Tokaido au Japon : de Kyoto à Tokyo par la route et à pied

Aala 24 mai 2014 2
Tokaido au Japon : de Kyoto à Tokyo par la route et à pied

Je vous parle ici de l’une des routes les plus célèbres et les plus historiques du Japon, d’une route presque mythique et aimé des japonais, la Tokaido, qui relie Kyoto à Tokyo.

Si les Etats-Unis d’Amérique ont leur célèbre (du moins avaient) route 66, qui reliait Chicago à Los Angeles (d’Est en Ouest), il faut avouer que le Japon n’a pas à avoir honte avec sa, localement, célèbre Tokaido, cette route qui part de Nihonbashi à Tokyo pour relier l’ancienne capitale du Japon Kyoto.

J’ai eu l’occasion d’emprunter une bonne partie de la Tokaido à pied, lors de ma marche entre Tokyo et le Mont Fuji. Et pour ceux qui cherchent à se rendre à Kyoto ou bien à aller à Osaka, emprunter la Tokkaido, à pied ou en voiture, peut s’avérer être un itinéraire des plus originaux.

Un peu d’Histoire de la Tokaido au Japon

La Tokkaido est l’une des 5 « Gokaido » (五街道), comprendre là « les 5 routes », à savoir les 5 grands axes majeurs qui à l’époque d’Edo (ancienne Tokyo) partaient de la ville d’Edo, et plus précisément de « Nihonbashi » (日本橋), le pont du Japon.

Le but des ces 5 routes, construites à compter du XVIIème siècle au Japon, et ce dès le début du Shogunat Tokugawa, était de permettre de relier rapidement Edo aux autres grande villes dans ce qui deviendra plus tard les régions du Kanto et du Kansai.

Cette route fait environ 500 kilomètres, entre son point de départ à Nihonbashi – Tokyo et son point d’arrivée à Sanjo Ohashi (三条大橋) – Kyoto, le tout divisé en 53 étapes, chacune séparées de sa voisine d’une distance d’approximativement 10 kilomètres.

A l’époque Edo, les Daimyo sont les principaux utilisateurs de la Tokaido, qu’ils parcouraient en général à pied ou à cheval, avec leur cour. Ces derniers étaient en effet astreints de vivre à Edo (Tokyo) un an sur deux et doivent donc faire l’aller retour entre Kyoto et Tokyo, un an sur deux. Mais ils n’étaient pas les seuls à l’emprunter, puisque des voyageurs et autres marchands faisaient de même.

A cette époque là, à pied, ils leur faillaient environ 2 semaines pour parcourir l’ensemble de la Tokaido et ainsi se rendre à Tokyo. La route comptait de nombreux relais proposant des auberges et lieux pour se reposer.

Les 53 + 2 étapes de la Tokkaido d’avant

Comme je le dis déjà un peu plus haut, la Tokaido est composée de 53 étapes distancées chacune d’environ 10 kilomètres, auxquelles il faut ajouter le point de départ et d’arriver, et permettant ainsi de relier Tokyo à Kyoto. Voici donc ces 53 étapes :

  1. Nihonbashi (日本橋)
  2. Shinagawa (品川)
  3. Kawasaki (川崎),
  4. Kanagawa (神奈川)
  5. Hodogaya (程ヶ谷, 保土ヶ谷)
  6. Totsuka (戸塚)
  7. Fujisawa (藤沢)
  8. Hiratsuka (平塚)
  9. Ōiso (大磯)
  10. Odawara (小田原)
  11. Hakone (箱根)
  12. Mishima (三島)
  13. Numazu (沼津)
  14. Hara (原)
  15. Yoshiwara (吉原)
  16. Kanbara / Kambara (蒲原)
  17. Yui (由井, 由比)
  18. Okitsu (興津)
  19. Ejiri (江尻)
  20. Fuchū / Sunpu (府中 / 駿府)
  21. Mariko / Maruko (鞠子 / 丸子)
  22. Okabe (岡部)
  23. Fujieda (藤枝)
  24. Shimada (島田)
  25. Kanaya (金屋, 金谷)
  26. Nissaka (日坂)
  27. Kakegawa (掛川)
  28. Fukuroi (袋井)
  29. Mitsuke (見附)
  30. Hamamatsu (浜松)
  31. Maisaka (舞阪)
  32. Arai (荒井, 新居)
  33. Shirasuga / Shirasuka (白須賀)
  34. Futakawa / Futagawa (二川)
  35. Yoshida (吉田)
  36. Goyu (御油)
  37. Akasaka (赤坂)
  38. Fujikawa (藤川)
  39. Okazaki (岡崎)
  40. Chiryū / Chirifu (地鯉鮒, 知立)
  41. Narumi (鳴海)
  42. Miya (宮)
  43. Kuwana (桑名)
  44. Yokkaichi (四日市)
  45. Ishiyakushi (石薬師)
  46. Shōno (庄野)
  47. Kameyama (亀山)
  48. Seki (関)
  49. Sakashita (坂下)
  50. Tsuchiyama (土山)
  51. Minakuchi (水口)
  52. Ishibe (石部)
  53. Kusatsu (草津)
  54. Ōtsu (大津)
  55. Sanjo Ohashi (三条大橋)

La Tokaido aujourd’hui

La Tokkaido, au jour d’aujourd’hui, existe toujours et est très connu des japonais, pour ce qu’elle représente en termes d’Histoire du Japon. Mais il faut avouer qu’elle a évoluée, notamment avec les grands axes routiers qui la composent, et que ceux qui voudraient la parcourir à pied, ne retrouverait pas réellement le « charme » d’antan.

De plus, aujourd’hui le nom Tokaido à donné son nom à deux lignes de trains empruntant le même trajet : la ligne de trains locaux « Tokkaido » et la ligne rapide de Shinkansen Tokkaido, celle à partir de laquelle on peut voir le Mont Fuji tout en se rendant à Kyoto.

De nos jours, il y a encore de nombreux japonais qui parcourent la Tokaido à pied, comme une forme de pèlerinage, et pour le challenge physique qu’elle représente. Elle commence toujours à Nihonbashi (d’ailleurs au milieu de ce pont se trouve une plaque indiquant officiellement le début de la route) et est bordée de bornes kilométriques indiquant la distance parcourue sur la Tokkaido.

Autre chose qu’elle a gardée de son passé, son tracé, en bord de mer. D’ailleurs, Tokkaido signife tout simplement « la route de la mer de l’Est » en japonais.

Vous pouvez découvrir la Tokkaido au travers de la lecteur du livre (traduit en français) « A pied sur le Tokaido » de Jippensha Ikku, qui est un roman classique japonais et écrit sur un ton humoristique, permettant de découvrir la Tokkaido autrement. Ce livre est disponible par ici : A pied sur le Tokaido – Jippensha Ikku

Vous connaissez maintenant la fameuse route japonaise, chargée en Histoire, la Tokaido. Est-ce que celle-ci attirerait certain d’entre vous pour la parcourir à pied, comme à l’époque d’Edo ?

2 Comments »

  1. Mason 24 mai 2014 at 17 h 47 min - Reply

    Merci pour cet article. J’ajoute cette aventure à ma liste !

    • tunimaal 1 juin 2014 at 19 h 21 min - Reply

      De rien, au plaisir, et tu dois la faire la prochaine fois que tu reviens HAHAHA 😀

Leave A Response »