Les chasseuses de Gaijin au Japon

tunimaal 24 juin 2012 134
Les chasseuses de Gaijin au Japon

Voici mon article traitant de celles que l’ont appelle les chasseuses de Gaijin au Japon. Ces japonaises qui recherchent des étrangers, pour l’amour de toujours ou d’un jour.

Il y à un peu plus de deux semaines de cela, je publiais mon article intitulé « les chasseurs de japonaises », dans lequel je décrivais le comportement de certains étrangers. Cet article à beaucoup fait réagir. Au moment où j’écris ce nouvel article, les chasseurs de japonaises a été commenté plus de 150 fois et partagé plus de 200 fois sur les réseaux sociaux (facebook, twitter, google +) et lu plusieurs milliers de fois.

Aujourd’hui, je vous propose donc la deuxième partie de cet article. Comme beaucoup l’ont fait remarquer, il faut être deux pour jouer à ce genre de jeux. Dans le premier article, je parlais des garçons étrangers qui viennent au Japon pour draguer des japonaises. Aujourd’hui, je me concentre donc sur les filles japonaises qui recherchent des étrangers. 

Pour traiter ce sujet, je vous propose de faire un point sur certaines coutumes au Japon et ensuite de faire une différence entre 2 catégories de japonaises. Enfin je terminerai par un portrait afin d’illustrer cet article.

Les coutumes du mariage au Japon et la vie moderne

Le Japon est un pays très traditionnel et où les coutumes sont encore très ancrées dans la vie quotidienne, et ce malgré le fait que beaucoup de changements sont « forcés » par la culture occidentale. Le mariage n’échappe pas à cela. 

Au Japon, il est connu qu’une fille se doit de se marier plutôt jeune afin de fonder un foyer et d’assurer la pérennité de sa famille. Pour beaucoup, on parle de l’âge de 25 ans comme âge limite de mariage pour une fille. Il m’est arrivé d’entendre souvent la citation « une fille de 26 ans c’est comme un gâteau de Noël le 26 décembre, c’est périmé ». C’est plutôt dur comme phrase, mais c’est souvent la réalité des faits.

Pour d’autres, l’âge limite de mariage pour une fille japonaise est de 30 ans. Elles doivent donc se marier, en théorie, avec cet âge fatidique. D’ailleurs, si vous avez l’occasion de lire le livre Tokyo Vice de Jack Adelstein, il y parle de sa rencontre avec sa femme. Pour l’anecdote, il nous dit que sa femme lui aurait dit « OK, on sort ensemble, mais on doit se marier avant mes 30 ans ». Au final ils se sont mariés dans les derniers jours des 29 ans de sa femme.

Comme vous le comprendrez donc, il y à un âge limite pour se marier pour être bien perçu dans la société japonaise. Mais cela se confronte à la réalité actuelle et moderne. En effet, les comportements au Japon ont tendance à changer, notamment au niveau des jeunes qui sont de plus en plus influencés par le monde occidental. Cela entraîne des perceptions différentes et des comportements relatifs aux relations amoureuses différents. D’ailleurs, une étude menée par the Japan Family Planning Association en 2011 démontre que :

  • 36% des jeunes hommes âgés de 16 à 19 ans se disent désintéressés par le sexe et les relations amoureuses (+19% depuis 2008)
  • 59% des jeunes filles âgées de 16 à 19 ans se disent désintéressées par le sexe et les relations amoureuses (+12% depuis 2008).

Cela est dû au fait que les jeunes femmes japonaises décrivent les hommes comme étant des herbivores. Elles entendent par là des hommes faibles. Elles se disent vouloir des hommes qui se comportent en hommes.

Pour ce qui est des jeunes garçons, ils disent que construire une relation amoureuse est trop compliquée et que cela demande beaucoup d’efforts. Ils vont même jusqu’à dire qu’ils ne veulent pas abandonner tout ce qu’ils aimaient faire auparavant juste pour séduire une fille. Enfin, les nouvelles technologies, les petites amies virtuelles et la vie dans un monde virtuel prend beaucoup de temps à ces jeunes hommes japonais.

Tout cela, et aussi les comportements parfois macho de certains japonais (qui considèrent que la femme se doit de rester à la maison et prendre soin de sa famille) va pousser certaines japonaises à aller voir ailleurs, auprès des Gaijin. Elles vont se séparer en deux catégories.

Les Japonaises en quête de Gaijin, mais n’étant pas des chasseuses

Cette première catégorie sera celle qui contiendra les japonaises de tout âge cherchant à se mettre en couple avec un étranger, pour une relation sérieuse et durable. 

Comme j’en parle dans mon article intitulé le Gaijin Complexe, ces filles ne veulent pas se voir confiner au rôle de la femme de maison et cherchent des personnes qui sauront être de véritables gentlemen avec elles. Pour ces filles, les hommes japonais, dans leur majorité, ne peuvent leur offrir cela. Pour d’autres filles, les phénomènes que j’explique plus haut (âge limite de mariage, faiblesse des jeunes hommes japonais) les poussent à aller voir ailleurs et chercher, ce qu’elles ne pas trouver chez elles, au sein des communautés étrangères.

Ces filles sont sérieuses, cherchent des relations amoureuses normales au sein desquelles elles pourront fonder un foyer, aimer leur mari, avoir des enfants et avoir des libertés qu’elles estiment qu’elles ne pourront pas avoir avec un mari japonais.

Enfin, il reste une sous-catégorie, qui correspond à des filles un peu plus désespérées. Elles ne sont pas les plus nombreuses, mais ce sont des filles qui n’arrivent pas à trouver le grand amour et qui ont souvent dépassé l’âge limite de mariage. Ne sachant plus quoi faire, elles se tournent vers les étrangers pour pouvoir sortir de cette situation et être mieux acceptées par la société nippone.

J’ai d’ailleurs été confronté à cette catégorie de personnes. Lors de mon arrivée au Japon en Mai 2011, j’avais reçu une invitation de la part d’une société organisant des speed dating pour femmes japonaises en recherche d’hommes étrangers. Ce qui m’avait surpris c’est le fait que c’était gratuit pour les hommes. Je m’y suis rendu plus par curiosité qu’autre chose. Lors de cet évènement, j’ai constaté que toutes les filles présentes dans la salle de réunion avaient plus de 30 ans et étaient célibataires depuis des années. Beaucoup d’entre elles me semblaient vraiment désespérées et prêtes à prendre tout ce qui se présentait à elles. Un constat qui m’avait surpris sur le coup, mais dont j’ai compris les raisons avec le temps.

Les chasseuses de Gaijin

Cette seconde catégorie parle des filles japonaises qui cherchent des hommes étrangers pour les utiliser, les manipuler, en profiter et les jeter dès qu’ils sont inutiles. Ce ne sont pas les plus nombreuses, mais bien les plus visibles car elles se montrent aux yeux des étrangers.

Ces filles vont en soirées, draguent ouvertement les Gaijin et s’en servent pour se faire payer ce qu’elles veulent, obtenir des cadeaux, voir même voyager pour certaines, et enfin se séparent de leur amour d’un jour dès qu’elles trouvent mieux ailleurs. Ce sont souvent celles qui cherchent les chasseurs de japonaises car elles savent que ces derniers dépensent de l’argent pour elles.

D’ailleurs, très souvent, ces filles croient que les étrangers sont soumis car pour elles être gentlemen signifie une personne qui fait tout ce que vous voulez. Elles pensent souvent que ces hommes les serviront comme bon leur semble. Toutefois, elles se rendent vite compte que ce n’est pas le cas.

Ces filles sont vénales et cherchent en priorité des personnes prêtent à payer pour elles. Très souvent, dans la conversation, elles vous demanderont quel est votre travail et quels sont vos revenus. Ce ne sont pas des questions innocentes.

japanese girls gaijin hunter, gaijin hunter, japanese girl, fille japonaise, sexe Night Party in Tokyo

Ces filles sont souvent vues à Roppongi, en soirées, dans les discothèques où elles chasseront les Gaijin qui les chasseront aussi. Elles utilisent aussi d’autres méthodes comme le language exchange (même si cela reste plutôt rare).

Voici une histoire qui m’était arrivé au mois de juin 2011. Sur un site d’annonce japonais j’avais trouvé une annonce dont le titre était « japonaise cherche un français pour du language exchange français – japonais ». Pour moi c’était l’occasion de pouvoir apprendre le japonais de manière gratuite tout en enseignant le français à une personne. De plus, cela me permettait de rencontrer quelqu’un. J’ai toujours fais cela dans tous les pays où j’ai voyagé.

