Professeur de Français au Japon : Bilan d’Avril et bilan annuel 2012

Aala 3 mai 2012 44
Professeur de Français au Japon : Bilan d’Avril et bilan annuel 2012

Voici mon dernier bilan, en tant que professeur de français au Japon, avant la fin de mon séjour prévue le 6 mai 2012. 

Comme tous les mois, et ce depuis Juin 2011, je vous propose mon bilan chiffré et mon analyse concernant mon activité de professeur de français au Japon. Comme vous pourrez le voir dans les données chiffrées ci-dessous, mon activité à baissée ce mois-ci et c’était volontaire. 

Une baisse d’activité volontaire 

Dans mon bilan du mois de Mars 2012, je vous disais que je commençais à ressentir une certaine lassitude par rapport à ce travail de professeur de français en freelance.

Étant donné que le mois d’avril est mon dernier mois de Permis Vacances Travail au Japon, j’ai décidé de réduire mon activité professionnelle afin de profiter un peu plus de Tokyo. De ce fait, j’ai donc réduit mes heures de travail. Pour y parvenir, j’ai tout simplement décidé de ne plus accepter de nouveaux étudiants et de travailler uniquement avec ceux que j’avais déjà. Certains ont arrêté les cours et donc mes heures ont diminuées naturellement. J’ai donc travaillé 77 heures et généré 202300 Yen de revenus, ce qui n’est pas négligeable en soit.

Voici donc mon  bilan chiffré pour le mois d’Avril 2012:

Comme tous les mois, je vous propose les chiffres clés de mon activité de professeur de français en Freelance à Tokyo.

  • Nombre d’étudiants à ce jour: 18
  • Nombre de garçons : 5
  • Nombre de filles : 13
  • Nombre d’étudiants à venir (essais programmés): 0
  • Nombre d’heures travaillées en Avril 2012: 77 heures
  • Sommes encaissées: 202300 Yen
  • Moyenne par heure: 2627 Yen par heure
  • Coût des transports (payé par les étudiants) : 19790 Yen

Bilan chiffré pour mon année en Permis Vacances Travail

Aujourd’hui, je vous propose un tableau récapitulatif de mes résultats en tant que professeur de Français à Tokyo. Vous pouvez y voir mes progressions, mes gains, mes coûts de transports et la moyenne générale annuelle.

Mois Nombre d’étudiants Nombre d’heures travaillées Sommes encaissées (en Yen) Coût des transports (en Yen)
Juin 2011 9 40 49120 9280
Juillet 2011 14 81 105090 16540
Août 2011 20 65 86770 22620
Septembre 2011 20 86 116750 21030
Octobre 2011 33 90 153130 23775
Novembre 2011 26 80 202350 14980
Décembre 2011 25 82 209410 18520
Janvier 2012 26 76 193700 16620
Février 2012 26 90 234000 23600
Mars 2012 24 95 248750 24720
Avril 2012 18 77 202300 19790
Moyenne 22 78 163760
19225

J’ai, et ce sans parler Japonais, réussit à gagner 163760 Yen par mois en moyenne. Cela est relativementbas pour une ville comme Tokyo mais s’explique par le fait que je venais de commencer cette activité et qu’il m’a fallu plusieurs mois pour réaliser des gains intéressants.

Professeur de Français : je vais publier un guide

Depuis que j’ai lancé mon blog, j’ai reçu beaucoup de messages autour de mon activité de professeur de français à Tokyo. Très souvent, les mêmes questions revenaient. Beaucoup de personnes me disaient que cela paraissait facile comme activité.

Tout d’abord, je voudrai dire que NON cette activité n’est pas si facile qu’elle en à l’air. C’est beaucoup de travail, beaucoup d’instabilités et d’incertitudes. Vous pouvez perdre vos étudiants du jour au lendemain, vous pouvez gagner beaucoup d’argent un mois et puis pas grand-chose le mois d’après… Tout est possible.

