Momiji et Ginkgo au Japon : où les admirer

Aala 29 novembre 2013 0
Momiji et Ginkgo au Japon : où les admirer

Au Japon on aime à admirer les feuilles des arbres qui changent de couleurs, notamment les feuilles d’érable en automne. Je vous propose donc les meilleurs endroits pour le faire dans l’archipel nippon.

Au Japon, en automne, il est possible de voir les feuilles des arbres passer de la couleur verte à la couleur rouge, orange ou jaune. Jusque là, rien de particulier. Sauf qu’au pays du soleil levant, il s’agit de l’un des moments de l’année les plus attendus, notamment avec les sakura et hanami au printemps.

Momiji, Ginkgo, … qu’est-ce que c’est ?

Les japonais raffolent des paysages aux couleurs changeantes et consacrent des parcs entiers dans toutes les villes à ces arbres et leurs feuilles qui vont rougir en automne, notamment les érables.  Les 2 plus connus sont les Momiji (érables dont les feuilles vont devenir rouges) et les Gingko (arbres dont les feuilles vont devenir jaunes).

Pour être plus précis, on dira Kōyō (紅葉) ce qui signifie « feuille rouge », Momiji (紅葉) pour les érables japonais et Momijigari (紅葉狩り) qui correspond au fait de « chasser les feuilles rouges ».

Durant cette période de l’année, qui commence à la mi-septembre à Hokkaido et se finit début décembre pour l’île de Kyushu, les japonais aiment à se rendre dans les temples ou les montagnes garnis d’érables, prendre un pique-nique en-dessous des arbres, les admirer et les photographier à souhait.

Pour l’anecdote, cela aurait commencé sous l’ère Heian (794-1195) et était réservé à l’aristocratie japonaise. Puis elle s’est étendue au peuple japonais dans son ensemble sous la période Edo (1603-1868).

momiji à tokyo

Où aller pour voir les Momiji et Gingko

Le pic de la saison se situera entre mi-novembre et début décembre, notamment pour les régions du Kansai et du Kanto, et donc les villes comme Tokyo, Osaka, Kyoto, … Si vous voulez bien en profiter il vous faudra donc être au Japon entre 15 novembre et 5 décembre environ, du moins pour ces régions. Entre la mi-septembre et début octobre pour Hokkaido.

Je vais vous donner quelques spots autour du Japon, intéressants, pour aller admirer les Momiji et Gingko. Et je vous ferais remarquer que durant les week-ends ces spots seront bondés de monde, ce qui est moins plaisant. Donc il vaut mieux privilégier les jours de semaines pour les explorer.

L’île de Hokkaido

Daisetsuzan National Park : l’un des premiers endroits au Japon à voir les Momiji arriver. Ils peuvent-être admirés de fin septembre à mi-octobre depuis le Mont Asahidake, Ginsendai ou Kogen Onsen, après une randonnée pour y accéder.

Shiretoko National Park : l’un des meilleurs spots sur la péninsule de Shiretoko avec le Shiretoko Pass et le Shiretoko Five Lakes.

Noboribetsu : les arbres autour de la « vallée de l’enfer » (Hell Valley) sont sublimes lorsqu’ils tournent au orange ou rouge.

L’île de Honshu

Tohoku :

  • Hichimantai : c’est dans ces montagnes que se trouvent quelques unes des plu belles couleurs de l’automne au Japon. Les bons spots sont le Mont Hichimantai, Goshogake Onsen, Tamagawa Onsen et Nyuto Onsen.
  • Lac Towada et les courants Oirase : dans la préfecture d’Aomori. Il est possible d’y suivre le courant d’eau sur plusieurs kilomètres en admirant les Momiji. Il s’agit là de l’un des plus beaux spots du Japon.
  • Les gorges du Naruko : aussi un célèbre spot du Tohoku avec plusieurs chemins de randonnées et un superbe spot à photographier : le pont flottant au-dessus des Momiji,  Ofukazawa.
  • Le lac Urabandai : au sommet du Mont Bandai offre des superbes vues et des chemins de randonnées qui valent le détour, surtout en période de Momiji.

