Montée du Fuji-san : mon épopée vers le soleil levant

Aala 4 juillet 2013 41
Montée du Fuji-san : mon épopée vers le soleil levant

Voici le récit de ma montée du Fuju-san, ce volcan célèbre du Japon, afin d’y observer le lever du soleil. Un véritable pèlerinage japonais.

C’était le vendredi 27 juillet 2012 aux environ de 06h00, depuis le sommet du Mont Fuji, j’observais le levé du soleil sur le Japon, entouré de milliers de japonais émerveillés. Que de souvenirs.

Mont Fuji : l’ascension entre nuit et touristes

17h50, le 26 juillet 2012, départ en bus depuis Shinjuku, direction la 5ème station du Mont Fuji. Accompagné de 3 amis, nous nous rendons, pour certains, pour la première fois sur ce volcan mythique, ce lieu sacré du Japon, cet endroit qui fait rêver tant de japonais.  En plein mois de ramadan, j’ai décidé d’entreprendre cette montée du Mont Fuji afin d’observer le lever du soleil depuis le sommet de ce volcan, encore actif mais qui ne fait pas de sienne depuis 1707.

20h15, 5ème station du Mont Fuji, il fait nuit et il est temps de se lancer à la conquête de ce lieu si particulier pour les japonais. Armés de nos sac-à-dos et de boissons nous partons, lampe de poches en main. Tout autour de nous, des dizaines, des centaines, que dis-je des milliers de touristes, japonais pour la plus part, se presse sur la même route, celle qui mène en haut de ce bonheur ultime : ce bonheur de devenir japonais. Et oui, une fois là haut, vous devez japonais, pas officiellement mais dans le cœur.

L’ascension commence petit-à-petit par des chemins plats et large, et semble si facile. Mais en regardant au-dessus de nous, on comprend vite que les choses vont se gâter. La seule chose que l’on peut voir ce sont des traits, en zig-zag de lumières, ceux des personnes en train de réaliser cette ascension, celle de toute une vie. On ne peut même pas apercevoir la fin, ce qui aurait pu être une source de motivation.

Mont Fuji ascension - équipe

On fait quelques arrêts à certaines des stations, pour admirer la vue, boire et profiter du temps encore assez chaud. A la station numéro 6, je dépose mon trépied et entreprend de prendre une photo souvenir, de la vue de la vallée dans le noir. A mes côtés se trouve 3 « militaires » japonais. Ils parlent rigole et s’amuse. Mais subitement, l’un d’entre eux pète et c’est l’éclat de rire. Les 3 militaires me regardent en se demandant si j’avais entendu. Et quand ils ont réalisés que oui, ils ont encore plus rigolé en me disant « Japanese joke, Japanese joke ».

Puis avec le temps, au fur et à mesure que l’on avance et que l’on passe les stations, les passages se rétrécissent, les pèlerins sont plus nombreux et l’ascension devient plus lente. Beaucoup plus lente je dirais même. Je suis de plus en plus frustrés car par moment, il nous faut marcher derrière un groupe de touriste avançant au ralentit (même un enfant commençant à peine à marcher irait plus vite). Tellement frustré, que par moment, je dépasse par les côtés du chemin, en sortant un peu des sentiers battus.

Mont Fuji ascension - trait de lumières

Mon but ? Arriver en haut du Fuji pour le lever du soleil. Je ne veux pas le rater, mais la foule présente me ralentit, voir m’exaspère.  Il y a 10 stations à franchir pour arriver en haut. Nous sommes partis de la numéro 5 à 20h15 et le lever du soleil est prévu aux environ de 05h30 du matin. Il faut donc que j’accélère, que j’aille plus vite. Et ce que je vais faire à partir de la 8ème station. Je vais monter sans m’arrêter, abandonner mon groupe et avancer avec pour but d’être en haut et de réserver le meilleur spot. Bien m’en a pris, sincèrement.

Au Mont Fuji : le lever du soleil est à voir et à vivre

Il est 02h30 du matin en ce vendredi 27 juillet 2012 et après une grande accélération, j’arrive au sommet du Mont Fuji. J’’y suis, j’y suis arrivé, je l’ai fais. Il fait nuit, il fait froid et déjà beaucoup de touristes sont présent. En arrivant, j’aperçois un employé mettre en place les bancs devant les meilleurs spots. J’ai la chance d’être le premier sur place et de pouvoir choisir le meilleur endroit pour voir le lever du soleil. J’installe mon trépied, dans le froid glacial, sort ma couverture de survie et décide d’attendre patiemment mes amis, qui arriveront une heure plus tard.