Ensuite, vu les questions qui m’ont été fréquemment posées, je commence à plancher sur la rédaction d’un guide pour aider ceux qui seraient intéressés par cette activité. D’ailleurs, je profite de cet article pour vous demander votre aide. C’est tout simple, si vous aviez un guide sur comment devenir professeur de français en freelance à l’étranger, notamment au Japon, quelles informations voudriez vous trouver dedans ? Merci pour votre aide et votre participation.

Pour ceux qui sont intéressés, le guide a été publié et est disponible par ici.

44 Comments »

  1. Gildas 3 mai 2012 at 8 h 35 min - Reply

    Salut Aala!
    Alors les premières choses qui me viennent à l’esprit:
    — Comment et où trouver les étudiants
    — Comment définir son prix
    — Comment préparer ses cours et sur quel support
    Sinon dis-moi, tu compte faire ce guide gratuit ou payant?

    • tunimaal 3 mai 2012 at 8 h 41 min - Reply

      Salut Gildas,

      merci pour ton commentaire et tes remarques très pertinente.

      En ce qui concerne le guide, je n’ai rien définis de précis encore, mais je ne vais pas te cacher il y à une forte probabilité qu’il soit payant. Pourquoi? Pour les 2 raisons suivantes:

      – il va très certainement me demander beaucoup d’heures de travail

      – Je compte continuer cette activité de professeur de français au Japon. Je t’avoue que donner à des potentiels concurrents mes méthodes sans contrepartie c’est un peu « difficile » en soit.

      Après, je suis toujours en période de réflexion et il me reste à définir beaucoup de choses concernant ce guide.

      Ce que je compte faire c’est partager son évolution ici sur le blog avec vous comme ça vous pourrez me dire ce que vous en pensez. Et on discutera de son éventuel prix aussi.

  2. mahault 3 mai 2012 at 9 h 08 min - Reply

    Bonjour,

    C’est la première fois que je poste sur le site. Alors pour un tout premier message je voulais te remercier pour le travail que tu effectues et surtout te remercie de partager des informations qui sont il faut le dire très intéressante. Je pense que beaucoup de personnes ne le ferais pas contrairement à toi. Donc merci pour ta générosité.

    Ensuite, je pense que effectivement, le fait que tu aies plutôt bien réussis en tant que professeur freelance de français nous donne à chacun un espoirs car comme toujours et tu nous le prouves le travail paie ( merci pour nous avoir donc donné cet espoir ).

    Pourtant comme je le dis plus haut effectivement c’est le travail qui paie, donc il faut une certaine organisation dans les différentes étapes à effectuer qui je pense peuvent freiner beaucoup de personnes.

    Alors voilà les différentes questions que je pourrais te poser :

    – Je suis au japon après une semaine comme toi (?) de détente et de découverte je me décide à passer aux choses sérieuse :

    .Qu’elles sont les premières étapes à faire immédiatement ?
    .Au niveau administratif ce qu’il ne faut pas oublier mais aussi les choses qui on pourrait penser ne pas avoir de rapport direct comme le logement ou alors les transports. ( quels sont les meilleurs moyens pour se déplacer, l’endroit ou il faudrait peut être mieux habiter car c’est plutôt facile d’accès etc… les endroits à éviter, des horaires de transports qui ne nous mettraient pas à notre avantages etc… )
    .mais aussi qui allez voir. ( au niveau administratif et autres ) sans oublier les endroits dont on ne pense pas forcément ( comme des endroits qui aide les petits gaijins que nous sommes )
    .les journaux à connaitre pour trouver peut être des petits boulot à effectuer à coté.
    . les sites à connaitre, tu nous parlais de fait que tu t’étais inscrit sur des sites spécialisé pour trouver ta clientèle.
    . et puis toujours s’il a aussi d’autres moyens qui peuvent nous permettre de se faire connaitre, où nous avons peut être pas plus de chances mais aussi qu’il ne faut pas lésiner car cela peut toujours nous aider.