Nikko : Aller au parc National et profitez des temples et sanctuaires sur place, dont le sanctuaire Toshogu (1300 Yen) ou le sanctuaire Taiyuinbyo (mausolée des shoguns Tokugawa) et la villa impériale Tamozawa (500 Yen – fermée le mardi) avec son architecture des époques Edo et Meiji. Monter vers le lac le plus haut du Japon et profiter du temple Chuzenji (500 yen) avec sa belle vue sur le lac du même nom, et profitez de la vue sur les Momiji depuis là-bas, ou bien encore depuis le Yumoto Onsen.

momiji à tokyo 5

Tokyo :

  • Koishikawa Korakuen : situé à proximité de la station Korakuen, il est célèbre pour la contemplation des érables bien rougis à Tokyo. Il faut compter 300 yen pour l’entrée.
  • Université de Tokyo : pour y admirer les Gingko  sur le campus Hongo. Possible de si rendre à pieds depuis Koishikawa Korakuen.
  • Jardin japonais Rikugien : proche de la station komagome, pour y voir les koyo de jour comme de nuit avec leurs illuminations. Compter 300 yen pour l’entrée.
  • Shinjuku Gyoen : réputé pour ses érables. Il faut compter 200 yen pour l’entrée.
  • Yoyogi Koen : il est lui réputé pour ses Gingko et l’entrée est gratuite.
  • TonogayatoTeien : méconnus des touristes, donc un peu plus calme et accessible depuis la station Kokubunji (JR Chuo Line). Il faut compter 150 yen pour l’entrée.
  • Gotokuji temple : pour y admirer les chats Menki Neko sur leurs autels et les érbales bien rougis. Compter 180 yen pour l’entrée.
  • Icho Namiki (Gingko Avenue) : l’une des plus célèbres rues avec des Gingko alignés des 2 côtés à Tokyo et situé à Meiji-Jingu Gaien Park.

Mont Takao : faites l’ascencion gratuitement à pieds en empruntant l’un des 7 sentiers proposés (environ 2 heures) ou empruntez le funiculaire. Les sentiers par la forêt sont un peu plus « difficiles », mais plus beau. Une fois arrivée au sommet profitez de la plateforme située à 600 mètres au-dessus du niveau de la mer pour admirer la superbe vue sur Yokohama, Tokyo, Mont Fuji (si la météo le permet) et les Momiji.

Oze : un parc national situé à 100km au Nord de Tokyo. Il offre de nombreux chemins de randonnées, tout aussi sublime les uns que les autres, et la période des Momiji y est magnifique. Elle peut commencer à la fin septembre avec les Kusamomiji (les herbes qui prennent les couleurs d’automne et deviennent jaunes, orangées).

Mont Tanigawadake : une célèbre chaîne de montagnes à Minakami, dans la préfecture de Gunma. Les momiji peuvent y être observé depuis les chemins de randonnées ou bien encore depuis le funiculaire « Tanigawadake Ropeway ».

Sakurayama : le seul endroit où vous pourrez voir les Momiji en même temps que les fleuraisons d’hiver des fleurs de cerisiers. Un spectacle unique, magique, magnifique et inoubliable. Cela se situe dans la préfecture de Gunma, à environ 2 heures au Nord de Tokyo. Les transports en communs y sont rares et il est préférable de s’y rendre en voiture.

Les gorges Shosenkyo : souvent décrites comme étant les plus belles gorges du Japon, situées à l’extérieur de la ville de Kofu, sont sublimes durant la période des Momiji.

Hakone : seulement quelques Momiji peuvent être vus depuis Hakone, mais la région en soit vaut le détour, encore un peu plus en cette période de l’année.

Kamakura : marcher le long de la grande avenue Dankazura (ou alors louer un vélo à la journée à la station de Kamakura) jusqu’au sanctuaire Tsurugaoka Hachimangu (son entrée est gratuite). Ensuite allez en direction du parc Genjiyama et baladez-vous dans les collines jusqu’au grand Bouddha (Daibutsu). Vous pourrez entrer le voir de plus près pour environ 200 Yen.

Takao : aller à Yamashiro Takao. Il y a 3 temples à faire, le Jingoji (entrée à 500 Yen), le Saimyoji  (entrée à 500 yen) et le Kozanji (entrée gratuite) classé patrimoine mondial de l’humanité, et où pour 500 yen de plus il est possible d’admirer ce qui est considéré comme le premier manga japonais

Fujigoko (la région des 5 lacs autour du Mont Fuji) – Kawaguchiko (le lac Kawaguchi) permet d’admirer les Gingko et les Momiji avec en fond le sublime Mont Fuji enneigé. Des bus locaux proposent des liaisons entre chacuns des spots ou alors vous pouvez louer des vélos électriques. Prendre le funiculaire « Kachi Kachi Ropeway » ou à pieds (environ 1 heure) pour avoir une vue panoramique sur le Mont Fuji d’un côté et les Momiji et Gingko de l’autre.

