Les japonais envers les étrangers : portraits des comportements type

Aala 25 mars 2013 66
Les japonais envers les étrangers : portraits des comportements type

Aujourd’hui je vais aborder le thème des comportements des japonais envers les étrangers, et notamment les français. Le but est de vous donner un aperçu de la réalité des choses sur place et confirmer ou infirmer certains clichés.

Cela fait maintenant presque 2 ans que je réside au Japon, que je côtoie des japonais au quotidien et que j’essaye de découvrir cette culture. A force, je commence à constater certains comportements à mon égard, ou bien à l’égard des autres étrangers, que l’on voit très régulièrement. Je vais essayer des les mettre en lumière au travers de mes mots et de mes expériences, et de celles des Gaijin au Japon, que j’ai rencontré.

Cela faisait des mois que je voulais rédiger cet article, afin de poursuivre dans ma série d’articles de réflexion sur les relations entre les japonais et les gaijin. (Je vous invite d’ailleurs, ou (re-)lire, les articles sur le Gaijin Complexe, Le Gaijin Nod ou bien encore le Gaijin Smash). Et puis, il y à quelques jours j’ai découvert un article, en français, sur le sujet, et j’ai décidé de prendre mon ordinateur et de passer à l’acte afin d’apporter ma pierre à l’édifice et de partager mes expériences sur le sujet, très complexe et vaste.

Dans cet article, je vais donc, essayer, de mettre en avant ces comportements types, très complexe à comprendre, à analyser et à constater, mais qui reviennent au quotidien, pour les étrangers vivant au Japon. Je mettrais en avant ces comportements d’un point de vue général, mais aussi d’un point de vue plus précis, celui d’un français au Japon. Vous constaterez que certaines situations peuvent être très drôle et certaines assez embêtantes.

Les différents comportements types japonais – gaijin

Dans cette partie je vais répertorier les différents comportements que j’ai pu constater et répertorier, au travers de mes expériences, de mes lectures, des mes échanges avec d’autres étrangers vivant au Japon ou bien même avec des japonais. A chacun de ces comportements, je leur attribuerais un nom qui me semble bien leur correspondre. Il est possible qu’un japonais corresponde à plusieurs de ces comportements. Voici donc cette liste de comportements de japonais envers les étrangers au Japon (cette liste est valable pour les femmes et les hommes et est non exhaustive) :