    Donc peut être ranger les différents moyens ( pour trouver la clientèle ) par facilité mais aussi ceux qui marche moins mais qui pourrais peut être par chance se retrouver utile.

    Ensuite une fois que j’ai réussis à m’installer que j’ai fais toute la procédure nécessaire ma question et de comment organiser mon travail :

    – Les prix, emploi du temps, comment, à qui, où etc… et surtout qu’est-ce qui pourrait attirer le client MAIS surtout le faire fuir… S’il faut des livres dictionnaires, penser aux matérielles, à la manière dont il faut enseigner, donner un rapide aperçu de la manière dont il faut s’y prendre avoir les personnes qui veulent apprendre très vite, avec les personnes qui ne parlent pas un mot, sur quels genres de cas on peut tomber etc…

    Une fois que j’ai tout fixé et que j’ai enfin quelques élèves comment les garder, comment travailler avec eux qu’est-ce que je peux leur proposer, les choses à ne pas faire, les choses à faire etc…

    Et aussi comme tu nous l’as dis on peut perdre nos élèves à tout moment comment faire face à ce genre de situation, comment ne pas perdre pied etc. Comment et quand lorsque nous même nous ne voulons plus donner cour à quelqu’un s’il y a des attitudes à adopter, quand il faut les prévenir de quelle manière etc…

    Mais aussi en plus penser à comment on doit gérer notre budget c’est-à-dire qu’il faut penser qu’avec 1200 euros par mois ( comme on l’air de gagné les autres professeur en freelance ) on ne peut vivre que d’une certaine manière, savoir qu’elles sont les choses chères et les choses qui sont moins chers. Ce qui est important à savoir surtout pour les début qui je pense sont toujours plus difficile, et savoir qu’elle genre de vie on peut mener à Tokyo ou autre.

    Et j’en viens donc à penser s’il y a d’autres villes à part Tokyo où nous pouvons réussir.

    Je pense que c’est tout. Merci pour avoir lu le message et encore merci pour ton site. J’espère avoir été clair et surtout pas trop compliqué.

    • tunimaal 3 mai 2012 at 9 h 37 min - Reply

      Bonjour Mahault, merci beaucoup pour ton commentaire et le temps que tu as dû mettre pour le rédiger. Et au passage bienvenue sur mon blog (même si ce n’est pas ta première fois).

      Ton commentaire est parfait, clair et très explicite. Il va m’être très utile. Par exemple, à la base, je pensais à parler uniquement des cours, mais plusieurs personnes me parlent des à côtés. Donc c’est un point que j’aborderai.

      En tout cas merci beaucoup, cela me sera très utile, vraiment. 🙂 🙂 🙂

  3. Hiroshi 3 mai 2012 at 9 h 37 min - Reply

    Ouf ! J’ai eu peur en lisant les premières phrase du post que je ne pourrait plus vous lire car vos séjour Japonais se terminait et que alliez partir pour une autre destination .

    Heureusement le Japon à su vous séduire et vous retenir. J’espère donc pouvoir continuer à vous lire longtemps car vos article sont empreints des mêmes impressions et sentiments qui furent les notre lorsque nous étions là-bas.

    • tunimaal 3 mai 2012 at 9 h 41 min - Reply

      Bonjour Hiroshi et merci pour ton message.

      Et oui, comme tu le dis, le Japon à su me séduire et je veux me lancer dans un projet un peu différent. Si tout va bien, je veux me lancer dans un tour du Japon à pieds à compter de 2014.

      Donc tu auras encore l’occasion de me lire souvent. D’ailleurs j’ai encore beaucoup d’articles à publier, même lorsque je serais en France. )

  4. mahault 3 mai 2012 at 11 h 05 min - Reply

    Je te remercie, je me suis rendu compte qu’il y avait un point qui me concerne d’ailleurs et qui je pense et quand même plutôt important. Il y a t-il une différence entre les femmes et les hommes pour se travaille ? À savoir si les femmes ou les hommes sont acceptés de manières différentes. Et quelles pourraient être ces différences.

