Les Gaijin et les Japonais: Le Gaijin Complexe

tunimaal 5 avril 2012 137
Les Gaijin et les Japonais: Le Gaijin Complexe

Le Gaijin complexe est un fait de société que l’on peut observer au Japon et qui traduit la sensation qu’éprouve une majorité de japonais lorsqu’ils sont confrontés aux étrangers. Je vous propose donc d’essayer d’analyser ce complexe au travers de cet article.

Aujourd’hui, je veux aborder le sujet du Gaijin Complexe auquel tous les étrangers, se rendant au Japon, seront inévitablement confrontés. Pour ce faire, je me suis basé sur des lectures sérieuses et reconnues et notamment l’ouvrage « Working for A Japanese Company – Insights into the Multicultural Workplace » de Robert M. March

Je n’ai pas là la prétention à me faire passer pour un expert en la matière, mais je veux partager avec vous ce que je connais sur le sujet, ce que je vis au quotidien et ce que certaines personnes peuvent ressentir.

Le Gaijin Complexe c’est quoi ?

Robert M. March définit le Gaijin Complexe, dans son ouvrage, comme étant un sentiment d’inconfort et d’embarras qu’un japonais peut ressentir lorsqu’il est confronté à un étranger. Ce terme de Gaijin Complexe a commencé à être utilisé au Japon à la suite de la 2nde guerre mondiale et de l’arrivée des américains sur les terres nippones.

Le Gaijin Complexe expliqué par l’histoire

Comme vous pouvez le lire dans mon article intitulé Chronologie de l’Histoire du Japon et des Japonais, durant la période appelée Edo, dès 1639, le Japon a décidé de fermer totalement ses portes aux étrangers (enfin presque totalement). Cette fermeture à durée jusqu’en 1853 et l’arrivée du Commodore Perry, qui a forcé le Japon à ouvrir ses portes avec l’extérieur.

Suite à cela, le Japon à accueilli ses premiers étrangers mais en quantité très limitée. Puis s’en est suivi la 2nde guerre mondiale et la défaite Nippone (avec le bombardement atomique de Hiroshima et Nagasaki). En Septembre 1945, le Japon a connu une forme d’invasion imposante d’américains victorieux. Le pays n’avait jamais connu cela auparavant. Jamais autant d’étrangers n’étaient entré sur ce territoire.

Je vous laisse donc imaginer le choc culturel que cela a pu générer. Certains me diront « mais cela date d’il y à 67 ans » et je répondrais tout simplement les deux chosese suivantes :

  • Il faut du temps pour qu’une civilisation ou un peuple assimile un nouveau mode de pensée.
  • Beaucoup de japonais de cette époque sont encore vivant (le Japon est le pays au monde avec la meilleure espérance de vie).
flag japan, drapeau japon

Drapeau Japon (Japan Flag)

Le Gaijin Complexe : l’expérience de Robert M. March

J’ai commencé dernièrement à lire le livre « Working for A Japanese Company – Insights into the Multicultural Workplace » de Robert M. March, et je peux vous dire que son contenu m’a tout de suite marqué de part son professionnalisme et sa richesse.

Il y à un passage qui est resté dans mon esprit et c’est l’expérience qu’il a réalisé afin de mesurer les relations entre japonais et étrangers. Pour ce faire, il à questionné des japonais et japonaises sur leurs ressentis lorsqu’ils rencontraient des étrangers (Gaijin) du même sexe et de sexe opposé. Voici donc ses résultats :

  • Un japonais avec un étranger

Le ressenti est négatif puisque les japonais ressentent du stress, de la peur, une envie de s’enfuir ou encore un complexe par rapport à leur corps, lorsqu’ils rencontrent des étrangers mâles.

  • Un japonais avec une étrangère

Les ressentis sont ici ambivalent. Certains vont se sentir sexuellement excités, attirés,  et aussi ressentir de l’envie et du désir. D’autres ressentiront de la peur, du stress, de la nervosité et un désir de fuite lorsqu’ils rencontreront une étrangère.

  • Une japonaise avec un étranger

Pareil ici, puisque nous aurons de l’ambivalence. Certaines japonaises pensent que les étrangers sont beaux, grands, gentils et galants. D’ailleurs certaines d’entre elles, de manière sous-jacente, voient les étrangers comme de mignon « animaux de compagnies » qu’elles aiment à montrer à leurs amies et qu’elles apprécient à utiliser pour les servir. Cela est dû au fait que ces femmes japonaises voient les étrangers comme l’opposé des japonais qui veulent simplement être servi par les japonaises.

Pour les perceptions négatives, ils s’agit là de nervosité, stress, peur et une volonté de fuite.

  • Une japonaise avec une étrangère

Encore une fois, il y à une certaine ambivalence ici. Certaines japonaises se sentiront en position de stress, avec de la peur et de la nervosité, mais aucune d’entre elles ne voudraient s’échapper.

De manière positive, il y à un sentiment présent qui fait qu’elles pensent qu’elles peuvent être amies et partager une relation de bonne qualité même si il y aurait une admiration de la part de la japonaise subjuguée par la beauté de l’étrangère.

Je me doute que ces résultats peuvent faire réagir, mais ils sont là pour démontrer une situation qui a existé, et qui existe encore aujourd’hui, même si les choses tendent à évoluer petit à petit. 

Le Gaijin Complexe : est-ce du racisme ?

 Une récente étude de la “J-CAST Company Watch” a donné des résultats qui ont fait réagir plusieurs personnes sur le web. Voici donc un extrait significatif de ces derniers :

  • 48,5% des japonais seraient complètement fermés à l’immigration au sein de leur pays
  • 19,3% ne veulent pas vraiment des étrangers au Japon
  • 16,8% seraient d’accord seulement si cela était inévitable
  • 14,4% sont d’accord pour laisser les immigrer entrer au Japon

Alors oui, lorsque l’on voit ces chiffres, on peut se dire que beaucoup de Japonais sont opposés à l’immigration. Mais si on les prend dans un autre sens on peut constater que 14,4% sont ouvert à l’arrivée d’étrangers sur le territoire Nippon. Cela veut dire que 18 Millions de Japonais y sont favorables (et oui il ne faut pas oublier qu’ils sont près de 130 Millions d’habitants).

nationaliste japonais, japanese nationalist

nationaliste japonais (Japanese nationalist)

Ajoutez donc à cela ceux qui pourraient être ouvert à l’immigration et vous verrez donc que vous aurez plusieurs dizaines de millions de personnes qui y sont favorables. Si je dis cela, c’est parce que j’entends souvent dire que les japonais sont arrogant voir racistes. L’arrogance peut-être ressentis et est même ressentis par beaucoup d’étrangers. Mais en ce qui concerne le racisme, lui est beaucoup plus minoritaire et moins imposant. A part les groupes extrémistes, vous ne verrez aucune action de revendications racistes au Japon.

Il est aussi bon de noter que Monsieur Shintaro Ishihara, connu pour être un opposant farouche aux étrangers, voir même un raciste et un arrogant, est le préfet de la mégalopole de Tokyo. Cela tend tout de même à démontrer certains de ces chiffres. Je pense, et cela n’engage que moi, que ces chiffres s’expliquent essentiellement par l’Histoire du pays, une certaine incompréhension entre les japonais et les Gaijin et surtout une grande différence culturelle (le Japon est un pays où tout est extrêmement codifié et les Gaijin ne connaissent généralement rien de ces normes).

Le Gaijin Complexe : mon expérience personnelle

Comme tout Gaijin au Japon, j’ai vécu et je vis et je vivrais des situations de Gaijin Complexe, et ce de manière quotidienne. L’une des plus connues est la situation du train. Je m’explique. Vous êtes un ou une Gaijin, vous êtes assis dans un train bondé mais il reste une place vide à côté de vous et les personnes debout en face de vous ne veulent pas si asseoir, pas jusqu’à ce qu’une autre place se libère. Cela démontre une certaine crainte, un certain stress que peut générer la présence d’un étranger pour certains japonais.

Des situations de ce genre, il en existe des dizaines et j’en ai vécu des dizaines, comme celles des petits enfants, qui lorsqu’ils m’aperçoivent deviennent soit curieux soit apeurés (non, non je vous rassure, je ne m’amuse pas à leur faire peur).

Pour en avoir discuté avec de nombreux étrangers, de nationalités différentes, et pour l’avoir lu à plusieurs reprises, je sais que ces situations sont assez courantes. Après il ne faut pas non plus mal les interpréter ou les prendre. Il faut apprendre à vivre avec. Il faudra du temps avant que tout cela ne change.

Je vais clore cet article en vous disant que l’idéal ne serait pas de juger cette situation mais plutôt d’essayer de la comprendre. Je ne pense pas que cela soit une chose aisée à réaliser mais rien ne nous empêche d’essayer. Enfin, nous pouvons chacun apporter notre pierre à l’édifice du changement culturel qui se met en place au Japon en apprenant à respecter les manières, les habitudes et les us et coutumes locales plutôt que d’essayer d’imposer les nôtres, chose plus facile à dire qu’à faire.

Et vous, que pensez-vous de tout cela ? Comment le vivez-vous ou comment le vivriez-vous ?

137 Comments »

  1. ladjisan 5 avril 2012 at 12 h 21 min - Reply

    j’ai vécu la même chose au japon, au début je ne faisait pas attention mais c’est vrais que c’est fréquent, tu a bien choisi ton exemple, c’est dans les transports que ont le ressent le plus, mais j’ai pas vu sa comme du racisme mais comme de la peur, car il est vrais que en France on peut dégager plus d’agressivité ……

    • tunimaal 5 avril 2012 at 14 h 08 min - Reply

      Bonjour Ladjisan et bienvenue sur mon blog. Merci pour ton message.

      Oui c’est clair que ce n’est pas du racisme mais bel est et bien le Gaijin Complexe, cette peur de l’étranger par qu’il parle une langue étrangère, se comporte différemment et est différent.

