Stage au Japon, le guide complet

Aala 10 septembre 2015 0
Stage au Japon, le guide complet

Vous avez envie d’effectuer un stage au Japon mais vous ne savez pas comment vous y prendre pour en trouver un? Au cours de ce dossier, je vais vous expliquer les démarches à suivre pour espérer atteindre votre but.

Certains veulent partir vivre au Japon, y effectuer leur vie sur place pour avoir une autre expérience. D’autres espèrent travailler au Japon, pour une durée plus ou moins courte / longue et enfin il y en a qui aimerait d’abord commencer par l’expérience d’un stage au pays du Soleil-Levant. Si vous êtes dans la dernière catégorie, vous trouverez ici les informations pour vous aider dans vos recherches de stage.

Trouver un stage au Japon

  • Ce qu’il faut savoir sur le Stage au Japon

Avant de commencer et de vous expliquer comment procéder, il est bon de noter que le stage au Japon, tel que nous le connaissons en France (par exemple) n’existe pas. En effet, ici les étudiants étudient, font quelques petits boulots (arubaito) pour financer leurs études et extras, puis ils sont embauchés et entrent directement dans la vie active. Il n’y a aucun cursus imposant un stage en entreprise, et ces dernières préfèrent recruter les jeunes diplômés et les former pour qu’ils accomplissent une carrière au sein de leurs activités.

Ceci ne signifie pas qu’il n’existe aucune potentialité pour trouver un stage au Japon (appelé Internship –インターンシッ). Ceci veut simplement dire que ce n’est pas réellement ancré dans la culture locale et que les recherches seront donc plus difficiles et fastidieuses. Il faut noter qu’avec l’importance prise par les entreprises internationales au Japon, mais aussi le management plus mondialisé, quelques opportunités commencent à se créer dans cette optique.

  • Quand entreprendre les démarches

En général il est recommandé de s’y prendre environ un an à l’avance pour bien réussir ces démarches. Commencez ainsi par établir une liste des entreprises qui pourraient vous intéresser et créez un tableau pour les référencer, y insérer leurs coordonnées et celles d’un contact au sein de celles-ci. Il vous sera important d’essayer d’identifier la personne à contacter afin de ne pas envoyer une demande dans le vide (en général essayez d’obtenir les coordonnées d’une personne travaillant au service des Ressources Humaines).

N’envoyez pas vos demandes de stages trop longtemps à l’avance. Attendez peut-être 6 à 8 mois avant la date désirée pour le stage. Ceci offrira plus de visibilité à l’entreprise. Attention toutefois à la période située juste avant Avril car les entreprises, notamment japonaises, clôturent leurs comptes à cette période de l’année et qu’ainsi les demandes auront moins de chances d’aboutir.

Dans les mois et semaines qui vont suivre il vous faudra faire un suivi complet de vos demandes, d’où l’utilité d’avoir un tableau pour y référencer l’ensemble de vos démarches et leurs avancements (entreprises, contacts, demande envoyée, réponse positive, réponse négative, pas de réponse, …). Si vous n’obtenez pas de réponse au bout d’une quinzaine de jours après votre candidature, n’hésitez pas à relancer l’entreprise (via un e-mail) afin de savoir si votre candidature a été reçue et ce qu’il en est.

  • Quels documents envoyer pour une candidature

En ce qui concerne les démarches à proprement parlé, il est recommandé de rédiger un CV japonais (si vous en avez les capacités et que vous postulez dans une entreprise japonaise) et / ou un CV en anglais, notamment si vous postulez dans une entreprise internationale et que la personne à qui vous adressez la demande parle anglais. Si vous postulez dans une entreprise française, vous pouvez tenter d’envoyer votre CV en français, mais il serait préférable de l’envoyer en anglais aussi, juste au cas où. A ce CV, vous pouvez ajouter une lettre de motivation, qui ne sera pas un vulgaire copié-collé, mais bel et bien un courrier personnalisé et adapté à votre recherche, l’entreprise et votre candidature. Vous pouvez bien sûr envoyer le demande par e-mail, pour des raisons pratiques.