  • Le Nationaliste : « Le Japon, il n’y à que ça de vrai » voilà ce qu’il vous affirmera si vous lui posez des questions sur des pays étrangers. Côtoyer des étrangers ? Très peu pour lui. Il ne pense qu’au Japon, vit pour le Japon et veux passer l’intégralité de sa vie au Japon. Il ne peut s’imaginer hors du Japon, car pour lui l’archipel nippon est ce qui se fait de mieux au monde, et le reste ne l’attire point. Beaucoup d’étrangers vont assimiler ces japonais à des racistes, mais il s’agit plus là de nationalistes, en général, même si des fois certains sont racistes (ne nous voilons pas la face). Être en relation avec cette catégorie, lorsque vous êtes un Gaijin au Japon, peut s’avérer très difficile, même si, dans l’ensemble, ils resteront très poli et respectueux envers vous.
  • Le Non-intéressé : Pour lui, l’étranger ne l’intéresse pas. Il n’est pas nationaliste, c’est juste que cela ne l’intéresse pas, sans plus. Il ne parle aucune langue étrangère, ne côtoie pas les étrangers et les évite, ce qui en soit n’est pas si difficile. Il représente la partie des japonais qui reste la plus inaccessible aux étrangers, à moins de parler parfaitement le japonais et d’arriver à les approcher. Si vous ne parlez pas japonais, il vous sera quasiment impossible d’avoir des relations avec eux.
  • L’Extasié : « Sugoi », « iine », « kakoi » … pourrait-être ses principaux mots de vocabulaires. Ce japonais sera exactement comme un enfant découvrant un objet pour la première fois de sa vie. Il n’a jamais vu d’étrangers et va toujours se demander « ce que c’est ». Avec eux, vous pouvez préparer votre discours à l’avance parce que vous aurez toujours le droit aux mêmes questions : « Pourquoi êtes-vous venu au Japon ? », « Est-ce que vous aimez les sushi ? », « Pourquoi vous parlez le japonais ? », « Pouvez-vous utiliser des baguettes ? », « Vous pouvez lire les katakana, les hiragana, les kanji ? » … j’en passe et des meilleures. Pour eux vous êtes vraiment différent (physiquement, spirituellement, …) et cela les impressionne ou pas. Les réponses que vous donnerez à leurs questions ne les impressionneront pas nécessairement, mais ils seront toujours surpris si vous leur dites que vous êtes aptes à manger des sushi ou que vous aimez le natto. Comme si cela était un véritable exploit digne du livre des records. Par moment, vous avez juste envie de leur répondre que vous êtes un être humain comme eux, et que ce qu’ils peuvent faire, vous pouvez aussi le faire.
  • Le Protecteur : Pour lui, vous êtes étranger au Japon. Ce pays est trop complexe pour vous, et vous ne pourrez jamais vous en sortir seul. Cela sera donc son devoir de vous aider et de s’assurer que vous êtes dans les meilleures conditions possible. Par exemple, s’il pleut et que vous n’avez pas de parapluie, il n’hésitera pas à vous donner son propre parapluie et à s’en aller.  Il sera toujours à votre disposition, vous orientera, vous guidera et vous conseillera.
  • L’Enquiquineur : Il ne vous aime pas. Pourquoi ? Parce que vous êtes étranger et différent. Son rôle ? Cherchez vos défauts, vos manques de respect envers la culture japonaise, vos Gaijin smash et vous les faire remarquer de manière très virulente. Il est à l’opposé même du japonais de base, respectueux et courtois. Pour lui, vous êtes étranger et de ce simple fait vous êtes imparfait et vous « pollué » son univers. Il va vous épier et au moindre faux pas il vous le fera remarquer de manière très virulente. Avec lui, vous devez faire attention à tout, sinon il va faire en sorte que tout le monde vous remarque, même si il faut que tout le monde le remarque aussi. Il est conseillé de l’ignorer.
  • Le Profiteur : celui que beaucoup de gaijin n’apprécient guère, et il y a de quoi. Cette personne est du genre à vous demander de lui apprendre l’anglais (et oui, au Japon, pour beaucoup de japonais on est tous américains), ou alors votre langue maternelle. Mais cela n’est que par pur intérêt. Il vous demandera d’aller au café avec lui et de parler exclusivement dans la langue de son choix. Son but est simple : il doit passer un test de langue étrangère prochainement (DELF, TOEIC, TOEFL, …) et il se doit de pratiquer pour être bon, car l’échec n’est pas envisageable. Ou bien il doit se rendre à l’étranger dans un cadre professionnel ou privé et veut être apte à discuter sur place. Cette personne, ne veut pas dépenser beaucoup d’argent et attend de vous que vous lui donniez des cours de conversations gratuits, en se faisant passer pour un ami. Il disparaîtra une fois que son objectif aura été atteint. Disons le franchement, vous êtes juste un « dictionnaire » pour lui. Et si vous refusez, ne vous inquiétez pas, dans son esprit vous êtes remplaçable.
  • Le chasseur de Gaijin: pour lui (ou elle), l’objectif est d’avoir une relation intime, amoureuse (ou plus si affinité) avec les Gaijin. Les japonais ne l’intéresse pas, mais les Gaijin sont sa passion la plus dévorante. Rien de mieux qu’un Gaijin. Encore mieux si il est américain (de Los Angeles, New York ou Miami), ou bien français, australien ou canadien. Tout est bon pour être avec un étranger, et toutes les techniques sont passées en revues pour ça. Si vous lisez mon article: les chasseuses de Gaijin au Japon vous comprendrez mieux.
  • L’arrogant : il aime à converser avec les étrangers, mais il les prend toujours de haut. Il parle avec vous pour approfondir sa culture, mais il n’oublie pas que la sienne est bien meilleure. Il est toujours aimable et poli, mais si un jour vous faites quelque chose qui vous déplaît, il vous fera comprendre que vous lui êtes inférieur. Il peut aussi vous le faire remarquer lorsqu’il est ivre, car il s’exprime encore plus facilement.
  • Le Polyglotte : celui-là il va vous impressionner. Vous aller commencer à parler avec lui et il va très rapidement vous démontrer qu’il maitrise votre langue. Et puis, vous allez apprendre qu’en plus de cela il en parle plusieurs autres, à des niveaux vraiment bons. Sa passion : apprendre les langues étrangères. Il peut maîtriser 4, 5, 6 langues et parler dans chacune d’entre elles à n’importe quel moment. Il a passé des années et des années à apprendre ces langues, à voyagé ou pas à l’étranger, et généralement il parle ces langues par intérêt culturel envers les pays concernés. Ils sont plus nombreux que vous ne pouvez l’imaginer.
  • Le Francophile : si vous êtes francophone, celui-ci vous ne pourrez pas y échapper. Il est le japonais qui aime la culture française, rêve de la France et connaît tout d’elle, peut-être même plus que vous. Il maitrise votre langue (pas à un niveau maternel, mais à un niveau très avancé) et voudrait se rendre en France, si ce n’est pas déjà fait. N’essayez pas de lui dire que le Japon c’est mieux que la France car ça ne marchera pas. Il est toujours curieux, veux en savoir plus et prend beaucoup de notes. Il va vous assaillir de questions, vous allez devenir une référence pour lui (même si en réalité ce sera lui qui en sera une pour vous) et il sera toujours content de vous voir.
  • Le Voyageur : Il fait parti de ceux qui ont beaucoup voyagé, voir même vécu à l’étranger. Il n’a pas voyagé comme un touriste japonais ordinaire. Non, il est partit seul, ou entre ami, dans un cadre différent, hors des sentiers battus. Il a même, parfois, vécu plusieurs années à l’étranger. A son retour sur le sol nippon, il n’est plus considéré comme un véritable japonais. Il est exclu des autres groupes de la société et lui-même ne se sent plus nécessairement à sa place. Attention, il reste japonais et fier de l’être, c’est juste qu’il ne rentre plus dans les moules préconçus de la société. Il va donc rechercher des étrangers avec qui devenir ami, avec qui partager et revivre ses aventures. Pour lui, l’étranger (l’individu comme les pays) représente sa vie, ses richesses personnelles et ses plus grandes découvertes. Il est très sociable et aimable. Il veut absolument casser sa routine quotidienne que lui propose sa vie au Japon.
  • L’Intimidé : Il aime la culture étrangère, les étrangers et tout ce qui touche au monde. Mais son problème est qu’il se sent vite intimidé. Il n’ose pas, ne se lance pas et a peur. Son rêve est de côtoyer des étrangers ou même de vivre dans un autre pays. Son obstacle premier est sa grande timidité. Si une opportunité de rencontrer des étrangers amicaux s’offrent à lui, il sera un homme heureux. Son visage s’illuminera. Il est de ceux qu’il faut aider à s’ouvrir car il le veut au fond de lui. Il est très amical et serviable et fera tout pour vus aider.
  • Le Métisse : Il est japonais, mais pas à 100%. Un de ses parents est d’origine étrangère. Il s’identifie à la culture japonaise mais il aime côtoyer des étrangers. Il est le japonais étranger, un véritable melting-pot à lui tout seul. Il est agréable, sympathique, et toujours prêt à aider. Il maitrise, en général, 2 langues, dont le japonais, et est souvent né au Japon.
  • Le Pas né ici : il est japonais mais il a une spécificité : il n’est pas né au Japon. Très souvent, il est né à l’étranger durant l’expatriation de ses parents. Il a donc vécu ses premières années hors du Japon. Il revient au pays du soleil levant pour y découvrir ses racines et s’identifier à ce pays qui lui a manqué ou bien qui l’a intrigué. Il est parfois né d’un couple mixte, parfois né de deux parents japonais. Il maitrise une autre langue mieux que la langue japonaise, majoritairement, et veux découvrir son pays. Une fois au Japon, il ne veut pas pour autant abandonner les cultures étrangères et se mélangera ainsi plus facilement avec les Gaijin vivant au Japon. Parfois, ce sera aussi par obligation car il ne rentre pas dans les catégories de groupes sociaux au Japon. Il est très souvent d’une culture plus proches aux étrangers et c’est pour cela que l’on s’adapte plus facilement avec eux.

