Mes premiers tremblements de terre au Japon

Aala 3 juin 2011 2
Mes premiers tremblements de terre au Japon

Le Japon est réputé pour ses tremblements de terre (ou séisme) et leur intensité. Le 11 mars 2011 la région de Tohoku a d’ailleurs été violemment frappée par l’un d’entre eux. Depuis que je suis au Japon j’ai pu en expérimenter quelques uns. En voici mes récits.

Lorsque vous arrivez au Japon, surtout après les faits récents qui ont touchés la région de Tohoku, vous vous attendez à vivre des tremblements de terre. Toutefois, vous vous rendrez vite compte que cela n’affecte en rien la vie quotidienne. J’ai expérimenté quelques séismes depuis mon arrivée au Japon le 6 mai 2011.

Tout d’abord, le Vendredi 20 mai 2011…

Alors que j’étais dans le quartier d’Ikebukuro,  dans le Nord Ouest de Tokyo, pour ma recherche d’une école de japonais, j’ai ressentis quelque chose de particulier. J’étais assis, en plein entretien avec une personne qui m’aidait dans ma recherche, quand j’ai eu des frissons particulier. Je me suis tourné vers mon interlocuteur qui m’a dit, sans même que j’ai à parler: « Ce n’est rien, c’est juste un petit tremblement de terre que l’on ressent bien car on est au 5ème étage ». Il n’avait pas l’air si surpris que cela. Peut-être est-ce dû au fait qu’il vive ici depuis plusieurs années, alors que moi cela fait à peine un mois. Mais nous avons continué notre entrevue étant donné que les secousses se sont stoppées très rapidement.

Ensuite, le 3 juin 2011…

Il est exactement 1H02 du matin à Tokyo, je suis en train de consulter mes e-mails, avant de publier un nouvel article sur mon blog Un Gaijin au Japon. Et là tout d’un coup, j’entends une petite alarme particulière. Un bruit que je n’avais jamais entendu auparavant. Je suis sur mon lit (le lit du dessus d’un lit superposé). Je me tourne vers un de mes colocataires japonais et lui jette un regard interrogateur. Il me regarde et me dit en souriant que c’est l’alarme pour signaler un tremblement de terre.

A peine 3 secondes après le retentissement de l’alarme (qui provenait d’un téléphone portable) la terre a tremblée. Pour la première fois, j’ai réellement vus les murs bouger, je les ais entendus claquer et vibrer. Mon lit a aussi vibré, tremblé et a été secoué (mais pas d’une forte intensité non plus, juste des vibrations). Ça y j’étais en train de vivre mon tout premier véritable tremblement de terre…

tokyo guesthouse, room, chambre, japon, japan

Guesthouse Tokyo: the room – la chambre

Je me suis tourné à nouveau vers mon colocataire, et il m’a tout simplement dit de ne pas m’inquiéter que ce n’était que des secousses passagères. Je me suis donc fié à son expérience. Après tout, il est japonais et le Japon totalise plus de 20% des plus grands tremblements de terre annuel. Mon colocataire à donc plus d’expériences que moi en la matière. Cela à eu tendance à me rassurer.

Etant rassuré par le comportement de mon colocataire, j’ai décidé de lancer l’information sur mon compte Facebook et d’en faire un suivi en direct. Il se trouve, et ce sans le vouloir, que j’ai lancé l’information avant même que certains sites officiels n’en parle. Pour une fois j’aurais été plus rapide que les médias (mais ce n’était pas volontaire car je préfèrerais ne jamais avoir à lancer ce genre d’informations).

Pendant une heure environ, entre 1H02 et 2H05 du matin, la terre à tremblée par intermittence. Des secousses légères et de faible intensité, interrompues régulièrement pendant quelques minutes.  Il était difficile de savoir quand la fin de ces secousses allait se produire. En effet, elles s’arrêtaient, puis reprenaient, puis s’arrêtaient à nouveau, et ainsi de suite. Tout cela aura duré près d’une heure en tout et pour tout.

D’après TransitSecurityReport.com, les données de ce tremblement de terre sont les suivantes:

– Date: Vendredi 3 juin 2011

– Heure:  16:00:16  UTC

– Région: East Honshu, Japon

– Magnitude: 5.6

– Profondeur: 24.5

Je vous souhaite de ne jamais avoir expérimenté un séisme car, même si je n’étais pas là le 11 mars, je n’estime pas que cela soit amusant (contrairement à certaines personnes que j’ai croisées). Et si vous deviez les expérimenter je vous propose de lire cet article « que faire en cas de tremblement de terre au Japon ? »

2 Comments »

  1. Laurent 5 mars 2012 at 12 h 05 min - Reply

    C’est toujours excellent les souvenirs du premier tremblement de terre que l’on vit! Le mien m’est arrivé de nuit, je dormais et bien sûr ça m’a réveillé. Mais j’étais bien car ça me berçait dans le lit…! Par contre au petit matin lorsque je me suis réveillé, j’ai constaté les dégâts… Et réalisé ce qu’il s’était produit dans la nuit! 😉

    Laurent

    • tunimaal 5 mars 2012 at 12 h 09 min - Reply

      Salut Laurent,

      oui le souvenir d’un premier tremblement de terre reste inoubliable. Après ceux que j’ai vécu étaient petits, et heureusement d’ailleurs. J’espère ne jamais avoir à en vivre de gros.

      Dans quel pays, et quand s’est passé ton tremblement de terre? De quelle intensité était-il et quels étaient les dégâts?

Leave A Response »