Tokyo Vice par Jake Adelstein: plongée en plein coeur du milieu Yakuza

Aala 1 janvier 2015 0
Tokyo Vice par Jake Adelstein: plongée en plein coeur du milieu Yakuza

Titre: Tokyo Vice

Langue: anglais

Auteur: Jake Adelstein

Edition: Corsair

Date de publication: Juin 2010

Résumé:

A 19 ans à peine, ce jeune américain de confession juive est parti au pays du soleil levant pour étudier et travailler au Japon, en espérant y trouver un calme et une qualité de vie autre. Sauf qu’il va vite se retrouver à l’opposé de ce qu’il recherchait.

Après avoir passé le Shukatsu (recherche d’emploi), il devient le premier journaliste étranger à travailler au célèbre Yomiuri Shinbun et accrédité au « Tokyo Metropolitain Police Press Club ». Une première donc, mais une première qui va vite tourner au cauchemar digne des plus grands polars, y mêlant des trafics en tout genre, des japonais tatoués, des Yakuza, de la prostitution, des meurtres et vengeances, ….

Jake Adelstein se retrouve très rapidement, et sans s’y attendre ni y avoir été préparé, face une grande affaire mêlant l’un des plus grands chef Yakuza. A partir de ce moment là, sa vie va être mise en danger, il sera menacé ainsi que sa famille et ses amis, et il devra prendre du recul pour mieux se défendre et se protéger.

Mon avis:

Loin, très loin des clichés habituels que l’on a sur le Japon et les japonais. Voici donc ce qui pourrait résumer au mieux ce livre et le sentiment qu’il m’a laissé après sa lecture. J’étais tombé dessus par pur hasard, lors d’une collecte de fonds pour le Tohoku, et il fut l’un des premiers livres que j’ai lu après mon arrivée au Japon, avec notamment « The blue eyed salaryman« .

C’est un livre qui fait plonger le lecteur directement au coeur du grand banditisme japonais, mais pas avec la vision du bandit, comme c’est le cas dans l’ouvrage « Mémoires d’un Yakuza« , ou d’un policier mais celle d’un journaliste qui se retrouve là, par hasard, sans le vouloir et sans le chercher. Et surtout, d’un journaliste étranger au Japon, travaillant en japonais pour l’un des plus grands journaux japonais.

Remplit d’anecdotes qui prêtent à sourirent ou à la tristesse, il offre une autre vision sur ce milieu et le Japon de l’underground, celui que l’on ne connaît guère, qui est fantasmé, et loin des clichés KAWAII sur le pays des Pokemon et autres anime.

C’est un ouvrage que je vous recommande vivement, mais qui n’est disponible qu’en anglais. Si vous avez l’occasion de le lire, vous y découvrirez d’autres aspects du Japon et vous y verrez la vie de Jake Adelstein qui sera bientôt adaptée au cinéma version Hollywood.

Vous pouvez retrouver le livre Tokyo Vice de Jake Adelstein en cliquant ici

Leave A Response »