Les éléments qui vont expliquer ces différents comportements

Essayer de comprendre ces comportements est quelque chose d’extrêmement complexe qui ne pourra pas aboutir à quelque chose de parfait, mais quelque chose qui s’en approche. Pour ma part, je pense que ces comportements s’expliquent par les facteurs suivants :

  • L’attitude de l’étranger envers le japonais : selon le comportement que vous aurez, vous influencerez beaucoup le comportement des autres en retour. Si vous êtes polis, vous aurez plus de chance que les gens le soit en retour avec vous, ce qui ne sera pas toujours le cas, mais majoritairement.
  • L’Histoire du pays : l’histoire du Japon est longue et a souvent connue des périodes de fermeture sur l’étranger. Ce n’est que depuis 1945 que le pays est totalement ouvert sur l’étranger (totalement est un bien grand mot, je le reconnais). Cela peut donc expliquer les comportements de rejets ou d’admirations que certains japonais peuvent avoir envers vous.
  • L’image des étrangers au Japon : elle n’est pas toujours bonne. Pour certains nous sommes envahisseurs, pour d’autres des personnes exotiques, pour d’autres encore des libérateur, pour d’autres des modèles, … Selon qui vous rencontrerez, vous aurez vite un ressentis sur l’image qu’il se fait des étrangers. Au Japon, il est de coutume de catégoriser les gens par groupe et d’assimiler qu’ils sont tous les mêmes. De ce fait, lorsqu’un étranger fait une mauvaise action, il est plus facile d’assimiler que tous les étrangers agissent de la sorte.
  • La situation et le contexte de la rencontre : selon la situation dans laquelle vous rencontrerez la personne, vous aurez des réactions bien différentes. En effet, vous aurez plus de chances d’avoir un bon ressentis si la situation est favorable. Par exemple, dans un lieu fréquenté par les étrangers, vous y trouverez plus facilement des japonais enclin à dialoguer avec vous.
  • L’éducation de la personne : Selon l’éducation apportée à la personne vous n’aurez pas les mêmes réactions vis-à-vis de vous. Si la personne a grandit dans une structure fermée sur l’étranger, vous aurez plus de chance qu’il ne vous porte aucun intérêt, et vice-versa.
  • L’origine géographique de la personne : Là aussi on a un facteur prépondérant. Selon que la personne vive, ou ait vécu, en campagne ou en ville, les comportements ne sont pas les mêmes. Les habitants de Tokyo, par exemple, ont plus l’habitude de côtoyer des étrangers, ce qui ne veut pas nécessairement dire qu’ils leur sont plus ouverts.
  • L’âge de l’individu : Selon l’individu que vous rencontrez, l’âge va être déterminant, aussi bien le votre que le sien. Cela est valable pour toutes les relations humaines. En général, on est plus enclin a fréquenter des gens proche de notre âge, en général. Mais vous verrez, au Japon cela peut-être un peu différent.
  • Le sexe de la personne : que l’on rencontre une fille ou un garçon, cela n’a pas le même impact. Il faut savoir qu’au Japon, les filles japonaises sont plus ouvertes sur l’étranger que les garçons (fait démontré par les statistiques). Cela facilitera donc la tâche en général.
  • Le but de la rencontre : selon ce que les individus recherchent, les relations fonctionneront différemment. Si vous recherchez tous les deux la même chose, cela aura plus de chance de réussir.

Ceci est une liste non-exhaustive des facteurs pouvant expliquer les comportements des japonais vis-à-vis des étrangers.

En ce qui vous concerne, que pensez-vous de ces portraits que j’ai tracés ici ? Si vous êtes allés au Japon, en avez-vous croisé ? Si oui lesquels ? En avez-vous connus d’autres que je n’ai pas cités ? Si vous n’êtes pas allés au Japon, que pensez-vous de ces comportements ? Je vous laisse vous exprimer dans les commentaires ci-dessous.

66 Comments »

  1. Jordane 25 mars 2013 at 14 h 10 min - Reply

    Merci de cet article, c’est bon à savoir avant d’y aller!

    A+

    Jordane

    • tunimaal 25 mars 2013 at 14 h 23 min - Reply

      Salut Jordane, de rien 😉

  2. Radou 25 mars 2013 at 15 h 33 min - Reply

    J’aimerais que tu parles et la generosite et de l’hospitalite des japonais
    Rappelle toi l’histoire que je t’ai conté alors que que je frappais aux portes la nuit en plein milieu du japon…

    • tunimaal 25 mars 2013 at 15 h 49 min - Reply

      C’est clair que les japonais sont très fort niveau hospitalité, je ne nie pas cela. Mais El vagabundito, pour les quelques semaines que tu as passés au Japon tu as dû en rencontrer des japonais qui rentrent parfaitement dans les portraits que je cite 😉

  3. Hiroshi 25 mars 2013 at 15 h 44 min - Reply

    Hello Aala ^^.

    je rajouterais que le contexte géographique ou l’on se trouve peut jouer. J’ai remarqué des différences d’attitude marquées entre Tokyo et Kyoto par exemple. Tokyo est plus cosmopolite donc plus enclin à « supporter » le Gaijin alors que j’ai plus ressentit de rejet sur Kyoto.