    • tunimaal 3 mai 2012 at 16 h 29 min - Reply

      C’est un des points les plus importants, notamment au Japon, surtout au Japon. Je peux te confirmer, de par mon expérience que cela à un impact. Je pense que je demanderai l’avis de certains amis professeur comme ça cela donnera des informations bien plus complètes. En tout cas merci beaucoup pour ta participation. 🙂

  5. Auré 3 mai 2012 at 21 h 03 min - Reply

    Coucou, ben moi, je te l’ai déjà dit sur le forum pvtistes. Comment déclarer ses revenus lorsqu’on est en freelance. Et je me demandais si toi aussi tu avais du aller t’inscrire à l’assurance maladie nationale. Il parait que c’est obligatoire quand on a un visa d’un an ou plus comme les règles avec un PVT sont différentes puisqu’on a notre propre assurance, je suis un peu perdue. Voilà bon retour chez toi

    • tunimaal 3 mai 2012 at 23 h 19 min - Reply

      Salut Auré, merci pour ton message.

      Oui la question des déclarations des revenus est importantes en soit. Il vaut mieux rester en règle avec les autorités légales.

      Pour ce qui est de l’assurance maladie, tu parles d’une inscription au Japon? Personnellement je n’y suis pas inscris. Je dispo de mon assurance de voyage Obligatoire c’est tout.

  6. Julien 3 mai 2012 at 21 h 08 min - Reply

    C’est quand même un bilan plus qu’honorable pour une première année ! Je ne doute pas que tu vas continuer sur cette lancée qd tu reviendras au Japon.

    Pas de question de ma part car être prof de langues ne m’intéresse pas trop !

    • tunimaal 3 mai 2012 at 23 h 16 min - Reply

      Salut Julien, merci. Oui en effet c’est plutôt un bon bilan surtout quand on sait que je ne parle pas le Japonais à la base. 🙂

  7. Inconnu 5 mai 2012 at 21 h 07 min - Reply

    En effet, le bilan est même très bon pour une première année.
    Avec persévérance ça pourra même devenir plus que très bien!

    Félicitations car arriver à cela au Japon ne doit pas être évident tous les jours!

    • tunimaal 6 mai 2012 at 17 h 57 min - Reply

      Merci beaucoup pour les félicitations 🙂

  8. Alex 7 mai 2012 at 13 h 59 min - Reply

    C’est dommage que le coût du transport représente parfois plus de 20% de tes revenus. Très bonne idée pour le guide. Je pense qu’il va s’arracher.

    • tunimaal 7 mai 2012 at 17 h 00 min - Reply

      Oui les transports coûtent très chers malheureusement. Mais la prochaine fois j’achèterai un vélo pour les réduire.

  9. Christopher 9 mai 2012 at 3 h 21 min - Reply

    Très belle expérience et surtout très bons résultats pour quelqu’un qui ne parle pas jap!

    Peut être que tu vas réussir à m’arracher de mon Amérique Latine pour une expérience asiatique…

    • tunimaal 9 mai 2012 at 4 h 48 min - Reply

      🙂 Ah cela doit être une expérience totalement différente je pense entre l’Amérique latine et l’Asie (surtout le Japon).

  10. Martin 15 mai 2012 at 17 h 45 min - Reply

    Bonjour Aala

    En Chine de mon côté, je ne donne des cours qu’à une seul élève, mais à raison de 6 heures par semaine, ce qui me rapporte 240€ par mois, soit 10€ de l’heure environ. C’est moins que toi, mais c’est à comparer au coût de la vie local.

    Par contre comment arrives tu a gerer autant d’étudiant? Et je trouve étonnant que tu aie besoin de 18 étudiants pour générer 77 heures. Cela fait a peine une heure par etudiant et par semaine?

    Enfin, comment as tu arrive a augmenter ton salaire horaire? Et aucun revenu par ailleurs (bloguing…)?

