Seijin no Hi au Japon : j’ai suivi mon amie Chisaki

Aala 9 janvier 2012 5
Seijin no Hi au Japon : j’ai suivi mon amie Chisaki

Le Seijin no Hi est le jour des adultes au Japon. Il s’agit là d’un jour de célébration lors duquel les jeunes filles japonaises de 20 ans portent de magnifiques Kimono. J’ai eu la chance de suivre mon amie Chisaki à l’intérieur même de sa cérémonie du jour des adultes au Japon.

Lorsque j’ai entendu parler du Seijin no Hi, ou jour des adultes au Japon, je me suis demandé comment faire pour y participer. Et puis, par un pur hasard, il se trouvait que l’une de mes amies allait célébrer la sienne en ce 9 janvier 2012. J’ai eu la chance de connaitre la charmante et adorable Chisaki qui m’a gentiment laissé la suivre lors d’un des jours les plus importants de sa vie.

Cet article fait parti d’une série de 3 articles destinés à vous présenter cette cérémonie dans ses moindres détails. Vous pouvez ainsi retrouver les explications sur cette cérémonie mais aussi l’interview de mon amie Chisaki à la suite du Seijin no Hi :

Seijin no Hi : je n’ai pas 20 ans mais je veux y aller

Le 11 mai 2011, je célébrais mes 27 ans en passant mon anniversaire dans un Maid Cafe à Akihabara. Ce fût, disons le, un anniversaire original. Mais au Japon, ils célèbrent leur 20ième anniversaire lors de la cérémonie du Seijin no Hi, ce qui est encore plus original.

Je ne suis pas japonais et j’étais en France lors de mon 20ième anniversaire. Je voulais donc assister à cette cérémonie par curiosité, et voir ce que nous occidentaux manquons, faute de tradition de la sorte.

Malheureusement, au départ, je ne savais guère comment faire pour y aller puisqu’il s’agit d’une cérémonie réservée exclusivement aux jeunes japonais âgés de 20 ans. Personnes d’autres, en théorie, ne peux y accéder. Je dis bien en théorie, car grâce à mon amie Chisaki et son amie Yuki, j’ai pu y assister.

Au départ, j’avais simplement demandé à Chisaki, lorsqu’elle m’avait informé qu’elle allait célébrer cette cérémonie du Seijin no Hi, si je pouvais la suivre. Elle m’a immédiatement informé qu’elle était d’accord mais que malheureusement je ne pouvais pas entrer dans le local où allait être célébré l’évènement. Et puis, quelques jours avant cette journée, elle m’envoya un message pour me dire que son ami Yuki, qui est une des organisatrices, m’avait obtenu une place et que je pouvais donc me rendre au sein même du cérémonie du Seijin no Hi. C’était aujourd’hui, le 9 janvier 2012.

Seijin no Hi : Chisaki et ses parents sont d’une vraie gentillesse

Nous nous étions donné rendez-vous à l’entrée de la station de train. Chisaki, accompagnée de ses parents sont venus me récupérer en voiture. Vu l’opportunité que m’offrait Chisaki, je ne pouvais pas me permettre d’arriver les mains vides (surtout que je ne l’avais pas vu lors de son anniversaire en décembre 2011). Je suis donc allé acheter un bouquet de fleurs et un gâteau. 

A 10H00, une voiture blanche s’arrêta devant moi et la porte s’entrouvrit. J’aperçus Chisaki dans son Kimono de couleur rouge. Je la rejoignais, elle et ses parents, et nous partions direction le local où la cérémonie allait se dérouler.

seijin no hi - coming of age - jour des adultes - chisaki & aala

Aala & Chisaki

J’ai eu la chance de faire la connaissance des parents de Chisaki. Et j’ai pu me rendre compte d’où venais sa gentillesse et son charme. Ses parents furent tout simplement adorables avec moi, et ce du début à la fin. J’ai eu le droit à un accueil très chaleureux et beaucoup de sourires.

D’ailleurs sur le chemin du retour, à la fin de la cérémonie, ils m’ont même offert une bouteille de Saké japonais. Je fus un peu gêné mais je l’ai accepté (pour ceux qui ne savent pas, je ne bois pas d’alcool). C’était l’intention qui comptait, plus que le cadeau en soit. Et puis je garderais cette bouteille en souvenir de cette journée.

Seijin no Hi : des filles en Kimono tous magnifique 

Vers 10H45, nous sommes arrivés sur les lieux du Seijin no Hi, que Chisaki devait célébrer avec ses camarades de collège. Je pus immédiatement admirer la beauté des filles en Kimono présentent sur place (je me suis bien sûr demandé pourquoi nous n’avions pas de telles tenues en occident). Puis j’ai pris mes premières photos de Chisaki, accompagnée de sa maman, avant de nous diriger à l’intérieur du local.

seijin no hi - coming of age - jour des adultes - chisaki & friends

Chisaki & Friends

Je fus surpris de constater que les parents ne rentraient pas pour suivre leurs enfants. Ils sembleraient que seuls les jeunes de 20 ans puissent y accéder. Je suis donc une sorte de privilégier.

