Okayama-jo, le château du corbeau d’or

Aala 7 septembre 2015 0
Okayama-jo, le château du corbeau d’or

Une des principales attractions de la ville d’Okayama est son célèbre Okayama-jo, château de couleur noire avec des pointes de dorures qui lui confère une belle image dans le décor avoisinant. Découverte.

Il existe quelques variétés de châteaux japonais, et parmi eux peu son de couleur noire, le blanc étant souvent privilégié dans ce genre de construction. Le château d’Okayama est, lui, aussi noir que son voisin le château d’Himeji est blanc.

Château d’Okayama, bref historique

Le Okayama-jo (岡山城) aussi connu sous son surnom de « château du corbeau » du fait de sa couleur noire (il porte le même surnom que le château de Matsumoto), vu sa construction débuter en 1573 à la demande de Naoie Ukia mais il ne sera achevé qu’en 1597 par le fils de ce dernier, Ukita Hideie. Son donjon étant à l’origine couvert de tuiles dorées, il fut à l’époque surnommé le « château du corbeau d’or ».

Lors de la bataille de Sekigawara, Ukita Hideie décida de s’allier avec le clan Toyotomi, ce qui alla s’avérer être une erreur puisque la défaite fut au bout et qu’après sa capture il fut exilé. Après cela, le château fut attribué à Kobayakawa Hideaki, en récompense, mais il ne put en profiter que pour deux années avant de mourir. C’est donc en 1602 que le clan Ikeda prit définitivement la possession du château d’Okayama.

Avec l’arrivée de l’ère Meiji, Okayama-jo fut saisi par le gouvernement et en partie démantelé. Ce qu’il en restait fut rasé en quasi-totalité le 29 juin 1945 lors d’un bombardement de la ville par les avions américains. Il ne resta plus que deux tours d’intactes, qui furent par la suite classées comme étant « patrimoine culturel au Japon ». Tsukimi Yagura (tour d’où l’on peut observer la lune) est l’une d’entre elles et fut construite en 1620.

Le château d’Okayama fut reconstruit entre 1964 et 1966 avec une structure globale en béton, sur un ensemble de six étages devenu un musée regroupant de nombreux objets datant de plusieurs époques différentes.

Une visite rapide et une belle vue sur la ville

Après avoir longé en partie le fleuve Asahi, on arrive à l’entrée du Okayama-jo et plus précisément de ses remparts. On traverse une porte et se retrouve sur le site de l’ancien château, dont il ne subsiste que quelques éléments.

Au sein du bâtiment principal, on peut se rendre au dernier étage afin de profiter de la belle vue sur la ville d’Okayama et sur le Korakuen. Puis en redescendant les étages on peut admirer les objets d’époque, dont des armures de Samuraï, mais aussi participer à des ateliers d’artisanats ou encore savourer un rafraichissement dans le café atypique au cœur du bâtiment.

La promenade aux alentours du château a d’apaisant sa vue sur le bâtiment noir mais aussi la rivière adjacente et la verdure foisonnante. Elle est appréciée durant la période des Sakura pour son calme et sa beauté.

Comment se rendre sur place

La balade autour du château est entièrement gratuite tandis que l’accès au bâtiment est payante pour un montant de 300 Yens (il existe des tickets combinés avec une entrée pour le parc Korakuen). Les visites sont possible entre 09H00 et 17H00.

Pour vous rendre sur place, vous pouvez marcher depuis la station d’Okayama pour environ 25/30 minutes ou bien prendre le tramway Higashiyama Line jusqu’à la station Shiroshita puis marcher environ 5 minutes jusqu’au château.

Si vous avez le temps d’un passage dans la ville d’Okayama, un tour au Okayama-jo vous offrira l’opportunité d’une belle découverte locale, combinée avec la visite du Korakuen.

Retrouvez le château d’Okayama sur Google Maps

Adresse: 2 Chome-3-1 Marunouchi, Kita Ward, Okayama, Okayama Prefecture 700-0823

Site Web: http://okayama-japan.jp/fr/town/town-bizen/121.html

Leave A Response »