    De toute façon il faut bien se dire que même si l’on tombe sur un Francophile, un Gaijin restera toujours un GAIJIN.

    • tunimaal 25 mars 2013 at 15 h 51 min - Reply

      Salut Hiroshi,

      je suis tout à fait d’accord avec toi. Le contexte, la ville, le lieu, l’atmosphère, … tout cela va influer sur la relation entre les individus. Il est clair que les japonais n’ont pas les mêmes habitudes vis-à-vis des étrangers selon les villes et selon leurs habitudes à en fréquenter.

      Et oui, même pour les francophile on reste des Gaijin, même si on maitrise le japonais…

  4. Zo 25 mars 2013 at 16 h 39 min - Reply

    Konnichiwaaaaaa!
    Pour ma part, les japonais (surtout les japonaises, les hommes travaillant) ont été très accueillant !
    Au départ, partie pour échanger ma langue maternelle contre la sienne, chez elle. Elle m’a invité pour « le temps que vous voulez » ! Au final le courant est tellement bien passé que l’on n’a pas eu le temps d’apprendre nos langues, et nous n’avons parlé qu’en anglais. J’ai pu découvrir son quotidien durant trois mois. Et pour le coup, c’est moi qui m’extasiais « sugoi !!! ».
    Aujourd’hui, ils passent me voir une fois tous les 18 mois. Et moi j’économise pour y retourner, car je suis invitée quand je veux et toujours pour autant de temps que je le souhaite, dans « ma famille » japonaise 
    Ja ne!

    • tunimaal 25 mars 2013 at 16 h 45 min - Reply

      Salut Zo,

      merci beaucoup pour ton commentaire et ton retour d’expérience qui met bien là en évidence l’hospitalité des japonais.
      Tu as l’air d’être tombé sur une famille vraiment très accueillante et c’est tant mieux 😀

  5. gemcey 25 mars 2013 at 17 h 21 min - Reply

    Bonjour, est-il difficile de trouver un travail là-bas en venant pour apprendre la langue ? Etant donné les clichés, j’ais peur que sa soit impossible.

    • tunimaal 26 mars 2013 at 14 h 37 min - Reply

      Salut,

      les clichés sont parfois fait pour être cassés. Il n’est pas impossible de trouver des petits boulots pendant ses études sur place au Japon. Beaucoup le font à longueur d’année.

  6. Zo 25 mars 2013 at 17 h 23 min - Reply

    Salut Tunimaal, on pourra échanger nos expériences « japonaises » si ça te dit!
    Car en plus que cette famille soit accueillante, elle est traditionnelle! (grands-parents – parents – enfant dans une même maison) de plus, les grands-parents son professeurs de traditions jap’! (kimono etc.).

    • tunimaal 26 mars 2013 at 14 h 38 min - Reply

      Bine sûr avec grand plaisir. Je suis tout ouvert à cela. 😉

  7. juju 25 mars 2013 at 22 h 22 min - Reply

    Super article merci Aala :)

    • tunimaal 26 mars 2013 at 14 h 39 min - Reply

      Salut Juju, merci beaucoup 😉

  8. French Gentlebeur 25 mars 2013 at 22 h 31 min - Reply

    cette article me plait beaucoup la de dans j’ai reconnu vraiment beaucoup de gens que je connais bien mais ce qui juste dommage c’est qui les pas complet.

    il aurais fallu plus de conseil de telle comportement quel sont les meilleur façon d’être avec cela

    mais franchement bravo

    • tunimaal 26 mars 2013 at 14 h 41 min - Reply

      Salut French Gentlebeur,

      merci beaucoup pour ton commentaire et ton retour 😉

      Malheureusement, je ne peux pas rentrer dans les détails des comportements à avoir selon les personnes que l’on rencontre. Cet article est déjà assez long (plus de 2600 mots) et si j’avais écris cela, on en serait arrivé à un livre (car les comportements à adopter dépend des personnes rencontrées, des situations mais aussi de qui tu es, et chaque personne est différente).

      En tout cas merci pour ton commentaire.

  9. Eydna 25 mars 2013 at 22 h 36 min - Reply

    Article très intéressant !
    C’est vrai que durant mon sejour (comme toi, 2 ans ^^), j’ai remarqué tout un tas d’individus…
    Quand on est une femme, c’est une autre affaire … parfois des hommes (dans les grandes villes surtout telles qu’Osaka ou Tokyo), viennent nous aborder et veulent nous parler pour « faire connaissance et aller boire un verre » , nous demander notre numéro de téléphone, ou nous suivre carrément dans la rue ^^ Ca rentre dans quelle catégorie ? lol
    par contre c’est vrai que la grande majorité des japonais est très fière et assez nationaliste, c’est leur Japon qui passe avant tout.

    • tunimaal 26 mars 2013 at 14 h 55 min - Reply

      Salut,

      merci beaucoup pour ton commentaire et ton retour d’expérience.