Je suis heureux, parce que quand mes amis arrivent, il ne reste déjà plus aucune place sur les bancs. Mais du fait de mon arrivée précoce, nous avons un banc pour nous, tout devant, pour admirer ce spectacle.

Mont Fuji ascension - soleil levant

Aux environ de 05h30 du matin, le ciel s’éclaircit petit à petit. Un léger voile de nuage est présent en dessous de nous. Tout le monde commence à s’exciter et à retenir son souffle. Nous y sommes, ce moment de tout une vie, que des milliers de personnes sont venus vivre va arriver. Nous y voila ; nous y arrivons. Et là, subitement, il apparaît, petit à petit, majestueux. Dès son tout premier rayon, le drapeau du Japon est hissé en haut d’un mat et l’hymne japonais retentit. Nous sommes au Japon, nous sommes devenus japonais et nous partageons ce moment entre nous, ce moment de pure beauté naturelle.

Mont Fuji ascension - l'equipe

C’est là que je regarde en-dessous et que j’aperçois des milliers de personnes encore en train de monter le long des passages. Ils sont loin, très loin d’imaginer ce que l’on peut voir et ressentir là-haut. Il faut y être pour le comprendre. C’est là que je réalise que monter en haut du Mont Fuji à un autre moment que le lever du soleil, n’en vaut pas la peine. A quoi bon ? Ce serait simplement une randonnée sur un volcan, chose que l’on peut faire n’importe où ailleurs dans le monde. Mais ce volcan est spécial, il est magique parce qu’il rassemble un peuple autour de lui depuis des siècles et des siècles. Ne pas assister à cette communion et à cet émerveillement généralisé du lever du soleil au Mont Fuji serait un gâchis pour ceux qui ont entrepris la monté de ce symbole japonais.

Mont Fuji ascension - soleil levé

Je vous laisse admirer ce lever du soleil et écouter les réactions des japonais m’entourant :

Ensuite, viens le moment de revenir sur terre. Après quelques photos souvenirs, il faut redescendre. Facile la descente ? Pas tant que cela. Il faut marcher dans les cendres volcaniques accumulées au travers du temps, avec les jambes qui s’y enlisent légèrement. Cela fait faire beaucoup d’effort aux genoux. Après quelques heures nous sommes arrivés en bas et nous avons repris le bus en direction de Tokyo. Nous l’avons fait et nous l’avons vu.

Mont Fuji ascension - au top

Mon seul regret : être partis de la 5ème station. J’aurais aimé le faire depuis le bas du volcan et je le ferais prochainement.

Retrouvez mes conseils pour vous rendre au Mont Fuji et faire une bonne ascension par ici.

Si vous voulez aller plus loin dans l’aventure et découvrir un autre récit de cette ascension, je propose de lire l’article de mon ami Piotr par ici, il a réalisé l’ascension de jour.

Et vous, êtes-vous allés en haut du Mont Fuji ? Voulez-vous vous y rendre ? Que pensez-vous de ce symbole et icone japonais ?

41 Comments »

  1. apachai 4 juillet 2013 at 19 h 05 min - Reply

    aaaa prem’s. oui le mon fujy et a mon programme je pris mon billet pour le japon c’est officiel je part le 28 août et j’attaque le mont fuji le 01 septembre normalement.

    • tunimaal 5 juillet 2013 at 14 h 19 min - Reply

      Bah profites-en bien alors 😉 Le 1er septembre tu devrais être assez tranquille.

  2. Aurélien 5 juillet 2013 at 15 h 37 min - Reply

    Lors de mon trip au Japon, j’étais passé par le mont Fuji.
    Je m’étais arrêté à la 5ème station également.
    Totalement non préparé, j’étais en tee shirt (il faisait 30 à Tokyo ;).
    J’ai tout de même commencé l’ascension pendant 2 bonnes heures je pense, à bon rythme pour compenser le tee shirt!
    Glacé, j’ai du faire demi tour 😉

    • tunimaal 7 juillet 2013 at 3 h 22 min - Reply

      Arf quel dommage. C’est clair que si tu ne te prépare pas de ce côté là tu es vite dépassé vu les températures en haut.