    • tunimaal 15 mai 2012 at 21 h 05 min - Reply

      Salut Martin,

      je trouve que tu t’en sors très bien avec une seule étudiante, en sachant, comme tu le dis si bien, que le coût de la vie n’est pas du tout le même 🙂

      Je fais 77 heures parce que tous mes étudiants ne prennent pas des heures de manière régulière. J’en ai qui prenne 1 heure par semaine, d’autres une fois toutes les 2 semaines et d’autres une fois par mois.

      Sinon pour mes autres revenus, j’ai quelques entrées de mes évènements que j’organise sur Tokyo. Pour le blogging je n’ai pas encore généré de revenus, mais ça ne saurait tarder j’espère. 🙂

  11. Martin 16 mai 2012 at 5 h 16 min - Reply

    J’ai eu de la chance à la trouver tout de même, mais même pour les échanges, c’est sur une base de 2*2 heures par semaine.

    OK pour le bloguing et les autres évènements, tu continuera de faire des bilans par la suite?

    • tunimaal 16 mai 2012 at 8 h 30 min - Reply

      Je pense que oui je continuerai mes bilans à compter de la fin juillet 2012, à voir selon si il y à toujours un intérêts ou pas 🙂

  12. Martin 16 mai 2012 at 5 h 19 min - Reply

    Ca coute cher le métro de tokyo sinon?

    • tunimaal 16 mai 2012 at 8 h 27 min - Reply

      Trop cher parce que tu paye à la distance entre 1,30 euros et en général 3 euros le trajet simple. Et puis tu as le métro, les bus et les trains JR (comme les RER à Paris), et ils ne sont pas compris dans le même ticket. Je veux dire par là que à chaque fois que tu prends l’un d’entre eux tu doit prendre un nouveau ticket 🙁

  13. fabrice 20 mai 2012 at 22 h 13 min - Reply

    Super intéressant cet article! Bravo, tu t’en sort bien en effet!
    Tu penses continuer dedans en revenant?

    • tunimaal 21 mai 2012 at 5 h 42 min - Reply

      Salut Fabrice et merci. Oui je compte continuer cette activité en juillet lorsque je serais de retour eu Japon et ce pour 2 années 🙂

  14. grey 25 mai 2012 at 13 h 30 min - Reply

    pourquoi trouve-t-on plus de filles que de mecs?

    • tunimaal 25 mai 2012 at 13 h 36 min - Reply

      Pour plusieurs raisons:

      – les filles ont plus de temps libre que les garçons qui travaillent plus

      – les filles voyagent plus que les garçons donc elles ont un besoin en langues étrangères

      – la langue française attire plus les filles car elle aiment sa tonalité

      – les filles sont en général bien plus ouvertes d’esprit que les garçons

  15. Martin 31 mai 2012 at 17 h 22 min - Reply

    Les garçons travaillent plus: logique homme/argent femme/au foyer ou les garçons sont plus sérieux ans leurs études?

    OK pour les voyages et le reste 🙂

    • tunimaal 31 mai 2012 at 18 h 22 min - Reply

      C’est plus la logique: l’homme doit travailler et la femme doit prendre soin de la famille.

  16. rob 18 août 2012 at 22 h 20 min - Reply

    Salut Aala,

    Tout d’abord félicitations pour ton blog qui est plaisant à lire. Je me permets donc d’y ajouter un premier commentaire.

    As-tu avancé sur la réalisation de ton guide de professeur de français au Japon ?
    Effectivement, il pourrait s’agir d’un outil intéressant pour tous les français souhaitant passer un WH.

    Merci bien et bonne continuation

    • tunimaal 22 août 2012 at 7 h 32 min - Reply

      Salut Rob,

      oui le guide avance à petit pas. Il devrait être publié courant septembre, j’espère…. Je vous tiendrais informé avant le lancement 😉

      • rob 30 août 2012 at 11 h 35 min - Reply

        alors bon courage à toi pour la finalisation 😉

        • tunimaal 5 septembre 2012 at 5 h 46 min - Reply

          Merci beaucoup 😉

  17. Aurore 30 mai 2013 at 10 h 19 min - Reply

    Bonjour !!

