Tagata Jinja, le sanctuaire de la fertilité et la fécondité

Aala 29 avril 2016 0
Tagata Jinja, le sanctuaire de la fertilité et la fécondité

Dans la ville de Komaki, préfecture d’Aichi, se trouve le Tagata Jinja, un sanctuaire connu pour abriter des dizaines et des dizaines d’objets en formes de phallus, objets de vénérations et de curiosités.

Décidément, la ville de Komaki semble regorger de quelques perles, disons un peu uniques en leur genre. Outre le Mama Kannon qui est un temple dédié aux seins des femmes, dans cette petite ville située au Nord de Nagoya, se trouve aussi le Tagata Jinja où les « stars» sont des phallus de toutes les tailles.

Tagata Jinja, bref historique

Personne ne connaît la date réelle de création du Tagata Jinja (田縣神社) mais un ouvrage datant de l’an 927 y fait mention. On parle souvent d’un sanctuaire ayant plus de 1.500 années d’existence.

La légende veut qu’un jour, un habitant de la ville ait fâché Mitoshi-no-kami (déesse des récoltes) en ayant fait manger du bœuf à un paysan juste avant la plantation du riz. En colère, la déesse à fait venir des milliers et milliers de sauterelles dans les rizières et les plantes ont été ravagées. Face à ce fléau, les habitants de la ville se sont excusés auprès de Mitoshi-no-kami en lui offrant divers cadeaux. Après ceci, elle a accepté de les pardonner en leur expliquant comment chasser les sauterelles au travers de rites de sorcelleries utilisant du chanvre, des bobines ou bien encore des phallus.

Aujourd’hui, le sanctuaire est entouré de bâtiments de la ville, mais à l’époque il était entouré de la forêt Agata. Le sanctuaire est érigé sur le site de la résidence des Tamahime et cette dernière est l’une des deux déesses de ce lieu sacrée (avec Mitoshi-no-kami), étant vénérée dans le bâtiment principal et étant connu sous le nom de Tamahime-no-mikoto (déesse de la fécondité).

Dans le second bâtiment du sanctuaire, se trouvant derrière le principal et appelé le Shinmeisha, se trouve un grand nombre d’objets en forme de phallus. Beaucoup pensent qu’ils sont l’objet de vénération mais en faites, il s’agit de la terre et le pouvoir de la nature au travers de la régénération qui sont vénéré sur place.

Des phallus, un festival et de la fertilité

Le Tagata Jinja est connu de beaucoup, non pas pour ses phallus par dizaines, présent sur l’ensemble du lieu, mais plus pour son festival, le Honen Matsuri, qui prend place tous les ans le 15 mars et qui voit un énorme phallus en bois de 2 mètres de long et 60 cm de diamètre être paradé jusqu’au sanctuaire. Cette pratique est destiné à offrir aux divinités cet objet, renouvelé chaque année, afin d’avoir une bonne fécondité et une bonne fertilité, notamment d’un point de vue des récoltes.

Mais, outre ce jour de l’année qui attire une foule de curieux, notamment des touristes étrangers, le reste du temps, les gens viennent sur place pour voir ce sanctuaire d’un genre unique où les phallus côtoient les gens du quotidien et où les Japonais viennent à prier pour une bonne fécondité et pour avoir un bébé. Ainsi, il ne sera pas rare de voir des couples voulant devenir parents prier sur place ou même de jeunes parents venir remercier les divinités accompagnés de leur nouvelle progéniture.

Comment se rendre sur place

Pour vous rendre sur place, depuis Inuyama Station, empruntez la ligne de trains Meitetsu Komaki et descendez à la station Tagata Jinja Mae. De là il vous suffira de marcher quelques minutes pour arriver sur place.

Envie de voir un sanctuaire « original », loin des clichés habituels ? Un tour au Tagata Jinja à Komaki pourrait vous ravir tout en ayant l’opportunité de découvrir un autre pan de la culture japonaise.

Retrouvez le Tagata Jinja sur Google Maps

Adresse : 152 Tagatacho, Komaki, préfecture d’Aichi

Site Web : http://www.tagatajinja.com/

Leave A Response »