Rina Neko : Une sexy DJ qui sévit à Tokyo et dans le monde

Aala 29 mars 2013 10
Rina Neko : Une sexy DJ qui sévit à Tokyo et dans le monde

Une interview vérité avec DJ RinaNeko, une fille à la fois sexy et drôle. Une interview pleine de vie et de bonheur. A lire et à relire.

Aujourd’hui, j’ai la chance de vous proposer l’interview du DJ RinaNeko, une jeune fille sexy et pleine de vie qui croque sa passion pour la musique à pleine dents. Une vraie interview vérité où beaucoup de choses y sont abordées sans langue de bois.

QUI ES-TU RINANEKO ?

Bonjour RinaNeko, pourrais-tu te présenter ?

Je m’appelle RinaNeko, j’ai 30 ans et je suis née à Tokyo – Nihonbashi. Je suis une Dj, depuis 2006 et aussi professeur de DJ, depuis 2011. Avant cela j’étais un modèle, et ce depuis l’âge de 18 ans.

Ma mère est coréenne, mais je ne parle pas la langue, et vit avec mon petit frère aux USA.

Quelles sont tes passions ?

J’aime beaucoup les chats, la musique, la danse, tout ce qui touche au fashion et les ordinateurs (mon ordinateur portable est mon meilleur ami). Il fut un temps où j’aimais les jeux vidéo, comme une Otaku, mais j’ai tout vendu. Maintenant je suis une Otaku de la musique.

Pourquoi aimes-tu tant les chats ?

Pour moi ce sont les animaux les plus mignons sur terre. J’aime presque tous les animaux. J’avais un chien quand j’habitais avec mon père mais j’ai sentis que j’étais plus attiré par les chats. Peut-être que moi aussi j’étais un chat auparavant, un chat aimant et toujours affamé.

Maintenant j’ai 3 chats, un mâle et 2 femelles. Ils sont tous frères et sœurs et ont 5 ans. Ils sont nés dans ma maison. A un moment j’avais 7 chats, en même temps (la mère, le père et les enfants) mais c’était beaucoup trop. J’en ai donc gardé seulement 3. J’ai donné les parents à mon père et les autres enfants à des amis. Pour moi, 3 chats c’est le maximum, c’est ma limite.

Peux-tu nous parler de ta passion pour la musique ?

Oui bien sûr. Je ne sais pas pourquoi je l’aime tant. Elle m’a appelée, pas par téléphone, mais quand je suis sur la piste de danse elle m’appelle toujours. J’aime la dance. Je suis une grande collectionneuse de musiques. J’aime l’Electro, un peu la Techno et la Trance musique.

J’aime bouger mon corps, peut importe le genre de musique. A une période je portais toujours des oreilles de chats et une queue quand je dansais. C’était quand j’étais au lycée et que j’allais en soirée.

Quand j’avais 21 ans, je suis allée dans une Trance party pour la première fois de ma vie. Je fus choquée mais j’ai beaucoup aimé. Je n’avais pas compris cela au début, mais j’étais devenu curieuse à propos de la musique.

Tous les 2 mois, environ, je télécharge environ 100 à 150 musiques, ce qui me coûte environ 10,000 à 20,000 à chaque fois.

dj rina neko (1)

Et en ce qui concerne ton côté fashion ?

Mon style de vêtement est plutôt relax et sexy à la fois. Un petit de style asiatique. Je ne me préoccupe pas trop du style en soit (style asiatique pour les soirées, style professionnel ou détendu).

Je ne porte pas souvent des t-shirt. J’aime beaucoup tout ce qui est fashion. J’aime acheter des vêtements quand je trouve quelque chose d’intéressant. Je dépense plus mon argent pour la musique. J’aime beaucoup les vêtements moulant et sexy.

Enfin, peux-tu nous en dire plus pour ta passion des ordinateurs  et des jeux vidéos?

J’aime beaucoup les ordinateurs que j’utilise pour faire des flyers, aller sur Internet ou chercher des photos ou de la musique.

A plusieurs reprises, dans ma vie, j’ai arrêté de jouer aux jeux vidéo. J’aime beaucoup les jeux de RPG et mon préféré reste Final Fantasy 11. J’y ai joué pendant 3 ans et demi. Même si je suis un peu Otaku, je n’aime pas vraiment Akihabara. Je peux tout acheter sur Internet. Et puis les jeux sont vraiment dangereux pour moi, je dois faire attention. Quand j’étais plus jeune j’ai perdu du poids et je pesais seulement 38 kg. Je ne me reconnaissais plus alors j’ai arrêté les jeux vidéos.

