Yamanote Line Walk : on remet ça

tunimaal 16 juillet 2013 14
Yamanote Line Walk : on remet ça

Deuxième fois que je fais le tour de la Yamanote Line à pieds en moins d’un an. Une expérience sympathique et enrichissante. Je vous laisse en découvrir le récit.

J’aime beaucoup marcher, c’est quelque chose que je fais régulièrement et qui me permet de me sentir en forme et libre de mes mouvements. C’est pourquoi je compte faire le tour du Japon à pieds à compter de 2015. C’est aussi pour cela, qu’avec des amis, on a réalisé le tour de la Yamanote Line à pieds. Ce fut la deuxième fois en moins d’une année.

yamanote line walk mars 2013 - train

Yamanote Line Walk

L’année dernière, nous avions entreprise ce tour, d’environ 50km au cœur de Tokyo entre amis, à la même période que ce tenait le Yamathon (sorte de marathon à but caritatif). Cette année, nous l’avons fait par pur plaisir et par envie de se relancer le défi.

Il est donc temps d’attribuer notre propre nom pour cette marche que nous aimons à faire. Rien de plus simple qu’un bon Yamanote Line Walk (YLW). Cela permet de s’approprier  la chose et de le voir devenir plus personnel. C’est un défi que l’on aime beaucoup.

jr yamanote line, yamathon, tokyo, japan, japon

Yamanote Line

50km mais plus lentement :

L’année dernière, l’équipe était composée de Ken, Sean, Sofie et moi-même. On aurait aimé repartir avec la même équipe, mais ce ne fût pas possible. Nous étions, cette fois-ci, 5 personnes : Ken, Sean (qui nous a rejoins à compter de Tokyo Station), Dario (qui a marché avec nous jusqu’à Takadanobaba station), Julian et moi-même. Une belle diversité pour une marche sympathique (un français, un italien, un japonais, un canadien et un franco-tunisien). Il ne nous manquait qu’une personne d’Océanie pour avoir tous les continents représentés.

yamanote line walk mars 2013 - groupe tunnel

Pour faire un peu différent, nous avions décidé de partir dans le sens opposé à l’année dernière. Nous avions effectué Ueno – Iikebukuro – Shibuya –Tokyo – Okachimachi, l’année dernière. Cette année ce fût donc le sens contraire. Nous espérions ainsi avoir une atmosphère complètement différente.

Ce fut différent sur l’atmosphère certes, mais ce ne fut pas aussi passionnant que l’année dernière. Il n’y avait plus ce mystère de marcher sur une distance inconnue, il n’y avait plus cette sensation de la découverte de l’inconnu et d’essayer de trouver des choses inhabituelles. D’ailleurs, comparé à l’année dernière, nous n’avons rien vu de bien particulier (pas de jeune homme marchant le pénis à l’air par exemple …).

L’année dernière, nous l’avions réalisée en 13h12 et cette année, sans se perdre, et en parcourant la même distance (environ 50km) , nous avons finit cette marche en 13h47. Alors certes, on s’est arrêté plus longuement le midi, mais quand-même.  Je ne m’explique pas le fait que cette marche fût plus longue en terme de temps. Surtout que comparé à l’année dernière nous n’avons pas essayé de récupérer les tampons de chaque station, et perdu moins de temps avec les photos. J’ai été déçu de ce côté-là, j’avoue. Je suis quelqu’un qui aime les défis et qui aime à progresser et j’ai eu la sensation de régresser plus qu’autre chose.

yamanote line walk mars 2013 - uguisudani

Yamanote Line Walk : une marche pour progresser

Cette marche me permet de faire un bilan qui va me permettre de progresser, avec pour but d’être prêt pour mon futur tour du Japon à pieds.

yamanote line walk mars 2013 - shibuya

Tout d’abord, je me rends compte que réaliser 2 fois le même circuit à pieds, même dans des conditions différentes, n’est pas si attrayant que cela. Il perd de son charme et de on mystère. Il va donc falloir que j’en tienne compte.

Je peux aussi faire un point en ce qui concerne le matériel qu’il va me falloir. Alors certes, je vais parcourir près de 10000 km autour de l’archipel et la Yamanote Line n’en représente que 50. Mais ces 50km en une journée furent intense et notamment pour mes pieds. Je me rends compte qu’il va me falloir choisir entre une paire de chaussures de sport ou une paire de courses à pieds. J’ai essayé les 2 pendant mes marches et à chaque fois j’ai ressentis quelques douleurs. Il va me falloir trouver des chaussures qui soient adaptées à mes points d’appuis, et je sens que cela ne va pas être facile.

Enfin, il va me falloir trouver une solution pour transporter mon matériel. En effet, j’ai réalisé les tours de la Yamanote Line uniquement avec mon sac d’appareil photo. Mais, plus le temps passe et plus je me rends compte qu’il va me falloir trouver une solution pour transporter mes affaires nécessaires. C’est quelque chose qu’il va me falloir préparer au plus vite.