      Bonne question, dans quelle catégorie tu les mettrais toi? Tu as même le droit d’en créer une et qui sait peut-être que je l’ajouterai à l’article (parce que c’est un phénomène qui existe)

  10. marilisa 27 mars 2013 at 12 h 45 min - Reply

    ton article constitue une véritable mine d’or pour ceux qui adorent la culture asiatique. Sinon je peux dire ce que j’ai le plus remarqué est que le peuple japonnais est discipliné contrairement à d’autre. L’excuse fait parti de leur culture c’est-à-dire qu’ils savent demander pardon et ils cherchent à mener une vie paisible.

    • tunimaal 27 mars 2013 at 15 h 22 min - Reply

      Salut Marilisa,

      merci pour ton commentaire et le compliment.

      Je suis assez d’accord avec toi sur le principe des japonais qui sont discipliné, peut-être un peu trop dans certaines situations 😉

  11. gemcey 27 mars 2013 at 20 h 37 min - Reply

    « Salut,
    les clichés sont parfois fait pour être cassés. Il n’est pas impossible de trouver des petits boulots pendant ses études sur place au Japon. Beaucoup le font à longueur d’année. »

    Dsl mon avatar n’est pas actualiser. J’ai 21 ans un BEP de vente en poche. En gros j’aurais voulu trouver un boulot de quoi être indépendant ou (collocation) et profiter d’être sur placer pour apprendre la langue. Mais la barrière de la langue bloquera mon projet, car je ne trouve pas sur internet de site parlant d’emplois dans ma situation.

    • tunimaal 28 mars 2013 at 2 h 04 min - Reply

      Salut Gemcey,

      Cela dépend le boulot que tu veux trouver. Si tu veux dans la vente, sans japonais, il faut oublier, soyons clair. En général, lorsque tu ne parle pas japonais, tu as accès aux petits boulots ouvert aux étrangers (serveur dans un restaurant français, conversation en français, … par exemple).

  12. laurent 1 avril 2013 at 2 h 07 min - Reply

    Sympa cette idée de classer les Japonnais par catégories envers les étrangers. D’ailleurs en les lisant, j’ai l’impression qu’elles pourraient aussi majoritairement d’adapter aux Français envers les étrangers…?

    • tunimaal 1 avril 2013 at 11 h 47 min - Reply

      Salut Laurent, merci. Oui elle peuvent être aussi applicable à d’autres populations je pense aussi.

  13. Alex 6 avril 2013 at 18 h 29 min - Reply

    salut tunimaal
    comment as tu pu rester 2 ans?

    • tunimaal 6 avril 2013 at 18 h 33 min - Reply

      Salut Alex,

      Avec un Permis Vacances Travail pour un an et là je suis en visa étudiant.

  14. titeuf 14 avril 2013 at 23 h 16 min - Reply

    slt, je dis nikel ,les post sur le japon. au moins on a l explication d un gaijin lol^^.
    moi je compte partir d ici la fin de lanne voir debut d annee prochaine.
    mon but,partir avec du monde et prevoir madate suivant la sienne; si sa interesse qq un , biper moi ^^.
    a bientot

    • tunimaal 15 avril 2013 at 11 h 59 min - Reply

      Salut, bah bon voyage alors 😉

  15. Bruno 16 avril 2013 at 10 h 14 min - Reply

    Tiens, le Le Polyglotte me fait penser à une vidéo impressionnante que j’ai vu sur Youtube dernierement ! La voici : http://www.youtube.com/watch?v=FOiXtWcQ8GI

    Ca m’a laissé sur le ***, et rêveur surtout !

    • tunimaal 16 avril 2013 at 11 h 51 min - Reply

      Oui j’avais déjà vu cette vidéo et c’est clair qu’il est énorme. Après faut voir à quel niveau il est réellement dans toutes ces langues parce que présenter des basiques c’est bien, mais aller plus loin c’est mieux haha. Mais moi j’en suis jaloux, il est énorme 😀

  16. apachai 18 avril 2013 at 13 h 27 min - Reply

    Ca ma l’aire sympathique tout ca. Je compte passé en en septembre faire un ti tour j’espère que je vais pas tombé sur le gros bof qui me dira le japon au japonnais lol. sinon je vous ferais un retour sur l’hospitalité japonaise vu qu’une amie ma invité a séjourne dans ça famille. A oui si je pouvais avoir des conseilles sur ce que je dois faire quand on est invité chez une famille japonnais le petit truc qui sont apprécier ca serait simpa.

    • tunimaal 18 avril 2013 at 13 h 32 min - Reply

      Salut,

      bon bah bon voyage alors 😉

      Pour les petits trucs élémentaires, pense à enlever tes chaussures à l’entrée et à porter des chaussettes propres et pas trouées. Aussi tu peux amener un cadeau typiquement de chez toi, c’est toujours bien vu (la nourriture passe bien). Enfin, quand tu manges, si tu le fais avec des baguettes, ne les plantent jamais dans le riz, ça fait référence aux bâtons d’encens lors de la cérémonie mortuaire.

      Après il y en aurait des dizaines et des dizaines de conseils, mais cela te seront très utile tu verras 😉

  17. Seb 18 avril 2013 at 22 h 27 min - Reply

    Merci pour les infos !

    Bien que je trouve que certaines font un peu flipper !!

    C’est vrai qu’il vaut mieux , sur les premiers jours, tomber sur un Japonais qui apprécie les Gaijins, car se prendre une douche froide dès qu’on arrive ça doit pas faire du bien.
    En tout cas merci d’avoir prévenu ! :)

    • tunimaal 21 avril 2013 at 4 h 30 min - Reply

      Salut Seb,

      de rien au plaisir. Et j’espère que cela te sera utile 😉

  18. apachai 19 avril 2013 at 9 h 47 min - Reply

    ok je te remerci. si t’est encore au japon quand je passe je te propose de t’apporter un pti truc de france si y a un truc de france qui te manque n’hesite pas et ca serai un plaisir de prendre un café avec toi. N’hesite pas ta mon mail

    • tunimaal 21 avril 2013 at 4 h 35 min - Reply

      Ok pas de soucis. Tiens moi juste au courant quand tu seras là.