      Je pense que l’ensemble des Gaijin ont déjà vécu au moins une fois cette expérience du train. Moi cela me fait plus sourire qu’autre chose. Je vis avec et je ne m’en porte pas plus mal.

  2. Arnaud 5 avril 2012 at 17 h 10 min - Reply

    Je ne suis pas encore allé au Japon. Mais au Laos plusieurs enfants ont été apeurés en me voyant… Ils ne devaient pas être habités à voir des gens aussi noirs que moi ! Ça m’arrivera aussi au Japon alors ?

    • tunimaal 5 avril 2012 at 21 h 21 min - Reply

      Bonjour Arnaud et bienvenue sur mon blog. Merci pour ton message.

      Il se peut que ça t’arrive, mais pas non plus tout le temps. Après dans la ville de Tokyo, et surtout dans certains quartiers, les gens sont un peu plus habitués.

  3. Hachimi 5 avril 2012 at 19 h 37 min - Reply

    Salut l’ami, en effet je confirme bien cela, il est vrai que les japonais sont très curieux et apeuré des Gaijin en général, même à tokyo ou il y a de plus en plus d’étranger.
    Mais je ne prend pas sa comme un mal au contraire , leur faire un sourire chaleureux en général les rassure, voir même discuter avec eux car cela m’est déja arrivé.

    • tunimaal 5 avril 2012 at 21 h 23 min - Reply

      Bonjour Hachimi et bienvenue sur mon blog. Merci pour ton message.

      Oui je suis assez d’accord avec toi. Après, je sais que parfois certaines personnes te refuseront le dialogue, cela peut arriver de temps à autres. Mais bon comme tu le dis il faut le prendre avec le sourire.

  4. Laurent 6 avril 2012 at 6 h 49 min - Reply

    L’anecdote du train je la connaissais dans le métro (je ne sais plus où je l’ai lu). Tu as raison de parler de cette crainte ancestrale des étrangers au Japon, car ils (les étrangers) étaient considérés comme des barbares (dans le principe de ne pas respecter et connaitre leurs codes).
    De plus ils avaient un complexe physique de taille dans le passé, l’occidental était souvent beaucoup plus grand.
    Une anecdote que j’avais lu (peut être pourras-tu la confirmer) est qu’ils s’étaient plaints à l’Empereur de cette différence de taille qui les incommodaient. Ce à quoi l’Empereur leurs aurait répondu : « Et bien grandissez! »
    C’est à ce moment là que les japonais ont observé et copié ces occidentaux. Ceux-ci mangeaient du bœuf! Les japonnais en ont fait de même et ont grandi grâce à cet apport protéinique puissant qui différait de leur alimentation quotidienne.
    C’est pour ça que l’on trouve maintenant des japonnais aussi grand, si ce n’est plus, que nous! 😉

    • tunimaal 6 avril 2012 at 9 h 15 min - Reply

      Oui l’histoire du train est très connue et elle arrive à tous les Gaijin. Je ne pense pas qu’un seul étranger au Japon ne l’ai pas vécu.

      Sinon je ne connaissais pas du tout l’anecdote que tu viens de cité, mais je la trouve très intéressante. Si tu retrouves ta source, je serais très curieux de la lire. Merci en tout cas.

    • Manolito 22 octobre 2014 at 7 h 40 min - Reply

      Les Japonais aussi grands voire plus grands que les occidentaux ? Oula, faut pas exagérer. J’habite au Japon et ils sont toujours aussi petits. La taille a bien-sur a voir avec le regime alimentaire mais sache que chaque etre humain qui ne a une taille maximale potentielle qu’il peut atteindre (c’est genetique). Il ne l’attendra que si toutes les conditions sont reunies (la nourriture etant une des composantes).
      C’est pourquoi genetiquement les Japonais ont un potentiel de taille inferieur a la plupart des occidentaux.
      Peut-etre que dans des dizaines d’annees cela changera avec l’evolution des habitudes de vie au Japon.
      En attendant, les Japonais ne sont pas du tout aussi grands voire plus grands que nous. Ou alors tu parles par rapport a ta propre taille mais pas par rapport a la moyenne.

      • tunimaal 20 novembre 2014 at 6 h 39 min - Reply

        Personnellement, sur ce que je constate c’est qu’il sont plus petits que les Occidentaux, ça c’est clair.

  5. Ryan 6 avril 2012 at 19 h 11 min - Reply

    Article vraiment intéressant.
    Je connaissais ce complexe que pouvait avoir des japonnais envers des étrangers mais je n’ai jamais réussi à mettre de mots dessus.
    Je devine que dans les grosses agglomération, ce complexe se ressent moins ?

    • tunimaal 6 avril 2012 at 22 h 37 min - Reply

      Merci,

      au contraire même dans les grandes agglomération tu le ressens très bien. Je ne connait pas encore les petite villes car je n’y suis pas encore allé. Mais à Tokyo on le ressens très bien

  6. Leslie 7 avril 2012 at 13 h 53 min - Reply

    Intéressant article. Une histoire vieille comme le monde finalement…on a peur de ce qu’on ne connaît pas!

    • tunimaal 7 avril 2012 at 13 h 57 min - Reply

      Oui c’est tout à fait ça: on a peur de l’étranger. Mais si tu regardes les résultats de l’études, les filles Japonaises ont moins peur que les Hommes Japonais.

  7. Eric 7 avril 2012 at 15 h 18 min - Reply

    Que ce soit dans le train, dans la ville ou au boulot. Je confirme que j’ai toujours ressenti cette sensation de « discrimination ».

    • tunimaal 7 avril 2012 at 22 h 32 min - Reply

      Oui, le train et la travail sont les lieux les plus réputés pour le Gaijin Complex. Après on peut le ressentir n’importe où c’est clair.

  8. Crabetan 9 avril 2012 at 18 h 39 min - Reply

    Je pense que on retrouve tout ça dans tout les pays mais au japon, c’est poussé au paroxysme!!

    Je comprend qu’a force c’est dérangeant!

    • tunimaal 9 avril 2012 at 21 h 16 min - Reply

      Oui, après faut s’y faire t l’accepter, c’est l’un des critères de vie du Japon.

  9. JM 19 avril 2012 at 20 h 01 min - Reply

    Salut, très bon article, et vu que c’est mon premier message je tiens à te dire que ton blog est très
    plaisant à lire :)
    Ce que je retiens de cet article, c’est que si je dois demander mon chemin au Japon cet été, je demanderai à une demoiselle :)

    • tunimaal 19 avril 2012 at 21 h 45 min - Reply

      Salut JM, merci pour ton message et bienvenue sur mon blog.

      Merci beaucoup pour ton compliment… :)

      Oui demande à une demoiselle ce sera beaucoup plus facile en terme de communication. D’ailleurs elles parlent plus souvent Anglais que ces messieurs!

  10. Oreda 21 avril 2012 at 17 h 11 min - Reply

    Pour le sondage, ceux étant d’accords avec l’immigration pouvaient être étranger ?, car si oui le sondage est moyen fiable.

    Sinon je n’ai pas vraiment eu droit a se genre de soucis quant j’étais au japon, des gens s’asseyaient a côté de moi dans le train, et les gens ne semblaient pas trop craintif, mais je ne suis resté que 29jours, c’est donc relativement cour .

    • tunimaal 21 avril 2012 at 17 h 16 min - Reply

      Le sondage n’a été réalisé qu’auprès de Japonais.

      En ce qui concerne le train, c’est une chose à laquelle il faut prêter attention pour s’en rendre compte et en général lorsque l’on voyage sur une courte durée on ne l’observe pas nécessairement je pense.

  11. Claude 26 avril 2012 at 10 h 01 min - Reply

    Bonjour,

    La situation s’est quand même beaucoup améliorée par rapport à autrefois. J’habitais à Tokyo en 1983-1984 et les étrangers étaient bien moins nombreux que maintenant. Il y avait un mélange de curiosité-appréhension très fréquent. Je me souviens d’une de mes amies aux yeux bleus qui avaient souvent des problèmes, vu que certains japonais n’arrivaient pas à la regarder en face à cause de la couleur de ses yeux qui leur faisait « peur ».
    J’y suis ensuite retournée plusieurs fois ces dernières années sans avoir vraiment ressenti cela. Les gens s’asseyaient à côté de moi dans le train sans problème, en général.
    Je pense cependant qu’un détail est très important : la langue. Si vous parlez japonais, les choses sont tout de suite beaucoup plus simples…

    • tunimaal 27 avril 2012 at 0 h 51 min - Reply

      Bonjour Claude et bienvenu sur mon blog. Merci aussi pour ton commentaire et ton retour d’expérience.

      Oui les choses ont changés par rapport à avant je pense, et c’est bien ainsi :). Je pense qu’il faudra encore du temps, et puis d’un côté c’est normal vu que le pays à ouvert ses portes il y à moins de 70 ans de cela.

      En ce qui concerne la langue, c’est évident que si on la parle cela est plus facile. Mais il n’est pas rare d’entendre des histoires de Gaijin maîtrisant parfaitement la langue Japonaises, la culture du pays et être exclus car les Japonais ressentent une certaines honte de voir que leur culture est maîtrisée par un étranger. Après ce n’est pas facile, mais avec le temps les choses finiront bien par évoluer :)

  12. Yullyki 26 avril 2012 at 19 h 57 min - Reply

    Je suis partie un mois au Japon, l’été dernier et j’avoue m’être beaucoup amusé avec les enfants.
    Je devais vraiment leur paraître « curieuse » avec mes cheveux blonds, mes yeux bleus et ma peau claire. Ca m’amusait beaucoup de les voir me regarder puis se cacher dans les jupes de leur mère/bras de leur père.
    Ca a aussi un avantage non négligeable, celui de les faire taire d’un seul regards quand ils font des caprices et se mettent à pleurer pour rien XD
    Quand j’ai pris le train/métro, j’ai vraiment eu de tout. Des gens qui ne se souciaient pas d’être assis à côté d’une étrangère, d’autres qui se décalaient…etc…
    Par contre, j’avoue avoir un gaijin complexe avec moi même, dans le sens où je sais que beucoup de Japonais « rejettent » les étrangers parce qu’ils ne peuvent pas communiquer avec eux et que ça les angoisse. Du coup, à chaque fois que je devais m’adresser à eux, j’étais toujours angoissée de les mettre dans l’embarras (T___T)
    Mais, ils toujours étaient extrêment adorables et je pense qu’avec beaucoup de patience, de gentillesse et le sourire aux lèvres, ça ne peut que les rassurer :)
    Ma plus grande peur aussi est de me montrer impolie (T_T)
    Si t’as des conseils pour mon prochain voyage, je prends o/

    • tunimaal 27 avril 2012 at 0 h 27 min - Reply

      Bonjour Yullyki et bienvenue sur mon blog.

