Kinbaku à Tokyo: une soirée bondage par Arisue Go

tunimaal 7 février 2012 24
Kinbaku à Tokyo: une soirée bondage par Arisue Go

Une soirée Bondage à Tokyo, je viens de découvrir ce qu’était le Kinbaku, en compagnie d’Arisue Go, l’un des maitres en la matière. Une soirée spéciale dans l’univers SM à Tokyo.

Aujourd’hui,  je me suis rendu à une soirée Bondage – Kinbaku à Tokyo avec mon amie Tomomi. Au programme, le maitre en la matière Arisue Go attachant de charmantes demoiselles. 

Avant de commencer la rédaction de cet article, je tiens à préciser, qu’ici rien de sexuel ne sera présenté. Il s’agit simplement de la présentation d’un art japonais, que je vous introduis car j’ai eu l’opportunité d’aller à un évènement relié à ce domaine. 

Le kinbaku c’est quoi?

Le Kinbaku (緊縛) c’est ce que l’on appelle le bondage japonais. Il s’agit d’un art où une personne attache une autre personne de manière symétrique et esthétique. J’appelle cela un art car beaucoup le considère tel quel.

L’art du bondage japonais est souvent utilisé dans le cadre de rapports sexuels entre 2 adultes consentant (il s’agit là d’un élément extrêmement important, le consentement entre adultes). Beaucoup de personnes assimilent cet art au milieu Sadomasochiste. La raison à cela est dû qu’il faut un dominant, l’attacheur, et un dominé, l’attaché, qui en général accepte de « souffrir ».

En occident, le Kinbaku ou bondage est souvent appelé Shibari (縛り) en référence à l’art de ficeler les colis. En effet, en japonais, Shibari signifie attacher ou lier. Le bondage est souvent réalisé par des personnes que l’on appelle Nawashi  (artiste en cordes de bondage). 

Arisue Go: c’est qui?

Arisue Go est l’un des artistes en cordes de bondage les plus réputés du Japon. Il s’agit donc d’une personne, connue et reconnue pour son talent en matière de bondage japonais. Il a commencé sa carrière de Nawashi au cours des années 70 en travaillant pour des magazines SM reconnus au Japon, et en tournant dans des films portés sur le Kinbaku tels que « Akai Nawa Hateru Made ».

kinbaku night - arisue go - tokyo - arisue go

Arisue Go

Arisue Go a écrit de nombreux livres sur l’art du Bondage japonais et son Histoire. Maintenant, il réalise des soirées Kinbaku et donne des cours très régulièrement à toutes les personnes intéressées par cet art japonais.

Kinbaku Night par Arisue Go: dans l’univers SM à Tokyo

Sur Internet, je suis tombé sur une annonce pour un évènement d’un genre un peu particulier. Il s’agissait d’une soirée Kinbaku en compagnie d’Arisue Go. N’ayant jamais été à ce genre d’évènement, et sachant pertinemment qu’il s’agissait d’un art reconnu au Japon, je me suis dis qu’il s’agissait là d’une bonne opportunité. La soirée se déroulait ce 7 février à Shibuya et le prix était de seulement 1000 Yen. Je m’y suis donc rendu avec mon amie Tomomi.

Nous sommes arrivés dès l’ouverture du bar où la soirée Kinbaku devait avoir lieu. Après avoir payé notre entrée et commandé une boisson, nous apercevons Arisue Go. Nous discutons avec Rachel, sa collaboratrice, qui semble être une charmante dame, et qui nous explique brièvement le déroulement de la soirée. Elle nous informe que si nous payons un extra de 2000 Yen nous pourrions essayer l’art du bondage Japonais en étant attaché par Arisue Go lui-même. 

Après avoir proposé cela à mon amie Tomomi, elle accepte d’essayer, et se retrouve être la première modèle de la soirée  à se faire ligoter sur une chaise. Le tout se fait dan une ambiance conviviale et tout le monde sourit, même Tomomi, qui semble ne plus pouvoir bouger sur sa chaise. Puis elle se fait détacher. Le tout aura duré quelques minutes et des traces de cordes sont présentes sur les avant-bras de mon amie.

kinbaku night - arisue go - tokyo - bondage on a chair

Bondage

Quelle ne fût pas ma surprise, lorsque je tournais ma tête et aperçu Yuta le propriétaire du Mickey House. Il s’agit là de mon employeur dans le Mickey House International Cafe à Tokyo. Nous nous sommes immédiatement salué et puis nous avons passer la soirée ensemble.