  3. christophe 7 juillet 2013 at 12 h 44 min - Reply

    oui l’ascension du mont fuji m’a manqué sur mon premier voyage , mais la prochaine fois que je vais au japon j’irais au mont fuji ,cela donne vraiment envis.

    • tunimaal 8 juillet 2013 at 15 h 57 min - Reply

      Oui c’est à faire, c’est clair. Mais ce n’est que partie remise pour toi.

  4. Benoit 7 juillet 2013 at 18 h 40 min - Reply

    Magnifique… j’imagine l’émotion! Voire le lever du soleil au sommet du mont Fuji quand on est au Japon! En tout cas ça me parle et j’aimerais bien le faire une fois 😉

    • tunimaal 8 juillet 2013 at 15 h 58 min - Reply

      Je te le recommande tu verras, ça vaut le détour et l’ascension.

  5. Kevin 7 juillet 2013 at 19 h 25 min - Reply

    Ça a vraiment l’air d’être magnifique et surtout magique. Je crois que tu as raison c’est vraiment quelque chose à faire au moins une fois dans sa vie et qu’est ce que j’aimerai le faire ! Tes photos sont très belles

    • tunimaal 14 juillet 2013 at 7 h 51 min - Reply

      Oui je te le recommande, vas-y fonce 😀

  6. kenette 8 juillet 2013 at 15 h 33 min - Reply

    Super , cette expérience. je lisais justement un article d’un blog sur de sfrançais qui avaient renoncé arrivés à la 2ième 8ième station car les conditions météo étaient déplorables !!!
    Vraiment je peux à peine imaginer l’émotion. Mais dis-moi étais-tu préparé spécifiquement pour cette ascension ou pas ?

    • tunimaal 8 juillet 2013 at 16 h 01 min - Reply

      Franchement, physiquement pas préparé du tout, et matériel le strict nécessaire. Mais après c’est une question de motivation, parce que tu as quand même quelques passages rocheux.

  7. Gabin 8 juillet 2013 at 22 h 54 min - Reply

    C’est vraiment magnifique d’observer le lever de soleil après avoir escaladé le Mt Fuji pendant toute la nuit ! je l’ai fait en août 2012 et je ne regrette pas !!
    Si vous avez la possibilité de le faire n’hésitez pas, vous garderez de beaux souvenirs (et des courbatures ^^).

    • tunimaal 9 juillet 2013 at 10 h 44 min - Reply

      Ah les courbatures … tu as fait des étirements après? Tu as bu beaucoup d’eau? Personnellement en faisant ça, même si c’était le ramadan, j’ai évité les courbatures 😀

  8. M. Ouistiti 9 juillet 2013 at 9 h 28 min - Reply

    Ca doit être un moment vraiment magique de partager ça avec tout ces gens.

    Très bel article plein de poésie ^_-

    • tunimaal 9 juillet 2013 at 10 h 45 min - Reply

      Oui, je dirais que ça vaut le détour 😀

  9. inma 10 juillet 2013 at 19 h 41 min - Reply

    ha ha ha ha chui mort de rire pour le pe*

    Quand je regarde les photos j’ai des frissonements brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    • tunimaal 14 juillet 2013 at 7 h 53 min - Reply

      A croire que tu es la seule personne à avoir lu pour le pet haha 😀

  10. Hiroshi 12 juillet 2013 at 9 h 40 min - Reply

    Le seul regret de mon voyage, je n’ai pas pu faire cette ascension. Heureusement que tu es là pour nous raconter ça. Et ton texte relate bien l’émotion que l’on peut ressentir. Merci.

    • tunimaal 14 juillet 2013 at 7 h 31 min - Reply

      Ah dis-toi que ce n’est que partie remise 😉

  11. apachai 14 juillet 2013 at 9 h 14 min - Reply

    En parlant de ramadan je souhaite a tout les musulman du monde bon bon ramadan pour cette année. J’espère pour toi que les températures cette année ne sont pas trop chaude.

  12. Mason 14 juillet 2013 at 18 h 04 min - Reply

    L’histoire du militaire qui pète m’a faite rire xD.
    Je pars au Japon au mois d’Août et avec un ami nous avons prévu l’ascension de Fujisan. J’ai acheté mon équipement ce week-end et c’est vrai que ce qui m’effraie le plus c’est le froids. Je pense que niveau alimentation j’ai été bien conseillé. Peux-tu nous en dire un peu plus quant au côté vestimentaire à prévoir stp ? La température avoisine 0°C ou est-ce pire ?