      Merci beaucoup pour ton partage d’expérience. Je vois que toi aussi tu joue avec les enfants. C’est sympa. J’ai eu l’occasion de jouer avec un enfant Japonais de 3 ans que je ne connaissais même pas. Comme toi, il se cachait, se méfiait, rigolait … C’était très amusant en soit.

      Je comprends tout à fait ton point de vue et le fait que tu ne veuille pas les mettre dans l’embarras. Personnellement, très souvent, j’essaye toujours de respecter leurs Us et Coutumes, mais je t’avoue que c’est très complexe et que c’est presque usant par moment de se remémorer l’ensemble et de toujours tout respecter. Mais bon il faut faire l’effort.

      Pour des conseils, je pense juste que si tu fais ton maximum pour les respecter et que tu souris tout le temps ce ne peut que bien se passer. Le sourire attire toujours de bonnes choses. :)

    • Messiah 8 avril 2015 at 9 h 33 min - Reply

      En fait je suis également ainsi, même dans la vie de tous les jours! J’essaie toujours de me comporter au mieux pour ne pas déranger, vexer, souler les gens… c’est dans mon caractère. C’est aussi dans mon caractère de parfois péter un plomb et de rembarrer les gens! Ahah 😉

      pour reprendre l’exemple des transports. Je vais moi-même beaucoup utiliser le train et les métros… dois-je donc éviter de m’asseoir à côté des japonais? S’il s’agit de la dernière place libre par exemple. Je crois que me connaissant, je préférerai rester debout que de faire une gaffe, mais je ne voudrai pas qu’ils le prennent mal non plus et tomber moi aussi dans la discrimination! Quelle prise de tête!

      • tunimaal 1 juin 2015 at 1 h 44 min - Reply

        Ne t’inquiète pas ils ne le prendront pas mal 😉

  13. Julien 26 avril 2012 at 21 h 38 min - Reply

    Je ne suis jamais allé au Japon mais ce que tu dis ne m’étonne pas. Les japonais (et les coréens également) sont des peuples assez « fermés » de par leur isolation culturelle (souvent volontaire comme tu dis).

    L’anecdote du train est assez révélatrice je trouve mais même en France on peut assister à ce phénomène pour peu qu’on soit typé « jeune » et que le wagon soit rempli de personnes âgées !

    • tunimaal 27 avril 2012 at 0 h 33 min - Reply

      Salut Julien,

      Oui c’est clair, il m’est parfois arrivé la même chose en France, surtout si j’avais le « malheur » de porter un survêtement, des baskets et une casquette (merci la télévision pour les préjugés).

      Après pour les Japonais, ils suffit de faire avec et les choses se passent plutôt bien en général. :)

  14. Marie 13 mai 2012 at 7 h 32 min - Reply

    Salut !
    C’est la première fois que je passe par ton blog, et vu la qualité du premier article que j’ai lu (celui-ci), je pense que je vais revenir !
    Dans un an, il y a de fortes chances pour que j’aille passer une année au Japon en double-diplôme et j’avoue que je m’interroge assez sur le comportement des Japonais vis-à-vis de moi. Je n’ai pas envie de rester entre « gaijin » de l’université et j’aimerais pouvoir entrer en contact avec des Japonais.
    Un de mes amis est allé au Japon il y a quelques années. Il ne m’a pas rapporté de comportements « apeurés » à son encontre et à celle de sa famille. Au contraire. Comme moi, mon ami a une apparence assez « germanique » : cheveux, yeux et peau clairs, haute taille. Des Japonais lui auraient proposé de faire des photos de mannequinat et apparemment, beaucoup d’autres étaient fascinés par la barbe fournie (et blonde) de son père.
    Après, je suppose qu’être étranger-touriste et étranger vivant au Japon, ça ne doit pas être pareil !

    • tunimaal 13 mai 2012 at 21 h 47 min - Reply

      Salut Marie et merci pour ton commentaire. Au passage je te dis bienvenue sur mon blog.

      Pour ce qui est des relations avec les Japonais, elles ne sont pas impossible, loin de là. Ils sont très polis, très agréables et souvent curieux. Après il y à beaucoup de Japonais aussi qui sont fermés par rapport aux étrangers.

      Je pense qu’il y à une différence entre visiter un pays et vivre dans ce même pays. Les relations ne sont pas les mêmes car elles sont plus profondes et plus intenses lorsque tu vis dans un pays.

      En tout cas ne t’inquiète pas tu te feras beaucoup d’amis Japonais et Japonaises j’en suis certain :)

  15. grey 20 mai 2012 at 14 h 06 min - Reply

    alors yuki me voit comme un animal de compagnie? il ne faut pas que je trouve ça excitant, ça va faire bizarre hehe.
    article très interessant, et tu est à l’écoute de tes lecteurs, ça a son importance.

    • tunimaal 20 mai 2012 at 14 h 13 min - Reply

      Salut Grey,

      Ah tu as une petite amie Japonaise? J’espère que tout va pour le mieux 😉 Perso j’avais une petite amie Japonaise et je n’ai jamais ressentis cela, après certaines personnes l’ont ressenties.

      Oui j’essaye d’être dispo pour les lecteurs et aussi d’écouter ce qu’ils me disent car c’est très important à mes yeux :)

  16. grey 21 mai 2012 at 11 h 59 min - Reply

    tout va très bien, elle s’est même mise en pétard quand j’ai complexé d’être un étranger. Le fait est que le monde évolue c’est tout, la preuve, au USA les mariages inter-communautées sont de plus en plus nombreux.

    • tunimaal 21 mai 2012 at 13 h 04 min - Reply

      Ah je la comprends un peu. C’est clair, heureusement que le monde évolue :)

  17. grey 21 mai 2012 at 12 h 02 min - Reply

    pour les japonais qui te regardent intimidés, je sais ce que c’est, il faut dire qu’avec mon mètre 83 de barbaque scultée comme un rugbyman je ne passe pas inaperçu là bas.

    • tunimaal 21 mai 2012 at 13 h 05 min - Reply

      Ah oui toi tu dois être un beau spécimen pour eux 😉

  18. grey 21 mai 2012 at 14 h 00 min - Reply

    un spécimen, c’est le mot. je débarquerait d’une soucoupe volante qu’ils seraient pas plus étonnés.

    (pour le com plus haut)
    Elle a raison, faut s’y faire. et ça n’a pas que des désavantage, j’ai une santée robuste et du coup je peux en tout temps m’occuper d’elle (la pauvre a la grippe)
    et les ptit vieux sont bien contemps d’avoir mon aide pour déplacer des truc lourd.

    • tunimaal 21 mai 2012 at 20 h 49 min - Reply

      Bon bah je lui souhaite une bonne guérison alors :)

      En tout cas je vois que tu as l’air d’avoir beaucoup de succès 😉

  19. grey 22 mai 2012 at 11 h 24 min - Reply

    plus qu’une curiosité, ils me voient comme une étrangetée « utile », c’est déjà bien.

    • tunimaal 22 mai 2012 at 11 h 55 min - Reply

      Bon bah c’est cool 😉

  20. grey 6 juin 2012 at 20 h 53 min - Reply

    je pense (en relisant l’article) que rencontrer des japonais et japonaises à l’étranger (et donc de manière isolée, à l’écart du groupe) permet de tisser des liens bien plus étroits, c’est comme ça que je me suis fait un très bon amis lors d’un voyage en islande, et c’est aussi comme ça qu’un pote a noué une relation saine et durable avec une japonaise (et pourtant c’est un otak’) qui était seule en france. Les forcer un peu à nouer le contact ça donne de bons résultats.

    • tunimaal 6 juin 2012 at 21 h 02 min - Reply

      C’est clair que les rencontres seront facilité à l’étrangers car en général ils sont bien plus ouvert d’esprit….

  21. grey 6 juin 2012 at 20 h 54 min - Reply

    par concours de circonstance j’entend bien.

    • tunimaal 6 juin 2012 at 21 h 04 min - Reply

      Oui c’est ce qu’il y à de mieux 😉

  22. Adrien 7 juin 2012 at 12 h 07 min - Reply

    L’épisode du train m’est également arrivé! C’est bien de lire un article de fond sur le sujet, je me suis identité à pas mal de choses. Ces attitudes sont évidemment compréhensibles mais pour moi, ça a été un des facteurs de plus, avec la barrière de la langue et la culture notamment, qui font que j’ai du mal à envisager de revenir vivre au Japon après mon année passé ici! Même si j’apprécie totalement l’expérience, la vie à Tokyo, et la richesse culturelle :)

    • tunimaal 7 juin 2012 at 12 h 11 min - Reply

      Cet épisode arrive à beaucoup de Gaijin, si ce n’est à tous, il suffit de faire attention pour s’en rendre compte. Et comme tu le dis, ce n’est pas facile pour tous car cela forme une certaine barrière, et d’ailleurs je sais que beaucoup d’étrangers ne se verraient pas vivre au Japon à cause de cela.