Ensuite, les modèles s’enchainaient, 3 en tout. Un Salaryman japonais se faisait lui aussi ligoter sur une chaise, mais une chaise haute. Il y restera quelques minutes à se faire photographier par la foule admirative de la qualité du travail proposé.

kinbaku night - arisue go - tokyo - tied up - bondage salaryman

Kinbaku

Puis ce fut le tour d’une jeune demoiselle japonaise, qui semblait apprécier grandement cet art. Elle s’est fait attacher sur la table, dans une position qui semble bien inconfortable, mais cela semblait bien lui plaire. Elle aussi y passera quelques minutes, ainsi attachée, à se faire photographier. D’ailleurs elle joua le jeu avec les photographes. Elle semblait vraiment apprécier cette situation où elle perdait tout contrôle. 

kinbaku night - arisue go - tokyo - bondage on table

Shibari

Puis enfin, un musicien commença un show musical et se retrouva rapidement accompagné par Arisue Go qui pratiqua du Kinbaku sur son modèle professionnel. L’ambiance devenait plus intéressante. Nous avons un mélange de mise en scène, de musique et de bondage japonais. Ce fût vraiment intense. Tout le monde semblait apprécier cela.

kinbaku night - arisue go - tokyo - show

Arisue Go Show

La soirée se termina sur cette dernière démonstration. Nous quittâmes donc les lieux de cet évènement Kinbaku en présence d’Arisue Go. J’avoue que je fus surprit par cet art du bondage japonais que je ne connaissais guère avant ce soir.

24 Comments »

  1. Tanned 25 mars 2012 at 18 h 42 min - Reply

    Impressionnant, je connaissais déjà cette pratique par le hentaï, ça doit être trop marrant de le voir en action mais faut être un peu ouvert!

    Pas mal l’anecdote avec ton employeur :D

    • tunimaal 25 mars 2012 at 19 h 25 min - Reply

      Oui c’est clair que c’est plutôt impressionnant. La maîtrise et le savoir qu’il à son juste époustouflant. Il te réalise cela comme si de rien n’était.

      Oui il faut être un minimum ouvert d’esprit pour aller à ce genre d’évènement je pense. Après je ne considère pas cela comme un acte sexuel mais plutôt un art. Et puis c’était sympa comme soirée

  2. Laurent 26 mars 2012 at 2 h 57 min - Reply

    Je pense, comme le dit Tanned,, qu’il faut effectivement être un peu « ouvert » pour accepter cette pratique comme un art!
    Il faut savoir rester humble et accepter d’oublier ses préjugés pour découvrir la culture de l’autre.
    Ce n’est peut être pas toujours facile pour la majorité des occidentaux!!!

    • tunimaal 26 mars 2012 at 7 h 27 min - Reply

      C’est clair que ce genre de pratiques peut choquer certaines personnes. Personnellement je pars du principe qu’à partir du moment où les personnes sont consentantes et savent ce qu’elles font (notamment en matière de sécurité) il n’y pas de raison de les empêcher ou de les critiquer.

  3. Kevin 26 mars 2012 at 12 h 25 min - Reply

    Ouaah, super soirée que tu as dut passer!

    Sais tu s’y il y en beaucoup des soirée comme celle ci. Obligé que j’y assiste si je fais un tour au Japon.

    • tunimaal 26 mars 2012 at 12 h 37 min - Reply

      C’est un art très apprécié au Jaopn donc à Tokyo tu as des soirées de ce genre très régulièrement. Tu en à plusieurs par mois.

  4. Frédérique 29 mars 2012 at 7 h 30 min - Reply

    Oui alors perso, je trouve ça très amusant mais je n’aurais pas voulu être ton amie à qui tu as demandé de se faire ligoter !!! LOL! Sacré Aala !!! ;-)

    • tunimaal 29 mars 2012 at 7 h 41 min - Reply

      Ah mais si tu avais été là, je ne t’aurais pas demandé ton avis, j’aurais fait en sorte que tu te retrouve attachée pour la nuit LOL ;)

  5. Ekristoffe 1 avril 2012 at 13 h 18 min - Reply

    Wao je connaissait deja cet art par un amis qui le fait sur paris dans un bar de connaissances mais la je suis sur le cul comment il fait cela vraiment d’une manière superbe.
    Les noeud sont different et cela donne plus l’air d’être des oeuvre d’art ephemere.
    chapeau.