    • tunimaal 15 juillet 2013 at 1 h 40 min - Reply

      Pour ce qui est du vestimentaire, je te conseille de commencer léger et d’ajouter des couches au fur et à mesure. A la station 5 il ne fait pas frais, en général, mais à la 10 c’est le grand froid jusqu’au lever du soleil. Les températures tournent aux environ du 0°. Pense à des gants et peut-être quelque chose pour tes oreilles 😉

  13. Radou 15 juillet 2013 at 6 h 51 min - Reply

    J’ai fais le Fuji à partir de gotemba (5h de marche) au mois de mai, avec une paire d’onitsuka alors que la neige résistait telle les soldats de l’empire!
    Et que dire, j’étais seul au monde sur le toit du Japon (pardon Il y avait un daim).
    Lis ça et tu verras ce que c’est qu’un guerrier.

    • tunimaal 15 juillet 2013 at 15 h 19 min - Reply

      Je vois que tu t’es fais plaisir ^^ T’as dû bien en baver, mais ça à l’air d’en valoir le détour 😉

  14. Thomas 18 juillet 2013 at 9 h 36 min - Reply

    Ah la la y’en a qui ont beaucoup de chance !

    Superbes photos et la vidéo de fin donne envie. ça à dû être dur de rester en haut sans bouger mais au final ça en valait la peine.

    • tunimaal 18 juillet 2013 at 12 h 04 min - Reply

      « La chance ça n’existe pas, ça se provoque » 😉

      Merci pour ton commentaire 😀

  15. Haydée 25 juillet 2013 at 20 h 13 min - Reply

    Je ne connais pas encore cette endroit qui à l’air d’être somptueux. Peut-être que j’irai sans doute lors de mon prochain long court car c’est sur ma buquette list. Peut être l’année prochaine en tout cas je l’espere car ce sera possible tel que c’est prévu d’ici la.

    • tunimaal 28 juillet 2013 at 9 h 25 min - Reply

      Bah je te le souhaite, en tout cas ça vaut le détour 😉

  16. F-G 19 août 2013 at 15 h 00 min - Reply

    Petite question de mon mari, car nous comptons monter le mont Fuji cette semaine : comment as-tu fait pour te changer ? car lui comme moi avons prévu des caleçons longs qui tient chaud à mettre sous le pantalon.

    • tunimaal 20 août 2013 at 12 h 46 min - Reply

      Personnellement, pendant ma marche, je prenais ma douche dans des mangas kissa et me changeais sur place. Après, j’utilisais aussi les toilettes des conbinis en cas de besoin.
      Sur le Fuji, à chaque station il y a des toilettes et il faut compter 200 Yen pour y accéder 😉

  17. F-G 25 août 2013 at 11 h 22 min - Reply

    Nous l’avons fait dans la nuit de jeudi à vendredi mais pas sans galères !

    Dès le début de l’ascension nous avons rencontré un groupe de japonais avec qui nous avons sympathisé et qui nous ont proposés de faire l’ascension tous ensemble. A ce moment là nous ne savions pas qu’une fille du groupe était asthmatique, que le temps au sommet serait aussi couvert et que le soleil jouerait à cache cache avec nous…

    Nous sommes satisfaits de l’avoir fait, d’avoir vu le levé du soleil de temps en temps lors de petites éclaircis. Nous n’en garderons pas de belles images comme toi mais de bons souvenirs tout de même !

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 13 h 08 min - Reply

      Salut vous 2,

      c’est une sacré belle expérience que vous avez eu là, je présume. Merci de la partager avec nous 😉

  18. ALEX 26 août 2013 at 13 h 45 min - Reply

    Slm Aala
    Sa fait un moment que je suis tes aventures.
    en se moment je suis sur Asakusa.

    Serait-il possible de se capter kelke part?

    Domo

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 13 h 10 min - Reply

      Salut Alex,

      désolé pour le retard dans la réponse. Je ne sais pas si tu es encore au Japon, mais si c’est le cas, pourquoi pas 😉

