Au revoir en japonais, Sayonara et les autres expressions

Aala 24 mars 2015 6
Au revoir en japonais, Sayonara et les autres expressions

Sayanora pour dire au revoir en japonais n’est pas la formule la plus appropriée, contrairement à la pensée populaire. Je vous propose donc de découvrir les expressions à utiliser et quand le faire.

Cet article a été rédigé pour le blog « Un Gaijin au Japon » par l’école de japonais Coto Academy.

Comme pour dire bonjour en japonais, au revoir ne s’exprime pas selon la pensée populaire et l’expression « Sayonara » n’est pas nécessairement la plus adaptée à la volonté de dire que l’on se reverra à quelqu’un. Voici donc les explications de ce cours de japonais.

Sayonara, traduction

Il est bon de comprendre la signification du terme « Sayonara » (さようなら) avant de vouloir l’utiliser. En effet, sa traduction du japonais vers les français reviendrait à exprimer un « au revoir » avec un sens d’adieu.

Or, dans la culture japonaise, il est de coutume de ne pas chercher à briser le lien entre deux individus. Ainsi, dire « adieu » (Sayonara) reviendrait à « affirmer » par avance que le lien sera potentiellement brisé. Toutefois, ce terme est le seul qui ait une connotation proche d’au revoir, et c’est pourquoi il est parfois utilisé, notamment par les étrangers. Mais, pour les autochtones, il existe toute une série d’expressions, qui n’ont pas le sens du terme « au revoir » à proprement parlé, mais porte la même signification.

Comment dire au revoir en japonais?

Comme pour beaucoup d’expressions en langue japonaise, exprimer un « au revoir » se fera en fonction de la situation et du (ou des) interlocuteur(s) en face de vous. Ainsi, vous n’utiliserez pas les mêmes formules en fonction de si vous vous adressez à votre patron ou bien encore à vos amis. De plus, comme expliquez plus haut, les japonais ne disent pas réellement « au revoir » mais utilisent plutôt des phrases pour dire « à bientôt » ou bien encore « prenez soin de vous ». Ici, nous allons voir ensemble les expressions à votre disposition.

– A la prochaine, à bientôt, …

Ce sont les formes les plus souvent utilisées, et elles permettent de véhiculer un sentiment d’une rencontre future, programmée ou non, sans briser le lien entre les individus.

  • Dewa Mata (ではまた) : « sur ce, à plus tard » est une forme polie et formelle utilisée avec des personnes non proche de vous.
  • Mata ne (またね) : « à plus tard », il s’agit simplement de la forme familière de la précédente expression.
  • Ja ne (じゃね) : « à plus » serait la forme qui s’en rapprocherait le mieux en langue française.
  • BaiBai (バイバイ): « Bye-bye » directement reprit de la langue anglaise, cette formule fait plus « conviviale » et plus « cool » que les autres. A utiliser en famille ou entre amis uniquement.
  • Mata ashita (また明日) : « à demain », sera utilisée lorsque l’on sait que l’on reverra son interlocuteur le lendemain
  • Mata raishu (また来週) : « à la semaine prochaine » pour se dire que l’on se reverra la semaine suivante.
  • Mata raigetsu (また来月) : « on se voit le mois prochain » lorsque l’on ne se reverra pas avant un mois.
  • Mata rainen (また来年) : « à l’année prochaine », utilisé lorsque l’on ne se reverra pas avant l’an prochain. Aussi utilisée par les japonais en fin d’année pour dire que l’on se reverra après le nouvel an.
  • Mata kondo (また今度) : « à la prochaine », dans un sens où l’on se reverra prochainement.
  • Mata itsu ka (またいつか) : « à la prochaine, on ne sait quand …. » à utiliser pour signifier que l’on se reverra mais on ne sait pas quand. Au contraire de Sayonara, elle ne coupe pas les ponts et laisse l’espoir d’une nouvelle rencontre entre les individus.

– Prenez soin de vous, …

Ce sont des formules utilisées pour véhiculer un sentiment de « soutien » envers son interlocuteur en lui disant de prendre soin de lui, tout en souhaitant au revoir.

  • Dewa Ogenki de (ではお元気で) : « sur ce, prenez soin de vous », pour mettre fin à une entrevue tout en souhaitant le meilleur à votre interlocuteur, de manière formelle.
  • Ja Ogenki de (じゃ元気で) : « sur ce, prend soin de toi », la même formulation que la précédente mais de manière plus familière.
  • Genki de ne (元気でね) : « prend soin de toi », utilisez entre amis et proches essentiellement.

– dans le cadre du travail

Pour ceux qui vont travailler au Japon, il y aura quelques formules de politesses à maitriser pour dire au revoir à vos collègues ou à vos clients.