J’ai donc répondu à cette annonce. La personne m’a répondu. Elle s’est présenté dans un e-mail en me disant qui elle était et ce qu’elle faisait dans la vie (passions, travail …). Elle m’a alors demandé de faire de même. Je me suis présenté et lui ai dit que je faisais un tour du monde depuis Novembre 2009. Elle m’a alors répondu « désolé mais mon petit copain se doit d’avoir un véritable travail et un bon salaire. Au revoir »…. Je rappelle que j’avais répondu à une annonce de language exchange !!!

Le portrait de Koyo 

Pour illustrer ce que sont les chasseuses de Gaijin, je vous propose le portrait de Koyo, une japonaise que j’ai rencontré à Tokyo. Pour des raisons de respect de sa vie privée, ses éléments d’identité ont été changés.

J’essaye de me mettre à sa place et de vous donner ses pensées :

« Bonjour, je m’appelle Koyo, j’ai 29 ans et je suis japonaise. Je suis une fille qui rêve de vivre à New York car je pense que c’est la plus belle ville au monde pour vivre. Pour moi les étrangers sont meilleurs que les japonais car ils sont soumis et font tout pour nous faire plaisir.

Pour moi, l’idéal, c’est un bel américain, bien musclé et qui parle bien l’anglais. Il faudra qu’il gagne bien sa vie pour que je ne sois pas obligé de travailler. Après tout, c’est à l’homme de tout payer. Il devra me combler de cadeaux, me servir, me faire plaisir et penser à mon bonheur. Son bonheur à lui n’est pas important, mais le mien OUI.

Pour moi les américains sont les meilleurs car ce sont eux qui nous ont fait découvert la liberté de la vie et que le Japon était un pays arriéré.

Je veux me marier avant mes 30 ans, peut importe avec qui tant que c’est un Gaijin et qu’il gagne bien sa vie et qu’il me comble de cadeaux. »

japanese girls gaijin hunter, gaijin hunter, japanese girl, fille japonaise, sexe

Koyo

Comme vous l’aurez compris, cette fille est vénale, sans scrupule et surtout nombriliste. Elle pense que les étrangers sont des jouets à sa disposition pour la servir comme bon lui semble. D’ailleurs ces filles pensent très souvent que vivre aux USA est le must, surtout à Los Angeles ou New York. Allez savoir pourquoi.

J’avais rencontré cette fille, qui existe réellement et qui m’a tenu ce discours sans aucun remords, à 2 ou 3 reprises. Le 16 avril 2012, elle m’a envoyé un message pour prendre de mes nouvelles. Je lui ai dit que je rentrais en France et voici ce qu’elle m’a alors répondu (mot pour mot) :

« Oh really? i maybe miss you. i can see you at the love hotel around shinjyuku by your treating »

Ce qui veut dire: “Oh vraiment? Tu me manqueras peut-être. Je peux te voir dans un Love Hotel à Shinjuku à tes frais »

Lorsque j’ai lu cela, j’ai été surpris. Surpris par le contenu du message, surpris par la proposition et surpris par le fait qu’elle s’attendait à ce que je paye pour ce genre de chose. Je n’ai pas répondu à cela car c’est indécent, déplacé et irrespectueux. Pour en rajouter, cette fille avait un petit copain à ce moment là. Voici donc ce qu’est une chasseuse de Gaijin.

Et vous qu’en pensez-vous ? Avez-vous été confrontés à ce genre de personnes ? Avez-vous vécus des situations de ce genre ou autre ? Allez-y exprimer vous et faites moi part de vos avis.

134 Comments »

  1. Hiroshi 24 juin 2012 at 17 h 58 min - Reply

    YES !!!! Je suis le premier à commenté ^^. Le voilà enfin ce fameux article. Bon tu conais déjà mon avis sur le sujet vu que j’avais commenté le précédent. J’espère seulement que les commentaires seront aussi objectif que ton article ^^.

    • tunimaal 24 juin 2012 at 18 h 07 min - Reply

      ^^ Félicitations pour ton premier commentaire. Je viens juste de le publier :D Merci pour le compliment :)

  2. Gunther 24 juin 2012 at 18 h 26 min - Reply

    Je n’ai aucune idée du pourcentage que ces « chasseuses » represente par rapport à la population féminine Japonaise dans son ensemble, mais je n’en ai jamais rencontré. J’ai bien rencontré quelques Japonaises qui désiraient sortir avec des étrangers, mais uniquement pour le coté non-herbivore. Elles voulaient simplement qu’on leur offre des fleurs de tps en tps, qu’on leur tienne la porte, etc, à la recherche de romance, comme la plupart des femmes du monde après tout, qui n’aime pas être chouchouté ? :)
    Mon salaire minable repousse les chasseuses, j’ai de la chance ! (et surtout ma femme sort ses griffes !)

    • tunimaal 24 juin 2012 at 18 h 30 min - Reply

      Je ne pense pas qu’il y ait réellement de statistiques sur ce genre de choses, mais c’est clair qu’elles ne doivent pas être très nombreuses. Je te propose d’aller dans certaines soirées et tu en rencontrera facilement. Celle dont je parle, je l’avais rencontré lors d’une soirée que j’avais organisé à Tokyo en décembre 2011. Et oui, le salaire peut les rebuter très facilement, et c’est pas plus mal.

  3. Tanned 24 juin 2012 at 18 h 35 min - Reply

    Article intéressant, ce qu’il faut savoir et est comme tu le dis! Il n’y a pas que les chasseuses qui sont vénales mais c’est le système à part entière en ASIE qui est comme ça! Les asiatiques ont été éduqué d’une manière où l’argent est le plus important que le social et les sentiments.

    Concernant les chasseuses, heureusement que ce n’est qu’une faible % de la population. Je pense que contrairement aux chasseurs qui eux prônent le plaisir et l’amusement, les chasseuses sont pires car le plaisir n’est leur fin mot de l’histoire mais l’argent! Comme on dit « Money rules the world »!

    • tunimaal 24 juin 2012 at 18 h 39 min - Reply

      Et oui, comme tu le dis, « Money rules the world ». C’est vraiment dommage. Très souvent ces filles pourraient avoir mieux comme relation si elles ne cherchaient pas que l’argent et l’hédonisme à fond. Et heureusement, comme tu le souligne, qu’elles ne sont qu’un faible pourcentage.

      • grey 24 juin 2012 at 20 h 11 min - Reply

        ouais ben le roi argent c’est joffrey du trône de fer, il va se faire décapiter fissa (désolé pour le spoil), quand ils auront tué le dernier bison et pollué le dernier ruisseau, ils se rendront compte que l’argent ne se mange pas comme disait l’ami nuage rouge.

        • tunimaal 25 juin 2012 at 5 h 15 min - Reply

          LOL :)

          • grey 25 juin 2012 at 12 h 01 min - Reply

            héla, on ne rigole pas de nuage rouge! De mes conneries à la limite.

            • tunimaal 25 juin 2012 at 21 h 40 min -

              Ok, alors de tes conneries LOL

        • Charles 28 août 2013 at 12 h 08 min - Reply

          Sur un blog sur le Japon, réussir à caser un spoil de GOT, c’est balaise. T’es vraiment un **** *** Grey.

          Chouette article sinon !

          • tunimaal 29 octobre 2013 at 13 h 17 min - Reply

            Lol j’en vois un qui est pas content ;-)

            Merci sinon.

    • grey 25 juin 2012 at 12 h 07 min - Reply

      j’émet une réserve, les japonais restent assez pudiques vis à vis de l’argent du fait de leur passé bouddhiste. Bien sûr les americains sont arrivés et ça n’est pas le peuple le moins consumériste du monde mais le comportement méprisant envers l’argent hérité de la noblesse d’edo reste un peu.

      • tunimaal 25 juin 2012 at 21 h 39 min - Reply

        Les Japonais restent peut-être pudique vis-à-vis de l’argent, mais cela n’empêche pas de voir des demoiselles demander des choses concernant les revenus ou même dire qu’elles veulent que l’homme paye.

        • grey 25 juin 2012 at 22 h 17 min - Reply

          j’ai bien précisé que depuis l’arrivée des américains, les traditions se perdent.

          • tunimaal 25 juin 2012 at 22 h 26 min - Reply

            Oui, en effet, depuis la fin de la seconde guerre mondiale beaucoup de choses ont évolués, en bien ou en mal.