  19. Mello 23 avril 2013 at 14 h 03 min - Reply

    Bonjour Aala,
    Merci pour cette information qui pour moi sera une référence de base. Je souhaite aller au japon par le biais d’une école qui propose un visa de 2 ans maximum et me dis que ta référence je la garderai imprimé mais le mieux c’est de se faire sa propre impression car tout comme tu le dis tout dépend de notre façon de se comporter avec eux.
    J’hésitais jusqu’à aujourd’hui entre 2 écoles d’étudiant, l’une étant a Kyoto et l’autre a Tokyo mais par rapport à ton article cela me donne envie d’aller a Kyoto et de choisir cette école mais d’ici là les choses ont le temps d’évoluer et mon coeur balance encore.
    Merci pour cet article qui m’est précieu

    • tunimaal 24 avril 2013 at 15 h 10 min - Reply

      Salut Mello,

      de rien au plaisir. J’espère que tu profiteras bien de ton futur séjour, et concrètement aussi bien Tokyo que Kyoto te permettront de bien apprendre et découvrir (des choses différentes) 😉

  20. Fred 24 avril 2013 at 2 h 03 min - Reply

    Apres plusieurs années ici au japon. J’ai recontré pas mal de profiteurs et d’arrogants.

    • tunimaal 24 avril 2013 at 15 h 30 min - Reply

      C’est clair en plusieurs années de présence sur place on peut voir beaucoup de choses ici 😉

  21. inma 2 juin 2013 at 16 h 17 min - Reply

    Pense tu vraiment que les japonais n’ont pas de coeur?

    • tunimaal 2 juin 2013 at 22 h 53 min - Reply

      Pourquoi cette question? Est-ce que j’ai dis ça?

      Sinon, les japonais sont comme tout le monde: des êtres humains. Ils sont juste différents mais ils restent des être humains, bons et mauvais.

  22. apachai 4 juin 2013 at 18 h 26 min - Reply

    lol j’aime bien le ils sont différent mais ça reste quand même des être humain mdrrr
    La perfection n’est pas de ce monde les enfants.

    • tunimaal 5 juin 2013 at 5 h 40 min - Reply

      Bah justement beaucoup de gens pensent que les japonais sont « parfait » juste en se basant sur les images véhiculé par la télé ou un court séjour sur place.

  23. Tiara 13 juin 2013 at 19 h 23 min - Reply

    Il est génial ton article. Mais une question, si on est asiatique mais pas japonais , ils peuvent se comporter comme ce que tu as décris ci-dessus ? Tant qu’on n’est pas japonais, il y aura toujours une sorte de « mur » entre le japonais et l’étranger au début ?

    • tunimaal 14 juin 2013 at 15 h 14 min - Reply

      Que tu sois asiatique ou pas, lorsque tu n’es pas japonais, tu ne le seras jamais. Tu seras toujours étranger et tu le restera. Ce « mur » n’est pas qu’au début, il est quasi permanent car les relations sont très souvent de façade.

  24. Oscar de jarjayes 14 juin 2013 at 17 h 46 min - Reply

    Coucou,

    Et bien cet article m’éclare un peu plus sur une situation que j’ia vécue ds le métro : une dame d’un age moyen c’est assise à mes cotés mais des qu’il y a eu de la place plus loin elle s’est éloignée. Je me suis demandée si je ne sentais pas le gasoil :).

    J’en ai rencontrée d’autre curieux qui m’ont tourné autour avant de m’assaillir de questions.

    Comme toi j’ai eu celui ou celle qui t’aide sans que tu demande rien et t’emmene meme sur la 1/2 de ton chemin.

    Trés complet ton article.

    • tunimaal 15 juin 2013 at 4 h 55 min - Reply

      Merci beaucoup pour ton retour et ton partage d’expérience. Je pense que la grande majorité des Gaijin au Japon vivent ces expériences.

  25. Christophe 2 juillet 2013 at 14 h 35 min - Reply

    Coucou

    j’ai enfin pu faire mon idée sur les rencontres avec les japonais.

    Au délà des commercants qui ont une rélations social plus évolué que les autres commercant des autres pays je trouves et ils vont trés loin dans leur demarches, l’un m’a offert du thé pendant que l’on parlait des getas.

    J’ai eu de la chance de rencontrer des gens qui s’interresent vraiment qui ont essayé de savoir qui j’étais. Pourquoi j’aimé le japon.

    J’ai eu de la chance de rencontrer des choses qui m’ont aidé spontanément.

    Et puis j’ai toujours ma peluche un Kuma en tenu de spationaute que j’ai trouvé au futuroscope et j’ai remarqué que beaucoup de japonais adore ce genre de chose. (moi aussi).

    D’ailleurs amusant pour le même comportement au japon les autres touristes sont moins accessible je trouves.

    • tunimaal 3 juillet 2013 at 8 h 39 min - Reply

      Content que tu ais pu te faire ta propre opinion et que ton séjour se soit bien passé.

