Professeur de Français au Japon : Bilan de Février 2012

Aala 29 février 2012 24
Professeur de Français au Japon : Bilan de Février 2012

Voila 9 mois que je suis professeur de français en Freelance au Japon, pour 10 mois de présence à Tokyo. Mes résultats de ce mois de février 2012 sont très bons et inattendus.

Depuis le début de mon activité de professeur de Français au Japon, je n’avais connu qu’une seule baisse d’activité et ce fût en janvier 2012. Depuis mon activité s’est redressée dans de proportions inespérées.

Des résultats inattendus

Lorsque je faisais mon bilan en tant que professeur de français pour le mois de janvier 2012, je vous disais que j’espérais repasser au-dessus de la barre des 200000 Yen mensuel de revenus. Et bien disons le clairement : j’ai surpassé cet objectif, puisque je suis arrivé à un résultat de 234000 Yen pour ce mois.

Ce chiffre m’a énormément surpris, mais au fur et à mesure que le mois avançais je l’ai senti venir. Ce qui m’a le plus surpris c’est le fait d’avoir réalisé un tel résultat sur un mois de seulement 29 jours. Disons, en tout cas, que je ne me plaindrai pas.

Une usure a fait son apparition

Je suis certes arrivé à un résultat financier plus qu’honorable mais une certaine fatigue s’est installée. Si vous regardez le nombres d’heures travaillées, vous verrez le chiffre de 90 heures. Ceci peut sembler bas comme nombre d’heures.

Toutefois, il est bon de noter que les heures passées dans les transports en commun à Tokyo ainsi que les heures de préparations de mes cours ne sont pas prises en compte. Et elles sont quasiment équivalentes aux heures travaillées. En générale, le temps moyen pour me rendre à une leçon est de 30 minutes en trajet simple, soit une heure en aller-retour. Pour la préparation d’une leçon, cela dépend essentiellement de l’étudiant et de ce qu’il recherche. Il me faut entre 30 minutes et 1 heure par étudiant.

A force, j’en viens à m’endormir dans le train par moment et ressens une certaine lassitude. Toutefois, cette activité m’offre une pleine liberté dans mes horaires de travail. Je peux décider quand travailler et de mes jours de repos, ce qui me permet de faire ce que bon me semble, quand bon me semble.

Voici donc mon  bilan chiffré pour le mois de Février 2012:

Comme tous les mois, je vous propose les chiffres clés de mon activité de professeur de français en Freelance à Tokyo.

  • Nombre d’étudiants à ce jour: 26
  • Nombre de garçons : 09
  • Nombre de filles : 17
  • Nombre d’étudiants à venir (essais programmés): 0
  • Nombre d’heures travaillées en Février 2012: 90 heures
  • Sommes encaissées: 234000 Yen
  • Moyenne par heure: 2600 Yen par heure
  • Coût des transports (payé par les étudiants) : 23600 Yen

Vu ces chiffres, je suis assez content de ce que j’ai réussi à mettre en place et ce sans parler japonais. Mais attention, je n’y suis pas arrivé du jour au lendemain ou bien sans travail. Il ne faut pas se leurrer, tout le monde ne peux pas réaliser de tels chiffres dans cette activité, surtout sans aucun sacrifice. Mon objectif pour le mois de Mars 2012 sera de confirmer ce résultat.

24 Comments »

  1. claire 27 mars 2012 at 15 h 32 min - Reply

    Bravo, c’est une belle somme! Mais la vie est plus chère qu’en France, n’est-ce pas? Tu prends aussi des cours de japonais? En tout cas, c’est encourageant pour la suite de ton projet 🙂

    • tunimaal 27 mars 2012 at 15 h 38 min - Reply

      Bonjour Claire,

      merci pour ton message.

      Oui cela peut sembler être une belle somme. Surtout pour quelqu’un qui ne parle pas la langue et qui est seulement sur place avec un Permis Vacances Travail.

      Mais comme tu le souligne la vie est bien plus chère à Tokyo, beaucoup plus cher. Et puis lorsque je vois les salaires que gagnent les Japonais, disons que j’ai une grande marge.

      Pour les cours de Japonais je commencerais au mois de Juillet 2012 si tout va bien.

      Merci et au plaisir de vous croiser toi et Max du côté du Japon

  2. Martin 27 mars 2012 at 15 h 40 min - Reply

    Bonjour

    Beau bilan… Concernant ton camembert, quelles sont tes autres sources de revenus?

    A bientôt 🙂

    Martin

    • tunimaal 27 mars 2012 at 15 h 45 min - Reply

      Salut Martin, merci oui disons que c’est un beau résultat, plutôt inespéré et qui pour le moment tend à se confirmer sur le mois de Mars 2012.

      Sinon pour répondre à ta question: les 234000 Yen sont exclusivement mes revenus en tant que professeur de français.