Momiji et Gingko au Japon

Kyoto :

  • Sagaarashiyama : sur le pont tugetsukyo vous pourrez observer les arbres sur la montagne, en profiter pour vous balader autour de la rivière et dans les rues commerçantes adjacentes.
  •  Temple Daitokujil : Il faut compter 400 yen pour l’entrée. Ses 3 jardins valent la balade : Ryogenin (entrée à 350 Yen) Kotoin (entrée à 400 Yen) et Zuihoin (entrée à400 Yen) pour se ballader.
  • sanctuaire Shimogamo : son entrée est gratuite et vaut le coup d’œil. Il ferme à 17 heures.
  • Shugakuin : L’entrée est gratuite. Toutefois, il faut réserver un tour à l’avance, avec 5 horaires possible (9h00, 10h00, 11h00, 13h30 et 15h00). La réservation se fait dans le bureau dédiée au parc du palais impérial.
  • Emprunter le chemin de la philosophie : en suivant le cours d’eau avec quelques érables et boutiques. C’est possible depuis le Shugakuin.
  • Eikando : et ses sublimes jardins d’automne en plus de sa vue sur Kyoto. Compter 1000 yen pour l’entrée et la dernière est possible à 16h00.
  • Temple Kodaiji : à quelques minutes à pieds du quartier de Gion, l’endroit offre une vue sur les Momiji de nuit avec un éclairage magnifique.
  • Temple  Tofukuji : célèbre pour ses très nombreux érables et son jardin japonais intérieur de Hojo. Compter 400 yen pour l’entrée du temple et 400 yen supplémentaires pour l’entrée du jardin intérieur.
  • Temple Kiyomizudera : en partant de Kiyomizumichi (petites ruelles commerçantes qui y mènent). Le soir le temple propose des éclairages au-dessus des Momiji, et c’est sublime.
  • Yoshiminedera : un peu similaire à Kiyomizudera, c’est un temple situé sur les pentes des montagnes Ouest de Kyoto (Nishiyama) avec une belle vue sur la ville et les Momiji.

Minoh Park : une balade de quelques kilomètres vous permet de profiter des Koyo et de leur beauté et ce jusqu’à une cascade de 33 mètres de haut à la fin du chemin balisé. Goûter la spécialité locale : le momiji tempura. Cet endroit est proche de Kyoto et Osaka.

Tateyama Kurobe : les routes alpines japonaises de la Tateyama Kurobe Alpen Route permettent de voir des Momiji de la fin septembre à début novembre, avec en fond les montagnes.

Les gorges de Kurobe : un ravin forestier dans le Nord des Alpes japonaises. Les momiji peuvent y être observés depuis un train touristique qui propose un circuit d’une vingtaine de kilomètres.

Koyasan : cette ville propose quelques érables avec en fond les bâtiments locaux, et les Momiji sont souvent visibles depuis la fin octobre.

Mont Daisen : les plus hautes montagnes de la région Chugoku permettent de faire de belles randonnées tout en profitant des couleurs de l’automne sur place. Le Mont Daisen se situe dans la préfecture de Tottori.

Miyajima : allez au temple Daishoin (entrée gratuite), situé sur l’île de Miyajima, avec ses petites pagodes et statuettes traditionnelles et remonter jusqu’au parc Momijidani (entrée gratuite) où vous pourrez profiter des circuits de balades entourés des cerfs (shika) et des Momiji. Monter le Mont Misen depuis le Daishoin à pieds ou en funiculaire et profiter de la vue sur place.

momiji à tokyo 4

L’île de Kyushu

Les montagnes de Kuju : Kyushu n’est pas l’une des meilleures destinations pour les Momiji, notamment à cause des températures moyennes à cette période de l’année. Mais si vous êtes dans les environs, il y a quelques spots intéressants, dont les montagnes de Kuju qui permettent de faire une randonnée en terrain volcanique tout en profitant des Momiji.