    Je voudrai savoir une chose sur le bulletin de paie…
    Si jamais on revient en France on fait comment pour faire transféré le/les derniers salaires sur un compte bancaire français ? On va à la banque où on a ouvert un compte ( au japon ) on demande de le fermé et de transféré sur le compte français ? ( je sais pas si on m’a suivis là :s )

    • tunimaal 30 mai 2013 at 15 h 00 min - Reply

      Alors, pour ce qui est de la clôture de compte, je te recommande de simplement fermer ton compte et récupérer ton argent en espèce parce qu’un transfert vers l’étranger coûte très cher (sauf si tu as négocié avec ta banque au préalable, ce qui n’est pas toujours facile).

      Si tu travailles en indépendant, comme je le fais en tant que professeur de français, tu es payé en espèce par tes étudiants à la fin des cours.

      Enfin, dans beaucoup d’endroit tu est payé en cash.

  18. Hector 17 juillet 2013 at 22 h 58 min - Reply

    Bonjour,
    Tout d’abord bravo pour ce site, que j’ai découvert récemment et que je trouve très bien fait. Ca donne envie de partir découvrir cet étrange pays!
    J’ai lu vos articles sur les  »chasseurs », et du coup je me pose une question bête: ou donnez vous vos cours? Chez vous, chez l’élève ou en terrain neutre?
    Car ce phénomène a l’air quand même très répandu, du coup beaucoup de monde doit se méfier j’imagine…
    Moi-même, quand j’ai engagé un prof de maths pour ma fille, je l’ai passé à la question pendant plus d’une heure…
    Merci et bravo encore!
    Hector

    • tunimaal 18 juillet 2013 at 12 h 00 min - Reply

      Bonjour Hector

      merci pour ton commentaire. Tu peux me tutoyer 😉 .

      Je donnes mes cours en café ou chez l’étudiant, selon leurs envies. En général, pendant les cours il n’y a pas trop de méfiance parce que c’est assez « encadré » vu que les étudiants connaissent nos coordonnées et identité (en théorie). Mais certains étudiant(e)s viennent aussi pour cette raison là.

  19. Nico 15 octobre 2013 at 14 h 38 min - Reply

    Bonjour Aala,
    Je suis tombé sur ce site un peu par hasard en me renseignant sur le Japon et les opportunités que ce pays peut apporter a des Gaijin.
    J’ai effectué un PVT en Australie, ou j’ai rencontré ma copine qui est Japonaise. Nous avons décidé de lutter contre la distance et d’envisager de s’installer au Japon dans un futur proche. Je suis donc entrain de chercher quels sont les chances (infimes) que j’ai de trouver un emploi me permettant de dégager assez de bénéfices pour vivre (et survivre) dans le pays.
    Ma copine possède un appartement situé dans le quartier de Nakano, a 15 minutes de Shinjuku en utilisant la Marunouchi Line. J’ai pu aller 2 fois à Tokyo et je suis tombé sous le charme de cette ville, bref voila pour résumer, le décor est planté.
    J’ai pu lire sur ce site que tu avais, en parallèle des cours donnés, trouvé un emploi au « Leafcup Tokyo ». Comment faire pour suivre tes traces et postuler a mon tour dans ce café ? Y’a-t-il une adresse, un meeting, un e-mail ou quelque chose ou je pourrais contacter le propriétaire ? Je parle anglais relativement bien (issu d’un BTS commerce international et d’une licence marketing) notamment suite a mon passage en Australie. J’ai quelques notions de base en Japonais et en Espagnol aussi.
    Au-delà de ça, obtenir un poste de serveur/plongeur dans un bar ou un resto français est-il envisageable ?
    Je suis déterminé pour réussir mais j’ai peur de faire mal a vouloir en faire trop.
    Une dernière question pour la route : j’avais songé a apprendre le japonais (j’ai déjà trouvé une école et j’ai le dossier d’inscription chez moi) et donc venir avec un visa étudiant. Le Freelance n’est pas une activité déclarée, donc avec un visa étudiant est-il possible d’effectuer la même activité que toi (prof de français) en dehors de mes heures de cours ? Je dois dire que les frais de scolarité (700€/mois sans compter le transport) ne me laissent pas d’autre choix que de trouver un moyen d’avoir un revenu rapidement…