  23. grey 7 juin 2012 at 12 h 22 min - Reply

    mouais. c’est pour moi une barrière moins malsaine qu’à paris, c’est pour ça que au fond je saurai m’y habituer

    • tunimaal 7 juin 2012 at 12 h 53 min - Reply

      Bon bah c’est cool dans ce cas là :)

  24. grey 7 juin 2012 at 14 h 47 min - Reply

    mais c’est vrai, les gens en font tout un cake alors que venant d’un peuple insulaire ça ne me choque pas tellement, c’est dans l’ordre des choses. à paris la barrière c’est que chaque energumène dont tu croisera le regard rêve de te marcher dessus, sympas.

    • tunimaal 8 juin 2012 at 7 h 47 min - Reply

      Je pense que chaque personne et chaque culture est différente. Il suffit de savoir s’adapter c’est tout.

  25. dipan 15 juin 2012 at 15 h 52 min - Reply

    Bonjour,
    Tout d’abord bravo pour le contenu de votre site, il est à la fois attrayant et moderne, ce qui est rare étrangement pour des sites fr parlant du Japon (sauf le JNTO.fr qui est très bien fait :)).
    Voilà, je passe deux semaines de vacances au Japon, seul, et ayant lu votre article, ça me laisse perplexe… J’aurai aimé savoir si on peut tout de même échanger des choses avec des Japonais (bien que je sois assez réservé) et aussi si on peut demander à des gens de se faire prendre en photo, histoire que j’ai quelques photos souvenirs avec moi dessus ^^ ? Bien sûr après le caractère varie selon l’individu, mais j’aimerai avoir une tendance générale, si ce n’est pas trop demandé stp :)) ?

    • tunimaal 16 juin 2012 at 11 h 33 min - Reply

      Salut, merci beaucoup pour ton commentaire et tes compliments. Cela fait toujours plaisir :).

      Ne t’inquiète pas, tu peux échanger avec les Japonais. Surtout que toi tu y seras en tourisme seulement. Le Gaijin Complexe on le ressens plus lorsque l’on vit sur la durée dans ce pays. Lorsque l’on y est de passage, à moins d’y faire attention, on ne le ressent pas réellement.

      En tout cas si tu leur demande de prendre des photos de toi ils le feront. les Japonais aident beaucoup et sont très polis et respectueux.

      • dipan 17 juin 2012 at 22 h 15 min - Reply

        Ah d’accord, merci pour tes informations, ça me rassure beaucoup :)
        Bonne continuation au Japon !

        • tunimaal 18 juin 2012 at 21 h 56 min - Reply

          De rien et merci à toi.

  26. Annso 15 juin 2012 at 20 h 58 min - Reply

    Bonjour,
    Premièrement, merci pour ton site Aala car il est enrichissant. J’ai vécu une expérience dans un train mais elle est différente. En septembre dernier à Kyoto, un homme d’un certain âge m’a donné un éventail juste avant de quitter la rame de métro. Je n’ai même pas eu le temps de le remercier qu’il était déjà parti… Il me semble que ce geste était purement désintéressé, il a certainement eu pitié en voyant que je supportais difficilement la chaleur…

    • tunimaal 16 juin 2012 at 11 h 36 min - Reply

      Salut Annso, intéressante comme expérience. Tu n’es pas la première à me raconter cela. Beaucoup se sont fait offrir des parapluies ou des glaces pour les enfants lorsqu’ils faisaient chaud. Après, je ne sait pas comment il faut l’interprétét en soit, mais je pense que c’est plus de la gentillesse qu’autre chose.

      Je me souviens en Mai 2011, je marchais vers Asakusa, il pleuvait un peu, mais je en suis pas un grand fan des parapluies. Un salaryman japonais s’approche de moi et me couvre avec son parapluie et ce jusqu’à mon hôtel. Vraiment très sympa de sa part.

  27. Annso 16 juin 2012 at 21 h 27 min - Reply

    Idem au Koyasan, une grand-mère m’a donné un parapluie alors que je n’en ressentais pas le besoin car il faisait super chaud et la pluie était rafraîchissante. Par ailleurs, j’ai trouvé que les regards n’étaient pas les mêmes selon la région. A Osaka, les japonais te regardent franchement dans le métro alors qu’à Tokyo, ils le font plus discrètement…

    • tunimaal 18 juin 2012 at 21 h 35 min - Reply

      J’ai souvent entendu parlé de cette différence sur le regard des gens selon les régions. il va vraiment falloir que j’aille faire une tour. 😉

  28. Annso 19 juin 2012 at 20 h 14 min - Reply

    Prends un JR pass avant de repartir…

    • tunimaal 20 juin 2012 at 1 h 34 min - Reply

      J’y pensais, mais il se peut que je reste sur Tokyo la majorité du temps. Il est très peu probable que je sortes réellement car j’ai déjà pas mal de chose de prévu. Après j’ai toujours la solution. Merci du rappel. 😀

  29. Annso 22 juin 2012 at 12 h 04 min - Reply

    Tu as 90 jours pour l’activer à partir de la date d’émission du bon d’échange, cela te permet de ne pas l’utiliser immédiatement. Le JR est utile si tu souhaites aller à Kyoto et d’en profiter pour aller à Osaka, Hiroshima et pourquoi Kanazawa et Takayama. Il permet d’économiser les tarifs élevés des trains au Japon (la qualité se paie…). Après, si tu as de la famille en France, tu peux toujours leur demander d’acheter le JR quand tu en auras besoin et de te l’expédier au Japon où tu pourras alors l’activer.

    • tunimaal 22 juin 2012 at 13 h 05 min - Reply

      Ah oui, j’avais pas pensé à cela, surtout que je vais certainement voyager en septembre. Je vais regarder cela de plus près. En tout cas merci à toi 😀

  30. Annso 22 juin 2012 at 23 h 25 min - Reply

    Après vérification, le Jr Pass est réservé uniquement au visa temporaire, donc de moins de 3 mois… Dsl

    • tunimaal 22 juin 2012 at 23 h 43 min - Reply

      J’y serais en visa touriste au départ donc ça ira :)

  31. Jeannot 30 juin 2012 at 15 h 08 min - Reply

    Bonjour, j’apprécie beaucoup votre blog et votre point de vue.

    J’aimerais parler de quelque chose qui me dérange… ceux qui essaient de forcer leurs valeurs sur les Japonais. Ceux qui disent « Les Japonais doivent devenir comme ceci… ». On dirait qu’ils veulent que le Japon soit comme la France, c’est absurde !

    Les personnes timides et réservées, leur mode de vie, leur manière de parler, c’est ce qui fait le Japon. Ça m’attriste un peu de voir que certains veulent imposer leur culture au Japon plutôt que d’adopter la culture japonaise. Autant rester en France dans ce cas, non ?

    En tout cas, merci pour votre blog que je continuerai à lire !

    • tunimaal 2 juillet 2012 at 1 h 59 min - Reply

      Oui Jeannot, je suis d’accord avec toi. C’est une chose qui m’agace aussi, ces voyageurs qui vont dans un pays et qui demandent aux locaux de s’adapter à eux. C’est vraiment un grand n’importe quoi et c’est irrespectueux. Le pire c’est que si ‘on fait remarquer cela à ces personnes, elles vous disent que vous agissez en donneur de leçon. Enfin bref, perso j’essaye au maximum de découvrir et de m’adapter, même si ce n’est pas toujours facile et que comme tout être humain je ne suis pas parfait.

      • grey 4 août 2012 at 10 h 48 min - Reply

        c’est comme ça que les parigots ont réussi à faire interdire aux vaches de porter une cloche ou aux clochers de sonner dans les alpes (ou ma famille a une résidence) Je ne comprend que trop l’agacement vis à vis de ces ethnocentriques.

        • tunimaal 4 novembre 2012 at 7 h 29 min - Reply

          Il paraît que l’on appelle ce phénomène la globalisation 😉

    • Manolito 22 octobre 2014 at 8 h 27 min - Reply

      Je suis d’accord avec toi mais il y a une difference entre les mots « culture » et « vérité ».
      La culture est quelquechose de subjectif. Nombreux sont les gens qui confondent leur culture avec ce que devrait le Monde en general.
      C’est quelquechose qu’on peut experimenter en France avec le parisianisme : ces parisiens qui pensent que tout devrait etre comme eux le pensent.

      Cependant avec le Japon on se heurte a une culture insulaire extremement unique et singuliere. L’individu n’a que peu de place au Japon. Ce qui prime c’est la societe et l’interet general. D’un cote ca rend la vie extremement confortable. Mais d’un autre cote cela a des effets extremement pervers. Les japonais ont des blocages societaux et psychologiques qui n’ont rien de « mignon » ou « kawai ».

      – La loi familiale Japonaise est l’une des pires au Monde et la pire pour un pays developpe. Il a fallu 34 ans de pression exterieure pour que le Japon signe la Convention de La Haye sur l’enlevement international d’enfants.
      Les divorces sont une mauvaise farce par rapport au droit de l’enfant et du pere. Il arrive par exemple qu’une mere qui se drogue ait la garde de son enfant. Or, au Japon la garde est exclusive et l’autorite parentale aussi.

      – Le Japon souffre d’un probleme de memoire face a son histoire. Il ne regarde pas la realite de son histoire en face et nie souvent les massacres et les crimes de guerres qu’il a fait en Chine, Coree et aux Philippines.
      Nombres d’historiens japonais sont des revisionistes. Un tres grand nombre d’hommes politiques sont des negationistes. Les livres d’histoires des ecoliers ne relatent pas la realite de l’histoire et font part d’une propagande tres malvenue pour un pays soi-disant « democratique ».

      – Il y a un vrai probleme de rapport entre homme et femme au Japon et cela a tous les niveaux : professionnel, amoureux, familial.

