Masamune, atelier de sabres japonais et de lames à Kamakura

Aala 29 novembre 2018 0
Masamune, atelier de sabres japonais et de lames à Kamakura

Voir un forgeron fabriquer un vrai sabre japonais, connu sous le nom de Katana, c’est possible dans la boutique Masamune Sword and Blade Workshop à Kamakura.

Il s’agit de l’un des objets japonais les plus connus, à travers le monde et le temps, le sabre japonais traverse les âges et reste un objet prisé, convoité mais pas nécessairement facile d’accès, aussi bien financièrement que pour en voir un en vrai. Et pourtant, non loin de Tokyo, se trouve l’atelier d’épées et de lames Masamune, certainement le plus réputé du Japon, rien que ça !

Masamune, un atelier vieux de plusieurs siècles

Il faut remonter à l’ère Shouou, il y a environ 700 ans de cela, pour trouver trace de cet atelier qui prospère aujourd’hui à Kamakura. Hojo appela les forgerons de toute le pays à venir dans la ville de Kamakura, qui était alors le siège du Shogunat à l’époque, pour établir ensemble des normes quant à la fabrication de sabres japonais.

Goro Nyudo Masamune, fondateur de la tradition Soshu, était le fils du forgeron originaire de Yukimitsu dans la préfecture de Kyoto. Il a travaillé avec les standards de l’époque qu’il a améliorés avec le temps afin de donner naissance au style Shoshu.

Hirosama, cinquième génération après Masamune, a fabriqué des sabres japonais pour le clan Odawara Hojo, dans les environs de Kamakura. Il reçut le « titre » Tsuna et changea son nom en Tsunahiro, nom que vont garder l’ensemble de ses descendants, aujourd’hui encore.

Par la suite, le clan Tokugawa fera appel à cette famille pour produire ses sabres japonais de qualité, ce qui fit la reconnaissance de l’atelier dans tout le pays, reconnaissance qui perdure aujourd’hui encore.

Aujourd’hui c’est Tsunahiro Yamamura, 24ème génération de la famille, qui gère la boutique localisée à Kamakura et qui produit les sabres japonais sous la marque Masamune. A l’âge de 23 ans il devint l’apprenti d’un forgeron réputé pour la fabrication de Katana au sein du sanctuaire Yasukuni. A l’âge de 29 ans il passa son examen gouvernemental et eu l’autorisation de produire de véritables sabres japonais. Il fait aujourd’hui parti de l’un des 188 forgerons autorisés à fabriquer des Katana au Japon et il office au sein de l’atelier Masamune à Kamakura.

Sabres japonais, couteaux, objets du quotidien …

Aujourd’hui, l’atelier Masamune à Kamakura ne fabrique que deux sabres japonais par mois, soit 24 par an, car c’est la limite annuelle autorisée par le gouvernement japonais qui contrôle strictement la production et la vente de ces objets. Tsunahiro Yamamura est l’un des 188 forgerons autorisés par le gouvernement japonais à produire des sabres japonais avec les techniques ancestrales, afin de préserver cet art.

La production de sabres japonais ne suffisant pas à faire vivre l’atelier et ses employés, il y a eu une diversification logique des produits proposés. Ainsi, aujourd’hui il est possible d’acheter des couteaux japonais, et autres objets du quotidien, d’excellente qualité, produit sur place et à des tarifs relativement abordables vu la qualité (compter environ 100€ pour un couteau de base).

La boutique – atelier, située à Kamakura ne paye pas du tout de mine, son enseigne étant relativement discrète, il est facile de passer devant sans savoir de quoi il s’agit. A l’intérieur l’espace de vente est tout petit et l’atelier se trouve au fond, lui aussi dans un espace relativement limité.

La boutique est ouverte tous les jours de 08H30 à 17H00, sauf les mardis où elle est en repos.

Si vous êtes à Kamakura ou tout simplement un passionné de sabre japonais et autres couteaux, je vous recommande vivement d’aller à l’atelier Masamune. Ce sera aussi, pour vous, l’occasion d’acheter un souvenir du Japon d’excellente qualité.

 

Retrouvez Masamune atelier de sabres japonais et lames sur Google Maps

Adresse : 13-29 Onarimachi, Kamakura, Kanagawa Prefecture 248-0012

Site web : http://www.sword-masamune.com/en/

Leave A Response »