Nausicaa de la vallée du vent – Analyse

Nicolas 29 septembre 2016 0
Nausicaa de la vallée du vent – Analyse

Nausicaa de la vallée du vent est le deuxième long métrage de Hayao Miyazaki. Sorti en 1984, il nous présente une histoire émouvante prenant vie dans un monde post apocalyptique.

Synopsis

Déjà 1000 années se sont écoulées depuis la chute de l’humanité telle qu’on l’a connait. Plusieurs entités cohabitent actuellement à la surface de la Terre. Les Humains d’un côté et la forêt, appelée Fukai, ainsi que ses insectes géants protecteurs de l’autre. Malgré cette configuration peu avantageuse, l’Homme continue de se battre pour accroître son territoire afin d’échapper à la décomposition mais tous les humains ne sont pas belliqueux. Nausicaa habite un petit village en marge de tous ces tracas, néanmoins la princesse de la vallée va devoir quitter son havre de paix et débuter une aventure parsemée d’embuches. Que va-t-elle découvrir ? Arrivera-t-elle à surmonter les épreuves qui l’attendent ?

Nausicaa de la vallée du vent, quelques anecdotes

Nausicaa de la vallée du vent ( Kaze no tani no Naushika – 風の谷のナウシカ ) est une œuvre réalisée par Hayao Miyazaki, avant la création du Studio Ghibli, d’après un manga éponyme qui n’était pas encore achevé à l’époque. Néanmoins, il est courant de dire qu’il s’agit d’un des nombreux films qui ont permis la notoriété actuelle du studio. Un rapprochement existe entre cette oeuvre et Princesse Mononoke car les thèmes se recoupent sur de nombreux points. Avec ce film, le réalisateur commence une longue série d’œuvres traitant de l’environnement. On peut également faire un parallèle entre ce long métrage, un des premiers gros succès de sa carrière, et Le Vent se lève qui est censé être le dernier film de Miyazaki. Hideaki Anno est le point commun entre ces deux films mais il est particulièrement connu pour avoir réalisé la série animée de Neon Genesis Evangelion. Ainsi, dans Nausicaa, il sera un animateur clef et pour le second film, il endossera le rôle de Jiro en lui prêtant sa voix.
Quant à moi, j’ai été conquis par ce film d’animation, tant par les musiques que par les personnages et leur histoire. Tout est magnifiquement agencé pour que le public soit absorbé dans le film et vive la même expérience que les personnages.

Des personnages typiques de l’univers miyazakien

Nausicaa est une héroïne miyazakienne, la première d’une longue série comme on a pu le constater à travers les articles précédents. Elle œuvre pour les autres, pour la paix et l’entente entre les êtres vivants, ne se basant que sur la vie et non sur l’apparence, elle cherche à comprendre les autres. A aucun moment elle ne se révèle être égoïste, elle pense avant tout à la survie de la planète et de ses habitants avant la sienne. L’harmonie et la survie sont ses leitmotiv. Néanmoins, elle n’est pas parfaite non plus, malgré sa force de caractère, elle se laisse parfois dépasser par sa colère. On peut s’en rendre compte lorsqu’elle assassine les meurtriers de son père, les émotions sont également sa plus grande faiblesse.
On peut également comparer Kushana, dirigeante de l’armée tolmèque, qui est également un personnage typique de l’univers de Hayao Miyazaki, à la servante dans Arrietty, le petit monde des chapardeurs. Ce n’est pas un individu foncièrement méchant, elle est motivée par des émotions qui l’entraînent sur une mauvaise voie. Ce personnage prend une toute autre ampleur dans le manga, elle est beaucoup plus aboutie dans celui-ci.

Les combats de Hayao Miyazaki

Dans la plupart des œuvres de l’auteur, la défense de la nature et de l’environnement fait partie intégrante de l’histoire, comme on peut le voir dans Ponyo sur la falaise ou encore Le voyage de Chihiro. Ici, la nature est au centre de l’histoire, les Hommes veulent détruire la forêt et les insectes, qu’ils perçoivent comme des immondes créatures. Malheureusement seule une personne, Nausicaa, comprend l’importance capitale de ces êtres au physique repoussant.
D’ailleurs, on remarque que l’héroïne est une femme ainsi que bons nombres de personnages clefs du film. Miyazaki adore mettre la femme au milieu de l’intrigue comme leader de l’histoire. Il dénonce le machisme de la société japonaise à travers ses réalisations comme ce fut le cas dans Porco Rosso. En effet, dans Nausicaa de la vallée du vent, le personnage principale est une femme mais également son « adversaire » Kushana, ou bien encore l’ancienne du village de la vallée qui est la gardienne des connaissances ancestrales.
Finalement, à l’instar du Château ambulant, il dénonce également la guerre. A travers le destin de Nausicaa on se rend compte que son petit village est en marge des affrontements mais que cela change avec le temps, la guerre s’insinue partout entraînant son lot de victimes. Pourtant l’affrontement n’est pas la seule solution existante, pour l’héroïne, il faut vivre en acceptant son prochain, ce qui n’est pas une chose aisée à réaliser.

Nausicaa de la vallée du vent est un film à voir absolument, il fait parti pour moi  des meilleures œuvres d’Hayao Miyazaki. La musique, le thème, l’ambiance, tout est magnifique, seul les graphismes pourront peut-être être un frein, même si pour l’époque, c’était agréable.

Leave A Response »