      – Le Japon est un pays qui devient sexuellement frustré et cela commence a avoir un impact sur l’organisation de la societe. Cela provoque des comportements tres pervers et meme deviants mais qui ne sont pas combattus comme ils le devraient. Exemple : Tu peux aller a Akihabara et rentrer dans un mega sex-shop, tu y veras des poupes gonflables qui representent des petites filles de 8 ans !!! Comment faire l’apologie de la pedophilie ?
      Des groupes comme AKB48 font l’apologie des jeunes filles adolescente au niveau de l’innocence sexuelle. Il faut rendre ces filles les plus teenager possibles tout en mettant en avant leur atouts feminins.

      Le Japon gagnerait justement a s’ouvrir sur le Monde et les sur les influences d’autres cultures. La periode Edo est une composante quasi-genetique de ce que peut encore etre le Japon : un pays qui se renferme et se replie sur lui-meme.

      Les japonais sont par nature curieux par rapport a leur sens : ils aiments decouvrir d’autres saveur, odeurs, beautes et pays. Mais cela ne veut pas dire qu’ils vont chercher a comprendre les autres modes de vie et a se laisser influencer.

      Fort heureusement, les medias sociaux, la mondialisations touchent bons nombres de Japonais(es) qui mettent a profit cet esprit curieux pour aller vers l’autre, vers l’etranger et essayer de comprendre et d’avoir un echange. Ces japonais la sont parmi les gens les plus interessants qu’il m’est arrive de rencontrer et de cotoyer.

      • tunimaal 20 novembre 2014 at 6 h 44 min - Reply

        C’est clair qu’il y a beaucoup de choses qui nous choqueront en tant qu’étrangers une fois au Japon, car ce sont des choses aux antipodes de nos pratiques habituelles.

  32. marianne 20 juillet 2012 at 23 h 41 min - Reply

    Décidément excellent ce blog, bravo. Quant à la fameuse experience du train..ahah. L’été dernier je me suis retrouvée seule à Kyoto et j’ai eu la TRES mauvaise idée de porter une robe légèrement ajourée (il faut dire qu’il faisait quand meme près de 35 degrés avec en plus l’humidité typique de l’été japonais..). J’ai tellement été dévisagée pendant ce trajet que j’ai du rentrer pour me changer! Je me suis jamais sentie si honteuse de ma vie…:)
    En tout cas pour ce qui est du comportement général des japonais vis-a-vis des gaijins, je comprends parfois tout à fait. Quant on voit parfois l’attitude arrogante de certains touristes (genre je viens ici me faire servir, je fais zéro effort pour apprendre un mot de japonais et j’attends d’être traité comme un prince…), c’est sur que ça clash avec le respect et l’humilité avec laquelle ils grandissent:)
    Moi en tout cas (a part l’épisode de la robe ^_^-ou j’etais en faute..) mes 2 expériences au Japon ont été marquées par l’EXTREME gentillesse des gens: me traduire les ingrédients sur un emballage dans le supermarché, me conduire a mi-chemin vers un temple que je cherche sur un plan, etc etc..
    Alors oui ils sont peut-être fermés mais ils ont un tel savoir-vivre aussi!

    • tunimaal 21 juillet 2012 at 22 h 15 min - Reply

      Oui c’est clair qu’ils ont un grand savoir vivre et qu’ils sont aimables et serviable, en général.

      Sympa ta petite expérience LOL tu as dû attirer quelques regards intéressés ;-).

    • grey 4 août 2012 at 10 h 51 min - Reply

      c’est pour ça qu’ils sont aussi serviables quand on leur parle japonais (même si c’est d’un niveau basique) Les jeunes ont tendance à mieux se conduire que les vieux pour ce que j’ai pu en voir, ils viennent pour l’amour de la culture et ça se voit, même si c’est parfois un peu superficiel..

      • tunimaal 4 novembre 2012 at 7 h 31 min - Reply

        En tout cas, la grande majorité est serviable, même si c’est souvent en apparence.

  33. grey 4 août 2012 at 10 h 45 min - Reply

    il y a deux jours dans le train pour nagoya, je demande gentiment à un mec si ma valise est bien placée, le bougre me répond apeuré comme si j’allais me le faire pour le déjeuner. En même temps j’étais malade comme un chien, je devais avoir une gueule de vampire. cet aprem excès inverse, je peux dire au mec nimporte quoi (du genre, en france le nom le plus répandu est martin) il aurait tout autant hurlé d’excitation et d’admiration. réactions encore une fois nuancées.. Dans l’ensemble j’ai plutôt tendance à les impressioner. Sachant que j’ai fait qulques semaines de muscu et de sport intensif je dois pas avoir la silhouette qui les rassure les pauvres.

    • tunimaal 4 novembre 2012 at 7 h 34 min - Reply

      Je ne pense pas que ce soit ta silhouette mais plus des réactions « habituelles » pour eux face aux étrangers.

      • grey 7 novembre 2012 at 14 h 37 min - Reply

        eh ben il a jamais du voir un non-japonais de sa vie. je pense quand même que j’avais une tête à faire peur.

        • tunimaal 7 novembre 2012 at 15 h 53 min - Reply

          faudra que je vois à quoi tu ressemble un de ces 4 😉

          • grey 14 novembre 2012 at 15 h 30 min - Reply

            pour un regard occidental je ne dois pas être bien exotique.

            • tunimaal 17 novembre 2012 at 7 h 56 min -

              Oui je ne pense pas 😉

  34. Joe Obvious 5 octobre 2012 at 10 h 19 min - Reply

    J’ai vu des vidéos d’un Youtubeur au Japon, marié à une Nipponne, dire qu’une des difficultés qu »il éprouve dans ses relations avec les locaux réside dans le fait que les gens ont du mal à exprimer leurs sentiments. Du coup il a du mal a savoir parfois à quel point les gens qu’il fréquente sont des amis ou pas. As-tu déjà buté sur le problème, Tunimaal ? Ou d’autres ici qui vivent en ce moment au Japon ?

    • tunimaal 5 octobre 2012 at 16 h 57 min - Reply

      Je pense qu’il ne faut pas se leurrer. Les relations amicales ne sont pas les mêmes. Prenons un exemple bête, au Japon, les japonais ne font pas de soirées chez eux (manque de place, espace privé, …), je pense que cela n’aide pas nécessairement pour savoir à quel point on est ami avec un japonais. Dans notre culture occidentale, on sait que si l’on va souvent chez quelqu’un c’est qu’on est proche et donc ami sincère, ici, ce genre de détails sont beaucoup plus rare et il faut arriver à les identifier.

  35. apachai 24 octobre 2012 at 12 h 06 min - Reply

    Salut,
    J’ai vu que tu disais que ce n’était pas facile de respecter tout les coutumes. Tu n’aurai pas fait un petite article dessus par hasard pour justement savoir qu’est ce qu’ont doit faire ou dire est dans qu’elle circonstance ça m’aiderai à pas faire trop d’impers durant mon séjour et avoir l’aire moins barbare lol

    • tunimaal 4 novembre 2012 at 6 h 35 min - Reply

      Salut Apachai,

      je suis en train de voir quelle est la meilleure méthode pour présenter les principales us et coutumes à respecter (mini-guide ou séries d’articles).

      Tu auras du nouveau prochainement sur ce blog.

  36. makichan 25 octobre 2012 at 21 h 25 min - Reply

    Tout d’abord, comme je poste pour la première fois, merci pour ce blog des plus intéressants!
    Je suis allée plusieurs fois au Japon, et moi aussi, j’ai connu ce complexe. Je dis souvent à tous ceux qui me posent des questions, qu’il ne faut pas avoir peur d’être observé. Je peux être d’un naturel timide en public en général, mais au Japon, ce n’est pas le cas. Ils nous regardent non pas pour la personne que l’on est, mais pour ce que l’on représente, un étranger.
    Je me souviens principalement que des bonnes choses, comme quand j’ai voulu laisser mon siège dans une rame de métro bondé à une vieille dame, qui a poliment refusé (non pas par peur, elle n’en avait vraiment pas besoin). Tout le reste du trajet, elle me regardait avec gentillesse, et quand elle est sorti, elle m’a fait son plus grand sourire et m’a remercié. Je repense aussi à un groupe d’enfants (école primaire) croisé au zoo d’Ueno, qui nous ont lancé, à mon amie et moi, un vibrant « HELLO! ».
    A côté de ca, il y a eu des moments où je ne savais pas comment réagir. Toujours dans le métro, il y avait une jeune femme qui n’arrêtait pas de renifler très fort juste à côté de moi (un rhume très certainement). J’ai pensé à lui donner un mouchoir, mais j’ai eu peur qu’elle le prenne mal du genre « de quel droit une gaijin me donne un mouchoir? je l’incommode? » ou encore je me demandais si elle voulait juste ne pas se moucher en public.
    Enfin, j’ai croisé un jour une manifestation dans un grand quartier de Tokyo. Mon amie était toute excitée de voir une manif japonaise, mais pour ma part, j’avais un peu peur parce que je ne connaissais pas la raison de la revendication et il y avait de grands drapeaux japonais en tête de défilé. J’ai préféré me faire la plus petite possible et les laisser passer.

    • tunimaal 4 novembre 2012 at 6 h 29 min - Reply

      Salut Makichan,

      merci beaucoup pour tes retours d’expériences. C’est toujours intéressants de lire le vécu des autres et de pouvoir échanger.

      Comme tu le dis si bien, en général il s’agit plus d’une observation de l’étranger pour ce qu’il symbolise plus que pour ce qu’il est. Mais cela peut apporter des situations parfois assez cocasse je pense.

      Sinon, je trouve tes réactions, notamment avec la dame qui reniflait, très respectueuse et bien pensées. 😉

  37. apachai 9 novembre 2012 at 11 h 10 min - Reply

    Merci c’est gentil je passe régulièrement pour pas manquer tes nouveaux articles.

    • tunimaal 10 novembre 2012 at 14 h 05 min - Reply

      Cool, alors à bientôt 😉

  38. Arma 15 novembre 2012 at 12 h 19 min - Reply

    J’ai découvert ce blog il y a peu et je trouve son contenu très intéressant.
    Je suis une fille expatriée au Japon, et à part les regards et les « regarde, une étrangère ! » (mais assez rares …) j’avoue ne jamais avoir reçu de mauvais traitement comme j’en entends parfois de la part d’autres étrangers vivant au Japon.