      En parallèle j’ai commencé une activité d’organisateur d’évènements en Freelance. C’est un peu plus risqué financièrement mais bien plus rémunérateur. Par exemple en Février j’avais organisé une soirée avec 67 participants et un bénéfice de 650 euros.

      Et toi comment se passe tes cours en Chine?

      • Martin 29 mars 2012 at 16 h 20 min - Reply

        Coucou Aala

        D’où le camembert de revenus… Pas trop dur d’organiser à distance? Quant à moi les cours se passent bien même si je devrais a mon humble avis en prendre plus…

        A bientôt

        Martin

        • tunimaal 29 mars 2012 at 16 h 43 min - Reply

          Salut Martin,

          Non ça va ce n’est pas si difficile que cela de s’organiser. Cela prend juste beaucoup de temps.

          Content que tes cours se passent bien. Et oui j’ai entendu dire que le Chinois est une langue difficile à appréhender, notamment avec les Kanji (on à le même soucis avec le Japonais) et les différents niveau d’intonation.

  3. Julien 27 mars 2012 at 20 h 46 min - Reply

    Et les japonnais sont ils plus doués en Français que nous en anglais? Félicitations pour ton bilan

    • tunimaal 27 mars 2012 at 20 h 52 min - Reply

      Salut Julien,

      merci pour les félicitations.

      Alors à ma grande surprise les Japonais sont bien meilleurs que nous en langues étrangères en général. Le seul HIC c’est qu’ils ne le reconnaissent pas par modestie. Je t’avoue que lorsqu’ils commencent l’apprentissage d’une langue, ils s’y investissent à fond et sont prêt à y mettre des sommes considérables. il n’est pas rare de croiser des personnes qui paye 6000 Yen de l’heure (environ 60 euros) pour des cours privés

  4. Oreda 29 mars 2012 at 23 h 11 min - Reply

    en fait vous donnez les cours en anglais ?
    Sinon félicitation pour avoir atteint et même dépassé votre objectif.

    • tunimaal 30 mars 2012 at 3 h 24 min - Reply

      Oui je donne mes cours à partir de l’anglais essentiellement, vu que je ne parle pas le Japonais. Merci pour les félicitations.

      Au passage, tu sais tu peux me tutoyer, mon blog est un espace de respect et d’amitié 🙂 .

  5. Martin 30 mars 2012 at 5 h 31 min - Reply

    La prononciation est dure en Chinois avec les 4 tonalités (5 si on inclue la non-tonalité), je ne sais pas pour le Japonais?

    • tunimaal 30 mars 2012 at 13 h 24 min - Reply

      Le Japonais parlé en soit n’est pas dur vu qu’il n’y à aucune tonalité et qu’il n’y à que 5 voyelles.
      Le plus dur réside dans la grammaire et les Kanji (il faut obligatoirement en connaitre 1945 + 105 Hiragana et 105 Katakana).

      • Oreda 30 mars 2012 at 22 h 19 min - Reply

        je plusoie, les kanji sont un vrais défi, j’en suis a environs 430~ et plus j’en apprend, plus ils ont de combinaisons (logique, vu que plus j’en connais, plus je connais de kanji qui ont des chances d’avoir une combinaisons avec celui ci) bref, ca prend du temps, mais c’est tellement génial de voir que l’ont sais lire de plus en plus de choses !

        Pour ma part le côté ou j’ai eu le plus de mal avec japonais c’est les trois type de verbe et leur conjugaison, s’a m arrive d’en confondre, et sa donne des phrase bizarre.

        • tunimaal 30 mars 2012 at 22 h 30 min - Reply

          Personnellement j’aime beaucoup les Kanji, je trouve ça fun, même si c’est embêtant d’avoir à en connaître 1945.

          J’essaye de les apprendre par les dessins et c’est vraiment original comme méthode. Je ne sais pas si tu connais les livres KANJI STARTER C’est 2 petits livre de poches qui permettent justement d’apprendre les Kanji par les dessins (malheureusement cela se limite à 400 Kanji en tout et ne t’apprend pas à les écrire mais simplement à les reconnaître).

          Pour ce qui est de la grammaire, je ne me suis pas encore mis dessus, mais cela semble être comme la langue française: beaucoup d’exceptions…

          • Oreda 30 mars 2012 at 22 h 57 min - Reply

            non je ne connaissais pas ces livre, j’utilise personnellement le genki, et le tango 500kanji (qui a un ordre d’apprentissage bizarre) , et je couple cela a un programme que j’ai fait en C pour moi mémorisé et revoir les kanji et la grammaire, pour l’instant sa fonctionne plutôt bien.

            je jetterais un coup d’œil au livre que tu a cité si je les croise dans une fnac ou autre, chaque bon livre est bon a avoir.

            • tunimaal 30 mars 2012 at 23 h 11 min -

              Je ne connaissais pas ces deux livres non plus tiens.