  4. Jonathan 24 juin 2012 at 19 h 33 min - Reply

    Très intéressant comme article. Les femmes vénales dont tu parles m’on fait (un peu) penser à ces femmes en Chine qui sont entretenues comme concubines par des riches chinois. Tu ne penses pas que certaines de ces japonaises feraient de même avec des riches japonais ?

    • tunimaal 25 juin 2012 at 5 h 17 min - Reply

      Salut, je ne pense pas, mais je dirais que je suis sûr. Il y en a. Elles se font entretenir soit par des Japonais, soit par des étrangers. Après ce n’est pas la majorité.

  5. grey 24 juin 2012 at 20 h 08 min - Reply

    en fait elles aiment que j’ai l’air de sortir de « la guerre du feu »? ben si je m’attendais à ça. En ce qui me concerne je suis tombé sur la première catégorie, tout va bien. j’ai eu le coup de la deuxième mais vu que j’ai une apparence inquiétante, surtout là bas et que j’ai un peu horreur qu’on se foute de ma gueule ma réponse fut glaciale et elle s’est tirée de mon champ de vision fissa la queue entre les jambes et ses vautour de copine aussi. moi l’herbivore quand elle se rendent compte que c’est pas mon genre elles me bavent pas sur les rouleaux comme dirait l’ami norris.

    • tunimaal 25 juin 2012 at 5 h 16 min - Reply

      Bah au moins comme ça c’est clair. Perso, quand je tombe sur les chasseuses de Gaijin je pars. Je ne me prends pas la tête avec ce genre de personnes.

      • grey 25 juin 2012 at 11 h 59 min - Reply

        comme ça au moins elles y réfléchiront deux fois, pense à tout les mecs auquels j’ai rendu service, si ils savaient ils me remercieraient.

        • tunimaal 25 juin 2012 at 21 h 26 min - Reply

          Je vois, je vois :)

  6. Yuri Astanov 24 juin 2012 at 22 h 46 min - Reply

    Article intéressant ;-)

    Idéaliser New York en Los Angeles c’est vraiment universel!

    Souvent Paris ressort aussi,

    Je suis d’accord pour dire qu’en Asie en général, tout ce qui compte c’est l’argent, et c’est flag. J’ai envie de dire au moins c’est clair: on sait dans quoi on s’engage.

    Faut pas se leurrer les gars, une femme ce qu’elle cherche (consciemment ou pas) c’est la sécurité matérielle, faire des enfants, un homme stable et routinier sur lequel elle peut compter. L’argent est toujours un plus, les cadeaux tout le monde en veut et si il est bon au lit c’est le top. C’est comme ça partout dans le monde et aussi en France.

    Les femmes trop vénales et joueuses, ne font pas long feu en général.. à court terme ça peu marcher, mais à long terme elles doivent élaborer des techniques de manipulation des hommes plus subtiles..

    • tunimaal 25 juin 2012 at 5 h 14 min - Reply

      Merci.

      Paris ressort mais beaucoup moins qu’ailleurs. Au Japon il y à presque une sorte de culte de l’Amérique, surtout pour les femmes. Cela est certainement dû au fait qu’ils aient occupés le Japon après la seconde guerre mondiale et qu’ils aient apportés une autre vision du statut de la femme.

  7. Eric 24 juin 2012 at 23 h 42 min - Reply

    félicitations pour ton intégrité face a tout ces péripéties. Je connais bien d’autres qui seront tombés dans la tentation.

    • tunimaal 25 juin 2012 at 5 h 12 min - Reply

      Merci, après ce n’est pas un exploit en soit, mais une normalité :)

  8. David 25 juin 2012 at 1 h 02 min - Reply

    « cette fille est vénale, sans scrupule, un peu naïve et surtout nombriliste. »

    Quoi? Tu voudrais dire que toutes les Tokyoites ne sont pas comme ça ? ;-)

    • tunimaal 25 juin 2012 at 5 h 11 min - Reply

      Bah on ne sait jamais hein, on peut toujours rêver un peu :D

      • grey 25 juin 2012 at 12 h 03 min - Reply

        Et on s’étonne que je fuis les villes comme la peste. (la mienne est de kobe, montagne, tranquille)

        • tunimaal 25 juin 2012 at 21 h 39 min - Reply

          Lol, je vois…

  9. Tommyjp 25 juin 2012 at 11 h 35 min - Reply

    Vu ton penchant pour le bondage et le sm, Miss Ko aurait ete dominatrice tu lui aurais paye son love hotel non ?
    Tu sais tres bien que meme en France, des filles qui ne cherchent que des one night love il y en a pas mal aussi, et il est ou le probleme ?

    • tunimaal 25 juin 2012 at 21 h 05 min - Reply

      Excuse moi, mais où as-tu vu que j’aimais le bondage ou le SM? J’ai écris un article car par curiosité je suis allé à un évènement de ce genre. Lorsque l’on voyage on s’ouvre l’esprit et essaye de voir des choses différentes, cela ne va pas pour autant dire que l’on aime ou pas.
      Sinon, je ne parle pas de filles qui cherchent qu’une one night love mais bien de filles qui sont aussi vénales et manipulatrices.

  10. grey 25 juin 2012 at 11 h 58 min - Reply

    Les mecs les délaissent pour des petites amies virtuelles?
    Sans rire, ils ont rien de mieux à foutre? En plus ces trucs c’est des conneries moe malsain et mielleux à souhait.

    • tunimaal 25 juin 2012 at 21 h 25 min - Reply

      Et oui, ils ont rien de mieux à faire, que veux-tu…. Mais c’est la nouvelle génération, c’est comme ça.

      • grey 11 juillet 2012 at 23 h 09 min - Reply

        Eh ben tu m’étonne que la natalité soit en berne si le japon doit compter sur une génération de cornichon pareil.

        • tunimaal 12 juillet 2012 at 10 h 36 min - Reply

          Certainement que cela y joue, tout comme beaucoup d’autres facteurs.

  11. kevin 25 juin 2012 at 17 h 44 min - Reply

    Eh bien, cela me rappelle tout aussi bien la Thaïlande. On les appelle les party girls car tu les retrouve dans les boites de nuit.

    Elles draguent les farangs ouvertement en espérant finir la nuit avec et se faire payer « la passe ». Et si par la même occasion il peut l’entretenir le temps de ses vacances, c’est encore mieux.

    Ce qui est intéressant, c’est qu’il y a aussi les chasseurs de thaïlandaises. D’ailleurs, lors s’une soirée, juste le temps d’aller au toilette qu’un farang a demandé a combien la copine faisait la passe;

    Comme quoi ce phénomène est assez ce généralise à pas mal de pays d’Asie et je suis sûr qu’ailleurs c’est la même;

    Tant que tout les 2 parties sont d’accord et consentent.. pourquoi pas. Tout le monde s’amuse.

    • tunimaal 25 juin 2012 at 20 h 58 min - Reply

      Salut Kévin, merci pour ton retour. Oui, je constate que beaucoup de pays d’Asie semble être les mêmes en terme de mentalité… Ce serait intéressant que tu nous parle de ces phénomènes sur tes blogs et que tu nous en apprenne plus :D

      • kevin 26 juin 2012 at 6 h 44 min - Reply

        Eh bien écoute, pourquoi pas sur mon nouveau blog. J’y avais pensé mais ne voulant pas resté centré que sur l’Asie, je pense en faire un d’ici aout/septembre.

        • tunimaal 26 juin 2012 at 7 h 52 min - Reply

          Ok cool ça. Tiens moi au courant et je passerai le lire avec grand plaisir :)

          • kevin 2 juillet 2012 at 11 h 54 min - Reply

            Il sort ce jeudi! Un article spécial sur la Thaïlande.

            Je t’invite à venir le découvrir dans quelques jours et à me donner ton avis! ;-)

            • tunimaal 6 juillet 2012 at 7 h 53 min -

              Ok j’attends ça avec impatience :D

          • Kevin 6 juillet 2012 at 6 h 50 min - Reply

            Salut,
            Ça y est je viens de sortir mon article.
            Il devrait t intéresser, il fait un peu suite à celui ci.
            Sinon, bien arrivé au Japon?

            • tunimaal 6 juillet 2012 at 7 h 57 min -

              Ok je vais aller le lire de suite :D Et merci.

              Sinon, le retour se passe très bien pour moi.