Sur le chemin pour accéder au local, Chisaki me présenta son amie Yuki, qui essaya de me parler un peu en Français. Je constate immédiatement qu’elle à fait beaucoup d’efforts pour bien m’accueillir. Je découvre là encore une charmante japonaise qui semble adorable comme tout. Et puis elle aussi est très belle dans son Kimono.

seijin no hi - coming of age - jour des adultes - chisaki & yuki

Chisaki & Yuki

Une fois à l’intérieur je fais la connaissance des amies de Chisaki et puis nous nous installons pour suivre les célébrations. Il s’agissait essentiellement de flash back sur le passé de tous ces jeunes et d’interventions d’anciens professeurs. Après peut-être 1H00 ou 1H30, tout était déjà finis et les lumières à nouveau allumées. Je pouvais constater qu’absolument toutes les filles portaient des Kimono. Les garçons, pour leur part portaient majoritairement des costumes cravates, seulement quelques uns d’entre eux portaient des Kimono traditionnels.

Hakama Kimono

Hakama Kimono

Seijin no Hi : Est-ce que je dois leur dire que je ne suis pas photographe ???

Une fois la cérémonie terminée l’ensemble des participants commençaient à se photographier afin de conserver de bons souvenirs de ce Seijin no Hi. Et là, je fus surpris de me faire interpeller à plusieurs reprises afin de prendre des photos de personnes que je ne connaissais même pas. Ce fût essentiellement des filles qui me demandaient de les immortaliser.

Sur le coup, je me suis demandé pourquoi elles me demandaient cela à moi. Et puis en baissant un peu les yeux à hauteur de mon ventre, j’ai constaté qu’avec mon appareil photo et son énorme flash, je pouvais facilement passer pour un photographe professionnel. 

J’aurais peut-être dû leur dire que je ne suis qu’un débutant ??? Mais bon, je me suis pris au jeu, parce qu’après tout j’aimais bien cela, et je les ai tous photographier. Chacun voulant avoir une photo avec son propre appareil photo, j’ai dû y passer plusieurs minutes. 

seijin no hi - coming of age, jour des adultes au Japon

Seijin no Hi

Puis nous avons quittés les lieux et rejoins les parents de Chisaki. Nous avons pris une dernière série de photos avant qu’ils me reconduisent à la station de train. La journée se terminait là pour moi, mais pas pour Chisaki, qui devait aller célébrer avec ses amis d’enfance.

seijin no hi - coming of age - jour des adultes - chisaki & parents

Chisaki & Parents

Je profite de cet article pour remercier chaleureusement mon amie Chisaki et ses adorables parents et aussi Yuki, pour m’avoir si bien accueillit et m’avoir permis de suivre cet évènement de l’intérieur. J’en garderais de très bons souvenirs grâce à eux. MERCI.

5 Comments »

  1. Fabrice 24 mars 2012 at 7 h 20 min - Reply

    Je ne connaissais pas du tout cette cérémonie.
    Si je comprends bien c’est un peu le rituel de passage vers la majorité.
    Je trouve que c’est vraiment très bien de donner une dimension solennelle à des moments aussi importants.

    Tu as été vraiment privilégié de pouvoir être le témoin de cette journée.
    Merci Aala de nous l’avoir fait partagé.

    Tu sais vraiment t’y prendre pour nous donner envie de partir à la découverte de ce pays 😉

    • tunimaal 24 mars 2012 at 16 h 26 min - Reply

      Bonjour Fabrice,

      Oui c’est tout à fait cela, il s’agit de la cérémonie du passage à l’âge adulte. C’est vraiment le genre de cérémonie que je trouve très intéressante et regrettable que nous n’ayons pas les mêmes.

      J’ai eu beaucoup de chance d’avoir rencontré mon amie Chisaki qui a été très gentille de me laisser l’accompagner. Il faut s’imaginer la situation: il n’y avait que les jeunes Japonais de 20 ans et moi l’étranger parmi tout ce beau monde.

      En tout cas j’en garde de très bon souvenirs.

      Merci pour ton compliment, j’essaye de retranscrire au mieux ce que je vis ici.

  2. bicutoria 21 mars 2014 at 7 h 59 min - Reply

    Bel article.

    J’aimerais également pouvoir assister à cette cérémonie. Malheureusement j’ai eu 20 ans en novembre passé. Je ne pourrais donc pas y participer quel dommage. ça aurait été surement un moment magique après avoir séjourné quelques mois au Japon.

    Pour ce qui est des costumes splendides qui mettent en valeur les jeunes filles, je ne suis que à moitié d’accord avec toi.

    Notre bonne ville Europe regorge également de robes et apparat pouvons se vanter de jouer dans la même catégorie. Malheureusement, on ne les vois plus qu’en histoire de l’art, les muser, les livres ou des pales copies au cinéma.

    Le japon a su garder actuel le port de ses costumes traditionnels dans cette époque moderne. Et selon moi, c’est une grande richesse.

    • tunimaal 27 mars 2014 at 13 h 37 min - Reply

      Oui, c’est ça la souci, c’est qu’ils sont devenus partie de l’Histoire et non plus du présent.

  3. kliklakodak 29 janvier 2015 at 10 h 18 min - Reply

    Tous ces magnifiques kimonos… ça fait rêver. Tous plus beaux les uns que les autres et elles sont toutes élégantes et jolies! J’avoue que les messieurs aussi ça donne un certain charme. J’adore ce genre d’articles… je n’attends plus que mon cochon/tirelire soit plein pour pouvoir me payer un petit séjour au Japon!

Leave A Response »