  19. alex 8 octobre 2013 at 21 h 34 min - Reply

    Salam ( salut en français)
    Je suis revenu du Japon depuis début septembre. C T COOL…
    J’ai fait le mont avec 2 potes. On la fait comme des pèlerins et de de nuit.On on prend le bus à Shibuya vers 18H et on arrive au mont, le bus nous dépose à mi hauteur pour l’ascension.Déja on remarque que tout le monde est habiller en cosmonote, pire y’en a qui ont des bouteilles d’air…MDR. Nous on est venu en t shirt et en short. On se pose on boit un ramen aux légume et c parti. HEU on voit rien, on revien acheter une lampe torche.
    et on est reparti COOL. il commence à faire froid ,pleuvoir o MERDE. Je lache mes potes ils sont trop lent et je pars solo.
    Je dépasse tt le monde, et les gens se marrent en me voyant tt tremper en t-shirt.
    Je monte , je monte, je veux me poser dans une station : C 6000 Y , allez vous faire foutre leurs dis je… je squat les chiote un peu pour récupérer. Sa commence à venter graves. Le temps qui était magnifique en journée c’est completement retourner. Et sa vente et sa pluie et sa voit rien au bout de 5m, UNE MERDE INTERNATIONALE. Dans le dernier km le fil de guide, y’en a ke un seul, sa ki veut dire que tu tombe a droite t mort. tu tombe à gauche t mort. J’arive enfin la haut en 2H40 je croi. Tout est fermé, on voit rien. Je vais tout au bout et enfin je voit de la lumiere, des chiotes sont ouvertes, ya 2 kainri. Il me propose des céréales sèche mdr je le dévore. Ils sont l’un contre l’autre. 20 mn apres mon pote arrive COOL. ON va chacun dormir dans un toilette. je sors au bout de 20 mn. Il est tout blanc avec de la bave, im di g froid. Et merde il fait une hypotermi de fou. Je sor dehors des gens attendent dehors , je trouve un endroit je le fout dedans il est en train de mourir le con. La nuit se déroule je trouve des jap, on lui changes ses vetement on le masse de 22H30 à 5HOO du matin. En gros le mont Fuji c super dangereux quand on y va en mode rigolade, on pensait que c t éclairé et que tout était ouvert , tu parle, y doit avoir des mort ts les ans. en tous cas c’etait inoubliable et l’hospitalité japonaise etait au rendez vous…

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 24 min - Reply

      Quelle idée de vouloir partir en short et t-shirt à 3700 mètre d’altitudes? Hallucinant non. Heureusement que vous vous en êtes bien sortis parce que c’est chaud comme expérience.
      En tout cas ça va vous faire une histoire à raconter et ça va permettre de faire comprendre que partir là-bas sans un minimum d’affaires c’est dangereux.
      Merci pour ton retour d’expérience 😉

  20. PJ 10 octobre 2013 at 15 h 35 min - Reply

    Nous y somme partie moi et ma femme (pour la 2eme fois pour moi) en 2009 exclusivement pour cela.
    Mais très mal informer nous somme monter en t-shirt polaire jeans et converse : (. Comment expliquer que ce fut rude entre le froid et le mauvais temps. Nous n’avons pas lâcher et somme arriver en haut vers 5h du mat. Pour voir …un bon nuage de grêle. Un peu déçut mais heureux d’être arriver en haut. Nous avons quand même vue le soleil au bout de 30min de descente et ce fut magnifique. La prochaine fois je serais plus préparé.

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 28 min - Reply

      Salut PJ,

      vous êtes pas les premiers a partir là-bas e t-shirt. J’ai l’impression que ça arrive assez souvent. Mais content que vous ayez pu en revenir sans aucun problème 😉

  21. Joséphine 13 octobre 2013 at 21 h 33 min - Reply

    Escalader le Mont-Fuji de nuit, je l’ai fais cet été. Mon seul regret: n’avoir pu être au sommet pour le lever du soleil. Nous étions à la huitième station lorsque le soleil s’est levé… A refaire donc même si un diction Japonais nous dit: « Celui qui gravit le Mont-Fuji une fois est un sage, celui qui le gravit deux fois est un fou », car j’imagine l’émotion lorsque l’on est tout en haut. Malgré ça, les courbatures de dingues, les coup de soleil de fou sur la descente (brûlures au second degrés..) et l’acharnement psychologique que cette ascension m’a demandé (il faut dire que c’était loin d’être une balade de santé et que je n’étais pas vraiment préparé à cela), c’était vraiment une aventure extraordinaire, la plus belle de mon séjour au Japon et je souhaite à chacun de vivre cela un jour.

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 30 min - Reply

      Salut Joséphine et merci beaucoup pour ton retour.

      Ah j’ai l’impression que le Fuji marque beaucoup de gens qui partent à son ascension. Au moins ça crée des souvenirs, bons ou mauvais.

Leave A Response »