C’est à ce moment là que j’ai commencé à aller en soirée et que je me sentais mieux. J’avais 20 ou 21 ans. J’avais passé quelques années aux jeux vidéos et je me suis alors dis « Mais qu’est ce que tu as fais ? ». C’est pour cela que j’ai peur de recommencer.

J’habitais seule depuis l’âge de 18 ans et donc ma famille ne savait. Un jour je suis allé voir mon père parce que je n’avais plus d’argent. J’étais maigre et il a été choqué. A cette époque j’étais un modèle professionnel et j’ai faillis arrêter à cause des jeux vidéos.

Je pense que je suis vraiment une Otaku, mais maintenant c’est plus pour la musique, ce qui est mieux.

DJ RINANEKO

Pourquoi RinaNeko et qu’est ce que ça signifie ?

RinaNeko veut dire le chat heureux. Je n’y ai pas vraiment pensé. Mes amis m’ont donné le nom de Neko parce que je portais des oreilles de chats. A un moment j’avais un projet de Dark Trance qui s’appelait Neko. C’est à ce moment là que j’ai choisis RinaNeko.

Rina Neko Dj Tokyo  - practice

Comment t’es venue la vocation de DJ ?

C’était en 2006 en Turquie à la Solar Eclypse Party. J’ai décidé de devenir DJ à ce moment là. J’étais juste une cliente de la soirée et le festival était magique.

Tout le monde était étrangers et parlaient des langues différentes, mais sur la piste de danse tout le monde était pareil et égal. Quand j’ai vu cela j’ai pleuré. Les blancs et les noirs étaient les mêmes et égaux. Tout le monde était souriant et dansait. C’est à ce moment là que j’ai voulu devenir DJ et que je me suis dis « Peut-être que j’ai besoin d’être DJ ! ».

Comment es-tu devenue une DJ ?

J’ai commencé à pratiquer chez moi, par moi-même. Et puis j’ai demandé a des amis et à mon petit copain, mais ils n’étaient pas bon pédagogue. Je pratiquais tous les jours, toutes les nuits.

J’ai commencé à être DJ avec un ordinateur puis avec des platines. J’aime jouer avec un ordinateur mais parfois cela crée des problèmes. Par exemple, à la montagne en hiver, les ordinateurs n’aiment pas trop la température. Cela m’est arrivé il y à 4 ou 5 ans.

Maintenant, je n’utilise plus du tout d’ordinateur parce que c’est lourd et que j’ai toujours peur que quelqu’un me le vole. Je voudrai devenir une clé USB DJ.

Quelle fut la première party à laquelle tu as été DJ ?

C’était une soirée que j’ai organisé et qui était gratuit, en 2004 ou 2005. J’ai pleuré. J’étais très nerveuse avant la soirée, et j’avais tellement de problèmes avec des amis.

Quand je suis nerveuse, j’écoute un genre de musique particulière que je considère comme ma musique de relaxation.

J’ai aussi pleuré quand j’ai finis de mixé, et j’ai vu tout le monde pleurer sur la piste de danse. Je pense qu’ils ont vu mon esprit dans ma musique. J’ai alors compris que je n’avais pas de problème, que j’avais des amis, ma famille, …

Quelle fut ta meilleure soirée en tant que DJ ?

C’est une question très difficile parce que toutes les soirées sont toujours les meilleures. Mais je dirais certainement la soirée en Turquie, même si je n’étais pas encore DJ, car les émotions étaient à leur comble.

Rina Neko Dj Tokyo - mix

Quelle est ta soirée rêvée ?

Je voudrais mettre en place un énorme festival. J’ai commencé à organiser mes propres soirées, depuis l’année dernière. Au Japon, il n’y a pas tant de grandes soirées que cela.

J’aime les soirées en intérieur et en extérieur. Mais je préfère en extérieur car j’aime la nature.

Tu as déjà été DJ à l’étranger ?

Oui, en Australie l’année dernière mais aussi en France (Paris, Toulouse et Normandie), en Slovénie et à Los Angeles. C’était des grosses soirées avec environ 1000 personnes. J’y mixais de l’Electro et du breaks et aux USA j’ai mixé du Dark Electro.

C’était différent. J’ai beaucoup aimé. Les goûts sont différents et les étrangers sont plus « puissant » que les japonais, donc ma musique se devait d’être plus puissante aussi.

