The blue-eyed Salaryman: De globe-trotter à salarié chez Mitsubishi

Aala 5 juin 2012 14
The blue-eyed Salaryman: De globe-trotter à salarié chez Mitsubishi

Titre: The blue-eyed slaryman : from World-Traveller to lifer at Mitsubishi

Langue : Anglais

Auteur : Niall Murtagh

Edition : Profile Business

Date de publication : Février 2006

Résumé : 

Nial Murtagh était ce que l’on appelle un globe-trotter, un voyageur du monde. Il est passé d’Istanbul à la Patagonie, en trekking. Il a même traversé l’atlantique en bateau. Au milieu des années 1980, il s’est installé au Japon. Il a commencé à y suivre des études et puis travailler pour la société Mitsubishi. Il en est devenu le premier salarié étranger. Il était devenu un Salaryman : un employé à vie.

Dans ce livre, l’auteur nous emmène avec lui dans son histoire de salarié à vie chez Mitsubishi, une entreprise japonaise très traditionnelle dans son mode de fonctionnement. On y découvre ainsi ce qu’est la vie et le travail au sein d’une telle société, le tout vu par un étranger : un Gaijin.

Nial Murtagh nous offre des anecdotes, des histoires, des coups de cœur et des rebondissements tout au long de son récit. Un livre très intéressant et profond en terme d’analyse du fossé qu’il existe entre les occidentaux et les japonais sur le lieu de travail. L’auteur raconte son histoire sur un ton assez décalé et humoristique.

Mon avis :

Pour le moment, il s’agit du meilleur livre sur le Japon que j’ai lu. Un livre qui nous donne une analyse, sans réellement faire une analyse, de la vie au travail dans une des entreprises japonaise les plus traditionnelles. L’auteur se concentre sur sa vie professionnelle, sur ses déboires et ses réussites, ses hauts et ses bas au sein d’une telle entreprise. On peut aisément y constater que tout n’y est pas facile lorsque l’on n’est pas japonais.

Ce que j’aime bien aussi dans ce livre c’est ce ton un peu léger sur lequel il est écrit. C’est un livre facile à lire et envoûtant. Dès que l’on commence à le lire on ne veut plus s’arrêter, on veut connaitre la suite. Un livre que je vous conseille de lire car il vous fera vous rendre compte que vous n’êtes pas les seuls à vivre telle ou telle situation au Japon.

Retrouvez The blue-eyed salaryman sur Amazon.fr en cliquant ici

Je vous recommande aussi le livre The accidental office lady pour avoir le point de vue féminin sur une telle situation. Laura Kriska a vécue une situation quasi similaire en travaillant chez Honda.

Cet article contient des liens d’affiliations. Ces derniers ne changent pas les tarifs des produits / services pour vous et me permettent de toucher une petite commission qui permet de financer tout le travail derrière ce blog. Vous n’avez aucune obligation de les utiliser, mais en passant par eux vous permettez à ce blog de continuer à exister en toute indépendance.

 

14 Comments »

  1. Cédric 6 juin 2012 at 11 h 01 min - Reply

    Il a l’air intéressant ce livre. Est ce que tu le conseillerais si on veut simplement visiter le Japon sans forcément vouloir y travailler?

    • tunimaal 6 juin 2012 at 11 h 03 min - Reply

      Oui il est très intéressant, mais il est centré sur le monde du travail au Japon pour un étranger. Pour une simple visite ce n’est pas ce qu’il y à de mieux, mais il permet de comprendre certaines différences 🙂

  2. NtRnOs 11 juin 2012 at 8 h 45 min - Reply

    On dit en Français Chez Mitsubishi et non A Mitsubishi …

    • tunimaal 11 juin 2012 at 22 h 01 min - Reply

      Merci. Par contre, au lieu de venir juste pour dire cela sans rien d’autre c’est un peu rude et déplacé. On voit que tu n’as pas habité dans des pays anglophones pendant plusieurs années et pris l’habitude de dire « at », qui se traduit « à », pour dire « chez ». De plus en français on utilise la ponctuation pour dire « On dit, en français … ».

  3. David 20 juin 2012 at 0 h 42 min - Reply

    Intéressant, mais j’aimerais savoir comment l’auteur conclu sont expérience. Il a été viré en 2005 d’après son profil LinkedIn !
    Donc on en revient toujours à la même chose, quel que soit l’intégration au système japonais, avec l’âge on est moins « séduisant » ou « exotique » du coup on est viré avec un « rentre chez toi »… Mitsubishi va garder ses vieux salariés japonais mais virer les étrangers car pour eux on est de toute façon que de passage… même si ça fait 40 ans que l’on vit au Japon (c’est à dire plus longtemps que son propre pays d’origine)… Étranger un jour, étranger toujours !

