Apprendre le japonais au Japon: conseils

Aala 9 mars 2015 6
Apprendre le japonais au Japon: conseils

Vous voulez partir étudier le japonais au Japon et vous êtes en train de recherches des informations et conseils pratiques? Voici tout ce que vous devez savoir sur ce sujet.

Apprendre le japonais au Japon est une chose qui vous tente vivement, que vous voudriez concrétiser, pour diverses raisons, et en me basant sur mon expérience personnelle, mais sur celles de nombreuses autres personnes que j’ai côtoyées, je peux vous dire que c’est certainement la meilleure des solution pour progresser rapidement.

Pourquoi faire ses études au Japon?

Apprendre une nouvelle langue n’est pas toujours une chose aisée, loin de là, du moins cela dépendra des personnes. Mais souvent, lorsque l’on atteint un certain niveau, on commence à se sentir stagner dans l’apprentissage. En effet, au début, généralement, les choses vont vite, on mémorise les bases, on les maitrise plus ou moins facilement, puis, d’un seul coup, on sent que la progression devient de plus en plus difficile, qu’on n’arrive plus nécessairement à passer un palier, qui pourrait nous faire nous sentir plus à l’aise.

L’apprentissage du japonais n’échappe pas à la règle, bien au contraire. Vous arriverez à un moment où vous allez devoir redoubler d’efforts pour progresser encore plus. Et quoi de mieux que l’immersion pour cela? Venir étudier le japonais au Japon vous permettrait de passer ce palier plus rapidement puisque tout l’environnement autour de vous sera uniquement en japonais, ou presque, et que vous aurez de nombreuses occasions de pratiquer (parler, lire, écrire, écouter) au quotidien, chose qui n’est pas accessible dans d’autres pays. Rien que pour cela, apprendre le japonais au Japon est une excellente chose.

Comment apprendre le japonais au Japon?

Une fois que vous serez au pays du Soleil-Levant, vous vous rendrez vite compte qu’il existe différentes options pour se lancer dans l’apprentissage et l’approfondissement de vos connaissances dans la langue locale. Ici, je vous liste les principales:

– Cours de japonais intensif: il s’agit d’écoles vous proposant, en général, 3 ou 4 heures de cours par jour, avec des devoirs à la maison et des tests régulièrement. Le but de ces programmes est de faire évoluer les apprenants rapidement, et souvent de pouvoir passer le test du JLPT. C’est la formule, en école, la plus répandue.

– Cours de japonais à la carte: ce sont des cours de japonais que l’on prend selon son envie, ses disponibilités et son budget. Il n’y a pas de minimum ou de maximum d’heures, l’étudiant peut fixer ses heures en fonction de ses attentes. Peu d’écoles proposent cette formule, mais elles existent tout de même.

– Cours de japonais privé: pour ceux qui ne veulent pas prendre des cours en groupe car ils n’arrivent pas à apprendre de la sorte, parce qu’ils préfèrent un suivi personnalisé. C’est une formule qui permet de mieux corriger les erreurs et d’assimiler au mieux les règles, toutefois, c’est la formule la plus chère.

– Cours de japonais l’été: ce sont des cours qui se déroulent l’été au Japon, en Juillet et / ou Août, et qui proposent des cours intensifs, souvent aux jeunes étudiants, souvent avec des programmes en famille d’accueil.

– Language Exchange: les japonais aiment beaucoup apprendre les langues étrangères, et souvent, il est possible de leur apprendre notre langue maternelle, en échange, ils vous apprennent le japonais. En quelque sorte, vous devenez professeur de français (par exemple) pour un japonais, qui deviendra votre professeur de japonais. C’est un moyen d’avoir des cours gratuits et de se faire de nouveaux amis, mais la qualité n’est en aucun cas garantie.

– Immersion quotidienne: une fois en terres nippones vous serez dans un univers 100% japonais, et vous verrez que ceci sera propice à votre apprentissage de la langue. Alors, n’hésitez pas à tendre l’oreille, à bafouiller quelques mots par ici ou par là, à commettre des erreurs, et vous verrez que vous progresserez. Lisez des manga, regardez la télévision, écoutez la radio, …

– Par le travail: pour ceux qui ont l’opportunité de partir travailler au Japon, ceci peut-être une bonne occasion de progresser dans la langue locale, notamment si votre entreprise est japonaise. Le fait de baigner dans un milieu professionnel en japonais peut aider à maitriser des termes plus spécifiques que l’on n’apprend pas nécessairement en école.