      C’est souvent ce qui ressort: en voyage au Japon les gens sont stupéfait par la gentillesse des locaux 😉

      • patherzen 11 août 2013 at 16 h 31 min - Reply

        Konban wa Aala alias tunimaal, je viens de tomber par hasard sur ton article (en vacances à Hokkaido) & j’ai vraiment pris un plaisir énorme à lire ton vécu japonais (qui m’a fait rire au vu de ma propre expérience, 1ère visite du japon en 1985 car j’adore les mangas japonais). Veuf d’une japonaise avec deux petites jumelles, j’ai épousé une lointaine cousine de ma défunte femme en seconde noce (ancien clan de samouraïs). Français d’origine vietnamienne avec un statut de résident spécial permanent, j’ai la chance d’être diplômé d’une grande université américaine, d’être polyglotte (français, vietnamien, anglais de Californie, japonais, mandarin, coréen & un peu d’espagnol), président d’une petite société informatique vietnamienne mais bossant pour une grande compagnie japonaise comme conseiller externe… Cela pourrait paraitre comme de la vantardise en occident (Ne me jetez pas la pierre !… L’argent & la position sociale est très importante au japon), mais cela m’a permis d’arrondir certains angles avec les japonais surtout que j’élève mes filles dans la pure tradition d’un clan japonais (elles n’ont été scolarisées que dans des établissements scolaires japonais du Kanto, j’espère même qu’elles choisiront la nationalité japonaise à leur majorité car la double nationalité n’est malheureusement pas reconnue par les autorités japonaises), elles sont polyglottes depuis leur petite enfance (français, japonais, anglais, mandarin, coréen & un peu de vietnamien) & jonglent comme moi entre une culture occidentale & asiatique… Toute cette avalanche de respect peut paraitre suspect en apparence (les gens ont quand même le droit & la liberté de penser ce qu’ils veulent), mais une fois que l’on s’y fait on peut comme moi prendre du plaisir à ces joutes verbales d’honorabilité si on veut bien jouer le jeu de cette façon culturelle de vivre à l’asiatique avec des situations cocasse à mourir intérieurement de rire tout en essayant de garder le sérieux d’un entrepreneur de pompes funèbres pour ne pas froisser son interlocuteur… Mon truc de gaijin est de retarder le moment de parler la langue du pays afin de les surprendre par ma maitrise de la langue bien que j’ai encore un peu de mal avec certains dialectes… Ja ne !…

        • tunimaal 19 août 2013 at 13 h 14 min - Reply

          Bonjour Patherzen

          merci pour ton retour d’expérience (que dis-je de sacré expérience). J’avoue que tu dois bien les surprendre quand d’un seul coup tu parles parfaitement leur langue. Cela doit en choquer plus d’un. Mais je me demande, si à cause de cela tu ne te fais sortir du groupe des « gaijin » et ne peux pas entrer dans le groupe de japonais, vu que tu n’en es pas un. Donc de ce fait tu te retrouverais sans groupe. Je me suis toujours demandé cela.

  26. apachai 14 juillet 2013 at 9 h 23 min - Reply

    Une petite question pour toi Alaa je vais passer un peu de temp dans une famille japonaise qui me prête une chambre pour mon séjour serai tu ce que je dois apporter comme cadeau. J’ai beau réfléchir je trouve pas :(. HELP MEEEE PLEASEEEEE

    • tunimaal 14 juillet 2013 at 9 h 42 min - Reply

      Tu n’as besoin d’amener un grand cadeau. Prend quelque chose de simple qui représente bien ton pays. Les japonais aiment tout ce qui est attrait à la nourriture. La présentation compte tout autant que le cadeau.

  27. tanya 26 septembre 2013 at 23 h 57 min - Reply

    salut ! Je viens du Québec et je me demandais s’il était possible de pouvoir vivre en permanence la-bas du genre  »toutes la vie » c’est mon rêve et j’aimerais bcp bcp travailler las-bas et tous ça….. merci !

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 08 min - Reply

      C’est toujours possible. il existe plusieurs options et c’est à toi de voir laquelle te convient le mieux, mais oui c’est possible.

  28. Linda 12 février 2014 at 7 h 42 min - Reply

    Bonjour Tunimaal et bonjour à toutes et tous,

    Je suis française, 36 ans, mariée avec un japonais et je vis au Japon et heureuse.

    Tous ce que tu décris, je le vis au quotidien.
    Toutefois rien ne me froisse, je suis très ouverte d’esprit et m’en amuse le plus souvent même s’il m’arrive de grincer parfois des dents avec certains.

    De tout de façon que l’on me voit toujours comme une gaijin/étrangère ne me dérange absolument pas. Pour la bonne et simple raison que je suis une ETRANGERE (française) et que je ne cherche pas à être autre chose.

    Un truc que j’aime faire par dessus tout, c’est lancer un débat dés que j’en ai l’occasion. Dans un groupe, ils en a qui vont s’aventurer à dire gentiment ce qu’ils pensent, d’autres qui vont écouter de loin, d’autres qui ne prêterons même pas attention à la discussion.

    J’ai pour exemple, le boulot de mon mari:
    A son travail, ses collègues ou son chef organise une soirée entre eux de temps en temps,…bah je m’invite carrément !!! Mon mari est habitué maintenant lol.

    Ces collègues sont au départ extrêmement surpris de me voir rappliquer au restaurant ou au bureau et puis au final tous ce passe bien, je rencontre du monde, socialement j’apprends de chacun et ceux qui le veulent bien en apprennent aussi sur moi, ect…
    J’explique aussi qu’en France, il est courant de sortir en couple et entre collègues en même temps, que mon mari me fais partager sa culture et que je lui fais partager la mienne et qu’il est amusant de bousculer gentiment les habitudes, que c’est appréciables d’échanger un dialogue avec ses collègues, d’où ma présence au restaurant par exemple.

    Je rejoins parfaitement ton avis lorsque tu dis que tous dépends de la situation dans laquelle tu te trouves, le lieu, l’éducation, l’intérêt, ect…

    Et surtout un point parfaitement vrai:
    Tu mange des sushis ?
    T’utilises des baguettes ?
    Tu aime les nattos ?

