Shinsekai, le nouveau monde d’Osaka

Aala 6 septembre 2015 0
Shinsekai, le nouveau monde d’Osaka

Quartier ancien et tellement kitsch, tel un patchwork de couleurs, de boutiques et autres restaurants, il permet aux voyageurs et curieux de plonger dans le passé d’Osaka. Le quartier de Shinsekai est définitivement un autre monde, le nouveau monde d’une autre époque.

A proximité du quartier de Tennoji, du zoo et de son parc, du building Abe no Harukas, mais aussi du temple Shi-tennoji, se trouve un quartier d’un genre bien particulier qui vous donnera l’impression non seulement de changer de ville mais d’époque: bienvenue dans le nouveau de Shinsekai à Osaka.

Shinsekai, un bref historique

En 1903 un quartier d’Osaka accueille avec succès l’exposition industrielle nationale, qui attire pas moins de 5 millions de visiteurs sur place en seulement cinq mois. Après ce grand succès il est décidé de moderniser le quartier pour le rendre encore plus attractif et c’est ainsi que va naître le quartier de Shinsekai (新世界) en 1912, après de nombreux travaux, qui signifie « le nouveau monde » en japonais.

Pour la construction de la moitié Nord de ce nouveau quartier, la ville de Paris fut choisie comme modèle, tandis que pour la partie Sud c’est Coney Island à New-York qui fut la source principale d’inspiration, le tout avec une belle touche japonisante. Et puis, l’un des symboles du lieu pris forme en 1912, aussi, la célèbre tour Tsutenkaku, originalement inspirée de l’arc de triomphe pour la partie basse et de la tour Eiffel pour la partie haute.

Malheureusement, la seconde guerre mondiale se fit ressentir dans ce quartier, comme dans beaucoup de lieux au Japon. Ce n’est qu’au cours des années 50 et 60 que Shinsekai retrouva un second souffle et se vit renaître, notamment Tsutenkaku qui fut reconstruite en 1956 non sans voir la forme de sa base changer considérablement.

Une atmosphère unique en son genre

Le Japon s’est modernisé, le Japon a évolué, a changé (en partie) et ses bâtiments et quartiers aussi, pour beaucoup. Mais, à Osaka Shinsekai est un peu la rebelle du temps, qui conserve son apparence d’époque, ce qui lui confère un côté vraiment kitsch dans un style patchwork qui ravit les yeux de ceux qui passent par là-bas, mais aussi ceux des photographes (amateurs comme professionnels) qui s’amusent à immortaliser ce quartier presque irréel avec leurs appareils photos.

Ce mélange de magasins, de restaurants, de Pachinko et autres enseignes toutes colorées donne véritablement un charme unique et désuet au lieu. Et malgré une réputation peu flatteuse auprès des japonais (repère des Yakuza, de la prostitution et de SDF) il reste un endroit avec du charme et plutôt sûr selon les standards occidentaux (après tout, le Japon est un pays sûr).

En vous baladant sur place, vous serez très certainement tenté de savourer l’une des spécialités locales, les célèbres Kushikatsu, de savoureuses brochettes panées. Ou bien pourriez-vous être attiré par le Fugu, célèbre poisson globe, dont il est un des symboles du quartier.

Enfin, vous ne pourrez pas manquer Billiken, cette statue souriante à souhait et qui semble représenter un personnage bon vivant. Un autres des symboles du quartier que beaucoup pensent être d’origine japonaise, or il se trouve qu’il est l’œuvre d’une artiste américaine réalisée il y a plus d’un siècle. Toucher ses pieds porterait chance, avis aux amateurs.

Comment se rendre sur place

Si vous avez visité le zoo de Tennoji ou son parc, il vous suffira de marcher quelques minutes seulement pour vous rendre à Shinsekai. Sinon, il est localisé à quelques minutes à pieds des stations Shinimamiya (JR Loop Line), Dobutsuen Mae (métros Midosuji ou Sakaisuji) ou encore Ebisucho (métro Sakaisuji).

Si vous êtes à Osaka et que l’envie vous prend de (re)plonger dans les décors des années soixante un détour, plus ou moins long, dans le quartier de Shinsekai devrait ravir vos papilles comme vos mirettes.

Retrouvez Shinsekai sur Google Maps

Leave A Response »