  12. fleurbleuelol 25 juin 2012 at 21 h 37 min - Reply

    Hello tout le monde !
    Je suis une femme, pas très exotique ;),
    mariée à 25 ans (heureusement que je vis un peu plus loin… ma péremption approchait)
    avec un homme aux origine multi ethniques entre, Pologne, Russie , Tatarstan, ouzbekistan..
    belle mixité n est-ce pas..? En résumé Asie centrale..
    donc par conséquent ils ont ces fameux traits de type asiatique!
    Pensez vous que je doive consulter pour fetish asian addiction;);)?
    Car mooooaaaa j’aaaaadoooooore ces jolis yeux tirés qui me sourient même qd il est krè krè fâché ;) hahaha je déconne
    Là où je voulais en venir, c es que je ne doute pas que ce phénomène existe bel et bien; qu il vienne de hunters ou des chasseuses mais le couple « occidentalo-nippon » quasi impossible me parait être un bien petit cliché n’arrivant pas à la cheville du grand A ! Et concernant le phénomène féminin..plus important encore sans vouloir vous offenser messieurs .. suivez la sagesse de votre ami YURI ASTANOV le 24 juin à 22.46 il était inspiré ;) il a tout compris !!! i love Japan

    • tunimaal 25 juin 2012 at 21 h 45 min - Reply

      Hé bien dis donc, belle mixité qu’il à là. ;-)

      Bah je vois que tu aimes bien le Japon :)

      Merci pour ton commentaire.

  13. Nico 26 juin 2012 at 7 h 42 min - Reply

    Quand nous sommes allé au Japon, nous avons été hébergé par un austro-japonais, qui nous a expliqué qu’il était très difficile pour lui de tenir des relations avec les filles japonaises car contrairement à notre culture européenne, les japonaises attendent (et c’est comme ça) que le mec paye tout dans le couple (sans aucune reconnaissance ou un merci). Et il ne parlait pas de chasseuse de Gaijing.

    • tunimaal 26 juin 2012 at 7 h 54 min - Reply

      Salut Nico, merci pour ton retour. Oui j’ai souvent entendu cela, après ici il s’agit d’un aspect culturel de la société japonaise qui est encore bien ancré dans les meurs et je pense que, même si certains veulent du changement, cela prendra du temps pour évoluer.

      • David 26 juin 2012 at 13 h 39 min - Reply

        Dans un couple au Japon, l’homme paie tout parce que bien souvent il est le seul à travailler, c’est aussi simple que ça. :-)

        • Gunther 26 juin 2012 at 13 h 54 min - Reply

          C’est très vrai, pour la génération qui est maintenant parent, peut être pas pour la nouvelle, mais c’est effectivement bien ancré dans les moeurs, comme c’est Madame qui donne de l’argent de poche à Monsieur.

          • tunimaal 26 juin 2012 at 22 h 02 min - Reply

            @Followda: je n’ai pas vraiment l’impression que cela change tant que cela, même si il semblerait y avoir de plus en plus de Carriere Ladies….

            • David 27 juin 2012 at 0 h 56 min -

              Et justement, les femmes qui font carrière ne se marient en général pas.

            • tunimaal 27 juin 2012 at 0 h 58 min -

              Oui aussi. C’est assez complexe au final. J’ai une amie qui va avoir 30 ans, célibataire et qui ne veut pas devenir femme au foyer car elle veut entreprendre une carrière. Elle reconnait qu’elle est en décalage par rapport à la culture japonaise.

        • tunimaal 26 juin 2012 at 21 h 59 min - Reply

          Oui, comme tu le dis. C’est culturel: ils se marient, font des enfants et la femme doit s’occuper de leur éducation pendant que l’homme doit assurer une source de revenus suffisante.

  14. Farangs 26 juin 2012 at 9 h 01 min - Reply

    Sur ce sujet, je rejoins également Kevin de destination voyage. Nous vivons en Thaïlande depuis 2 ans et c’est un phénomène que tu peux largement observer au pays du sourire.

    Ce n’est heureusement pas la majorité des femmes thaïlandaises, mais beaucoup recherchent un petit ami ou un mari Farang. Les Thaïlandaises savent qu’elles pourront améliorer leur condition de vie avec un mari étranger et qu’il contribuera à faire vivre leur famille. À cela s’ajoute que les hommes thaïlandais sont loin d’être des maris idéals, considérés comme volages, portés sur la boisson. Les étrangers sont vus comme des « gentlemen ».

    • tunimaal 26 juin 2012 at 10 h 18 min - Reply

      Merci pour votre retour. Je vois que ce genre de choses se passent dans beaucoup de pays d’Asie. Beaucoup de choses semblent être similaire au Japon.

  15. Celine 26 juin 2012 at 12 h 21 min - Reply

    Hello !

    Je ne connais pas du tout le Japon et j’ai très peu de connaissances par rapport à la culture japonaise.

    Merci de nous faire découvrir ce type de pratiques. On se rend vraiment compte que la culture joue beaucoup sur notre façon de gérer notre vie.

    Je comprends totalement le comportement des japonaises faisant partie de la première catégorie de chasseuses.

    Cependant, je trouve le comportement des autres scandaleux.

    J’espère en apprendre encore plus sur la culture japonaise grâce à ce blog. :)

    • tunimaal 26 juin 2012 at 12 h 31 min - Reply

      Salut Céline, merci pour ton commentaire.

      Oui je suis d’accord avec toi, je pense que le comportement de la seconde catégorie est assez scandaleux.

  16. Yuri Astanov 26 juin 2012 at 22 h 06 min - Reply

    En Russie et dans les anciennes républiques soviétiques c’est un peu comme ça aussi..

    Y a vraiment de tout

    La majorité sont des femmes formidables qui ne tombent que des alcolos délinquants glandeurs.. et qui ne méritent vraiment pas cette vie.

    Le problème c’est qu’il y manque des hommes, y a un gros sous effectif d’hommes.

    Une minorité ont un couple réussi.

    Beaucoup pensent que l’occident c’est l’eldorado, sont très malines, débrouillardes et sont prêtes à tout pour se marier avec un occidental..

    Tout parait tout beau tout rose. Sauf qu’elles n’ont pas conscience de la différence culturelle et du train de vie bien différent. Souvent elles reviennent au pays après quelques années, déçues. Il faut vraiment une volonté derrière pour que ça marche.

    Aala, dans certains endroits, un bogoss comme toi c’est comme lâcher un petit bout de viande dans un panier à crabes affamés.

    • tunimaal 27 juin 2012 at 0 h 35 min - Reply

      Salut Yuri, merci pour ton retour sur ton expérience en Russie. Sinon, moi beau gosse? Merci pour le compliment LOL.

  17. Simrise 26 juin 2012 at 23 h 18 min - Reply

    A oui quand même! je n’aurai jamais imaginé a quel point certaines filles pouvait être comme sa et en plus de sortir se genre de mots avec autant de franchise.

    • tunimaal 27 juin 2012 at 0 h 35 min - Reply

      Il paraît qu’il faut de tout pour faire un monde ;-) Mais c’est clair que c’est choquant comme propos et d’un direct assez hallucinant.

      • grey 2 juillet 2012 at 0 h 13 min - Reply

        et quand-elles ont le malheur de croiser ma route c’est encore plus drôle. lur sens critique se fait enfin en marche!
        système breveté, sorry guys.

        • tunimaal 2 juillet 2012 at 1 h 55 min - Reply

          LOL :D

  18. Yuri Astanov 27 juin 2012 at 9 h 18 min - Reply

    J’ai envie dire..

    Mieux que ça soit clair dès le départ, que ça doit fait en douce.. non?

    Tant que chacun y trouve son compte.

    • tunimaal 27 juin 2012 at 9 h 22 min - Reply

      Oui, d’un côté c’est mieux quand c’est clair comme ça. Après ça ne l’est pas toujours.

  19. Pierre 28 juin 2012 at 0 h 45 min - Reply

    Bonjour Aala, Excellent article qui me rappelle ce qui se passe fréquemment au Vietnam. Il suffit de se promener 5 minutes dans le quartier routard d’Hochiminh pour repérer facilement les chasseurs de vietnamiennes et les chasseuses d’étrangers. J’ai récemment un membre de ma famille qui s’est fait presque plumer par la fille d’un hôtelier de Nha Trang (une station balnéaire)…bon ! les récits identiques sont monnaie courante au Vietnam.
    Heureusement cela ne caractérise pas le peuple vietnamien qui se montre plutôt généreux et poli avec les « Nuoc ngoài » (étranger en vietnamien). Merci pour cet article. Pierre.

    • tunimaal 28 juin 2012 at 1 h 05 min - Reply

      Salut Pierre,

      Merci pour ton retour et ton partage d’expérience. C’est toujours intéressant de voir comment les choses se passent dans les autres pays.