    Je pense que le fait d’être une fille, de ne pas faire 1m80 ni d’avoir les cheveux blonds platines (cliché du gaijin) aide pas mal à l’intégration.

    La dernière fois je lisais les news en Japonais et le titre était : « un Français se plaint que les Japonais ne veuillent jamais s’asseoir à côté de lui dans le train. »
    Mis à part les (nombreux) commentaires débiles du genre « c’est parce que les étrangers puent des aisselles », certains disaient que parfois ils ne s’asseyaient pas non plus à côté de Japonais et que ça n’avait pas de rapport, ni de connotation raciste.

    • tunimaal 17 novembre 2012 at 7 h 52 min - Reply

      Salut Arma,

      oui en effet, cela n’a aucune connotation raciste, bien au contraire. C’est juste une non-connaissance de l’étranger, sans plus. Après, il ne faut jamais mal prendre cela ou mal l’interpréter.

  39. Jeanne 25 novembre 2012 at 22 h 55 min - Reply

    Bonjour Aala !
    Voilà près d’une heure que je me promène sur votre blog, allant d’un article à l’autre. La variété des sujets abordés n’en rend le site que plus attrayant ! :)
    J’ai passé plusieurs mois au Japon cette année-même, à Tokyo, pour un séjour linguistique au cours duquel j’ai bien entendu été confrontée à ce « gaijin complex »… Pour ma part j’ai connu des périodes un peu difficiles : les yeux curieux portés sur moi, dans la rue, dans les transports, les remarques des hommes (toujours en troupeau…) me mettaient parfois si mal à l’aise que je regrettais presque de ne pouvoir me terrer dans mon petit appartement de banlieue toute la semaine… Me soustrayant ainsi aux regards… Ce n’était pourtant JAMAIS méchant, mais cette « nervosité » dont vous parlez dans votre article en référence à M. March, je pense pouvoir dire que je la ressentais parfois très (trop?) profondément, au point de m’en rendre malheureuse. Le fait de mesurer 1m76, d’avoir des yeux verts clairs et de longs cheveux bruns jusqu’au bas du dos, je l’avoue, ne m’a pas rendu service. Physiquement, je me sentais difforme par rapport aux Japonaises si fines, si menues, un peu « monstrueuse » quelque part…
    Et puis à force de rencontrer des gens, de nouer des liens (des liens souvent très forts!), avec des Japonais(es), je suis parvenue petit à petit à accepter cette situation, à me sentir bien dans mes baskets de grande bringue, et à savoir différencier la vraie « nervosité », qui coupe les individus les uns des autres, de la véritable admiration que nos amis nippons peuvent souvent éprouver à la rencontre des étrangers, qui portent leur différence au fer rouge sur le front ! Quand on parle, en outre, leur langue, ils sont prêts à tout pour vous prouver que non, ils ne sont pas si fermés qu’on pourrait le craindre au premier abord…
    Et voilà mon histoire d’amour avec ce pays incroyable qui se poursuit… Rentrée en France depuis quelques mois, je prends mon mal en patience avant de repartir à l’aventure !
    Merci pour cet article ainsi que pour tous les autres, qui me rappellent mille et uns détails de mon séjour !

    • G. 26 novembre 2012 at 10 h 47 min - Reply

      Salut Jeanne,
      Je vois assez bien ce à quoi je dois m’attendre au Japon l’année prochaine, du haut du mon mètre 80, avec mes yeux bleus et mes cheveux clairs…
      ça renforce un peu mon appréhension (mais ne diminue pas ma hâte et mon envie !).
      Je serai sans doute souvent avec d’autres gaijins dans le cadre de mon échange universitaire, alors, peut-être que ça m’aidera à moins ressentir cette gêne. Nous aussi, balladons-nous en troupeau ^^’ !
      (Mais il faudra bien que je me plonge dans la culture japonaise, et pour ça, essayer de me mêler à la foule locale !)

      • tunimaal 26 novembre 2012 at 10 h 52 min - Reply

        C’est clair qu’une fille de plus d’1m80 va en impressionner plus d’un ici. Mais je pense que tu auras beaucoup de succès, notamment auprès de la gente féminine, et que tu ne seras jamais seule 😉

      • Jeanne 27 novembre 2012 at 22 h 29 min - Reply

        Salut G., merci de ton commentaire !
        Ne t’inquiète pas, tu vas tout simplement t’éclater, j’en suis sûre. 😉
        Je suis d’une nature assez introvertie, ce qui peut expliquer que parfois mon malaise ait pu être si vif !… J’étais souvent seule à vrai dire. Mais si tu prends les choses avec plus de légèreté, tu devrais vivre une expérience toute différente ! Surtout si tu es entourée d’autres « gaijin » comme tu nous le dis ! 😉 J’ai pu remarquer que les Japonais abordaient généralement plus facilement les « groupes » d’étrangers que les étrangers isolés… Comme tu es très grande, tu vas te faire repérer, aucun doute, mais attends-toi à recevoir aussi de magnifiques compliments ! 😉 Et à faire de merveilleuses rencontres.

        Alors G., je te souhaite de vivre une très belle expérience, toi aussi, et pas d’inquiétude ! :)

        • tunimaal 2 décembre 2012 at 4 h 43 min - Reply

          Très bon conseil que de prendre tout cela à la légère Jeanne 😉

    • tunimaal 26 novembre 2012 at 10 h 51 min - Reply

      Salut Jeanne,

      merci beaucoup pour les compliments et les retours d’expérience. Cela est toujours bien de pouvoir lire de nouvelles expériences et de voir comment chacun vit la chose. Je te remercie beaucoup. Et puis, je constate qu’au final tout se finit très bien pour toi 😉 C’est sympa. Comme quoi, il ne faut jamais prendre les choses au premier abord.

      Merci

      PS: tu peux me tutoyer 😉

      • Jeanne 27 novembre 2012 at 22 h 41 min - Reply

        Bonsoir Aala,
        Merci à toi, c’est vraiment sympa de prendre le temps de réponse aux commentaires ! Oui effectivement, tout se « finit » bien pour moi quelque part ! Le « gaijin complex » n’aura pas raison de nous ! Et puis, on n’est pas tout seul, il y a quelques autres étrangers aussi… parfois… auxquels on peut faire un signe de tête ou un clin d’oeil en signe de ralliement, n’est-ce pas ? 😉
        Bonne continuation !

        • tunimaal 2 décembre 2012 at 4 h 47 min - Reply

          Salut Jeanne,

          de rien, c’est normal. Si tu prends le temps d’écrire, je trouve cela normal de répondre 😉

          Et oui, comme tu le dis, il nous reste toujours ce fameux Gaijin Nod 😉

      • Jeanne 27 novembre 2012 at 22 h 45 min - Reply

        Hum, j’ai mis mon nom entier sur les deux derniers commentaires que j’ai postés : pourrais-tu les supprimer et les remplacer par ceux sur lesquels n’apparaît que mon prénom ? Désolée ! Merci d’avance !

        • tunimaal 2 décembre 2012 at 4 h 48 min - Reply

          Ça a été fait et pas de soucis 😉

  40. Mabeobja 1 décembre 2012 at 5 h 52 min - Reply

    Un joli post que voilà. Je suis tombée ici par le plus grand des hasards en effectuant une toute autre recherche, mais je suis agréablement surprise de constater que d’autres gaijin partagent d’une part ce vécu, et d’autre part l’ouverture d’esprit nécessaire à vivre ces situations (et le Japon d’une manière générale) sans devenir aigri. La conclusion est juste : les choses vont mettre du temps à changer, mais c’est aussi à nous de les faire évoluer dans le bon sens.
    Et puis bon, ils sont mignons ces p’tits bouts avec leurs grands yeux ronds. :’)
    Merci pour la lecture, que je vais de ce pas partager.

    Mab

    • tunimaal 2 décembre 2012 at 4 h 53 min - Reply

      Salut Mab,

      merci pour ton commentaire. Comme quoi le hasard fais parfois bien les choses 😉

  41. chocolat 3 juin 2013 at 15 h 32 min - Reply

    eh bien moi, je tombe des nues en lisant cela ! je n’aurais jamais pu imaginer cela de par mon expérience personne – certes très courte: 2 semaines au Japon seulement !…

    pour ce qui est des enfants, cela me semble normal… ils n’ont probablement jamais vu d’étrangers et c’est pareil chez nous la première fois qu’ils voient un Africain par exemple: ils sont curieux de la différence…

    • tunimaal 5 juin 2013 at 6 h 35 min - Reply

      Il y à tellement de choses que l’on ne peut pas s’imaginer par rapport aux pays étrangers sans y avoir vécu suffisamment longtemps. En général, lorsque l’on voyage sur une courte durée on ne peut pas capter l’essence même du pays. On perçoit seulement les apparences et l’expérience est soit toute bonne, soit toute mauvaise. Alors qu’avec la durée on peut constater les avantages et les défauts du lieu.

      • chocolat 5 juin 2013 at 15 h 05 min - Reply

        en ce qui me concerne, mon expérience a été bonne et j’en garde un excellent souvenir :-)

        • tunimaal 6 juin 2013 at 4 h 45 min - Reply

          C’est le principal au final, c’est tout ce qui compte 😉

  42. Carine 15 juin 2013 at 3 h 45 min - Reply

    J’aime beaucoup votre blog! Très beau et très diversifié! Ce qui est très surprenant dans le métro quand on est une femme occidentale, c’est surtout que les hommes vous regardent avec un mélange de curiosité et de fascination! Et le plus drôle, c’est que contrairement au métro parisien où les regards peuvent se croiser, à Tokyo, ils baissent automatiquement les yeux si vous les regardez! Je travaille dans la recherche à l’université de Tokyo, réputée pour être l’université japonaise avec le plus d’étrangers. Et bien, même si les étudiants (principalement des hommes) parlent tous très bien anglais, ils ne me parlent pas! Et ils expliquent cela par de la timidité et la peur de faire des fautes en anglais! A leur niveau c’est un comble!