  • Osaki ni shitsurei shimasu (お先に失礼します): « je vous prie de bien vouloir m’excuser mais je m’en vais avant vous » pourrait être la traduction la plus proche du sens de cette expression, qui est utilisée lorsque l’on part avant ses collègues de travail.
  • Otsukaresama desu (お疲れ様): « merci pour tous vos efforts », qui n’est pas une formule pour dire au revoir mais pour remercier tout en sous-entendant la salutation. Elle est utilisée en réponse à l’expression précédente.
  • Dewa, shitsureishimasu (では失礼します): « désolé du dérangement, je m’en vais », pour saluer un client, le tout accompagné d’une courbette.
  • Arigato Gozaimashita (ありがとう ございました): parfois, la formule de remerciement peut-être utilisée pour saluer ses interlocuteurs.

– dans la cadre familiale

Lorsque l’on habite sous le même toit et que l’on quitte la maison, pour la journée par exemple, on utilisera la formule Ittekimasu (いってきます), dont la signification serait « je vais et je reviens » insinuant un retour proche. A cette expression vos interlocuteurs répondront Itterasshai (いってらっしゃい) comme pour vous dire « à bientôt ».

Avec l’ensemble des ses formules vous devriez être paré à dire au revoir en japonais en toute situation, sans faire appelle à la formule « Sayonara », et ainsi respecter le lien avec vos interlocuteurs.

6 Comments »

  1. ce dric 1 avril 2015 at 16 h 29 min - Reply

    petite question un peu bete mais quelle expression doit on utiliser quand on dit aurevoir a un commercants?

    • tunimaal 1 juin 2015 at 0 h 59 min - Reply

      Tout simplement aucune, il n’est rien attendu de ta part de ce côté là 😉

  2. Gomez Adriyana 9 avril 2015 at 11 h 58 min - Reply

    arigato guzaimasu

    • tunimaal 1 juin 2015 at 1 h 59 min - Reply

      どういたしまして

  3. J.M. MARTIN 21 avril 2015 at 17 h 59 min - Reply

    Cher Aladin,

    Merci pour cet article qui m’a sauvé la mise afin d’éviter de dire « Adieu définitivement » au lieu de « A bientôt » .

    Je suis Rennais, mais fréquente pas mal de restaurants japonais en Bretagne (… Oui, ça existe … !) et comme j’ai un blog sur la restauration, je teste et parfois je déteste . Mais quand je tombe sur une bonne surprise, je suis content de ne pas dire Sayonara mais Dewa Mata .
    Merci de nouveau à toi pour passer de ton temps de vie à partager ton expérience avec les autres même si je rencontre tes commentaires (auxquels parfois je réponds) sur d’autres blogs que le tien que je lis fréquemment .
    Le but de ce commentaire n’étant pas de faire de la publicité sur mes blogs qui ne me rapportent rien sinon la satisfaction d’un partage des connaissances d’une vie qui est bien courte (même si nous n’avons pas conscience au quotidien) mais consiste à saluer cet esprit de partage en êtres humains de bonne volonté, notion que je retrouve dans l’application du Coran et non pas dans sa radicalisation fascisante dont nous entendons malheureusement beaucoup trop parler à l’heure actuelle .

    Pour en rajouter, je vais préciser que la susceptibilité japonaise est très importante et qu’il existe une forme polie et une forme honorifique (plus, bien sûr un langage que nous qualifierons « d’entre amis » mais qui ne convient pas à ceux que l’on ne connaît pas depuis longtemps) ; d’où la grande importance de cet article que vous aurez du mal à retrouver sur « la toile » de façon aussi pragmatique . Heureusement, Aladin est là pour nous faire part de son expérience multiculturelle ; et c’est bien agréable .
    Ne croyez pas cependant que je ne suis pas capable d’intervenir de façon moins agréable (voire dithyrambique) sur un blog quand ce qui est écrit ne correspond pas à la réalité que j’ai pu connaître.

    Pour nous recentrer sur notre sujet japonais, tu nous donne beaucoup de clefs indispensables même pour un court séjour au Japon, si vous souhaitez comprendre pourquoi vous serez très bien accueilli et parfois beaucoup moins bien parceque vous aurez fait (sans vraiment le savoir) une faute de « présentation » .

    Aligato Aladin . J.M. MARTIN

    • tunimaal 1 juin 2015 at 2 h 48 min - Reply

      Bonjour J.M. Martin

      merci pour ton commentaire et ton retour d’expérience. Je fais du mieux que je peux pour apporter des informations utiles et utilisables par tous 😀

Leave A Response »