      Comme tu le dis, heureusement que ces personnes ne caractérisent pas réellement le peuple local, loin de là. :D

    • Nico 28 juin 2012 at 10 h 16 min - Reply

      Salutation,

      moi j’ai une connaissance (copain d’un copain) qui s’est fait plumer par une thaïlandaise. Toutes ses économies y sont passées (des milliers d’euros …), entre les voyages réguliers, les cadeaux (bijoux entre autre) et les sorties.
      Une fois qu’il n’avait plus de tunes, il s’est fait plaqué, et a apprit que la fille avait depuis le début un petit copain thaïlandais qui donnait lui toute sa bénédiction.
      Bon, pour ma part je suis trop radin et pas assez naïf pour me faire prendre, mais quand t’es naïf et généreux, et que tu tombe amoureux d’une fille, bah tu peux te faire avoir.

      • tunimaal 30 juin 2012 at 8 h 57 min - Reply

        Salut Nico, merci beaucoup pour ce retour très intéressant en terme d’expérience. C’est clair que si l’on est un peu naïf et que l’on tombe vite amoureux, il est facile de tomber dans le panneau, ce qui peut avoir des résultats fâcheux.

  20. chris 28 juin 2012 at 10 h 49 min - Reply

    Encore un super article. L’attitude de ces personnes est pitoyable, hélas, même si c’est d’une manière différente, on trouve des agissements choquants de partout… chez les hommes comme chez les femmes, ton dernier article en est bien la preuve !

    • tunimaal 30 juin 2012 at 8 h 58 min - Reply

      Salut Chris, merci pour les compliments. Et oui malheureusement on trouve des agissements négatifs de partout, et c’est parfois assez agaçant.

  21. Inconnu 8 juillet 2012 at 17 h 02 min - Reply

    C’est un phénomène bien connu au Japon, néanmoins,toutes les japonaises ne sont heureusement pas comme ça,mais la « pression » est telle qu’elle peut donner lieu à des comportements qui peuvent étonner les européens.

    • tunimaal 8 juillet 2012 at 17 h 08 min - Reply

      Oui c’est clair que c’est très connu et heureusement qu’elles ne sont pas toutes comme cela. Malheureusement, c’est celles qui sont le plus visible par les étrangers en général et c’est souvent celles qui attirent les chasseurs de japonaises.

  22. Florine 10 juillet 2012 at 10 h 13 min - Reply

    Ouch.
    Honnêtement, je suis partagée entre horreur et frissons. Quand la manipulation prend le pas sur le savoir-vivre…

    Tes anecdotes illustrent bien ton propos, j’aimerai bien savoir ce qu’elle a pensé de ton refus de répondre à sa proposition…

    • tunimaal 11 juillet 2012 at 0 h 20 min - Reply

      Bonne question. Je dirais qu’elle n’a pas réagis car je ne lui ai jamais répondus ni donné signe de vie. Je refuse de dialoguer avec ce genre de personne. Disons que nous n’avons pas les mêmes valeurs.

      • grey 11 juillet 2012 at 23 h 14 min - Reply

        moi je me serai délecté de l’enfoncer en direct. Mais bon, je suis assez revanchard. Et j’ai déjà virtuellement collé une demi douzaine de baffes à certaines de ses semblables (qui se sont carapatées blanches comme des yaourts natures)

        • tunimaal 12 juillet 2012 at 10 h 37 min - Reply

          Ah, perso je préfère ne pas répondre, ‘est ce qu’il y à de mieux à faire pour ce genre de personne :)

          • grey 12 juillet 2012 at 22 h 14 min - Reply

            mmmm. non, c’est trop drôle de briser leurs illusions. je pense que je vais encore m’amuser un peu.

            • tunimaal 12 juillet 2012 at 22 h 17 min -

              Bon bah amuses-toi bien dans ce cas là. A chacun sa façon de répondre après tout.

  23. grey 13 juillet 2012 at 8 h 45 min - Reply

    Je ne suis pas foncièrement mauvais mais là, je ne pense pas qu’on ait à ressentir de la compassion. de toute façon les japonais peuvent pas les blairer et se tordent de rire quand je fait « coucouche panier » alors.

    • tunimaal 13 juillet 2012 at 8 h 49 min - Reply

      Attention, je ne dis pas que tu es mauvais :) Et sur le principe, je suis d’accord de ne pas avoir de compassion pour ce genre de personnes.

  24. Christopher 13 juillet 2012 at 19 h 55 min - Reply

    Article très original et bien placé! Je crois que je vais te dérober ton idée pour faire un portrait des femmes vénales en Amérique Latine (heureusement elles sont très peu nombreuses et plus subtiles) après deux ans de voyage dans ce continent. Encore félicitation pour ce très bon écrit

    • tunimaal 13 juillet 2012 at 20 h 04 min - Reply

      Salut Christopher,

      merci pour les compliments. Et vas-y je t’en prie. Perso j’essaye toujours de prendre du recul et voir les situation de chaque pays.

  25. Ludovic 16 juillet 2012 at 13 h 46 min - Reply

    En fait c’est le même problème ici en France, y a pas besoin de partir au Japon! Mais bon il important de le rappeler pour éviter d’augmenter ne nombre de victimes…

    • tunimaal 16 juillet 2012 at 22 h 54 min - Reply

      Oui et non. Ici il y à une véritable culture pour ces demoiselles. Il faut le voir pour le croire.

  26. AkiyamaYoshihiro 24 juillet 2012 at 14 h 02 min - Reply

    Les chasseurs avec les chasseuses, celui qui gagne est celui qui est le plus orgueilleux !

    • tunimaal 24 juillet 2012 at 14 h 49 min - Reply

      Oui comme tu le dis, je pense que c’est une question d’orgueil au final.

  27. nicolas 29 juillet 2012 at 5 h 26 min - Reply

    coucou , j’arrive un peu apres la battaille … un petit avis quand meme : j’habite au japon depuis 6 ans et quelques , et je confirme concernant les filles en retard sur leur age pour se marrier … pour les venales , il y en a dans tous les pays , non ? en france , pleins de medecins ou de pilotes hommes vont epouser infirmieres ou hotesses de l’air , et , je parle en tant que fils de medecin et ex-stew air france , je n’ai jamais vu une femme medecin ou pilote epouser un stew ou un infirmier … quand a celle qui propose un passage love hotel aux frais du monsieur , ma foi , il y a 2 choses dans ce message : elle s’offre , ca c’est sympa ( il me semble qu’elle ne demande pas d’argent , ni de cadeau , meme pas un diner , meme pas un coup a boire !) , par contre , elle demande a ne pas payer l’hotel , car souvent au japon , les 2 partagent le prix de l’hotel , en ce cas , elle veut ne pas payer … bon … une francaise ne preciserait pas ca en s’offrant , parce qu’en france il n’est meme pas question qu’elle paye , ca me semble encore pire … et a mon avis , sans un diner avant , en tant qu’invitee , je ne suis pas sure que la francaise accepte … enfin , les gaijins au japon ont en general beaucoup moins d’argent que les japonnais , selon mon experience , les japonnaises venales le sont avec les japonnais , et s’amusent avec les gaijins … mais article interressant , qui a mon avis concerne tokyo , superblog !

    • tunimaal 30 juillet 2012 at 14 h 26 min - Reply

      Salut Nicolas,

      merci pour ton partage de point de vue et retour d’expérience.

      Oui des femmes vénales on en trouve dans tous les pays. Là je me concentre sur ce que je vois au Japon et parle d’un phénomène qui est quand même bien particulier et ancré dans les mentalité, malheureusement, de certaines personnes.

      La fille qui s’est « offerte » je trouve cela très direct, pour une personne que je connaissais à peine, et qui en plus avait un petit copain au même moment. Je n’avais jamais vu un tel phénomène auparavant dans ma vie, et d’après les retours que j’ai eu, je ne suis pas le seul à avoir vécus ce genre d’expérience ici.

      • David 30 juillet 2012 at 14 h 35 min - Reply

         » je ne suis pas le seul à avoir vécu » ce genre d’expérience ici »

        Et quand je lis ça, je me dis que vraiment j’aurais dû découvrir le Japon quand j’étais célibataire. ;-)

        • tunimaal 30 juillet 2012 at 14 h 39 min - Reply

          Aurais-tu des regrets LOL ;-) ?

