Hina matsuri au Japon : la fête des filles

Aala 2 mars 2014 2
Hina matsuri au Japon : la fête des filles

Au Japon, le 3 mars on célèbre les filles avec une journée spéciale appelée Hinamatsuri, ou bien le festival des poupées. Je vous en explique le concept et le fonctionnement.

Si vous êtes au Japon à la fin du mois de février et / ou au début du mois de mars, vous ne pourrez pas rater le fait que tous les magasins ont des espaces décorés de rose, des poupées exposées un peu de partout et les mots 雛祭り ou encore  ひなまつり et bien c’est que vous avez à faire au Hina Matsuri.

Le Hina Matsuri c’est quoi exactement ?

Le Hinamatsuri est une journée spéciale, en date du 3 mars de chaque année, durant laquelle on prie pour le bonheur et l’accomplissement des jeunes filles. Les familles profitent de cette journée pour espérer que leur(s) filles ai(en)t la meilleure vie possible.

La couleur de ce festival est le rose, non pas parce qu’il s’agit d’une journée dédiée aux filles, mais plutôt parce que le Hinamatsuri est aussi appelé « Momo no Sekku » (festival de la pêche), car le mois de mars correspond au mois lunaire de la fleuraison des pêchers. Et comme beaucoup de festivals ou autres coutumes au Japon, celui-ci vient directement de la Chine et s’est peu à peu répandu pour devenir un festival annuel.

On fait quoi pour le Hinamatsuri ?

Quelques jours avant le 3 mars, les familles ayant des filles en leur sein vont disposer un Hinadan (une sorte de stand d’exposition de 5 à 7 marches), sur lequel elles vont disposer des Hina-Nyngyo (les poupées du Hina Matsuri).

Les poupées sont reconnues comme ayant la capacité à faire fuir les démons. Une fois les poupées en place, il faut ensuite ajouter aussi quelques fleurs de pêchers pour accompagner le tout.

Le 3 mars, les familles se réunissent et célèbrent ensemble cette journée spéciale en mangeant des plats typiques tels que Chirashizushi (un sushi sur lequel se trouve un ingrédient porte bonheur), hina arare (des biscuits de riz colorés) ou bien encore du hishimochi (un biscuit de riz en forme de diamant et coloré). Le tout est consommé en buvant du Shirozake (sake blanc).

La tradition veut que les poupées et le stand soient retirés juste après le Hina Matsuri, sinon cela serait signe de malchance pour les filles de la famille, qui risqueraient de finir leur vie célibataire et seule.

C’est donc ça le Hina Matsuri au Japon, cette journée où l’on célèbre les filles et on espère qu’elles auront une vie prospère et heureuse.

2 Comments »

  1. Julien 3 mars 2014 at 16 h 17 min - Reply

    Amusant. Ils font ça aussi pour les garçons? Saint Nicolas et Sainte Cathrine ça n’existe pas là bas?

    • tunimaal 9 mars 2014 at 8 h 01 min - Reply

      Il y a des célébrations pour tous au Japon. Et le pays n’étant pas Chrétien, les fêtes que tu cites n’existent pas.

Leave A Response »