– Famille d’accueille: formule souvent proposée aux plus jeunes, elle permet de vivre au quotidien, pendant une durée déterminée, avec des japonais qui aiment accueillir des étrangers chez eux. C’est aussi une bonne opportunité d’apprendre la langue, mais aussi sur le mode de vie, au quotidien, des japonais.

– Colocation avec des japonais: vous pouvez opter pour cette solution, qui vous permettra de vous faire de nouveaux amis japonais, de vivre avec eux au quotidien et d’interagir avec eux. C’est l’occasion d’apprendre le japonais de tous les jours.

– Echange universitaire: il n’est pas rare de voir des universités nouer des partenariats avec leurs consœurs japonaises et proposer à leurs étudiants de partir étudier au Japon. Si l’opportunité se présente profitez-en, puisque vous serez dans un milieu propice à cela.

Voici donc le panel, non exhaustif, des solutions et opportunités qui vont s’offrir à vous si vous voulez étudier le japonais au Japon. Vous pouvez bien sûr en cumuler plusieurs d’entre elles, selon vos envies, vos attentes et vos affinités.

Quel visa choisir pour apprendre au Japon?

C’est la question qui va vite se poser, notamment vu le panel de possibilités en matière de visa pour le Japon. Je vous propose quelques uns d’entre eux, les principaux

– Visa touriste: le plus simple à avoir, sans démarche particulière, qui vous permettra de rester 90 jours au Japon. Il sera ainsi adapté pour les apprentissages de courtes durée.

– Visa étudiant: il demande la préparation d’un dossier et de ressources financières suffisantes pour payer l’école et pouvoir vivre sur place pendant la durée des études. Il est délivré pour 1 ou 2 ans, en général. Vous pouvez retrouver tous les détails dans mon article « visa étudiant au Japon« .

– WHV: c’est un visa qui s’adresse aux moins de 30 ans, qui leur permet de venir un an au Japon et de voyager tout en travaillant et / ou étudiant sur place. Vous pouvez retrouver toutes les informations dans mon article « PVT Japon« .

– Visa de travail: ce sésame vous est donné lorsque vous avez une entreprise qui vous embauche, et il vous donne la possibilité de rester sur place, et donc d’étudier si l’opportunité s’offre à vous.

Il existe bien sûr d’autres visas et tous vous permettront d’étudier sur place la langue japonaise, car aucun d’entre eux n’empêche cela.

Faut-il travailler en parallèle aux études?

Cette partie va s’adresser essentiellement aux personnes qui optent pour visa étudiant pour apprendre le japonais. Si vous en faites la demande, vous aurez la possibilité de travailler un maximum de 28 heures par semaine. Mais est-ce faisable et nécessaire?

Les études de japonais au Japon, en cours intensif et avec visa étudiant, coûtent plusieurs milliers d’euros par an, auxquels ils faut ajouter le coût de la vie au Japon. Avec ceci on se rend compte, rapidement qu’il faut pouvoir subvenir à ses besoins financiers, et dans ce cadre là, prendre un petit job sur place peut être une bonne façon de faire face à ses dépenses quotidiennes.

Mais, sachez que les cours en intensif sont « intense » et que le travail à la maison est vital pour réellement progresser. D’ailleurs, la majorité des écoles proposant ce genre de cours font régulièrement passer des tests à leurs étudiants, souvent de manière quotidienne, et sans un minimum de travail à la maison, on se retrouve vite perdu. Si vous décidez de travailler en parallèle à vos cours, il vous faudra faire attention à bien jongler entre les deux activités afin que l’une ne « vampirise » pas l’autre.

Quelle est la meilleure ville pour apprendre le japonais au Japon?

Il n’y a pas de meilleure ville, ceci n’existe pas. Il y a simplement des villes plus adaptées aux attentes de chacun, aux envies et aux capacités. Par exemple, Tokyo, malgré sa taille, peut permettre aux novices de ne pas se retrouver perdu dans une atmosphère complètement différente. En effet, la communauté d’étrangers vivant à Tokyo étant plus importante, vous aurez plus d’occasion de socialiser avec des personnes dans la même situation que vous et ainsi de vous rassurer, au moins au début.