          • David 30 juillet 2012 at 14 h 44 min - Reply

            Des regrets quant aux choix que j’ai faits, aucunement.
            Des regrets d’avoir loupé des expériences « intéressantes » oui. :-)

            • tunimaal 31 juillet 2012 at 15 h 02 min -

              Bon bah ça va alors :D

  28. Grande Green & Geek 31 juillet 2012 at 8 h 16 min - Reply

    A la lecture des commentaires et de ton article, je me dis qu’il vaut bien d’être un Gaijin de sexe masculin au Japon (après, évidemment, ça dépend de ce qu’on recherche !) !
    Qu’en est-il des Gaijinettes ? ^^

    • tunimaal 1 août 2012 at 7 h 07 min - Reply

      Je ne sais pas si il vaut mieux être Gaijin de sexe masculin. Les filles Gaijin sont parfois bien « lotis » aussi. Je compte écrire un article prochainement sur les relations de ce côté là. Bon j’aurais moins d’expérience car je ne suis pas concerné, mais j’ai vu qu’il y avait pas mal de comportement pas très anodin.

  29. david 31 juillet 2012 at 21 h 03 min - Reply

    J’ai eu quelques sursaut en lisant ton article, j’avoue avoir été surpris de voir autant de « filles vénales » à la recherche d’homme occidentaux.
    Ce qui me fait rire et comme l’a dit Nicolas, c’est que les gaijins ont moins d’argents après cela dépend du prix ?

    En France, c’est souvent moitié moitié pour un peu tout donc …

    • tunimaal 1 août 2012 at 7 h 10 min - Reply

      Il n’y à pas « autant » de filles vénales, c’est juste qu’elles peuvent être plus visibles, notamment aux yeux des Gaijin. Et puis, les étrangers n’ont pas nécessairement moins d’argent que les japonais. Un expatrié au Japon gagne plutôt bien sa vie, en général.

  30. Xavier 18 août 2012 at 21 h 15 min - Reply

    Le monsieur a dit:
     »
    “Oh vraiment? Tu me manqueras peut-être. Je peux te voir dans un Love Hotel à Shijuku à tes frais »

    Lorsque j’ai lu cela, j’ai été choqué.  »

    EPIC FAIL

    • tunimaal 22 août 2012 at 7 h 34 min - Reply

      Et oui, Epic Fail ;-)

      • David 22 août 2012 at 13 h 29 min - Reply

        Certes, je ne connais pas la dame ni ton passif avec elle, mais plus j’y réfléchis, plus je me demande si c’est pas epic fail de ta part quand même… ;-)

        • tunimaal 23 août 2012 at 8 h 41 min - Reply

          Je ne pense pas que ce soit un Epic Fail quand même. Perso, elle ne m’attirait pas et le contexte non plus ;-)

          • grey 17 septembre 2012 at 12 h 58 min - Reply

            je te comprend, faire ça hors contexte c’est comme rire sans en avoir envie.

            • tunimaal 27 septembre 2012 at 14 h 45 min -

              C’est clair

  31. Polo 8 novembre 2012 at 18 h 16 min - Reply

    Salut, oui j’ai aussi constaté cela.

    J’ai une petite amie japonaise, et j’ai peur quel s interesse plus à moi du fait que ne je sois étranger que pour ma personne
    Car j’ai réalisé que j intense bien plus au Japon. Mais je ne veux pas que l’on s interese à moi juste car je suis Français. Donc je ces pas trop quoi penser.

    Et je ne parle pas de chasseuses de gaijin.

    • tunimaal 10 novembre 2012 at 13 h 59 min - Reply

      Prend ton temps et voit comment ta relation évolue. Ne stress pas et laisse les choses se faire naturellement, ou pas ;-)

  32. Xavfreddie 13 novembre 2012 at 21 h 20 min - Reply

    Eh bien, qu’est-ce que c’est intéressant ! (et qu’est-ce que j’arrive en retard…). Voilà un sujet bien passionnant.

    Nous, les hommes, avons été critiqués, un peu au tour des femmes maintenant (lol).

    Personnellement, je n’irais même pas essayer d’aller voir ce genre de femmes. Je n’aime pas qu’on puisse se moquer de moi, non mais sans blague. De plus ça me fait peur. Il faut être fort psychologiquement quand on a à faire à l’une d’entre elles (surtout après la « rupture »).

    On voit bien qu’on est pas dans le même monde. Ici, c’est l’homme le chef (de famille, si on en a une). Mais bien sûr la femme doit être traitée avec tous les égards qui lui sont dû.

    Je crois maintenant que vais avoir la même peur que Polo (cf dernier commentaire). Malgré les mises en garde que tu nous donnes, comment réellement savoir qu’elle nous mènent par le bout du nez ? :/

    Aala, je vois par cet article que tu as déjà tenté d’avoir des contacts. Si la question est trop indiscrète, tu me dis. Compte-tu trouver une petite amie japonaise ? Ou simplement des amies ?

    • tunimaal 17 novembre 2012 at 8 h 03 min - Reply

      Salut,

      je ne penses pas qu’il faille avoir peur. Dans la vie il faut suivre ses envies, dans le respect des autres. Maintenant, il va de soit, que la culture japonaise et occidentale ne sont pas les mêmes.

      En ce qui concerne la dernière question, je ne m’épanche guère sur ma « vie privée » en publique. C’est un avis personnel, mais je pense que cela ne concerne personne d’autre que moi ou moi seul. Mais pour répondre en partie à ta question, pour moi, peu importe l’origine de ma « petite amie », seule la relation compte. ;-). Contrairement à certains, je ne suis pas obnubilé par les japonaises, loin de là.

  33. apachai 31 décembre 2012 at 9 h 04 min - Reply

    Petit proverbe sur les femmes.
    « Il n’y a que dans ces courts instants où la femme ne pense plus du tout à ce qu’elle dit qu’on peut-être sûr qu’elle dit vraiment ce qu’elle pense. »

    « Les femmes préfèrent être belles plutôt qu’intelligentes parce que, chez les hommes, il y a beaucoup plus d’idiots que d’aveugles ! »

    « La réussite, pour un homme, c’est d’être parvenu a gagner plus d’argent que sa femme n’a pu en dépenser. » celui la il est plus que vrai mdrrrrr.

    « Ne soyez pas méchants avec les femmes. La nature s’en charge au fur et à mesure que le temps passe. »

    « Le seul qui puisse avoir le dernier mot avec une femme, c’est l’écho. »

    « Il faut améliorer la condition féminine. Les cuisines sont trop petites, les lavabos sont trop bas. Et la queue des casseroles est mal isolée. » la je donne le nom du mec qui a dit ça parce que moi j’aurai pas eu le courage mdrrr c’est Georges Wolinski voila j’ai balancé.

    « Quand vous dites quelque chose à un homme, ça entre dans une oreille et ça sort par l’autre. Quand vous dites quelque chose à une femme, ça entre dans une oreille et ça ressort par la bouche ! » dure dure je balance aussi Montherlant .

    « Pendant le siège, toutes les femmes ont mangé du chien. On pensait que cette nourriture leur inculquerait des principes de fidélité. Pas du tout. Elles ont exigé des colliers. » aaaaaaahhh j’assume pas Aurélien Scholl

    • tunimaal 27 janvier 2013 at 6 h 55 min - Reply

      Je pense que les femmes pourraient en sortir des dizaines sur les hommes aussi … Un parmi tant d’autres « les hommes c’est comme les melons, il faut en tâter mille pour trouver le bon ».

      • grey 17 avril 2013 at 10 h 22 min - Reply

        les hommes donnent un nom à leur engin parce qu’ils détestent qu’un inconnu prenne 90% des décisions.

        • tunimaal 17 avril 2013 at 15 h 36 min - Reply

          Tiens, ça faisait longtemps ;-)

  34. Jordane 17 mars 2013 at 22 h 11 min - Reply

    Oh c’est abusé! Dans tous les pays, il y a un gap entre les cultures, mais alors celui-ci il creve le plafond!

    • tunimaal 19 mars 2013 at 9 h 26 min - Reply

      Abusé je ne sais pas, mais après c’est la vie, c’est comme ça.

  35. BelleandGeek 10 avril 2013 at 21 h 36 min - Reply

    Je me permets de relancer le sujet simplement pour donner mon avis en ce qui concerne la comparaison Japonaise et les autres filles asiatiques (Thaïlandaises, Viet.etc). Je pense que c comparer l’incomparable, le Japon est une des plus grandes puissances mondiales et surtout un pays de sur consommation où l’univers du luxe a une très grande place  » je vous apprend rien  » donc comparer des femmes qui se vendent pour un sac Vuitton à d’autres qui essayent de nourrir leur famille c pas juste.