Enfin, si vous arrivez à lire le japonais, je vous propose de jeter un œil à ce site Internet qui vous permet de voir l’évolution des Momiji au Japon, par région et par journée afin de bien les suivre : http://koyo.walkerplus.com/

Profitez au maximum de votre voyage

Maintenant que vous connaissez les spots intéressants et magnifiques à voir lors des Momiji et Gingko au Japon, il ne vous reste plus qu’à y aller et à en profiter au maximum. Et pour ce faire, je vous conseil de bien vous préparer et de penser à des choses que l’on oublie facilement lors des voyages. Voici donc quelques conseils supplémentaires :

Les transports au Japon : ils sont chers et peuvent être complexe à comprendre pour les étrangers. C’est pourquoi j’ai rédigé un guide gratuit sur les transports au Japon et que vous pouvez le télécharger depuis le lien suivant : Guide gratuit des transports au Japon.

 Guide des transports 250 X 351.jpg

Le JR Pass : l’un des meilleurs moyens pour faire d’importantes économies sur les transports en commun au Japon, c’est le JR Pass accessible pour tous les étrangers en visa touriste de moins de 90 jours. Il est souvent remboursé en 1 ou 2 trajets entre grandes villes au Japon, et est donc profitable. Je vous recommande de le prendre en passant par « Vivre Le Japon » qui propose un service de qualité et unique. Vous pouvez voir par ici : JR Pass avec Vivre le Japon.

Louer une maison : si vous êtes sur Tokyo ou Kyoto, et que vous voulez expérimenter un peu plus la vie comme les locaux, pourquoi ne pas louer une maison japonaise ? Le service de « Vivre le Japon » propose ça avec des maisons et un service de qualité. Regardez par ici si vous voulez en savoir un peu plus : Louer une maison à Kyoto ou Tokyo avec Vivre le Japon.

Louer une voiture : se déplacer en voiture est parfois préférable au Japon. Pour les Momiji, si vous voulez aller les voir sur plusieurs spots, dans plusieurs villes, cela peut-être plus intéressants. Surtout que des spots incontournables comme Sakurayama sont accessible quasi exclusivement en voiture. Je vous recommande de passer par « Vivre le Japon » qui propose un service de location de voiture de qualité et en français. Pour en savoir plus, regardez par ici : Louer une voiture au Japon avec Vivre le Japon.

Assurances de voyage : ne partez pas sans assurance de voyage. Vous ne savez jamais ce qu’i peut vous arriver une fois sur place. Et surtout, les frais médicaux coûtent une véritable fortune, en fonction de ce que vous avez. Il est préférable de payer un « petit » montant avant de partir qu’un « énorme » montant une fois sur place. C’est pourquoi je vous recommande vivement de prendre une assurance de voyage. Personnellement, je prends mes assurances avec Chapka Assurances et la qualité du service ainsi que le rapport qualité prix sont au rendez-vous. Ils proposent 3 services qui peuvent être adaptés à un voyage au Japon, ou n’importe où ailleurs dans le monde :

GARANTIES - CAP VACANCES  GARANTIES - CAP ASSISTANCE  GARANTIES - CAP ANNULATION

 Vous pouvez retrouver toutes ces assurance sur les liens ci-dessous:

Cap Vacances : http://www.chapkadirect.fr/index.php?action=produits&id=584&app=cd_tmwt

Cap Annulation : http://www.chapkadirect.fr/index.php?action=produits&id=585&app=cd_tmwt

Cap Assistance : http://www.chapkadirect.fr/index.php?action=produits&id=481&app=cd_tmwt

Quelques leçons de japonais : si vous ne savez pas parler le japonais, ne vous inquiétez pas. Dorénavant, avec mon partenaire Iidabashi Japanese Language School, nous allons vous offrir des « cours » de japonais gratuits et adaptés aux voyages au pays du soleil levant. Ce seront des « leçons » qui vous proposeront les phrases et expressions utiles ainsi que des conseils, pour chacune des situations que vous pourriez pendant votre présence au Japon. Ces leçons gratuites sont disponible ici : leçons de japonais gratuites pour les voyageurs.

Voici donc pour ce guide pour savoir où vous pouvez voir les Momiji et Gingko au Japon. J’espère qu’il vous sera utile. Si vous connaissez d’autres spots ou que vous en avez expérimenté certains dont je parle, n’hésitez pas à partager votre expérience avec nous.

Leave A Response »