Partir au Japon en étant 1 personne à Mobilité Réduite (PMR) ou handicapée

Aala 20 avril 2014 2
Partir au Japon en étant 1 personne à Mobilité Réduite (PMR) ou handicapée

Voyager au Japon c’est le rêve de beaucoup de personnes, qui veulent partir là-bas au moins une fois dans leur vie, mais est-ce que cela est réservé uniquement aux personnes en pleine possessions de leurs moyens ? Pas nécessairement.

C’est un article un peu particulier que j’écris aujourd’hui parce que certains lecteurs m’ont déjà posé la question, et aussi parce que j’ai une petite sœur qui est trisomique et que malgré cela, j’aimerais beaucoup qu’elle vienne me rendre visite au Japon un de ces jours et que je luis fasse découvrir ma vie au Japon.

Voyager lorsque l’on est handicapé, ne doit être facile, je ne sais pas exactement la difficulté que cela doit représenter, car j’ai la chance d’avoir un corps en parfaite santé, mais je sais que ce n’est pas toujours facile lorsque l’on accompagne quelqu’un qui a un handicape (aussi bien mental que physique) et c’est dommage. Ce serait tellement mieux si l’on pouvait tous avoir accès aux mêmes choses dans les mêmes conditions, mais le monde n’est pas utopique, et le Japon n’y échappe pas.

Partir au Japon en étant handicapé, c’est possible ?

Ma réponse va être « OUI » parce que le Japon est un pays développé, avancé et qui compte une population très vieillissante. « OUI » parce que le Japon est le pays du confort à l’extrême où tout est fait pour faciliter les actes de la vie quotidienne et les handicapés et personnes à mobilité réduite ne sont pas oubliées dans le lot.

Je me souviens, la première fois que je suis arrivé au Japon, une des premières choses qui m’avait frappé fût la présence de bandes jaunes au sol qui menaient jusqu’aux stations de trains et métros (voir la photo de couverture). Ces bandes sont destinées à aider les personnes aveugles ou malvoyantes à mieux se guider. Et je trouve cela excellent comme concept, dommage qu’il n’y en ait pas dans tous les pays du monde.

Voyager au Japon en étant PMR ou handicapé, est-ce difficile ?

Là, ma réponse sera un peu plus mitigée qu’au-dessus. Oui c’est possible de partir au Japon en étant PMR ou handicapé, mais non, vous n’aurez pas nécessairement accès à tout, comme il faut, et ce ne sera pas sans galère. Je m’explique.

Un peu plus haut, je vous parle des bandes jaunes au sol, que je trouve excellentes. Mais ce ne sont pas les seules choses faites pour les personnes ayant des difficultés physiques ou mentales. En effet, par exemple, dans chaque stations de trains (ou presque) se trouvent des ascenseurs attachés aux escaliers pour les personnes en fauteuil roulant, et pour les utiliser, il suffit d’appeler un agent de la station. Ce qu’il y a de bien, c’est qu’il vous accompagnera jusqu’à l’intérieur du train en utilisant des plateformes amovibles pour cela et qu’à votre station d’arrivée un autre agent vous attendra pour vous accueillir et vous aider à quitter la station. Le souci qui va se poser sera au niveau de la langue, car si vous ne parlez pas japonais, il vous faudra préparer un petit plan expliquant simplement où vous voulez vous rendre.

La majorité de lieux publics auront un ascendeur ou une pente permettant l’accès aux personnes en fauteuil roulant. Mais des sites historiques n’auront pas toujours cela, comme par exemple des châteaux ou temples. Même si il existe des exceptions, comme par exemple le château d’Osaka. Et j’avoue que cela doit quand même frustrant à la longue, de ne pouvoir admirer les choses que depuis l’extérieur.

En tout cas, en général, tout ce qui est moderne est adapté aux PMR ou handicapés, et c’est souvent les lieux historiques qui le sont moins.

Visiter le Japon en tant que PMR ou handicapé : quelques conseils

Après m’être renseigné, notamment pour ma sœur, mais aussi par curiosité, voici quelques conseils qui pourront vous aider à voyager plus sereinement au Japon, malgré votre handicape, et même si le Japon est plutôt bien conçu, comparé à d’autres pays, pour cela :

Pensez à l’hôtel : chose qui peut vraiment changer la physionomie de votre voyage. En effet, tous les hôtels ne sont pas entièrement adaptés aux PMR ou handicapés et parfois, l’accès à la baignoire peut être difficile, ou la chambre peut être vraiment petite et pas adaptée aux fauteuils roulant. Pareil pour les chambres avec le sol en tatami, elles ne seront pas très adaptées.

