Interview de Yuta : Propriétaire de Mickey House International Cafe

Aala 7 janvier 2012 8
Interview de Yuta : Propriétaire de Mickey House International Cafe

Aujourd’hui, je vous propose une interview de Yuta le jeune propriétaire de Mickey House International Cafe à Takadanobaba – Tokyo. Venez découvrir un jeune homme japonais, très ouvert sur les cultures étrangères.

Depuis Août 2011, je travaille à Mickey House International Cafe à Takadanobaba – Tokyo. Je travaille donc pour Yuta. Mais vu l’ambiance qui règne dans ce lieu, je n’ai jamais vraiment considéré être au travail. Ce café est juste un endroit très amical ouvert sur le monde. Après vous avoir proposé une interview de Kanta, propriétaire de Leafcup English Cafe, voici donc l’interview de Yuta.

QUI ES-TU YUTA ?

Pourrais-tu te présenter brièvement ?

Je m’appelle Yuta, j’ai la trentaine, et je suis japonais. Je suis originaire de Tokyo.

YUTA & ANGLAIS

Comment as-tu appris l’anglais ?

Depuis le lycée j’ai eu des amis étrangers. J’ai donc pu communiquer en anglais très tôt. De plus je venais souvent à Mickey House International Cafe en tant que client. J’y venais environ 2 fois par semaine.

Ici les professeurs devenaient mes amis. Mais je ne venais pas ici pour parler en anglais mais plus pour discuter et échanger avec les personnes présentes. C’est le seul endroit comme celui-là où l’on peut dialoguer librement et se faire de véritables amis. Je suis donc venu ici pendant 3 ans en tant que client.

Mickey House English Cafe Tokyo - yuta

Yuta – Mickey House

YUTA & MICKEY HOUSE

Pourquoi venais-tu à Mickey House en tant que client ?

 Parce qu’il n’y avait pas beaucoup d’autres endroits comme ici à Tokyo. Mickey House existe depuis plus de 30 et est réputé pour son ambiance très amicale.

Pourquoi n’allais-tu pas à d’autres English Cafe tel que Leafcup ou Comm’In ?

Parce que Mickey House Takadanobaba était proche de chez moi. Je ne suis jamais allé essayer les autres.

Qu’est-ce que tu aimes à Mickey House ?

Une chose : PAS DE FRONTIERE. Ici tout le monde peut communiquer avec tout le monde, peut importe son âge, son origine, son sexe …

Pourquoi et comment es-tu devenu le propriétaire de Mickey House ?

L’ancien propriétaire m’a dit un jour « pourquoi n’achèterais-tu pas ce café ? ». Cela arrivait au bon moment car je pensais justement à ouvrir ce même concept. Donc c’était une excellente opportunité pour moi. Et puis, j’avais beaucoup d’amis étrangers, donc cela me permettait de rester dans une ambiance que je connaissais et que j’aime beaucoup.

Enfin Mickey House International à un riche passé et est très connu (il est même cité dans le Lonely Planet Japon) ce qui est un avantage pour attirer de nouvelles personnes. Je suis donc devenu le propriétaire de Mickey House International Cafe en Avril 2011.

logo mickey house

Mickey House

Que faisais-tu avant d’acheter Mickey House ?

J’étais Web Designer en Freelance, et je continue toujours à le faire de temps à autres.

Qu’est-ce qui compte le plus pour toi à Mickey House ?

Les personnes qui viennent ici sont ce qu’il y à de plus important.

Comment décrirais-tu tes clients ? Pourquoi viennent-ils à Mickey House ?

Les Japonais ne sont, à la base, pas très bon avec les langues étrangères. Ils regardent les étrangers comme des personnes venues d’ailleurs.  Ici, les gens viennent pour étudier, pour se faire plaisir ou pour se faire de nouveaux amis. D’habitude, pour les japonais, c’est un moment spécial lorsqu’ils doivent parler dans une langue étrangère. Mais pas ici. Ici, ils peuvent faire tomber toutes les barrières et les frontières. Et puis ils viennent surtout pour socialiser.

Qui sont tes clients plus précisément ?

Ce sont essentiellement des japonais, plutôt des hommes. Ils y à des personnes de tous âges qui viennent. Récemment de plus en plus d’étudiants ont commencé à venir. Les filles, habituellement, ne viennent pas seules. Elles viennent en groupe. La plus grande majorité des étudiants sont très amicaux, donc tout le monde peut en profiter.

D’habitude, les gens pensent que Mickey House International Cafe est pour les personnes ayant un bon niveau en langues, mais en faites non. D’ailleurs beaucoup de japonais débutant en langues étrangères viennent ici, pour écouter et essayer de participer.

Quelles langues proposent tu as tes clients ?

Je propose des Chat Table (tables de conversation) en anglais, français, allemand, espagnol, italien, russe, coréen, chinois. Les 4 dernières langues sont proposées depuis Octobre 2011.

Comment obtiens-tu de nouveaux étudiants ?

Je ne fais pas de communication. Mes clients viennent car ils nous on vu sur Internet, mais aussi et surtout par le bouche à oreille.