    • tunimaal 1 avril 2012 at 14 h 52 min - Reply

      Salut et bienvenue sur mon blog. Merci pour ton message.

      Oui je pense exactement comme toi. Je ne connaissais pas cela avant et j’ai découvert lors de cette soirée. Les noeuds sont si symétrique que ça en deviendrait beau. ET puis il à effectué cela en seulement quelques minutes. Juste impressionnant.

  6. Jérémy 20 avril 2012 at 19 h 17 min - Reply

    Salut Aala,
    très amusant comme article.
    Je ne savais pas qu’il existait des soirées de ce genre où les gens regardent d’autres personnes se faire attacher.
    Je suis passé à Tokyo il y a 3 ans et je n’avais pas entendu parler de ces soirées.
    La prochaine fois peut-être :)

    • tunimaal 21 avril 2012 at 1 h 40 min - Reply

      Salut Jérémy et bienvenue sur mon blog.

      Merci pour ton commentaire.

      Oui, moi non plus, je ne savais pas que cela existait à la base, jusqu’à ce que je le découvre sur le Net. C’est décalé comme ambiance :)

  7. DibaT 6 novembre 2012 at 14 h 26 min - Reply

    « considère tel quel »

    y’a trop de fautes de syntaxe dans tes articles.

    • tunimaal 6 novembre 2012 at 14 h 30 min - Reply

      Merci ;-)

  8. Shogun 21 février 2013 at 15 h 34 min - Reply

    Salut,
    Je suis de passage au Japon au mois d’Août à Tokyo et je voudrais savoir où je peux aller exactement pour voir cet art du Kinbaku.
    Merci pour ta réponse. :-)

    • tunimaal 10 mars 2013 at 10 h 02 min - Reply

      Salut Shogun,

      personnellement je suis tombé par hasard sur cet évènement.

      J’ai fais quelques recherches, et il semblerait que tu puisses trouver des infos sur ce site: http://fetlife.com

  9. Keita 18 septembre 2014 at 14 h 21 min - Reply

    Salut Aala quel est le prix de l’entrée !

    Merci !!

    • tunimaal 1 octobre 2014 at 6 h 51 min - Reply

      Cela dépend de l’évènement.

  10. Kamelia 7 janvier 2015 at 23 h 46 min - Reply

    Je dois dire que je suis intriguée, même en étant une femme j’ai très envie de voir ce que ça donne, ça doit être assez intrigant et intéressant comme expérience!

    • tunimaal 8 janvier 2015 at 18 h 08 min - Reply

      Alors il faut tenter ;-)

  11. Maddog 22 janvier 2015 at 3 h 41 min - Reply

    Bonjour,
    Je ne suis à Tokyo que depuis quelques jours, et franchement ton site nous donne beaucoup d’infos et réponses à des questions que nous pouvons nous poser sur les japonais, le japon, la culture, les habitudes, le lieux etc …
    bravo pour ce travail
    C’est un de nos plus beaux voyages.
    Je suis avec mon amie encore quelques jours et nous irons volontiers dans une soirée kinbaku mais je n’ai pas réussi a trouver une soirée comparable a celle que tu décrit, j’ai trouvé un article sur le bar Enma à Shinjuku et pas d’autres adresses ou lieux, peux tu nous aider ?
    un lien ?
    un lieu ?
    une recommandation ?
    Merci
    E&P

    • tunimaal 22 janvier 2015 at 16 h 15 min - Reply

      Salut Maddog,

      je ne suis pas spécialiste du sujet, j’y suis tombé un peu par « hasard », mais une recherche sur google.co.jp en anglais devrait t’orienter ;-)

  12. Maddog 22 janvier 2015 at 17 h 51 min - Reply

    Je sais bien que Google est mon ami,
    Je sais aussi qu’il conviens d’être patient avec ces amis.
    Mais,au bout d’un certain temps il faut l’admettre, lorsque l’on n’arrive pas a communiquer correctement avec ces amis …
    Je ne dois définitivement pas avoir les bons critères de recherches, les bons mots clefs, c’est certainement la preuve que moi aussi je suis un newbee …
    si tu as des pistes … je prends sinon … cela sera pour une autre fois ;-(
    Merci en tout cas de ta réactivité
    E&P

Leave A Response »