    • tunimaal 20 juin 2012 at 1 h 39 min - Reply

      Salut David,

      merci pour ton commentaire. 😀

      Arf, je ne voulais pas dévoiler la fin ici mais bon: d’après ce qu’il raconte il a démissionné car il ne se sentait plus à l’aise dans son poste.

      Je n’avais jamais pensé à vérifier son profil Linkedin, très astucieux de ta part.

      En tout cas, comme tu le soulignes si bien « étranger un jour, étranger toujours ». C’est malheureux de voir qu’il y à cet état d’esprit, mais est-ce que cela ne s’explique pas au final par le fait que le Japon s’est ouvert récemment à l’étranger? C’est un pays tellement complexe, tellement intéressant et aussi frustrant à la fois.

      C’est d’ailleurs pour cela que j’essaye de lire un maximum d’ouvrages de personnes ayant vécues une expérience au Japon afin de voir leur perception de la chose et l’évolution des mentalité.

      J’espère e tout cas que de ton côté ça se passe bien, notamment avec ton site et tous tes projets. 😉

  4. G 7 août 2012 at 7 h 23 min - Reply

    J’ai bien envie de m’offrir ce petit dépaysement anglophone pour me remettre activement à l’anglais que je ne pratique plus régulièrement en voyageant vers ma future destination.
    Intéressant pour mon cas, penses-tu (je me permets le tutoiement… à mes risques et périls ! ^^) ? Je projette de passer un an en université au Japon, avec de petits boulots à côté (pas de salariat chez Mitsubishi au programme par contre. Le travail au Japon me fait plus peur qu’il ne me donne envie !).

    (En effet, « G », c’est plus simple ^^)

    • tunimaal 9 août 2012 at 7 h 59 min - Reply

      Salut G,

      tu peux me tutoyer t’inquiètes, je ne mords pas LOL

      Un an a étudié et travailler au Japon tu verras c’est fun et épuisant. Mais ça vaut le détour. J’en suis sûr que tu apprécieras. Bon ce ne sera pas la même expérience que celle que Niall relate dans son livre mais ça vaut le détour 😀

  5. Chti_Suisse 10 décembre 2012 at 20 h 58 min - Reply

    Bonjour

    Je viens de commencer le livre suite à ton conseil.
    Il commence bien !
    Très intéressant et assez facile à lire pour les francophones voulant lire en anglais

    Je posterais mon feedback ici même.

    Et si tu as d’autres conseils de lectures n’hésite pas (vie quotidienne, travail, …) !

    Christophe

    • tunimaal 16 décembre 2012 at 13 h 41 min - Reply

      Oui c’est un excellent livre. D’ailleurs, il y à peu, j’ai rencontré l’auteur à 3 reprises et il est vraiment sympa (il parle même français). J’attends ton retour.

      • Chti_Suisse 18 décembre 2012 at 20 h 24 min - Reply

        Très bien en effet !
        Je viens de le finir !

        C’est un sacré témoignage : on découvre vraiment le quotidien d’un salarié étranger dans une grande entreprise Japonaise.
        Tout y passe : déjeuners, questionnaires de santé, relations avec les collègues,…
        On a l’impression d’y être !

        Bien écrit (ça pourrait être franchement ennuyeux si mal raconté)

        Vraiment une bonne découverte !

        J’ai « The Accidental Office Lady » dans ma Pile A Lire (je posterais un commentaire aussi)

        • tunimaal 10 mars 2013 at 5 h 58 min - Reply

          Merci beaucoup pour ton retour très détaillé 😉

  6. Chti_Suisse 10 août 2015 at 17 h 20 min - Reply

    Bonjour
    Je suis entrain de lire un roman auto-biographique d’un Gaijin qui est reporter au Japon.
    Il arrive à prendre un poste dans un journal japonais et de fil en aiguille en vient à connaitre les yakuzas.
    Je n’ai pas fini mais c’est bien (même si moins porté sur le monde du travail ordinaire hein ?)
    C’est Tokyo Vice de Jake Adelstein

    • Aala 22 mars 2017 at 4 h 44 min - Reply

      Oui ,j’ai lu son ouvrage « Tokyo Vice » que j’avais adoré.

Leave A Response »