Qui travaille à Mickey House International Cafe ?

Ce sont des Chat Host que j’ai recruté. Il y à autant de garçons que de filles qui travaillent à Mickey House. En général ce sont des étudiants étrangers ou des jeunes en Permis Vacances Travail Japon. Ils ont tous entre 20 et 30 ans.

Je les recrute via mes amis, qui me les recommandent, ou par mon site Internet dédié à Mickey House. Le contact lors de la rencontre et de l’entretien est ce qui compte le plus pour moi. Je fonctionne beaucoup au feeling. Je les rémunère 1000 Yen par heure, moins les taxes de 20 %. Je prends en charge leur coût de transport avec un maximum de 500 Yen.

Qui est la concurrence de Mickey House International Cafe ?

Leafcup Tokyo est plus une école qu’un English Cafe. Donc c’est totalement différent, notamment au niveau de l’atmosphère. Le Speak Easy est un bar avec aucun frais d’entrée mais beaucoup d’étrangers y vont et peuvent, pour certains, avoir un comportement irrespectueux envers les filles. Mickey House est plus amicale et détendu. Je fais en sorte que les gens profitent un maximum de l’ambiance.

Comment vois-tu le futur de Mickey House International Cafe ?

Je veux garder un seul endroit unique. Je ne veux pas avoir plusieurs Mickey House. Cet endroit est spécial, il à un passé très riche. Si je venais à ouvrir un autre International Cafe, je le ferais avec une ambiance totalement différente.

Pour le mot de la fin, peux-tu nous dire ce que tu proposes à Mickey House ?

Je propose des Chat Table dans différentes langues étrangères et aussi des soirées internationales, de manières régulières. Pour les étrangers il n’y à aucun frais d’entrée. Pour les japonais, le tarif normal est de 1900 Yen pour la soirée et 1500 Yen pour les étudiants. Mais je propose certains passes qui permettent de réduire ces prix.

yuta mickey house international cafe takadanobaba tokyo

Yuta

Je tiens à remercier Yuta pour m’avoir accorder de son temps et m’avoir permis de réaliser cette interview. Je vous invite vivement à vous rendre à Mickey House International Cafe à Takadanobaba – Tokyo 

Retrouvez Mickey House International Cafe Takadanobaba – Tokyo sur Google Maps


Agrandir le plan

8 Comments »

  1. Laurent 21 mars 2012 at 2 h 56 min - Reply

    C’est le deuxième article que je lis à propos des English Café au Japon, et je trouve le concept plutôt attrayant. Est-ce que ça existe en France? En tout cas cela pourrait drainer une clientèle française désireuse de pratiquer son anglais et aux étrangers de passage d’avoir un lieu où ils pourraient enfin réussir à communiquer plus facilement avec des français!

    • tunimaal 21 mars 2012 at 4 h 54 min - Reply

      Malheureusement je ne pense pas que cela existe en France. Et puis si cela existait ce ne serait certainement pas le même modèle. Ici au Japon, ils sont basés sur la confiance entre les professeurs, les étudiants et l’employeur. Je veux dire par là que l’étudiant et le professeur peuvent devenir amis dans la vie de tous les jours, mais l’étudiant continuera à venir dans l’English café régulièrement. En France, je suis sûr que les professeurs démarcheraient des étudiants pour les dégoter et se générer leurs propres revenus hors de l’English Café. Mais en tout cas j’aime beaucoup le concept

  2. Laurent 22 mars 2012 at 11 h 57 min - Reply

    Effectivement je ne l’envisageais pas comme ça. Je voyais plutôt un lieu où anglophone (voir professeurs d’anglais étrangers les NES comme on dit) et français qui désiraient pratiquer cette langue pourraient se rencontrer.
    NES : Native English Speaker

    • tunimaal 23 mars 2012 at 5 h 26 min - Reply

      C’est exactement comme cela que ça fonctionne au Japon. Mais en France je pense que cela ne pourrais pas fonctionner parfaitement car tu risquerais d’avoir une fuite des étudiants qui sympathiserons avec les NES. Au Japon, même si ils sympathisent, ils reviennent car ils sont respectueux du travail effectué.

  3. Yullyki 27 avril 2012 at 19 h 10 min - Reply

    Je connaissais pas, du coup tu m’as donné envie d’y aller à mon prochain séjour au Japon 🙂
    Histoire de perfectionner mon anglais, parce que ma compréhension orale, c’est la cata (><)

    • tunimaal 28 avril 2012 at 1 h 38 min - Reply

      Je te le conseilles vivement, c’est très fun là-bas 🙂 Et le proprio est vraiment cool…

      T’inquiètes pas pour ton oral va, tu verras il progressera tout seul…

  4. Naiku 11 juillet 2012 at 12 h 14 min - Reply

    Intéressant, j’irai y faire un tour ^^

    • tunimaal 11 juillet 2012 at 15 h 36 min - Reply

      Je te le conseille vivement, c’est vraiment très amical et détendu comme endroit.

Leave A Response »