Typhon au Japon, ce qu’il faut savoir

Aala 8 septembre 2015 0
Typhon au Japon, ce qu’il faut savoir

Lorsqu’ils se produisent, on en entend parler au travers des médias locaux, mais parfois aussi mondiaux. Les typhons au Japon sont réguliers et le pays est bien préparé face au phénomène. Voici ce qu’il vous faut savoir sur le sujet.

Avec les tremblements de terre, les Tsunami ou bien encore les volcans, les typhons japonais, sont considérés comme l’un des risques naturels à prendre en considération au pays du Soleil-Levant, durant votre séjour sur place. Lorsque c’est la première fois que nous sommes confrontés à ce genre de phénomène nous ne sommes pas nécessairement bien préparés et ne savons pas toujours quoi faire, d’où ce guide pour vous orienter et vous aider.

Qu’est-ce qu’un typhon au Japon?

Selon l’Organisation Mondiale Météorologique (OMM), en Atlantique du Nord ou dans le Pacifique Est on parle d’Ouragan, dans le Pacifique Sud c’est le terme Cyclone Tropical qui dominera tandis que dans le Pacifique Nord on parle de Typhon. En japonais on appellera ce phénomène Taifu (台風).

Il s’agit tout simplement de dépressions tropicales qui prennent forment dans les océans de la zone intertropicale. Ils commencent en tant que perturbation, pour prendre la forme d’une dépression tropicale avant de devenir de véritables tempêtes. Ils ont un caractère destructeur avec leurs pluies torrentielles accompagnées de fortes rafales de vent, ce qui fait qu’ils sont craint. D’ailleurs on parlera de typhon lorsque les vents de ce dernier sont au minimum d’une puissance de 118 km/h.

Il n’est pas rare de voir des typhons arriver avec des précipitations quotidienne supérieures à 200 mm et des rafales de vent supérieures à 200 km/h, ce qui devient vraiment dangereux. Lorsque de forts typhons, parfois appelés super typhon, se produisent, on enregistre des dégâts importants pouvant aussi comprendre des glissements de terrains, des blessés ou même des morts.

Habituellement, c’est au niveau des pays de l’Asie du Sud-Est que se forment les typhons. Et ceux que l’on voit passer régulièrement sur le Japon viennent des Philippines, avant de se diriger sur l’archipel nippon. Les typhons arrivent ainsi par Okinawa puis vont remonter heure après heure, jour après jour, vers le Nord en passant par Kyushu, Shikoku avant de frapper Honshu et notamment la partie Est de l’île principale (Kansai et Kanto) … Au fur et à mesure de leur avancé ils ont tendance à perdre en intensité.

La saison des Typhons au Japon

Au Japon, la saison globale des typhons court du mois de juin au mois d’octobre, même si il peut s’en produire avant cela, de manière occasionnelle. On considère que la principale saison des typhons au Japon se déroule de fin Août à fin Septembre, durant ce que l’on nomme Akisame (la saison des pluies d’automne).

Du fait de la fréquence des typhons au Japon, le pays est bien préparé face à ces catastrophes naturelles. Ainsi les bâtiments sont en général construit pour faire face aux fortes rafales de vent, comme cela peut être le cas pour les grands bâtiments et tours (Skytree, Tokyo Tower, …). En parallèle à ceci des bulletins météos et d’alertes sont souvent transmis via la télévision, la radio, les transports en communs ou encore Internet, notamment sur le site de la Japanese Meteorological Agency – JMA (ici en japonais, là en anglais – l’heure est celle du Japon sur la version japonaise, et UTC pour la version anglaise). Cette dernière reporte d’ailleurs quatre niveaux d’alertes qui sont les suivants:

  • Violet: alerte maximale avec risque de morts / dégâts importants
  • Rouge: mise en garde avec des dangers importants, risques de dégâts et blessés
  • Jaune: attention avec des dangers modérés
  • Gris: aucun avertissement spécifique

Que faire lorsqu’il y a un typhon?

Si vous êtes au Japon durant un Typhon, ne vous alarmez pas à outrance et consultez les informations à votre disposition, c’est la meilleure des choses à faire. En général vous pourrez accéder aux informations et alertes en temps réel sur le site de la JMA (lien plus haut).

Selon la force du typhon, vous pourrez plus ou moins faire quelques trajets en extérieur, pour aller d’un point A à un point B, mais prenez des précautions au cas où et ne sortez jamais si cela est déconseillé par les autorités japonaises. Si vous êtes en extérieur sachez que votre parapluie ne fera pas long feu, il aura tendance à se plier sous la force des rafales de vent et voir même de vous échapper des mains. D’ailleurs, après un typhon on peut apercevoir de nombreux cadavres de parapluies joncher les rues. Privilégiez un imperméable qui sera bien plus pratique.

Lorsqu’un typhon passe dans la ville où vous êtes restez en intérieur. Si vous pouvez sortir car les conditions ne sont pas excessivement dangereuses, privilégiez tout de même des activités en intérieur, comme par exemple des visites de musées, du shopping, aller au cinéma, … Abandonnez immédiatement tout idée de randonnée, de balade au bord de l’eau, …

Autre point important à prendre en considération: les transports en communs. Selon l’intensité du typhon, ces derniers peuvent être arrêté quelques heures afin de ne pas prendre de risque. Il vous faudra donc anticiper ceci. Enfin, si jamais votre avion devait décoller ou atterrir le jour d’un typhon au Japon, il est vivement recommandé de voir si celui-ci est toujours programmé à l’heure ou si il a été reporté pour des raisons évidentes de sécurité.

Vous savez ce qu’il vous faut faire lorsqu’un typhon passe au Japon durant votre séjour. Le seul point positif est qu’en général le lendemain vous bénéficierez d’une météo de toute beauté.

Leave A Response »