Nippon no Haikyo par Jordy Meow

Aala 13 août 2015 1
Nippon no Haikyo par Jordy Meow

Nippon no Haikyo de Jordy Meow permet de plonger dans un Japon abandonné, oublié et laissé pour compte par tous, sauf par les amoureux et passionnés comme l’auteur.

Titre: Nippon no Haikyo, vestiges d’un Japon oublié

Langue: français

Auteurs: Jordy Meow

Editions: Editions Issekinicho

Date de parution: 5 Novembre 2013

Résumé:

Ecoles japonaises et nord-coréennes, lieux de loisirs divers et variés, hôtels, l’île d’Hashima, friches industrielles, bases militaires, maisons et appartements, hôpitaux … Nippon no Haikyo de Jordy Meow propose un voyage au Japon. Mais pas n’importe quel séjour, celui d’un autre genre: photographique et à travers les ruines et vestiges au pays du Soleil-Levant, bien loin des clichés habituels de cette contrée industrialisée et puissance mondiale reconnue.

C’est plus d’une trentaine de lieux qui sont présentés aux lecteurs, au travers de photos et récits, par l’auteur. Et chacun de ces lieux a pour particularité d’être ce que l’on appelle un Haikyo au Japon, à savoir un lieu abandonné (appelé Urbex en Occident). Des centaines de photos, plus de 250 pages, quelques textes pour accompagner le lecteur dans ce voyage hors du temps et faire découvrir un autre Japon. Qui aurait pu croire que ce pays pouvait cacher de tels paysages délaissés et abandonnés mais pourtant chassés par les spécialistes des Haikyo, japonais comme étrangers? Ce livre permet d’en découvrir une beau condensé du Nord au Sud de l’archipel.

Mon avis:

Je suis le blog Totorotimes depuis des années et j’ai toujours admiré le travail de Jordy, que je trouve tout simplement remarquable mais aussi respectueux. J’ai eu l’occasion de le rencontrer et de dialoguer avec lui à de nombreuses reprises et on sent à travers son discours une véritable passion pour l’univers de l’Urbex à travers le monde et surtout le Haikyo au Japon. Pas simplement pour visiter ces lieux, mais aussi pour essayer de les comprendre, de comprendre leurs histoires et pour les immortaliser, leur permettre de passer à la postérité.

Lorsque j’ai eu ce livre entre les mains, j’ai de suite ressenti ce que j’avais comme impression par rapport à Jordy: de la curiosité, de l’admiration et beaucoup de respect pour ces lieux. Les photos sont tout simplement sublimes et racontent chacune une histoire forte. Les textes les accompagnant nous permettent de comprendre un peu plus ce qui se cache derrière chacun de ces espaces mais aussi l’approche de l’auteur et sa passion pour ces recherches dignes d’Indiana Jones.

Si vous voulez voir autre chose, découvrir un autre Japon, en apprendre un peu plus sur ces Haikyo et cette pratique hors du commun, définitivement, Nippon no Haikyo est la référence à avoir dans sa bibliothèque. Vous pouvez retrouver cet ouvrage en cliquant ici.

One Comment »

  1. Jordy Meow 14 août 2015 at 6 h 19 min - Reply

    Super ! Merci pour le review très sympa ! Je ne m’attends plus à des reviews maintenant (ça fait un petit moment que le livre est sorti) mais c’est une bonne surprise de voir qu’il peut encore en avoir :) Et ça donne du hearbeat au livre.

    En passant, il y a maintenant une seconde édition. Je pense que c’est celle que tu as. Il y a quelques petites modifs entre les deux éditions et aussi un (bon gros) jump au niveau de la qualité d’impression.

    Merci encore Alaa ! Tu aurais pû poser une question pour ceux qui l’ont déjà d’ailleurs, quelle est leur ruine préférée présentée dans le livre ? Et d’ailleurs, qu’elle est la tienne ? Et si c’est Gunkanjima ou Nara Dreamland, j’aimerais en avoir encore une autre 😉

Leave A Response »