    J’ai de la chance, mon mari se situe dans le portrait PROTECTEUR.
    Par contre mon beau-père est le NATIONALISTE. Pour lui, le Japon c’est le meilleur pays du monde, pourquoi aller ailleurs. Son père s’étonne qu’il y est des Toyota vendu en France, ne connait que Valérie Giscard D’Estaing car il venait au Japon pour voir des matchs de sumos, s’étonne qu’il puisse faire aussi froid dans les Alpes française qu’à Aomori sa ville natale au Japon et j’en passe…
    Mais si l’on n’ait absolument pas susceptible pour un sous comme moi, au quotidien (à l’époque où je vivait chez eux) ça ne m’offusquait pas et j’en rigolait souvent avec lui en lui disant que le Japon n’était pas le seul pays sur la « planète ».
    Dit dans l’humour avec des yeux pétillants et un beau sourire, mon impétuosité passait toujours.

    Il faut les bousculer gentiment sans chercher à imposer quoi que ce soit, c’est un libre échange après ils acceptent le dialogue ou ne l’acceptent pas. C’est pareil en France, je suis ouverte au dialogue à tous dialogues avec les étrangers mais je n’aimerai pas que l’on m’impose une opinion.

    En tout cas merci, j’ai bien ri en lisant ton post et c’est très bien écrit, mes encouragements pour la suite.

    • tunimaal 16 février 2014 at 9 h 34 min - Reply

      Salut Linda,

      merci beaucoup pour ton commentaire plein de vie et d’expériences. On voit vraiment que tu ne te prends pas la tête avec toutes ces différences, et je pense que c’est ce qu’il y a de mieux à faire au final. Après tout, on est là pour les voir ces différences.

      Et la situation où tu t’incrustes aux soirées entre collègues avec ton mari m’a fait beaucoup sourire parce que j’avais lu une analyse là-dessus, d’un chercheur, qui démontrait que les japonais n’étaient pas vraiment fan de ce genre de pratiques. ^_^

  29. Linda 12 février 2014 at 8 h 13 min - Reply

    Je voulais aussi préciser qu’avant de vivre au Japon, j’ai vécu 4 an en Corse suite à une mutation professionnelle.

    Selon moi, par apport à ma propre expérience et à mon ouverture d’esprit, il m’a été beaucoup plus difficile de me faire des ami(e)s en Corses.

    En Corse, le racisme pur et dur envers les continentaux se fait clairement sentir par moment.
    Et sans être raciste, le Corse est souvent très nationaliste.

    Pour comparaison, même si la Corse peut faire rêver certains surtout en période estivale, y vivre à l’année ne m’a pas rendue spécialement heureuse, j’ai même eu des périodes assez mélancoliques malgré ma personnalité optimiste.

    Par contre au Japon, je suis beaucoup plus épanouie, je me sens plus à l’aise, je me sens bien en tant que française parmi les japonais/japonaises, mes conditions de vie amicales, professionnelles et personnelles me semblent aux antipodes de ce que j’ai vécu en Corse.

    Cordialement.

    • tunimaal 16 février 2014 at 9 h 37 min - Reply

      Tiens très intéressant comme comparaison je trouve. Je savais que la Corse était assez nationaliste mais je n’aurais pas pensé que l’acclimatation soit plus difficile, du moins tant que ça. Après, faut avouer qu’au Japon, tout est très calme en soit, même si une personne est raciste, il est assez rare qu’elle te le fasse ressentir en public (merci le tatemae), et j’avoue que c’est plus confortable de ce côté là.

  30. Erena 4 mai 2014 at 19 h 52 min - Reply

    Salut, j’ai trouvé l’article très intérescent !
    D’ailleur je me reconnais dans certains comportement que j’ai eut face a un chinois ne parlant pas le français, venu seul en France et dans mon lycée. J’étais plutôt très protectrice sur les bords ! J’avais toujours peur qu’il se perde. Haha :)
    Enfin si un jour je vais au Japon, j’aimerais bien me faire accueillir comme sa. Sa enlève un peut de stress, de savoir qu’on a quelqu’un sur qui compter.

    Cet article ma fait penser a une vidéo de Rachel, une anglaise au Japon. Elle raconte comment les japonais des petites villes (ou les étrangers sont plus rare) ont réagit en la voyant. J’ai trouver sa assez choquant, quand même…
    http://m.youtube.com/watch?v=rcrn-HE6GFw

    • tunimaal 1 juin 2014 at 18 h 18 min - Reply

      Bah perso, j’ai envie de dire que si c’est ça la chose la plus choquante qu’elle ait vécue c’est plutôt bien non? Parce que dans d’autres pays les filles se font harceler, ont les abordent dans la rues avec des « hey mademoiselles, tu sais que t’es bonne, … » j’en passe et des meilleurs 😉

  31. Laurent 1 janvier 2015 at 15 h 03 min - Reply

    Bonjour
    D’habitude je n’aime pas trop les articles sur ce thèmes qui partent vite dans la moquerie envers les japonais ou la bêtise . Mais le votre est bien et assez juste . Apparemment vous avez compris qui peut devenir votre ami ou non !

    • tunimaal 2 janvier 2015 at 9 h 55 min - Reply

      Bonjour Laurent, je ne suis pas fan des stéréotypes et autres choses du genre qui sont souvent trop mis en avant. J’ai l’opportunité de vivre au Japon et de voir ce qui s’y passe de l’intérieur.

  32. lynda 4 juillet 2015 at 11 h 54 min - Reply

    bonjour; merci pour votre partage d’expérience. Moi je postule actuellement pour une bourse japonaise en master tourisme. Mais j’avoue que j’ai peur de temps à autre rien qu’à penser que la vie peu être dure laba.

    • tunimaal 5 juillet 2015 at 14 h 44 min - Reply

      Bonjour,

      la vie n’est pas « dure » elle est juste différente, et certaines personnes s’y adaptent, d’autres pas. 😉

Leave A Response »