Shichigosan, 7-5-3 et on célèbre les enfants au Japon

Aala 18 novembre 2014 0
Shichigosan, 7-5-3 et on célèbre les enfants au Japon

Le 15 novembre au Japon, il est de coutume de célébrer le Sichigosan (7-5-3), la fête dédiée aux enfants de 7, 5 et 3 ans. C’est l’occasion de les voir dans de magnifiques kimono, accompagnés de leurs parents.

Si vous êtes au Japon aux environs du 15 novembre, je vous recommande de vous rendre dans un sanctuaire, comme celui de Meiji à Tokyo, pour voir des enfants de 3, 5 et 7 ans habillés de kimono. Ce sera pour vous l’occasion de faire chauffer votre appareil photo et de ramener des souvenirs du Japon, notamment à l’occasion du Sichigosan.

C’est quoi le Sichigosan ?

Il s’agit d’une célébration japonaise à l’attention des enfants de 7, 5 et 3 ans (七五三) qui à lieu tous les ans le week-end le plus proche du 15 novembre. Il ne s’agit pas d’un jour férié au Japon.

Cette célébration remonte à la période Heian au Japon (794 – 1185), lorsque les nobles célébraient le fait que leurs enfants grandissent. Il faut dire qu’à cette époque la mortalité infantile était élevée, et le fait qu’un enfant atteigne l’âge de 7 ans lui garantissait plus de chances de vivre une vie longue.

Elle se propagea au plus grand nombre au cours de la période Edo (1603 – 1868), avant d’évoluer durant la période Meiji (1868 – 1912) pour prendre la forme de célébration connue aujourd’hui.

Sont célébrés les enfants de 3, 5 et 7 ans parce que dans la numérologie chinoise il s’agit de 3 chiffres portant chance. De plus, à 7 ans l’enfant était estimé comme ayant plus de chances de vivre longtemps.

Les garçons célèbrent cet évènement à l’âge de 3 et 5 ans lorsque les filles le font aux âges de 3 et 7 ans. A l’époque des samuraï, les garçons de 3 ans obtenaient le droit de laisser pousser leurs cheveux, et ceci ne se pratique plus maintenant. Aujourd’hui, les filles et garçons de 3 ans porteront, pour la première fois, des habits japonais traditionnels (kimono essentiellement). A 5 ans, les garçons porteront leur tout premier Hakama (kimono masculin). Enfin, à 7 ans, les filles pourront échanger la corde de leur kimono contre le traditionnel obi.

En ce qui concerne la date du 15 novembre pour la célébration, il n’y aucune certitude puisqu’il existe 3 théories divergentes :

– 7+5+3 fait un total de 15, d’où le choix du 15 Novembre

– Le 15 novembre serait le jour le plus chanceux de l’année puisque c’est celui où est célébré Ujigami, divinité protégeant contre la maladie et assurant le succès dans le shintoïsme japonais.

– Le Shogun Tokugawa Tsunayoshi aurait célébré la bonne santé de son fils de 3 ans en cette date.

Comment se passe la célébration du Sichi-Go-San ?

De nos jours, les parents de garçons de 3 et 5 ans et de filles de 3 et 7 ans vont habiller leurs filles en kimono, et leurs garçons en hakama et les emmener dans un sanctuaire shinto pour y prier la divinité Ujigami. Ils en profiteront aussi pour prendre des photos souvenirs pour l’album de famille.

Ensuite, durant cette fameuse journée de célébration, les enfants reçoivent le Chitose Ame (千歳飴 – bonbon de mille an) ayant une forme longue, fine et de couleur rouge et blanche, dans un emballage ayant pour motif une grue et une tortue, le tout symbolisant la longévité et la santé (viel adage japonais : 鶴は千年、亀は万年 – tsuru wa sennen, kame wa mannen – les grues vivent 1000 ans et les tortues 10000 ans).

Enfin, le 15 novembre étant souvent un jour en semaine, les parents célèbrent cette festivité le week-end le plus proche du 15 novembre, et pas nécessairement en cette date, car elle n’est pas fériée.

Et voila, si vous êtes au Japon à cette période de l’année vous aurez l’occasion de croiser de enfants de 3,5 et 7 ans habillés en kimono et prêt à célébrer le Sichigosan.

Leave A Response »