    • tunimaal 15 juin 2013 at 5 h 01 min - Reply

      Bonjour Carine, merci pour les compliments 😉

      En ce qui concerne la pseudo « timidité » des hommes, cela ne me surprend guère au final. C’est un fait qui arrive très souvent, même dans les relations hommes étrangers – hommes japonais. Mais je pense, comme tu le souligne très bien, que cela est bien fort quand ils sont confrontés à une fille étrangère.

  43. Chris 29 juillet 2013 at 15 h 53 min - Reply

    Cela fait plus de deux ans maintenant que tu vis ici, on peut commencer à parler d’expatrié pour toi maintenant ! Est-ce que le regard des japonais que tu côtoies depuis longtemps a changé ? Comment te voient-ils maintenant ? Tes cours de japonais te permettent-ils de dialoguer avec eux en japonais ?

    • tunimaal 29 juillet 2013 at 16 h 27 min - Reply

      Je ne me considère pas comme un expatrié vu que je ne travaille pas vraiment ici, je me sens encore voyageur, mais sur le long terme, qui prend son temps pour découvrir. Le regard des japonais qui me côtoies reste le même en soit. Mais depuis que je bidouille un peu plus en japonais, j’avoue que c’est plus facile d’approcher d’autres personnes et d’étendre son champ de relations.

  44. Dianéba 2 octobre 2013 at 19 h 49 min - Reply

    Hello je suis tomber pas assar sur ton blog il les génial en lisant ton article je me suis reconnu directement étant donner que je suis d’origine africaine avec ma couleure de peau chocolat est mon 1m77 je ne pass pas inaperçu j avait toujours rêver d’aller au Japon maintenant que j’y suis pour un mois je suis préser de rentré a Paris je nose même pas sortir de mon studio les Japonais me renvoi le stress , le peur en me regardant en plus comme je suis parti a l’aventure en sachant que je ne parle pas anglais ni japonais que français est puit quand jarrive a fair quelle que phrase en anglais il ne font même pas effort de répondre en anglais mes bon il me reste 20 jour dit si la j’espère que tous va s’arranger est que je vais m’abituer

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 18 min - Reply

      Salut Dianéba,

      wouah tu as l’air d’avoir vécus quelque chose d’intense.

      Par contre, ce n’est pas au japonais de faire un effort pour parler anglais avec toi, tu es chez eux, quand on va chez quelqu’un on fait les efforts 😉

  45. Djilali 13 octobre 2013 at 22 h 52 min - Reply

    Salut je viens de tombé sur ton blog et je le trouve vraiment intéréssant. Je prévois de partir au Japon et j’aurais donc quelque quéstions a te posé donc si tu pouvais menvoyé un msg s’il te plait.

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 31 min - Reply

      Salut Djilali,

      je t’invite à utiliser le formulaire de contact en haut de page et à me poser tes questions auxquelles j’essayerais de répondre 😉

  46. scaris 12 décembre 2013 at 19 h 32 min - Reply

    Salut,

    Très bon article :-)

    Je me rappel deux moments lors d’un voyage au Japon ( en ne parlant qu’en anglais et quelques mots en japonais)

    Lors de mon arrivée a Asakusa je cherchais mon hôtel complètement perdu. Deux personnes âgées discutaient. L’une a vu sûrement que je cherchais, et m’a guidé jusqu’à mon hôtel. Très gentil.

    Une autre fois j’ai demandé a une japonaise mon car et elle même était pressé. Elle a prit le temps de m’aider mais je sentais une certaine gene. Mais au final rien de sérieux, je me sentais moi même très géné.

    Il faut bien comprendre la culture et le poid des coutumes/etiquette

    Je pense que je vais encore faire le gaijin complexe

    D’ailleurs j’y retourne bientôt 😀

    • tunimaal 15 décembre 2013 at 19 h 15 min - Reply

      Merci Scaris pour ton com et ton retour d’expérience …. Amuses-toi bien quand tu vas y retourner ^^

  47. sophie 19 février 2014 at 10 h 07 min - Reply

    Je comprend bien cette étude. Pour les hommes j’ai souvent ressenti qu’ils étaient soit excité, soit extremement intimidé par ma présence.
    Pour les filles, j’ai souvent ressenti une admiration (vrai ou fausse, je sais pas, mais sous la forme de compliment)

    • tunimaal 20 février 2014 at 9 h 11 min - Reply

      Oui, pour moi aussi, ce que l’étude démontre, je le ressens des fois, après on s’en accommode avec le temps.

  48. Aedificator 23 mai 2014 at 18 h 41 min - Reply

    Bonjour à tous !

    @tuminaal : Par où commencer ? ^^
    Ton blog est super mais tu n’imagine pas à quel point. C’est mon premier post, mais je l’ai beaucoup parcouru. En fait, j’en avais entendu parler à de nombreuses reprises au travail (aucun lien avec le Japon, juste les collègues qui adorent ce pays, comme moi). Mais malheureusement, je ne l’ai vraiment découvert qu’à mon retour en France (j’ai passé 2 semaines essentiellement à Tokyo, un peu à Nikko et Tokyo). Si j’avais su…
    En fait, ton blog ne m’intéressait pas particulièrement car… c’est un blog. Et en buté que je suis je ne voulais pas y aller car j’avais (à tort) une très mauvaise opinion des blogs (Qui étaient pour moi une sous-classe des « vrais sites », je crois que j’étais resté à l’époque des « skyblogs » ^^). Mais :
    1) Le format est très bien pour ce que tu en fait.
    2) Je dis souvent que l’humanité n’était pas assez mûre pour accéder au web en version 2.0, en référence aux commentaires « moisis » sous de « bons articles » et qui gâchent le paysage. Et là le fait est que non seulement tu reviens et réagis régulièrement dans les commentaires, mais en plus, d’une façon très très globale, les contributeurs… euh… contribuent, et ils le font bien. J’apprends en lisant les les articles, et apprends encore en lisant les commentaires. Donc voilà, je suis content, je ne dirais plus de mal du format « blog » :-) Pour, ça, merci à vous tous.

    Ah oui, le Gaijin Complexe ? Ben en fait je ne suis pas concerné ^^
    Sérieusement, si j’avais lu l’article avant d’aller au Japon, peut être aurais-je été plus attentif, mais là rien ! Au contraire.
    Pour la petite histoire j’y étais avec un ami, qui y étais déjà allé l’année dernière, et le problème du train, il m’en avait parlé. Beaucoup. Résultat, je me la raconte car moi je n’avais pas du tout de problème avec ça.
    Peut être 2 paramètres qui ont joué en ma faveur : en terme de gabarit, je ne pense pas être en mesure d’impressionner qui que ce soit (je fais 1m68 et oui, ma croissance est terminée) ^^. Par ailleurs, le Japon quoi ! J’avais le sourire jusqu’aux oreilles tout le temps. Moi, je ne suis pas très expressif, je ne fais pas de bruit, je ne fais pas de gestes. Surtout en société. Mais quand je suis content, je souris beaucoup. Et j’étais très content au Japon. Paramètre numéro trois (optionnel), peut être que tous les Japonais qui s’asseyaient à côté de moi étaient simplement crevés et n’en avaient plus rien à faire ^^ Et ils s’asseyaient vraiment tout le temps à côté de moi. Je me souviens d’un voyage en métro en particulier et qui m’a semblé durer une éternité. Le métro n’était pas bondé, mais tout le monde ne pouvait pas avoir une place quand même. Étant fatigué de tout le temps marcher, je me suis assis à une des extrémités du métro à la première occasion. Sauf que ce sont les places normalement réservées pour les dames enceintes, les blessés ou handicapés et les personnes âgées. Le roulement de passagers était élevé, si bien qu’à trois reprises j’ai cédé ma place à une personne âgée et l’ai récupérée après (j’étais vraiment en mode feignasse). Cela a été la seule fois où je me suis réellement senti dévisagé, mais là c’est parce que les gens autours de moi suivaient le manège, et je crois qu’ils se moquaient un peu de moi (à vivre la situation était vraiment drôle, surtout la fois où je me suis assis et relevé aussitôt). Bref, bonne ambiance.

    A Kyoto, ce qui m’a choqué, ce sont 3 rencontres :
    La première, durant la visite d’un temple où les explications en anglais étaient plus que sommaires, je me suis fait accoster par un homme d’une soixantaine d’année d’après mes estimations. Sacré homme ! Il parlait au moins 6 langues (dont le français, et le Français, il l’aimait ^^). Et ben gratuitement, j’ai eu le droit à des explications fantastiques sur tout le temple, et en français. C’était énorme. Et après, il a été donner des explications à des anglophones. Entendons nous bien, lui aussi était touriste, hein.

    La 2e, c’était un monsieur qui gardait un parking. Il ne connaissait que 3 expressions en français, mais il parlait anglais. Nous avons eu une conversation très intéressante également, notamment sur le fait que je voulais visiter un temple qui selon ses dires était peu visité par les touristes car apparemment il n’était pas très gros. Du coup les touristes qui ne restaient pas suffisamment longtemps le délaissaient.