  • Où trouver des entreprises pour postuler

Bien évidemment, pour postuler, il va vous falloir savoir auprès de quelles entreprises le faire et être capable de les trouver. D’abord, identifiez clairement dans quel secteur d’activité vous désirez travailler, puis les entreprises qui sont au sein de ce secteur et celles qui seraient potentiellement susceptible de vous intéresser et de vous recruter en tant que stagiaire. Voici quelques pistes pour trouver des entreprises:

  • vos contacts: des amis, de la famille, des collègues, … peut-être que quelqu’un de votre entourage dispose de quelques contacts au Japon
  • votre université / école: souvent il existe des échanges entre les écoles au niveau international et c’est l’occasion de voir si ce n’est pas le cas dans votre établissement, ou bien auprès de vos professeurs.
  • La CCIFJ: la Chambre de Commerce et d’Industrie française au Japon recense les entreprises françaises implantées au Japon, un bon moyen de trouver votre bonheur. Il est aussi possible de déposer votre CV sur leur site par ici.
  • EU-Japan Center: l’organisme qui recense les coopération entre le Japon et l’UE dans le secteur industriel peut s’avérer être une bonne mine d’informations.
  • Internet: une recherche (en anglais ou japonais) sur des moteurs de recherches tels que Google vous permettra d’accéder aux coordonnées des entreprises susceptibles de vous recruter
  • Les réseaux sociaux: ne sous-estimez pas leur pouvoir. Parfois faire circuler une demande sur certains réseaux sociaux peut vous faire entrer en contact avec une personne qui pourra vous aider. N’oubliez pas non plus les réseaux sociaux tels que Linkedin ou Viadeo spécialisés dans le Networking professionnel.

Les formalités administratives

Une fois que vous avez obtenu une promesse d’embauche en stage, il va vous falloir entreprendre quelques démarches administratives pour pouvoir vivre au mieux votre nouvelle expérience. Il va exister plusieurs situations, notamment en ce qui concerne le visa, qui sont les suivantes:

  • Stage de moins de 90 jours et non rémunéré: vous n’aurez besoin d’aucun visa si vous bénéficiez de l’exemption de visa touristique. Sinon il vous faudra entreprendre les démarchez pour obtenir un visa de stage au Japon
  • Stage de plus de 90 jours: il vous faudra obtenir un visa vous permettant de rester pour la durée de l’activité. Vous aurez la possibilité de postuler pour un visa de stage ou bien encore pour un PVT Japon.
  • Stage rémunéré: il vous faudra postuler pour un visa de stage (en plus d’un Certificate of Eligibility) ou bien un PVT Japon.

En ce qui concerne la rémunération, cette dernière est inexistante et même interdite dans le cadre d’un visa de stage (sauf en cas de possession d’un Certificate of Eligibility). Toutefois, les indemnisations sont elles autorisées. Il s’agit là d’un montant que votre employeur payera pour votre logement, vos transports, … Ces indemnisations ne sont pas du tout obligatoires et lorsqu’il y en a, il n’existe pas de montant minimum, ceci étant laissé à la discrétion de l’entreprise.

De plus, vous pouvez faire un stage dans le cadre d’un visa étudiant au Japon, dans la mesure où celui-ci n’empiète pas sur vos études et que s’il comporte une rémunération, vous bénéficiez de l’autorisation de travail exceptionnelle, généralement accordée après une demande et vous autorisant de travailler un maximum de 28 heures par semaine.

Si votre stage n’est pas rémunéré / indemnisé, pensez à partir avec suffisamment de ressources financières pour pouvoir vivre sur place (consultez l’article « coût de la vie au Japon » pour vous faire un ordre d’idée).

Je vous recommande de consulter les démarches pour obtenir un visa de stage pour le Japon, dans le cas où vous en auriez besoin et de vous y prendre à l’avance pour ne pas être pris au dépourvu.

