Chichibu Yomatsuri, un festival de nuit de toute beauté

Aala 27 janvier 2019 0
Chichibu Yomatsuri, un festival de nuit de toute beauté

Il est de nombreux festivals au Japon et le Chichibu Yomatsuri est parmi l’un des plus célèbres à travers tout le pays, pour sa beauté, sa longévité et ses quelques spécificités. Découverte !

Quand on cherche quelle est la meilleure saison pour un voyage au Japon, souvent on peut trouver que le printemps pour les Sakura, l’automne pour les Momiji ou bien encore l’été pour les Matsuri sont les meilleures saisons pour visiter le pays du Soleil-Levant ! Mais, c’est sans compter sur l’hiver qui lui aussi regorge de certains charmes indéniables. Parmi eux, se glisse en bonne position, le Chichibu Yomatsuri.

Plus de 300 ans d’Histoire … classé à l’UNESCO

1713 ! Voilà l’année à laquelle il faudrait remonter pour trouver trace de la naissance du Chichibu Yomatsuri, dans la ville éponyme, soit plus de 300 ans d’ancienneté déjà. Il fait aujourd’hui parti des trois principaux Matsuri avec chars du Japon, aux côtés du Gion Matsuri de Kyoto et du Takayama Matsuri.

Depuis 2016, il est classé comme « Biens immatériels de la culture japonaise » auprès de l’UNESCO et donne ainsi une valeur historique encore plus forte à l’événement tout en préservant son authenticité pour qu’il continue de se propager à travers le temps, de génération en génération. Il a aussi été classé, en 1962, comme étant un « atout culturel tangible et important du Japon » par le pays.

Il s’agit d’un festival Shinto de chars flottants qui se déroule tous les ans les 2 et 3 décembre et ce malgré le froid qui peut régner sur place, la ville étant enclavée entre les montagnes avoisinantes, non loin du sanctuaire Chichibu.

Ce sont 6 chars (2 Kasaboko et 4 Yatai) qui sont paradés dans les rues de la ville. Les 4 Yatai proviennent des quartiers Miyaji, Kami-machi, Naka-machi et Moto-machi et partent donc de là-bas. Les deux Kasaboko sont appelés Nakachika and Shitagou. Ces derniers sont reconnaissables de par leur forme ressemblant à un parasol fleuri.

Pendant que les chars sont tirés dans les rues de la ville, par des volontaires de chaque quartier, d’autres membres de la communauté jouent du Taiko en leur sein au rythme de la parade.

Un festival d’hiver rare au Japon

Lorsque l’on pense aux Matsuri au Japon (il y en aurait environ 300.000 tout de même), on les associe souvent à la période estivale. Mais le Chichibu Yomatsuri, comme certains autres, prend place en plein cœur de l’hiver et avec quelques spécificités qui vont attirer la foule en masse. Ainsi en 2017 ce ne sont pas moins de 400.000 personnes qui sont venues assister à l’événement sur la période de deux jours !

Le moment le plus prisé du festival reste la parade nocturne du 3 décembre avec le défilé des six chars et surtout le feu d’artifice qui dure pas moins de 2 heures 30 en tout ! Habituellement, les feux d’artifices au Japon durent 30 à 60 minutes et prennent place, essentiellement, en été. Alors, avoir un tel feu, aussi long et en hiver donne un sacré charme à l’événement et attire les Japonais qui raffolent de ces derniers.

Se préparer au mieux pour assister à l’événement.

Etant donné le nombre important de visiteurs se rendant sur place pour l’événement et surtout le peu d’Hôtels, Ryokan, Minshuku et autres logements de courte durée sur place, il va vous falloir préparer au mieux pour aller profiter du Chichibu Yomatsuri.

Tout d’abord, si vous vous y prenez suffisamment à l’avance, vous pouvez réserver un logement sur place pour les 2 et 3 décembre et ainsi profiter tranquillement et pleinement du festival sans avoir à vous inquiéter de devoir rentrer tard à Tokyo.

Si vous n’avez pas réussi à louer un logement car ils sont déjà tous réservés, sachez que Chichibu se trouve à 90 minutes, en train Seibu, depuis la gare d’Ikebukuro à Tokyo. Vous pourrez donc faire l’aller-retour dans la journée. Mais, sachez que les places de trains partent vite, très vite, notamment pour les trains Express et qu’il vous est recommandé de les réserver à l’avance.

Aussi, pour le retour, si vous quittez le festival à sa fin, vers les coups de 22H00, vous devriez pouvoir prendre un des derniers trains pour rentrer à Tokyo, si ce n’est un train Seibu Express, vous pourrez avoir l’un des trains Seibu local (le trajet est un peu plus long) qui vous ramènera tranquillement dans la capitale nippone.

En somme, il est possible d’assister à l’événement sans avoir réservé de logement sur place, mais si vous avez la possibilité d’avoir où dormir à Chichibu, privilégiez cette solution pour plus de confort. Surtout qu’en journée vous pourrez profiter des nombreux charmes qu’offre la ville, comme, notamment le célèbre pèlerinage de Chichibu.

Une fois sur place, le cœur de la parade commence aux environs de 19H00 dans les environs de la mairie de la ville et du sanctuaire Chichibu. Vous aurez l’option d’acheter des places assises en tribune (réservation à l’avance obligatoire) ou bien, comme la grande majorité des spectateurs, de vous installer librement le long du tracé de la parade pour la regarder au plus près l’évènement. Pour cela, je vous recommande de venir le plus tôt possible (aux environs de 14H00 / 15H00 maximum pour avoir de bons spots).

Vous pourrez profiter des nombreux Yatai, ces petits stands proposant différentes spécialités culinaires japonaises, pour vous ravitailler et boire de l’Amazake (alcool de riz chaud, souvent sans alcool) pour vous réchauffer.

Si vous êtes au Japon au début du mois de décembre, je ne peux que chaudement vous recommander d’aller admirer le Chichibu Yomatsuri, il vaut plus que le détour et vous permettra de toucher de près à la culture japonaise qui perdure à travers les siècles.

Retrouver le sanctuaire Chichibu sur Google Maps

Site Web : https://www.chichibu-omotenashi.com/en/festivals.html

Leave A Response »