Pensez à l’avion : en général, les compagnies aériennes gèrent cela très bien, mais dès la réservation de votre billet d’avion pour le Japon, pensez à faire la demande.

Faites des plans pour vous faire comprendre : si vous ne parlez pas japonais, pensez à bien prévoir votre itinéraire à l’avance. Récupérez un plan des transports en commun dans chaque ville où vous allez vous rendre, ils vous permettront de pointer votre lieu de destination à vos éventuels interlocuteurs.

Préparer vous des phrases toutes faites : si jamais vous avez des demandes spécifiques à faire, utiliser un logiciel de traduction (Google Translator ou alors allez voir dans ma liste des applications pour un voyage au Japon) et mémorisez les pour les montrer à vos interlocuteurs.

N’hésitez pas à demander de l’aide : les japonais sont très serviables, et ils vous aideront sans problème. N’hésitez pas à demander de l’aide au cas où et vous verrez que vous trouverez rapidement quelqu’un pour vous aider au mieux.

Ne partez pas seul : c’est certainement la meilleure chose à faire. L’idéal est de partir avec quelqu’un qui puisse bien vous aider et avec qui vous voulez faire les mêmes choses, afin que ce soit des plus agréables.

Pensez aux tremblements de terre : chose que personne ne stipule, mais dont il vous faudra prendre conscience. Qu’allez-vous faire si un tremblement de terre se déroule pendant votre séjour au Japon ? Il faut absolument prendre cela en compte. Par exemple, si vous êtes dans un bâtiment à un étage relativement élevé, comment ferez-vous pour redescendre lorsque les ascenseurs ne fonctionneront plus ? Pour votre hôtel, essayez toujours de réserver la chambre dans l’étage le plus bas possible, par exemple. Soyez en permanence à proximité de quelqu’un, afin de pouvoir bénéficier de son aide, notamment pour vous mettre sous une table ou autre. Je vous recommande de consulter mon article « Que faire en cas de tremblement de terre au Japon », cela pourrait vous servir.

Ayez toujours un sac de survie à proximité : cela va certainement en faire sourire certains, mais les tremblements de terre peuvent arriver n’importe quand. Avoir un sac à dos avec des objets utiles pourra vous servir grandement au cas où, surtout si vous ne pouvez pas vous déplacer facilement. Lorsque vous dormez, je vous recommande de l’avoir à côté de vous, on ne sait jamais.

Voici donc les conseils qui me viennent à l’esprit pour un voyage au Japon pour une personne à mobilité réduite ou handicapée. Ce n’est pas quelque chose de facile, mais c’est quelque chose qui est possible, surtout si l’on est bien préparé. Voyez-vous d’autres conseils éventuels ou avez-vous de retour d’expériences sur le sujet ?

2 Comments »

  1. Scilla Chan 21 avril 2014 at 2 h 05 min - Reply

    Pour les métros, il y a normalement un guide qui est destiné aux personnes à mobilité réduite qui indique les gare qui sont accessible ou non en chaise. Sauf erreur, on le trouve dans les stations. C’est pas uniquement pour les handicapés, mais il est bien pratique.
    Pour le lieu de séjour, il faut pour les personnes en chaise, un point important, c’est la largeur de la chaise. Il faut prévoir que dans certains Hôtel la chaise est trop large. Il faut penser à prendre la chaise la plus étroite possible et ce renseigner sur la largeur des porte. Autres détails, penser à prendre du matériel de secours, les pneus s’usent vite, un écrou peu vite se casser…. trouver une adresse où vous pourrez faire réparer votre chaise encas de pépin sur place avant le départ, est vivement recommander. Cela évitera les mauvaises surprise.
    Et un petit conseil, je sais que c’est bon marché, mais évitez Aerofolt simplement car il y a souvent des problèmes avec les bagages, mais vous risquez de retrouver votre chaise endommager à l’arrivée. Bien sûr la compagnie vous dédommagera, mais vous perdrez du temps qui est précieux durant un voyage. Cela peux arriver avec d’autres compagnie, donc voyager avec une compagnie que vous connaissez le mieux pour éviter les mauvaises surprises. :)

    • tunimaal 1 juin 2014 at 17 h 34 min - Reply

      Merci Scilla Chan pour ces infos complémentaires 😉

Leave A Response »