Faire un stage au Japon

Et voilà, vous avez trouvé un stage au Japon, vous avez effectué les éventuelles démarches administratives et vous êtes prêt à partir à fond dans cette nouvelle aventure. Une fois sur place et que votre stage commencera, il vous faudra vous adapter aux quelques spécificités locales afin de ne pas commettre d’impairs. Voici ce qu’il faut savoir selon l’entreprise dans laquelle vous effectuerez votre mission:

  • Stage en entreprise française au Japon: souvent, le modèle de fonctionnement est le même qu’en France, mais avec quelques spécificités locales, notamment lorsqu’il y a des employés japonais et / ou des managers nippons. Il vous faudra donc vous adapter à celles-ci. Le stagiaire est souvent considéré comme un apprenti et vous ne serez pas en « stage cafés et photocopies ». Vous serez très certainement mis à contribution et vous verrez attribuer de véritables missions (selon les entreprises).
  • Stage en entreprise internationale au Japon: en plus de devoir vous adapter aux quelques spécificités locales, il vous faudra aussi vous adapter à la culture d’entreprise du pays d’origine de la compagnie qui vous aura recruté. Ainsi, les modes de travail ne seront pas nécessairement les mêmes si vous travaillez dans une entreprise Américaine ou une entreprise Suédoise. A vous de vous renseigner sur ces différences et de vous adapter, tout en tenant compte de l’univers japonais qui vous entoure.
  • Stage en entreprise japonaise au Japon: ce qui est dit plus haut est valable et à ceci il vous faudra ajouter le fait que vous serez dans un environnement 100% japonais (ou presque). Il est bien vu d’apprendre le japonais ou de savoir le parler pour vous faire mieux accepter et vous intégrer plus facilement. En plus de cela, il vous faudra vous plier aux exigences sociales en entreprise, comme par exemple le fait d’aller boire un verre avec vos collègues après une dure journée de travail (ce que l’on appelle le Nomikai). En général vous n’aurez pas de responsabilité, vous serez au bas de l’échelle et il sera attendu de votre part que vous ne fassiez pas d’excès de zèle et que vous ne soyez pas plus compétent que vos responsables. Le respect de la hiérarchie est primordial dans ces entreprises, alors ne l’oubliez pas.

Envoyez moi vos demandes

Etant au Japon depuis 2011, j’ai eu l’occasion de nouer beaucoup de contacts sur place et de me créer un réseaux professionnel plus ou moins important. Il m’arrive, de temps à autres de voir passer quelques offres de stages ou de savoir qu’un de mes contacts (français, étrangers ou japonais) recherche un ou plusieurs stagiaire(s), notamment à Tokyo. Dans cette optique là, vous pouvez, si vous le désirez, me faire parvenir votre candidature, qui en fonction de votre profil, sera, ou non, transmise à une entreprise susceptible de vous recruter en stage au Japon.

Vous pouvez m’envoyer votre candidature via le formulaire de contact de ce blog, et uniquement via celui-ci. Et, cette dernière devra absolument comprendre les éléments suivants:

– Un CV en français (dans un premier temps. Si votre candidature va plus loin il vous sera peut-être demandé d’en présenter un en anglais et / ou en japonais).

– Une lettre de présentation dans laquelle vous expliquez qui vous êtes, quelles sont vos qualités, vos défauts, quel stage vous recherchez, pour quelle durée, les dates qui vous arrangent le mieux, la ville mais aussi vos éventuelles exigences. Mentionnez aussi le cadre de votre stage (école, université, obligatoire ou non, avec ou sans convention, …).

– Le titre de l’e-mail devra obligatoirement comporter la mention « recherche de stage au Japon » sans quoi vous n’obtiendrez pas de réponse.

Vous connaissez donc les démarchez à réaliser pour trouver et faire un stage au Japon. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer pour espérer y arriver.

Leave A Response »