Professeur de Français au Japon : Bilan de Juillet 2011

Aala 31 juillet 2011 2
Professeur de Français au Japon : Bilan de Juillet 2011

Cela fait maintenant 2 mois que je suis professeur de français en freelance au Japon. Une activité totalement différente pour moi. Je commence à faire mes marques et à apprendre les ficelles du métier. Je vous propose donc mon bilan pour le mois de Juillet 2011.

En ce mois de Juillet 2011 la chaleur estivale s’est installée au Japon. Mais cela ne m’empêche pas de continuer de donner mes cours de Français en freelance aux japonais intéressés, et ils sont nombreux à première vue.

Des élèves de tous horizons :

En ce 31 juillet je peux affirmer que j’ai déjà 14 étudiants à mon compteur. Cela fait à peine 2 mois que j’ai commencé mon activité de professeur de français au Japon, et ce sans même parler un mot de japonais, et pourtant je suis arrivé à obtenir un nombre intéressant d’étudiants.

Cela veut certainement dire que ma stratégie que j’ai mise en place pour obtenir des étudiants en français à Tokyo, a portée ses fruits.

Ce qui est intéressant c’est de constater la diversité des étudiants que j’ai réussit à obtenir. Il y à des filles et des garçons, des personnes de tout âge (entre 20 et 50 ans), et de tous horizons (des entrepreneurs, des étudiants, propriétaire de bars, professeur …).

Un défi à relever très intéressant :

En ce mois de Juillet j’ai même eu un nouvel étudiant qui m’a offert un défi assez difficile :

Il est âgé de 26 ans, parle japonais uniquement et part en France le 29 Août. Il ne parle pas un mot d’anglais et pas un mot de français. Il va se rendre en France dans le cadre d’un Permis Vacances Travail (PVT) pour un an. Il veut donc disposer des basiques de la langue française pour être en mesure de s’en sortir sur place, de trouver un logement et un travail. Quand il m’a fait comprendre cela j’ai immédiatement accepté ce défi.

Voici donc mon  bilan chiffré pour le mois de Juillet 2011:

japanese student, étudiante japonaise

Student (étudiante)

Pour le moment, la stratégie que j’ai mise en place porte ses fruits donc j’ai décidé de persévérer en ce sens. Toutefois, je me suis rendu compte que mon offre de package tarifaires et de sponsoring d’étudiants ne porte guère ses fruits. Il faudra donc que je pense à modifier cela dans un futur proche afin d’améliorer mes revenus.

En Juin 2011, pour mon bilan en tant que professeur de français en freelance à Tokyo, je vous avait dis que je voulais doubler mes revenus qui s’élevaient à l’époque à 49120 Yen (427,13 euros) et je peux vous confirmer que j’ai largement dépassé mon objectif comme vous pouvez le constater dans les chiffres ci-dessous

– Nombre d’étudiants à ce jour: 14

– Nombre de garçons : 8

– Nombre de filles : 6

– Nombre d’étudiants à venir (essais programmés): 2

– Nombre d’heures travaillées en juin 2011: 81 heures

– Sommes encaissées: 105090 Yen

– Moyenne par heure: 1297 Yen par heure

– Coût des transports (payé par les étudiants) : 16540 Yen

Maintenant, je veux me fixer pour objectif à moyen terme, 2 à 3 mois, d’être apte à vivre pleinement de mes revenus liés à mon activité de professeur de français en freelance. Pour ce faire il va me falloir gagner au minimum 150 000 Yen (1250 euros), ce qui me permettrait de faire face à l’ensemble de mes dépenses. Je compte continuer à vous tenir informé de mes avancées dans les mois à venir.

PS : dans ce bilan je prends exclusivement en compte mes gains réalisé en tant que professeur de français en freelance. Je ne prends en aucun cas les revenus générés par mon activité de Chat Host à Leafcup Tokyo.

2 Comments »

  1. Nicolas 10 mars 2012 at 14 h 58 min - Reply

    Article intéressant, car je suis dans le même cas que toi.

    J’ai une quinzaine d’étudiants. Cela varie en fonction des semaines. Certains étudiants viennent 2 fois par semaine.

    Au niveau des taux horaires, je touche 10 euros de l’heure net pour les cours se passant chez moi. Sachant que le SMIC horaire où je vis est de 1.25 euros, c’est plutôt intéressant. Si tu veux avoir plus d’étudiants, n’hésites-pas à faire de la pub sur les sites internet pour mettre ton profil en avant. En Pologne, cela m’a coûté 3 euros pour 60 jours, et grâce à cela, j’ai eu 5 nouveaux étudiants (et c’est pas finis).

    Enfin je préfère me limiter, car je tiens à préserver du temps libre.

    En moyenne une personne débourse entre 50 à 100 euros par mois pour mes cours de français.

    Et puis, tu peux aussi augmenter tes tarifs, bien sûr en fonction du marché. 🙂

  2. tunimaal 10 mars 2012 at 15 h 47 min - Reply

    Salut Nicolas,

    Merci pour ton message et ton partage d’expérience.

    Oui c’est un peu ce que j’ai fais. Cet article date de Juillet 2011, mais depuis j’ai changé ma stratégie, augmenté mes prix et diversifié ma communication. Résultat des courses je me retrouve avec 25 étudiants en Mars 2012 pour un revenus mensuel supérieur à 200 000 Yen (environ 2000 euros).

    Disons que c’est le genre de travail, si tu sais comment t’y prendre, comment te structurer et que tu as une bonne stratégie, il est facile de réussir sans trop se fatiguer

Leave A Response »