Voila donc pour cette nouvelle expérience autour de la Yamonote Line, un peu plus décevante que la première, mais riche en enseignements. Maintenant, je vais continuer à faire d’autres marches d’entrainement (Tokyo – Yokohama, Tokyo Mont Fuji, …) et je vous tiendrais au courant.

yamanote line walk mars 2013 - shin okubo

J’attends vos retours par rapport à votre expérience, et si vous avez des idées ou solutions pour mes marches à pieds, je suis preneur.

14 Comments »

  1. Chris 16 juillet 2013 at 13 h 32 min - Reply

    « Je suis quelqu’un qui aime les défis et qui aime à progresser et j’ai eu la sensation de régresser plus qu’autre chose. » C’est pas pour rien qu’on est potes toi et moi :)

    Et alors, le marathon de Tokyo en 2014, tu penses le faire ?

    • tunimaal 16 juillet 2013 at 15 h 09 min - Reply

       » C’est pas pour rien qu’on est potes toi et moi :) » C’est clair ;-)

      Pour le Marathon de Tokyo 2014, je vais essayer de m’inscrire en espérant pourvoir y participer. Mais je ne sais si je le ferais en courant ou en marchant (avec pour but d’aller le plus vite possible)… Je me tâte :D

  2. Guillaume 16 juillet 2013 at 14 h 31 min - Reply

    Je me permet de te suggérer une autre balade que j’avais faite avec un ami : Tokyo (gare de Meguro) – Yokohama (Mirai 21).
    Ca nous avait pris un peu plus de 6 heures, et on été revenu en train … (comment ça fainéant ? …) après une pause bien méritée dans un café.
    Rien de vraiment extraordinaire à voir sur la route, même si le décor reste sympa, mais surtout une expérience intéressante qui permet de mesurer ce qu’est une « Mégalopole » (on n’a pas quitté la ville une seule seconde).

    • tunimaal 16 juillet 2013 at 15 h 09 min - Reply

      Salut Guillaume,

      ça tombe bien, je l’ai fais dernièrement avec un ami (Ueno – Yokohama) et je vais bientôt en parler dans un article :D

  3. Jordane 16 juillet 2013 at 20 h 10 min - Reply

    T’as plus de mérite que moi, je l’ai fait en vélo, merci de cet article, ça me rappel de bons souvenirs.

    • tunimaal 18 juillet 2013 at 11 h 55 min - Reply

      Plus de mérité, je ne sais pas. Mais c’est sympa à faire, même en vélo ;-)

  4. christophe 16 juillet 2013 at 21 h 20 min - Reply

    quand j’ai voyage au japon j’ai beaucoup marché , j’avais des mizuno course à pied , c’était le mieux je penses. il y a des modeles pour plusieur poids.

    Par contre tu va surement devoir changer de chaussures en cours de route !

    je te conseille aussi des tenus qui évacue bien la transpirations. plus une couche pour l’hiver je penses.

    MIZUNO en fabrique.

    sinon je me pose la question au sujet du périple de la yamote line mais n’y a il pas des endroits où tu es obligé de dévié un peu de la ligne de train ?

    en tout cas je suis heureux de voir que il y a des gens passionné comme toi.

    • tunimaal 18 juillet 2013 at 11 h 57 min - Reply

      Salut Christophe,

      merci pour les conseils. J’irais jeter un oeil sur les Mizuno voir ce que ça vaut ;-)

      Pour la Yamanote Walk, oui parfois tu es obligé de dévier un peu, mais on est toujours arrivé à l’avoir à proximité de nous :D

  5. Jordy Meow 17 juillet 2013 at 2 h 52 min - Reply

    Tiens, ça me donne envie de te rejoindre sur l’idée du tour du Japon à pieds, sauf que je pourrais le faire dans l’autre sens. Ensuite on se retrouverait à la moitié, ça serait vraiment super rigolo, et ça permettrai de faire aussi une « course » :)

    • tunimaal 18 juillet 2013 at 11 h 58 min - Reply

      Moi je suis partant, le concept est sympa :D Moins pour la « course » … J’ai envie de prendre mon temps, de monter par la côte Est et redescendre par la côte Ouest en passant par toutes les préfectures (environ 1 an à 1 an et demi de marche) :D Cap?

  6. M. Ouistiti 18 juillet 2013 at 10 h 24 min - Reply

    Sympa comme idée, et puis ça permet de découvrir le Japon autrement (et sportivement).

    Je suis impatient de découvrir les futurs articles sur ton tour du Japon (^o^) /

    • tunimaal 18 juillet 2013 at 12 h 05 min - Reply

      Oui c’est ce que j’aime bien dans la marche à pieds, cette capacité de découverte à un autre rythme et le fait de pouvoir passer par des endroits méconnus.

  7. M. Ouistiti 18 juillet 2013 at 12 h 25 min - Reply

    Si je peux me permettre un autre commentaire, tes photos font envie : ça fait vraiment la troupe de potes qui s’est bien éclatés :D

    • tunimaal 18 juillet 2013 at 12 h 33 min - Reply

      Oui on s’était pas mal amusé, surtout pour les photos ^^

Leave A Response »