Tu es aussi résidente DJ au Tokyo Decadence Bar ?

J’ai rejoins un label qui s’appelle Madskippers, c’est un Electro Label et des organisateurs de soirées. Une personne m’a vu dans une soirée de Madskippers et m’a présenté à Adrien (gérant du tokyo Decadence Bar), en lui disant qu’il se devait de me téléphoner maintenant.

Ma première soirée, c’était pour la Saint Valentin, il y à 2 ou 3 ans. Je fus choquée, en premier, mais j’ai aimé la soirée. La majorité des personnes portaient des vêtements bizarres et une dominatrice SM fouettait les gens. J’ai joué pendant 3 heures.

Ensuite, j’ai rejoins l’équipe, même si ma première impression fut de la frayeur. Maintenant j’aime énormément cette ambiance et ce lieu.

Au final, quand je suis choquée c’est que j’aime la chose haha.

Tu es aussi professeur de DJ ?

Oui, je travailles à International DJ and production school « IDPS » depuis Septembre 2011. Un ami à moi voulait lancer sa propre école de DJ et je voulais l’aider.

J’enseigne mon savoir, mes techniques, mes expériences et j’aide les étudiants à grandir en tant que DJ.C’est très intéressant. A chaque classe j’ai un maximum de 5 étudiants, pour un total de 20 élèves. Ils sont âgés entre 20 et 45 ans environ.

Enfin, maintenant, j’organise aussi mes propres soirées Electro avec des amis: « Planet Electro Shock ». Nous essayons de créer une scène Electro au Japon.

Voici donc pour cette interview vérité avec DJ RinaNeko. Je vous invite à la découvrir en tant que DJ, elle est reconnue et vaut le déplacement.

Rina Neko Dj Tokyo  - teacher professeur

Retrouvez la sur sa

– Fan Page Facebook : http://www.facebook.com/Rinaneko

– Page Myspace : http://www.myspace.com/djrinaneko

– Sur soundcloud:

– Sa dernière sortie: http://www.beatport.com/release/dream-systems/815495

Et regardez aussi son vidéo clip ici:

Et vous, que pensez vous de DJ Rina Neko ? Si vous la connaissez vous pensez quoi de sa musique et de sa passion ?

10 Comments »

  1. Ave 29 mars 2013 at 11 h 41 min - Reply

    Je suis étonné de savoir comment tu as pu la rencontrer et en faire cet interview.

    En tout cas, elle a l’air très sympa et très ouverte. Je voulais devenir DJ pro a un moment mais ne sachant pas comment percer j’ai abandonné.

    • tunimaal 29 mars 2013 at 16 h 38 min - Reply

      J’ai des connaissances et puis j’ai aussi de l’audace? J’ose demander (bon, il faut avouer que mon blog commence a être connu donc ça aide) 😉

  2. Hiroshi 30 mars 2013 at 21 h 45 min - Reply

    Arf ça mixe sur du cd c’est pas du vrai dj ça ^^^il est ou le temps ou l’on apprenait à faire vivre les morceaux sur du vynil ^^

    • tunimaal 31 mars 2013 at 5 h 16 min - Reply

      Ah que veux-tu, il parait qu’il faille vivre avec son temps ^^ Elle voudrait même mixer avec des clé usb 😉

  3. apachai 19 mai 2013 at 20 h 03 min - Reply

    aaa y a plus de jeunesse moi jvous le dit mdrrrr.

    • tunimaal 21 mai 2013 at 14 h 22 min - Reply

      Comme si tu étais vieux toi haha.

  4. Émilie 21 septembre 2013 at 19 h 05 min - Reply

    Je trouve sa musique très mauvaise et plastique, genre des vieux beats à peine remixés..

    L’interview est cool mais t’es pas obligé d’écrire 5 fois qu’elle est « sexy », on a comprit assez vite que c’était ton genre ahahah

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 05 min - Reply

      Lol je n’ai même pas fais attention que je l’avais écris tant de fois. Elle insistait tellement sur ce mot pendant l’interview.

  5. Tetsuo 11 novembre 2013 at 3 h 37 min - Reply

    ITW sympas :)
    C’est marrant la facilité avec laquelle elle parle de ses émotions.
    J’écouterai ses musiques.

    • tunimaal 12 novembre 2013 at 14 h 14 min - Reply

      Bonne écoute alors 😉

Leave A Response »