    Merci beaucoup, je suis admiratif 🙂

    Nico

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 43 min - Reply

      Bonjour Nico,

      En ce qui concerne Leafcup, je te conseille de lire l’ensemble des articles que j’ai publié sur le sujet et tu verras que ce n’est pas là-bas que tu vas gagner de quoi vivre, loin de là 😉

      Sinon un poste de serveur ou plongeur est possible, même sans parler japonais, dans les restaurants français où ils aiment à avoir des serveurs français pour donner de l’image à l’établissement.

      Tu peux être en freelance avec un visa étudiant, et sache que toute activité doit légalement être déclarée soit au Japon soit en France ;-).

      Par contre 700 euros par mois pour une école de japonais c’est extrêmement cher et je te conseille de t’enfuir devant de tel prix. Je paye moins de 5000 euros à l’année 😉 ce qui est le prix normal en visa étudiant.

  20. Ponyo 25 avril 2015 at 21 h 13 min - Reply

    Bonjour Alaa,
    Ton blog est décidément ma bible! ^^ C’est incroyable que tu arrivais à avoir autant d’étudiants! J’ai obtenu mon PVT pour le Japon, et je compte donner des cours de français aussi (je vais obtenir un master enseignement, donc je sais plus ou moins dans quoi je m’embarque^^ ). Je voulais savoir s’il fallait déclarer les revenus générés par les cours et si oui comment fait on?

    • tunimaal 1 juin 2015 at 8 h 23 min - Reply

      Tu te dois de déclarer, en théorie, tes revenus et cela se fait soit auprès de ta mairie au Japon, soit si tu ne restes qu’une année tu peux les déclarer en France.

  21. Assiya 19 octobre 2015 at 16 h 29 min - Reply

    Bonjour,
    J’ai découvert depuis peu ton blog et te suis désormais, attendant tes publications avec impatiences car tu fais ce dont je rêve depuis toujours. En voyant ta réussite au japon, cela me fait beaucoup réfléchir c’est pourquoi j’ai quelques questions à te poser :
    1) As-tu fais de quelconques études qui t’ont ainsi permis de partir dans l’enseignement ?
    2) Les francais sont-ils relativement acceptés car j’ai pu lire de nombreuses choses disant qu’il y avait beaucoup de méfiances de la part des japonais à l’égard des étrangers.
    3) De part cette méfiance, t’est-il facile de trouver des étudiants ?
    4) Avec ton salaire, arrives-tu à vivre correctement du fait des loyers chers ?
    5) Sais-tu quels sont les autres métiers « facile d’accès » pour un français (ne parlant pas la langue)?
    6) Est-il plus facile pour un homme de trouver du travail au Japon (notamment dans l’enseignement)?
    Désolé pour toutes ces questions mais mon envie de partir vivre au japon s’emplifie de jour en jour et je souhaite être préparée à tous, notamment en posant des questions directement à des francais partis au Japon ^^
    Voila merci d’avance pour tes réponses !

    • Aala 22 mars 2017 at 6 h 31 min - Reply

      Bonjour, pour répondre à tes questions:

      1) non, rien de particulier comme études.
      2) il n’y a aucun problème et parfois il faut se méfier de ce que l’on peut lire sur le Net.
      3) non aucune difficulté
      4) oui, les loyers ne sont pas toujours chers 😉
      5) je t’invite à lire mon article « travailler au Japon »
      6) non, le sexe n’aura rien à voir là-dedans.

Leave A Response »