              Je parlais brièvement de l’un des KANJI STARTER dans un ancien article ici: http://www.gaijinjapan.org/une-vente-de-livres-pour-tohoku/

              Je présenterais les 2 livres dans quelques jours. Normalement au cours du mois d’avril je présenterais tout une série de livre (une quinzaine environ) que j’ai lu sur le Japon.

              En tout cas, je suis assez d’accord avec toi, il faut savoir se créer sa propre méthode car on apprend tous différemment.

  6. Tiphanya 3 avril 2012 at 9 h 00 min - Reply

    Bonjour,
    Pour les kanjis, moi je recommande le livre « les kanjis dans la tête ». Cela demande de repenser totalement notre façon d’apprendre mais c’est très intéressant.
    Tu dis travailler depuis presque un an et tu commenceras les cours en juillet. Mais je croyais que le permis Vacances Travail n’était valable qu’un an. Tu prévois quoi comme visa pour la suite ?
    Autre question, pourquoi n’essaies-tu pas de ne passer que par le français pour tes cours ? Je sais que pour les 4-5 premières leçons c’est difficile, mais ensuite, j’arrive à passer au 95% en français. Perso ça me fait gagner du temps de préparation de mes cours, car même si j’ai un anglais vraiment pas mal, quand il s’agit de vocabulaire pointu comme l’explication de la grammaire, c’est l’horreur.
    Et en augmentant mon nombre d’élèves, j’ai mis en place des leçons totalement indépendantes qui peuvent convenir à plusieurs personnes et s’utiliser dans n’importe quel ordre. La création du cours me prend une heure, sa relecture (et éventuellement sa mise à jour) pour le faire avec un autre élève 15min.
    Bon courage pour la suite.

    • tunimaal 3 avril 2012 at 13 h 48 min - Reply

      Bonjour Tiphanya

      Bienvenue sur mon blog et merci pour ton commentaire.

      Alors pour répondre à tes questions:

      – Oui le Permis Vacances Travail Japon ne dure qu’un an, mais après cela j’ai prévu de faire un visa étudiant de 2 ans d’où le fait que je reviendrai à Tokyo en Juillet 2012.

      – Je ne connaissais pas « les kanji dans la tête ». Il faudra que j’y jette un oeil. Personnellement j’utilise « Kanji starter » deux petits livres qui te permettent d’apprendre 400 Kanji par leur dessin.

      – C’est clair que cela me ferai gagner du temps de faire mes leçon en français (quoi que pas tant que cela au final) mais la majorité des étudiants ne sont pas encore très bon en Français et puis beaucoup aiment avoir la possibilité d’apprendre le français tout en pratiquant leur anglais, ils font ainsi une pierre deux coups.

      Merci beaucoup à toi pour ton commentaire et ton retour d’expérience et à bientôt.

  7. Marie 21 avril 2012 at 8 h 27 min - Reply

    Bonjour,
    Je souhaiterai avoir des informations sur le travail de professeur de français freelance au japon. Pourrais-tu m’en donner ? 🙂

    • tunimaal 21 avril 2012 at 8 h 29 min - Reply

      Bonjour Marie et bienvenue sur mon blog.

      Merci pour ton commentaire.

      Quelles sont les informations que tu désirerais obtenir?

  8. William 29 octobre 2014 at 9 h 09 min - Reply

    Bonjour tunimaal et merci pour toute ces infos.
    Je souhaiterai partir au Japon avec le whv et aimerai faire des cours de français moi aussi, pourrais-tu me conseiller sur la méthodologie d’apprentissage à utiliser pour une langue aussi complexe je ne saurai pas par où commencer.

    Je suis aussi coiffeur avec un niveau de maitre artisant et je parle anglais.

  9. Amandine 4 décembre 2015 at 1 h 37 min - Reply

    Bonsoir, encore moi ! J’ai encore une petite question :
    pour le PVT, est-ce que « freelance french teacher » ça marche vraiment dans les souhaits exprimés dans notre demande ?
    Et puis je vois que tu es finalement resté à Tokyo tout le long, mais dans tes voeux tu avais exprimés combien d’endroits ? Personnellement c’est Osaka qui m’attire le plus et j’aimerai plutôt avoir un lieu de résidence fixe et voyager sur mes jours libres que devoir déménager tous les deux mois. Ou alors une seule fois. Mais du coup je me demande comment exprimer cela dans ma demande sans qu’elle soit rejeter ou qu’elle passe pour une demande de visa de travail déguisée ? Voili voilou et merci pour ton boulot !

    • Aala 22 mars 2017 at 8 h 20 min - Reply

      Bonjour,

      Oui ça passe dans la demande de PVT.
      Et a liste des « voeux » n’est qu’un illustration, ensuite tu fais ce que tu veux durant ton PVT.

Leave A Response »