    Le fait que la femme ne travaille pas et l’homme travaille c’est quelque chose de très ancrer à l’est contrairement à l’occident.

    En tout cas merci pour cet article.

    • tunimaal 11 avril 2013 at 10 h 31 min - Reply

      Salut Belle and Geek,

      merci beaucoup pour ton avis. Personnellement, je pense que les japonais et japonaises ont des particularités très ancrées à leurs cultures qui font qu’ils ne peuvent pas tant être comparés aux autres (notamment contextuellement parlant) même si il y à parfois quelques similitudes.

  36. TJ 28 juin 2013 at 23 h 08 min - Reply

    Bonjour.
    Dire que les japonaises se marient à 25 ans, c’est comme dire que les français bossent tous 35 heures par semaine et boicent du vin au petit dej;
    la plupart des filles de 26 ans que j’ai croisées n’étaient pas mariées et n’étaient pas du tout obsédés par la question.
    certains japonais aiment bien véhiculer les clichés comme cette histoire de gâteau de Noel mais de ce que je vois, le mariage vient surtout avec la trentaine.

    • tunimaal 30 juin 2013 at 16 h 18 min - Reply

      Bonjour,

      merci pour ton commentaire. Mais si tu relis bien le passage, je ne dis pas qu’elles se marient toutes à 25 ans et je précise qu’il y à cette limite de 30 ans.

      Je me cite:

      « Au Japon, il est connu qu’une fille se doit de se marier plutôt jeune afin de fonder un foyer et d’assurer la pérennité de sa famille. Pour beaucoup, on parle de l’âge de 25 ans comme âge limite de mariage pour une fille. Il m’est arrivé d’entendre souvent la citation « une fille de 26 ans c’est comme un gâteau de Noël le 26 décembre, c’est périmé ». C’est plutôt dur comme phrase, mais c’est souvent la réalité des faits.

      Pour d’autres, l’âge limite de mariage pour une fille japonaise est de 30 ans. Elles doivent donc se marier, en théorie, avec cet âge fatidique. »

      L’âge de 25, en soit n’est pas un mythe mais bien un fait. Sauf qu’il a évolué avec le temps, notamment parce que la durée des études des femmes a changé et parce les relations hommes-femmes ne sont pas si aisées que cela. Ce que je dis ici sont des faits avérés connus de tous au Japon. D’ailleurs l’âge de 30 ans est la limite donnée parce qu’il serait préférable d’avoir un enfant au début de la trentaine au plus tard.

  37. Gregory 21 juillet 2013 at 0 h 56 min - Reply

    Salut Tunimaal! Merci pour toutes tes lumières au fil de tes articles c bien sympa de ta part. Je voulais savoir si tu étais au Japon en ce moment car j y pars le 25 juillet et pourquoi pas t y rencontrer une fois là bas si t as un moment. J pars seul histoire de m immerger et rencontrer les jeunes japonais de mon âge donc ça serait cool d’avoir de bonnes adresses une fois sur place et rencontrer QQ un comme toi aussi attitré qu moi par par ce beau pays qui est le Japon. Merci ciao

    • tunimaal 21 juillet 2013 at 11 h 50 min - Reply

      Salut Grégory,

      content que mon blog te plaise. Si je suis dispo, je suis toujours content de rencontrer de nouvelles personnes ;-)

      Je te laisse me contacter, via le formulaire de contact du blog, pour qu’on en discute.

  38. Guillaume 26 juillet 2013 at 18 h 34 min - Reply

    Waw Ton blog est juste extra, j’ai envie de le faire lire à tout ceux qui étudie la culture ou la langue japonaise.

    Même constations que toi à propos des chasseuses de Gaijins et leurs alter ego. Tout tes articles sont très pertinents et objectifs. J’avais pas encore vu ça en français.

    Ca pourrait être intéressant de faire aussi un article sur les japonaises chasseuses de Gaijin en France. Celles qui viennes pour une semaine à 3 mois avec comme objectif de se taper le plus de Gaijin pour aller se gargariser d’être hot sur les forum japonais ensuite… J’avoue qu’en 5 ans d’étude j’ai vu des trucs plutôt hard. D’autant qu’en plus du vécu j’allais aussi sur les dit forum pour progresser en japonais. Il y a des fois où on se demande si elles nous prenne pas plus pour des godemichés que des êtres humains.

    J’étais à une fête avec des japonaises hier… Et une des filles (30 ans tient donc) a littéralement commencé à se taper un gamin de 17 ans devant nous (en France c’est gratuit lol). Quand je suis parti dégoutté elle l’embrassait encore pénis en main. Les français présents était choqués d’autant qu’elle a commencé au moment où l’on discutait des différences de traitement dans les relations d' »amitié » entre Gaijin et Japonais (un autre sujet super intéressant d’ailleurs).

    Et puis il y a toujours ce problème de visibilité qui fait que les français finissent par croire que toute les japonaises sont comme ça (alors qu’à 90% non). En tout cas bon courage pour la suite, je reviendrai te lire avec plaisir!

    • tunimaal 28 juillet 2013 at 9 h 30 min - Reply

      Salut Guillaume,

      merci pour ton commentaire et ton retour d’expérience ;-)

      Ce que tu me décris là ne me surprends pas en soit. Lorsque je vivais au Canada (Vancouver), j’avais un ami français qui sortait avec une jeune japonaise de 20 ans. Au bout de quelques semaines il s’est rendu compte qu’en faites la demoiselle sortait avec 3 mecs à la fois. Elle lui a alors avoué qu’elle voulait profiter de la vie avant de rentrer au Japon et de devoir se marier et rentrer dans le rang. Elle lui a aussi avoué que lorsqu’elle était au Japon, elle était hostess et que c’est ce qui lui avait permis de payer son séjour au Canada, cette année de liberté comme elle l’appelait….. Désolant en soit

      • Chris 29 juillet 2013 at 15 h 57 min - Reply

        Ça me rappelle quelque chose cette histoire, je crois que tu m’avais déjà parlé de cette fille :)
        C’est quand même assez incroyable comme attitude. pas le fait de s’amuser; mais plutôt le fait de ne pas l’assumer. Les sociétés évoluent et même au Japon, il faut vivre comme on a envie de le faire, non ?

        • tunimaal 29 juillet 2013 at 16 h 28 min - Reply

          Oui je t’en avais parlé. C’est clair que c’est une histoire assez cocasse je dirais. Et je suis d’accord avec toi, on devrait pouvoir vivre comme on le veut.

  39. Manuel 31 août 2013 at 16 h 30 min - Reply

    J’avais rencontré l’année dernière à Copenhague une japonaise de 30 ans, on a discuté, elle a absolument tenu à prendre une photo de nous et à ce que je lui passe mon adresse e-mail. Et elle m’a rapidement raconté par mail qu’au Japon après 30 ans c’est dur pour une femme de se marier, m’a invité à lui rendre visite là bas, et a avoué à demi-mot vouloir fonder une famille avec moi… Maintenant je comprends un peu mieux ;-)

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 13 h 22 min - Reply

      Et bien dis-donc, comme quoi la globalisation est de partout. Du Danemark au Japon, sacré histoire que tu as vécu ;-)

  40. Sophie 5 septembre 2013 at 8 h 59 min - Reply

    Oui j’ai vu des personnes comme ça, des chasseurs aussi.
    En tant que femme, il y a aussi des chasseurs Japonais, sauf qu’ils ne sont que dans la catégorie « histoire sans lendemain ». Les Japonais refusent globalement d’avoir des relations longues avec des étrangers.

    Je me souviens d’un qui m’avait dragué dans un quartier touristique, avec qui j’avais apprécié parlé. Qui tentait de me séduire en me disant « oh mais tu pourras venir habiter chez moi, faire la cuisine et le ménage, arrête tes études », en tant que Française étudiante en école d’ingénieur, ça m’avait vexée qu’il me voit comme ça. En une soirée, il m’a payé des choses (peu, je ne l’ai pas laissé faire), a tenté de m’amener dans un love hotel.
    Moi je voulais juste une amourette de vacance, donc je l’ai évité après ça.

    Je me demande sincèrement comment font les Françaises qui travaillent la bas, comment elles font pour trouver des hommes bien.

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 13 h 30 min - Reply

      Merci pour ton retour d’expérience Sophie.
      J’ai souvent entendu des histoires comme tu le décris ici. C’est clair que c’est assez particulier et pas toujours facile à vivre.
      J’ai peu de femmes étrangères avec des japonais, comparé au cas inverse, et peut-être que ce que tu décris en est la raison.