Pour sélectionner la ville la plus adaptée, il vous faudra prendre en compte les éléments suivants:

– le coût de la vie sur place: Tokyo ayant le coût le plus élevé du pays, aller à Okinawa, Osaka, Kyoto, Fukuoka, … pourrait s’avérer plus abordable

– le cadre de vie: Tokyo c’est la modernité, Kyoto le traditionnel, Osaka l’aspect cosmopolite et vivant, Okinawa la plage et le beau temps, Sapporo la neige en hiver, … Chaque ville à ses propres charmes et l’étendu de l’archipel offre un beau panel d’options

– le niveau de japonais requis: à Tokyo vous n’aurez pas nécessairement besoin de parler japonais dès le début pour pouvoir vous débrouiller. Mais, imaginons que vous vous rendiez dans une toute petite ville, il vous faudra rapidement savoir vous débrouiller. Ceci peut être un inconvénient mais aussi un avantage. A vous de voir quel aspect vous privilégiez.

– les écoles sur place: vouloir aller dans une ville c’est bien, mais si aucune école correspondant à vos attentes ne se trouve sur place, vous ne devriez pas vous forcer à choisir ce point de chute. L’école est un endroit où vous allez vous rendre régulièrement et si vous n’aimez pas dès le début, vous risquez de ne pas être motivé dans votre apprentissage.

Une fois que vous avez défini votre programme pour étudier le japonais au Japon, il ne vous reste plus qu’à vous lancer, acheter votre billet d’avion, prendre une assurance étudiant pour le Japon (si nécessaire) et choisir l’école qui vous convient le mieux. Je vous recommande de jeter un œil aux écoles de japonais que je vous recommande, pour vous aider à faire votre choix.

Et voilà, vous êtes maintenant paré pour apprendre le japonais au Japon dans les meilleurs conditions et vous disposez des informations nécessaire pour faire le choix le plus adapté à votre situation. Bon apprentissage à vous.

6 Comments »

  1. Valérie Fujita 9 mars 2015 at 23 h 12 min - Reply

    Aala, quelle a été ta meilleure expérience pour apprendre le japonais ? Moi, je n’ai tenté que les cours intensifs dans les écoles spécialisées, mais le niveau est vraiment difficile quand on est grand débutant. Ça va vraiment très vite, et en plus des trois à quatre heures de cours, il faut mettre autant de temps pour l’étude. Et puis, il y a la compétition avec les étudiants chinois qui est parfois dur à vivre. Le truc de ces écoles aussi, c’est que, pour faire écho à ton article sur les étrangers tatamisés, les profs t’enseignent aussi à te comporter comme n’importe quel Japonais avec la hiérarchie. Et puis l’humilité à adopter quant au fait que l’on ne sait pas parler la langue (même quand on baragouine, pour eux, c’est zéro). En revanche, j’avais assisté à une remise de diplômes pour les étudiants ayant acquis le plus haut niveau de JLPT et leur niveau et aisance de langage étaient tout simplement bluffants.

    • tunimaal 31 mai 2015 at 10 h 29 min - Reply

      Personnellement, ma meilleure expérience reste à la Coto Academy où les cours sont basé sur la conversation avec un supplément de règles grammaticales. Les cours sont à la carte et par petit groupe ce qui facilite les échanges et donne moins place à la compétition ^^ Et je suis tout à fait d’accord avec toi concernant les cours en intensif.

  2. arekusanda ichiban 23 avril 2015 at 16 h 05 min - Reply

    Salut Aala dans tous les pays ou je suis allez j’ai appris la langue dans un city college ( ecole gratuite de langues) il n’existe pas d’ecole gratuite pour apprendre le japonais au japon ? etrange je trouve

    • tunimaal 1 juin 2015 at 8 h 11 min - Reply

      Il existe des services de volontaires proposés par les mairies, où des personnes âgées proposent des cours gratuitement ou à moindres frais, mais souvent pour les débutants uniquement.

  3. Yuka 28 avril 2015 at 21 h 09 min - Reply

    Hello Aala j’aimerais avoir un conseil je vouderais apprendre le japonais avec une amis ont est intéressée par l’école Nihongo center qui a l’aire sympa, mais le souci elle est a Kyoto , le souci c’est que mon amis veux absolument quand face nos études a Tokyo , alors peu tu nous proposer de bonne école à Tokyo (avec logement fourn ou proposer par l’ecole)

    Ah oui j’ai aussi entendu qu’il y avais des écoles pour étranger qui nous aidez à trouver des petit boulo d’étudiant c’est vrais??
    Si oui les qu’elle s’il te plaît. Merci

    • tunimaal 1 juin 2015 at 8 h 33 min - Reply

      Bonjour Yuka,

      tu trouveras la liste de lieux que je recommande dans la catégorie école de japonais.

Leave A Response »