    Enfin, la 3e, qui fut une rencontre éclaire, et pour moi la plus « choquante ». Nous étions mon ami et moi sur le point de quitter Kyoto, donc avec mon énorme sac et sa grosse valise. Et avec nos têtes, difficile de se fondre dans le paysage. Passe une dame en vélo qui me regarde (nous étions complétement perdus, cela se lisait peut être sur mon expression ?). La dame fait demi-tour, s’arrête à mon niveau et là elle me demande si nous sommes perdus. Non mais là sérieusement, WTF ? Euh, là d’où je viens, les gens ne sont pas gentils comme ça. Là ça a été la première fois je crois qu’une personne m’a offert spontanément son aide comme ça, juste par gentillesse, et ce aussi loin que remonte ma mémoire dans ma vie. Le coup du parapluie ne m’est jamais arrivé, mais j’en avais entendu parler, j’aurais du être préparé ^^

    Enfin, dernière anecdote : mon ami et moi avions été à plusieurs reprises dans un restaurant (très bon marché, mais nous l’adorions car on voyait dans des aquariums les poissons que nous allions consommer. Niveau fraicheur, pour faire mieux, c’est compliqué ^^). Une nuit (l’avant-dernière avant de rentrer en France) j’y suis retourné seul. Une serveuse ne m’a pour ainsi dire pas lâchée de la soirée (peu de monde et même si ça faisait deux semaines que j’étais Japon, je ne connaissais que très peu de mots et expressions, du coup nous comprendre était compliqué). Ben c’est malheureusement ce soir là que j’ai appris des tas de choses essentielles pour manger comme il fallait. Genre quelle sauce mettre avec quoi, l’ordre dans lequel manger les différents poissons… Là encore super expérience. Quand j’étais avec mon ami jamais on ne s’était autant intéressé a moi.

    En y réfléchissant, la plupart des rencontres que j’ai faites (le ou la Japonais(e) venant vers moi, moi je ne leur parlait pas spontanément car je crois savoir qu’ils ne sont pas friands d’anglais et j’avais un peu honte de ne pas savoir parler japonais au Japon ^^) se sont produites quand j’étais ou semblait être isolé. J’ai l’impression que lorsque vous êtes seul, la curiosité prend le pas sur les éventuelles craintes / doutes qu’ils auront à votre égard. Quand j’étais avec mon ami, je ne me faisait jamais aborder. Comme si ils avaient peur de nous déranger, de gêner…

    Bon maintenant, mon expérience ne vaut pas grand chose. Premièrement, comme je l’ai déjà dit, première fois au Japon, méconnaissance du concept de Gaijin Complexe, je ne me suis donc potentiellement focalisé que sur les « bonnes » expériences. Ensuite, mon séjour, tout récent (les mentalités ont donc peut être évolué) n’était que de deux semaines, avec des interactions limitées puisque je ne connaissais rien au Japon à part les célèbres photos de temples et de paysage (j’ai appris à dire merci à l’aller dans l’avion, je savait qu’il fallait m’incliner mais je ne savait pas qu’il y avait différents angles, du coup je m’inclinais trop bas les premiers jours…) du coup, ben niveau contact c’était compliqué.

    Bref, j’ai beaucoup raconté ma vie et espère ne pas avoir trop divergé donc cette fois je conclus, promis : le Gaijin Complexe, pour ce que vaut mon avis est bien réel, même si je suis passé plus ou moins au travers du filet ^^, mais c’est précisément aux Gaijins de faire en sorte qu’il se réduise par quelques efforts bien placés. Je pense vraiment que cela vaut le coup et que c’est à nous de faire le premier pas.

    • tunimaal 1 juin 2014 at 19 h 20 min - Reply

      Salut l’ami,

      merci beaucoup pour ton commentaire et ton retour d’expérience détaillé. J’adore lire ce genre de commentaire où on sent que tu as vécu un vrai voyage qui t’a marqué 😀 C’est clair que si on ne fait pas vraiment attention et qu’on ne connait pas le Gaijin Complexe, on peut facilement passer au travers et ne pas nécessairement s’en rendre compte, notamment lorsqu’on est de passage sur une courte durée.

      Pour ma part, cela fait maintenant plus de 3 ans que je suis ici et depuis j’en ai vus énormément des situations de ce genre. Mais, j’ai tout de même l’impression qu’avec le temps ça s’atténue un peu, comme si les japonais ressentais le fait que cela fait un moment que nous sommes là. Peut-être que quelque chose à changé dans mon comportement, peut-être qu’il s’est japonisé en soit.

      En tout cas, merci pour le commentaire et tu diras merci à tes collègues de ma part, pour avoir recommandé mon blog, ça fait vraiment plaisir 😀 😀 😀

  49. JRemy 20 juin 2014 at 16 h 03 min - Reply

    Salut , j’ai beaucoup apprécié ton article ! Et je me demandais comme je suis asiatique d’origine (cambodgien) et qu’à l’heure où j’écris je n’est que 16 ans, (je compte bien aller au japon après mes études *^*) , si je pourrai on va dire « passer à travers les regards » dans le sens ou comme je ressemble a un asiatique, est que les japonais ne verront pas la différence xd ? Car je suis de nature assez timide et cela me met mal à l’aise quand on m’observe et je n’aime pas trop me faire remarquer surtout que je compte y aller avec des amis francais …

    • tunimaal 4 juillet 2014 at 6 h 18 min - Reply

      Ne t’inquiètes pas, les japonais n’ont pas tendance à observer de manière trop ostentatoire les gens 😉

  50. Pamyurin 18 juillet 2014 at 17 h 05 min - Reply

    Bonjour j’aime beaucoup ton blog, tu rédiges vraiment bien tes articles ! (^-~)
    Bref, j’ai 14 ans et je prévois d’aller au Japon à mes 18 ans ou à mes 16, je verrais (je ne suis pas une otaku et je fais attention à mes études donc j’irais dans une université), mais voila comme je fais 1m59 que je n’ai pas vraiment la peau très claire, est-ce que tu penses que je me ferai remarquer ?
    En plus il y a une égérie pour doki doki 6% qui est caucasienne et personne ne la « traite » de gaijin, donc je suis perdue O-O

  51. Alex 15 octobre 2014 at 14 h 18 min - Reply

    Salut Aala, très intéressant ce post!
    Une petite question complémentaire, je ne sais pas si tu as un avis sur la question: sais tu comment sont perçus les étrangers d’origine asiatique (hors japon)? par exemple moi je suis français d’origine vietnamienne, et j’imagine que les comportements ne doivent pas être les mêmes qu’avec un blond aux yeux bleus non ? 😀

    • tunimaal 20 novembre 2014 at 6 h 23 min - Reply

      Il y a un apriori qui est un « peu plus positif » je dirais, en général.

  52. Manolito 22 octobre 2014 at 7 h 50 min - Reply

    L’histoire du train m’arrive tout le temps. C’est un peu saoulant a la fin.
    L’histoire des enfants est tres vraie aussi, je trouve ca mignon et normal.

    Le plus dur avec les Japonais c’est que sous couvert de leur honneur, du sentiments de honte, ils refusent de faire face a des problemes bien reels. Il y a parfois en eux des blocages psychologiques qui peuvent etre extremement prejudiciable.

    Exemple : tres rarement la famille dira ou conseillera a une personne qui a une maladie mentale (depression par ex) d’aller consulter un medecin specialise. Cela aura pour effet de ne faire qu’empirer le probleme et l’etat de sante de la personne.
    La honte est la principale raison de ces « non actions »

    Je trouve cela lache et humainement insupportable.

    • tunimaal 20 novembre 2014 at 6 h 41 min - Reply

      C’est un point de leur culture pour lequel nous étrangers avons du mal.

  53. Arca 7 mars 2015 at 13 h 10 min - Reply

    C’est marrant parce que je suis partit 13 jours au Japon et j’ai vraiment RIEN remarqué… Peut-être que j’étais pas attentif mais au contraire j’ai plutôt vu des japonais sympas et ouverts. Surtout les jeunes, il y en a beaucoup avec qui ont a déconné sans même les connaître. On m’a même adressé la parole dans un bus en me demandant si on était français, puis il s’est mis à baragouiner un bonjour, c’était très amusant! Je n’ai vraiment connu aucune situation de gêne, où les japonais pouvaient être effrayés.

    • tunimaal 31 mai 2015 at 10 h 14 min - Reply

      ce n’est pas parce que tu n’as RIEN remarqué que ce n’est pas le cas 😉

  54. ByFarting 15 avril 2015 at 23 h 40 min - Reply

    Super blog :ok:

    • tunimaal 1 juin 2015 at 2 h 17 min - Reply

      Merci beaucoup 😀

  55. Arca 31 mai 2015 at 11 h 47 min - Reply

    Certes. Je me disais juste qu’on était pas obligé de se sentir mal à l’aise au Japon et peut-être que parfois on exagère sur le rapport des japonais aux étrangers. Je dis bien « peut-être », peut-être qu’on ne parle que d’une minorité de japonais et que les japonais peuvent agir tout à fait normalement vis-à-vis des étrangers. Bon après je ne suis pas un spécialiste mais j’ai l’impression que c’est un peu stigmatisant de dire que tous les japonais sont fermés.

    • tunimaal 1 juin 2015 at 0 h 12 min - Reply

      Mais personne n’a parlé de se sentir mal à l’aise au Japon, loin de là. L’article parle d’un complexe qui a été identifié clairement qu’on les japonais vis-à-vis des étrangers. Il ne parle pas des japonais qui n’agiraient pas normalement vis-à-vis des étrangers. Tu as très certainement par compris le sens de l’article. Et je ne dis pas que les japonais sont fermés, loin de là. Tu parles de stigmatisant en rapport à cela, mais j’ai le sentiment que tu est dans l’extrême opposé dans ton avis, or les extrêmes ne sont jamais bon.

  56. Arca 2 juin 2015 at 15 h 23 min - Reply

    Je comprends tout à fait. Merci de ta réponse, désolé si j’ai paru un peu prétentieux dans mon dernier commentaire, je ne voulais juger personne, juste être bien sûr de ce qui était avancé dans cet article et partager ma petite expérience.
    Pour changer de sujet, sache que ça fait plaisir de voir un aussi bon blog sur le Japon, rien que de lire tes articles me donne envie d’y retourner. (on ne dit jamais non à quelques compliments bien mérités ^^)

    • tunimaal 3 juin 2015 at 4 h 55 min - Reply

      Ne soit pas désolé 😉 Et merci pour les compliments qui font toujours plaisir 😀

Leave A Response »