson qui font que la viande atteint son apogée gustative et vous « met une claque » dont vous allez vous souvenir pendant longtemps. L’une de leurs petites astuces est d’utiliser un « steak cover » pour couvrir les aliments pendant la cuisson. A la base, c’était utilisé afin qu’il n’y ait pas d’éclaboussure de gras sur les clients. Mais au fur et à mesure, les chefs se sont rendus compte que cette technique permettait de conserver les saveurs du bœuf et des autres aliments au plus près de la cuisson et de faire en sorte que tous s’en imprègnent au mieux.

Ainsi, le bœuf de Kobe a un léger goût d’ail, juste ce qu’il faut, tandis que l’ail est croquant à souhait et bénéfice du goût sublimé du bœuf de Kobe. Chaque morceau que l’on met en bouche est donc un régal pour les papilles et on comprend qu’il sera dur de pouvoir renouveler cette cuisson chez soi ou voir même de la trouver dans un autre restaurant tellement elle est bien maitrisée.

J’ai profité de l’occasion pour poser un maximum de questions quant à la gestion de l’aspect « halal » de l’offre du restaurant Misono et ils m’ont répondu avec plaisir. D’après ce qu’ils m’ont dit, ils n’en sont qu’à la phase de test et aimeraient que l’offre se développe pour satisfaire tout le monde.

Aujourd’hui, le bœuf de Kobe Halal chez Misono n’est disponible que dans le restaurant de Kobe, au niveau du 7ème étage et exclusivement sur réservation via leur site Internet (cf lien plus haut). Il faut savoir qu’ils doivent commander la viande dans la bonne quantité auprès de la boucherie Tatsuya qui est le seul revendeur au Japon. Du fait de cela, les tarifs peuvent paraître « un peu élevés » mais ils devraient baisser à terme si l’offre se développe bien et que les clients affluent. Le restaurant Misono espère même rendre le 7ème étage entièrement dédié à l’offre Halal et changer les plaques de cuissons des tables pour cela (ils utilisent des petites plaques dédiées, posées sur les grandes, pour le moment) et voir même proposer l’offre dans d’autres de leurs restaurants.

Enfin, même si les tarifs peuvent « un peu piquer », je pense qu’il ne faut pas oublier que c’est le genre d’expérience que l’on ne fait qu’une fois dans sa vie, que ce n’est pas quelque chose qu’on renouvelle régulièrement et que vu l’ensemble du package : bœuf de Kobe + restaurant historique, elle peut valoir l’investissement.

En ce qui me concerne, si l’occasion se présente à nouveau, malgré le tarif, je pense que je retournerais les yeux fermés manger du Bœuf de Kobe Halal dans le restaurant Misono. J’ai passé un peu plus d’une heure sur place et malgré les semaines qui se sont écoulées, je me souviens encore du goût de chacun des aliments et de l’expérience dans son ensemble. Alors, parmi-vous qui voudrait tester cette offre ?

Retrouvez le restaurant Misono à Kobe sur Google Maps

Adresse : 〒650-0011 Hyōgo-ken, Kōbe-shi, Chūō-ku, Shimoyamatedōri, 1 Chome−1−2, みそのビル

URL : http://misono.org/en/

Leave A Response »