  41. Dion 31 octobre 2013 at 14 h 01 min - Reply

    Cet article est très intéressant ! Mais dis moi , lors de ton voyage au Japon , tu n’as pas remarqué quelque chose de bizarre ? Comme par exemple la maigreur chez les japonaises ? Ou même les Japonais ? On dirait que personne n’est gros la bas ou même légèrement enveloppé ^^
    C’est un phénomene de société ou c’est juste du à l’alimentation ? Je suis très curieux de savoir !
    Je sais que c’est un peu hors sujet , mais ce truc m’a vraiment interpellé ! Et je ne savais ou t’en parler sur le site :P

    • tunimaal 31 octobre 2013 at 15 h 54 min - Reply

      Bonjour Dion,

      j’habite au Japon depuis 2011 et ce dont tu parles je l’ai bien évidemment remarqué. La majorité sont svelte, mais il y a tout de même des personnes enrobées ou obèses.
      Le fait d’être svelte est un phénomène de société qui a toujours été présent au Japon, aussi bien pour l’image que l’on véhicule de soit que pour la santé.

      J’espère que ça répond à ta question ;-)

  42. Anthony 29 novembre 2013 at 12 h 17 min - Reply

    Hello again Tunimaal,

    Depuis une semaine maintenant, je parcours ton superbe blog en long, large et en travers. Une mine d’informations, présentée de manière réfléchie et avec du recul. Cependant, je m’étonne de ne pas avoir vu ou trouvé un contre article sur les japonais chasseurs d’étrangères. Il serait interressant, en plus du témoignage de Sophie d’avoir un autre avis éclairé sur la question. Je demande cela, car ma petite amie britannique effectue son WHV avec moi en janvier, elle ne sait pas trop à quoi s’attendre en termes de comportements japonais face à elle. Elle n’est pas angoissée, disons qu’elle appréhende, qui plus est, rousse aux yeux verts, elle sort déjà du lot au UK, alors au Japon…

    De même, lors de mon dépôt au consulat du Japon de Marseilles, me conseillerais-tu de mentionner que je pars avec elle et qu’elle a déjà obtenu son WHV via la Grande-Bretagne, cela ayant une incidence considérable sur nos coûts, divisés par 2 et nos revenus potentiels multiplié par 2.

    D’avance merci pour tes réponses,
    Amicalement,
    Anthony

    • tunimaal 30 novembre 2013 at 3 h 53 min - Reply

      Hello again Anthony,

      Je comprends ta frustration concernant le fait qu’il n’y ait pas encore d’article sur les japonais chasseurs d’étrangères. Malheureusement, étant un homme, je n’ai jamais été confrontés à eux et il m’est donc plus difficile de m’exprimer sur le sujet. Mais j’y travaille, doucement mais surement, en récoltant des informations par ici, par là. C’est juste que ça prend plus de temps.

      Sinon pour ta demande de WHV, il ne faut pas oublier qu’à la base c’est un visa pour une seule personne et non pas pour un couple. Tu peux mentionner que tu pars avec elle, mais fais attention à ce que cela ne soit qu’une mention et pas le poids central de ta demande. Normalement, je ne pense pas qu’il y ait de souci de ce côté là. Tiens moi au courant.

  43. Maron 31 décembre 2013 at 7 h 12 min - Reply

    Allez, j’y vais de mon ressenti et je réagis sur la partie « pourquoi les Japonais sont assez peu en couple ».
    Je précise que je parlerai essentiellement du milieu étudiant, car c’est je pense le plus représentatif.

    Déjà, le coup des petites amies virtuelles, c’est un énorme préjugé qui a été relayé par la presse pour je ne sais quelle raison. Je ne connais personne se contentant de ça. Les gars qui utilisent ça comme « prétexte », ce sont simplement des gars qui de base sont plus ou moins asociaux (les fameux コミュ障). Pas à prendre comme référence donc.

    Pour moi, le problème a plusieurs facettes (rien de surprenant cela dit). Déjà, j’ai remarqué qu’un certain nombre de Japonaises cherchaient avant tout à s’amuser. En gros, elles n’ont pas de copain, mais n’en cherchent pas spécialement, car leur situation actuelle est suffisamment amusante. Cette ambiance « on s’amuse tous ensemble » est vraiment très forte je trouve au Japon, et tu sens que la quasi totalité des rapports entre les étudiants sont purement amicaux.

    Ensuite, tu as le fait que beaucoup de Japonais restent en couple sans avoir de sentiments très forts. J’ai rencontré pas mal de personnes qui disaient avoir une copine qu’ils voyaient au mieux une fois par semaine, alors qu’ils n’habitaient pourtant pas très loin. Ils ne sont pas amoureux, mais ils sortent quand même ensemble parce que socialement c’est mieux perçu, ça fait une excuse pour refuser les avances de quelqu’un, et parce qu’ils n’ont pas vraiment de « raison pour rompre ».
    Ce n’est pas une majorité, évidemment, mais j’en ai quand même rencontré un certain nombre.

    Enfin, le principal facteur selon moi vient du modèle du groupe au Japon. Ici, les groupes sont extrêmement liés, et il est relativement rare d’avoir des amis dispersés. On a généralement les amis du club, les amis du Zemi (l’équivalent de nos TD on va dire), puis quelques potes généralement du même sexe qu’on a rencontré par hasard dans la fac. Pour beaucoup, le club est le principal moyen de rencontrer des personnes du sexe opposé. Et le problème du club, c’est que tout le monde se connaît super bien. Cela crée un contexte qui empêche assez clairement de déclarer sa flamme (je rappelle qu’au Japon, la « déclaration » est de rigueur), tout simplement parce que cela reviendrait à se griller auprès de tous les autres. Et surtout, cela créerait une ambiance pesante entre les deux intéressés, qui se reporterait sur l’ensemble du groupe.
    Il n’est d’ailleurs pas rare que certains couples restent secrets longtemps justement parce que cela changerait les rapports au sein du groupe.

    Je pense que la raison se trouve essentiellement là.

    • tunimaal 17 février 2014 at 11 h 45 min - Reply

      Bonjour Maron,

      merci beaucoup pour ton commentaire et ton retour d’expérience.

      Quelques points soulèvent des interrogations ou précisions pour ma part. Tout d’abord, tu dis et je cite « je parlerai essentiellement du milieu étudiant, car c’est je pense le plus représentatif. » Déjà ton raisonnement est erroné dès la base car:

      – le Japon est un pays vieillissant et de ce fait les jeunes sont les moins nombreux ici, donc se cantonner uniquement aux étudiants est faire une belle erreur car il ne peut y avoir de réelle représentativité. Etre représentatif veut dire montrer tous les aspects de la communauté, et pas seulement une branche de cette dernière.

      – Tu parles les étudiants en modèle, mais comme tu dois bien le savoir, dans la vie au Japon, les jeunes japonais commencent à chercher un mari ou une femme une fois les études terminées, entre 22 et 30 ans environ. Donc là aussi, se borner au monde étudiant montre un manque de représentativité sur les comportements qui est criant.

      Tu dis et je cite « Les gars qui utilisent ça comme « prétexte », ce sont simplement des gars qui de base sont plus ou moins asociaux (les fameux コミュ障). Pas à prendre comme référence donc. » Mais, comme il a été démontrée par des enquêtes et autres, c’est un phénomène en très forte croissance au Japon et une chose que l’on ne peut pas ignorer. J’ai l’impression que dans ton analyse tu as tendance à simplement supprimer tout ce qui ne rentre pas dans ton analyse, afin que celle-ci puisse être viable. Mais au final tu supprimes des pans entiers de la population japonaise. Une véritable analyse ne fonctionne pas de la sorte bien au contraire.

      Tu dis et j cite  » Cette ambiance « on s’amuse tous ensemble » est vraiment très forte je trouve au Japon, et tu sens que la quasi totalité des rapports entre les étudiants sont purement amicaux. » Là aussi tu te réfères au monde étudiant uniquement, donc aucune représentativité de la réalité des choses. Et comme je le dis plus haut, dans la société japonaise, en général, il est temps de se chercher un partenaire pour le mariage après les études. Et oui il est courant que les étudiants, en attendant, s’amusent. Donc ne pas bloquer l’analyse qu’au monde étudiant ;-)

      C’est dommage que tu ais faussé ton analyse en la réduisant à un seul et unique pan de la société japonaise qui n’est en aucun cas représentatif de la vie en société ici, très loin de là, puisqu’il ne représente qu’un mode de vie sur 4 ans environs pour un japonais.

Leave A Response »