Professeur de Français au Japon : Bilan d’Août 2011

Aala 31 août 2011 2
Professeur de Français au Japon : Bilan d’Août 2011

Cela fait 3 mois que je suis professeur de français en Freelance au Japon et je continue d’apprendre. Ce mois d’Août 2011 aura été peu chargé en termes de travail, cela étant dû aux vacances estivales. Voici donc mon bilan mensuel.

Cela fait maintenant 3 mois que je m’évertue à enseigner le français à des japonais en soif de connaissances. Jour après jour, je suis surpris par cette volonté d’apprendre. Je rencontre tellement de personnes qui veulent apprendre et progresser. Si seulement plus de personnes étaient comme cela, je pense que la communication serait plus facile.

Professeur de français au mois d’Août alors que c’est les vacances :

En Août, au Japon, c’est clairement les vacances estivales. Tout le monde (du moins ceux qui le peuvent) part en vacances. Je suis d’ailleurs surpris de constater le nombre d’étudiants universitaires qui troque leurs vacances estivales annuelles contre quelques journées de volontariats dans la région de Tohoku (région fortement touchée par le tremblement de terre du 11 mars 2011, mais surtout par le Tsunami qui s’en est suivi). Il faudrait d’ailleurs que je pense à faire du volontariat aussi (j’avoue que je me sens un peu mal à l’aise d’être ici et de savoir que des personnes souffrent non loin de moi).

Ces vacances estivales se ressentent donc sur mes cours de français. En effet, je viens d’augmenter mon nombre d’étudiants (j’en ai déjà 20) mais mon nombre d’heures et mon revenu mensuel, comparé à mon bilan du mois de juillet 2011, à baissé. J’espère que septembre sera bien meilleur.

Je travaille en parallèle à Leafcup Tokyo et Mickey House English Cafe :         

 Heureusement, pour compenser cette chute, je travaille à Leafcup Tokyo depuis la fin juin 2011. Mais ce mois-ci je viens aussi d’obtenir un travail à Mickey House English Cafe à Takadanobaba.

Leafcup Tokyo commence à me décevoir, de part leur comportement assez irrespectueux, mais aussi de part leur manque de professionnalisme. Ajoutez à cela qu’ils ne garantissent nullement les heures de travail, j’ai préféré me trouver un autre travail d’appoint : à Mickey House Takadanobaba.

Comme d’habitude, dans le bilan ci-dessous je prends en compte uniquement les données liées à mon activité de professeur de français au Japon. Mes données liées à Mickey House et Leafcup n’apparaissent pas ici.

Voici donc mon  bilan chiffré pour le mois d’Août 2011:

Comme je vous le disais un peu plus haut, en ce mois d’Août 2011, les vacances estivales on réduit fortement mon activité. Mais je trouve que je ne m’en suis pas trop mal sortis étant donné que j’ai obtenu de nouveaux étudiants, sur lesquels je vais pouvoir capitaliser pour le futur.

  • Nombre d’étudiants à ce jour: 20
  • Nombre de garçons : 11
  • Nombre de filles : 9
  • Nombre d’étudiants à venir (essais programmés): 3
  • Nombre d’heures travaillées en juin 2011: 65 heures
  • Sommes encaissées: 86770
  • Moyenne par heure: 1334;92 Yen par heure
  • Coût des transports (payé par les étudiants) : 22620 Yen

Mon objectif de pouvoir vivre pleinement de cette activité à compter de la fin octobre 2011 tient toujours, et je pense que je suis dans les temps, et ce malgré ma baisse d’activité ce mois-ci.

2 Comments »

  1. Max 2 juillet 2013 at 12 h 35 min - Reply

    Salut Aala!
    Tout d’abord merci beaucoup pour ton blog! Il est super intéressant et merci de partager ton expérience!

    Je projette après ma licence, en Septembre 2014, de me rendre au Japon pendant un an avec un working holiday visa. Je suis passionné par le Japon et je parle japonais assez bien même si je ne le parle pas encore totalement couramment.
    Bref je veux être professeur d’anglais et de français au Japon pour subvenir à mes besoins, comme tu l’as fait. Je nourris cette idée depuis déjà plusieurs mois.
    Cependant j’ai des questions techniques. Où as tu fait tes pubs pour te faire connaître en tant que professeur de français et d’anglais? As tu des sites d’annonces utiles? En gros, comment t’es tu fait connaître des Japonais?

    Merci d’avance!!

    • tunimaal 3 juillet 2013 at 8 h 34 min - Reply

      Salut Max,

      merci pour les compliments 😉

      Pour répondre à tes questions techniques, il existe des sites spécialisés (très nombreux et pas toujours très bon) pour pouvoir promouvoir son offre. Je me suis fais connaitre via ce système, en général.

      Tu peux trouver beaucoup, beaucoup, beaucoup plus d’informations très utiles sur mon guide dédié ici: http://www.gaijinjapan.org/devenir-professeur-ou-tuteur-de-francais-au-japon-le-guide-complet/

Leave A Response »