Bière japonaise, Asahi, Kirin, Sapporo, Suntory et les autres

Aala 18 mars 2015 2
Bière japonaise, Asahi, Kirin, Sapporo, Suntory et les autres

Au Japon, la bière japonaise est principalement conçue par l’un des quatre grands que sont Asahi, Kirin, Suntory et Sapporo. Il s’agit aussi de la boisson alcoolique la plus consommée par les autochtones. Découverte de ce breuvage qui fait recette au pays du soleil levant.

Saviez-vous que le Japon est le 7ème pays consommateur de bière au monde, derrière la Chine, les USA, le Brésil, la Russie, l’Allemagne et le Mexique? Pas mal, n’est-ce pas? Mais comment le pays du sake a-t-il pu devenir un si grand consommateur de bières?

La bière au Japon, bref historique

Ce n’est qu’au cours du XVIIème siècle, lors de la période Edo, que la bière (ビール) fit son apparition au Japon, importée par de marchands hollandais, qui faisaient du commerce avec le pays du Soleil-Levant, au niveau de la ville de Nagasaki. En effet, à cette période là, le Japon était fermé sur l’extérieur, et n’entretenait que quelques relations commerciales dans la citée du Sud, notamment avec les hollandais.

Ce n’est qu’au début de l’époque Meiji, lors de l’ouverture des relations avec le reste du monde, que la bière japonaise allait commencer à faire son apparition. Au début, quelques breuvages à base de malt furent importés, mais pas en quantité suffisante face au marché potentiel. C’est ainsi que les premières brasseries japonaises allaient faire leur apparition.

C’est en 1869, dans la ville portuaire de Yokohama, que vit le jour la première brasserie du Japon, sous le nom de Spring Valley Brewery. Celle-ci deviendra plus tard la célèbre Kirin Brewery Company. En 1876, la Sapporo Brewery vu le jour dans la ville du même nom, sur l’île de Hokkaido. Enfin, la Osaka Beer Brewing Company ouvrit ses portes en 1889, et donnera ainsi naissance à la populaire Asahi Breweries.

Le marché de la bière au Japon

La bière japonaise est tout simplement le premier alcool produit dans le pays (425 millions de litre pour le sake, 500 millions pour le shochu et 3,5 milliards de litres pour la bière en 2010) et aussi le plus vendu au pays du Soleil-Levant. Même le whisky japonais qui commence à faire parler de lui est encore loin de tels chiffres.. Autant dire que cette boisson est un véritable incontournable pour les japonais, qui aiment à la consommer durant la saison des Sakura et Hanami ou encore durant l’été humide, afin de se rafraîchir. D’ailleurs, la période estivale est la meilleure période de vente de ces produits au sein de l’archipel nippon. Le niveau de consommation moyen par japonais est d’environ 43,5 litres de bières par an.

Le marché de la bière japonaise est dominé par les quatre grands que sont Asahi, Kirin, Sapporo, Suntory, qui se tirent la bourre tout au long de l’année à coup de campagnes de communication omniprésentes dans le quotidien des japonais (pub à la télé, dans les transports en communs, dans les points de ventes, sponsoring, …).

Jusqu’en 1987, Kirin était le leader du marché japonais avec environ 50% des parts de ce dernier. Mais, Asahi a lancé sa « Asahi Super Dry » qui est devenue un véritable succès sans précédent, et la marque est devenue leader après ce lancement réussit. Kirin a essayée de répondre en 1988 en lançant la « Kirin Dry », mais le succès ne fut pas le même que celui de la concurrente, qui reste, aujourd’hui encore la bière japonaise la plus consommée, malgré l’arrivée de Sapporo et Suntory sur ce segment. Cette période est appelée Dry Senso (ドライ戦争), la guerre du Dry.

Les boissons maltées peuvent être achetées un peu de partout, en supermarchés, conbini, distributeurs automatique, restaurants, … Elles ne peuvent être achetées ni consommées par des mineurs (la majorité est à 20 ans au pays du Soleil-Levant).

La bière est tellement bien implantée au Japon, qu’il existe même des musées dédiées au principales marques locales, comme par exemple le Yebisu Beer Museum ou encore le Sapporo Beer Museum. Enfin, il est bon de noter l’existence de bières avec une teneur en malt beaucoup plus faible et appelées Happoshu (alcool pétillant). Elles ont fait leur apparition suite à la mise en place de taxes gouvernementales élevées sur les bières à forte contenance en malte.

Boire une bière japonaise, pour se rafraîchir, lors de chaudes journées d’été, ou pour profiter de la saison des Hanami, voici l’expérience que vous pourriez vivre au Japon, avec une canette de Asahi, Kirin, Suntory ou encore Sapporo. Et n’oubliez pas de consulter l’article « les règles pour bien boire au Japon« , avant de faire un Kanpai.

Sources données chiffrées par ici

2 Comments »

  1. Cé Dric 29 avril 2015 at 15 h 24 min - Reply

    La kirin a la pêche de Fukushima,c est un régal

    • tunimaal 1 juin 2015 at 8 h 36 min - Reply

      Ah on voit le grand spécialiste. ^_^

Leave A Response »