Nikko Kaido : la route pour aller de Tokyo à Nikko

Aala 31 mai 2014 0
Nikko Kaido : la route pour aller de Tokyo à Nikko

Au Japon, il existe 5 routes historiques, datant de l’époque Edo, et son elles sont nommées les « Gokkaido ». La Nikko Kaido est l’une d’entre elles. Je vous la présente ici même.

J’en parlais dans mon article « comment se rendre à Nikko », ou bien encore dans mon article sur le « Tokkaido au Japon » et lors de mon périple à pied entre Tokyo et Nikko, la Nikko Kaido est une route connue au Japon, pour son passé et sa symbolique, elle qui fait partie des 5 routes reliant l’ancienne Tokyo (Edo) à d’autres villes à proximité. Si vous avez décidé de partir au Japon, pourquoi ne pas en profiter pour découvrir cette route.

Nikko Kaido : un peu d’Histoire

La Nikko Kaido est l’une des 5 routes de la période Edo (ancienne Tokyo) et qui avait pour but de relier Edo avec le Nikko Toshogu, présentement localisé au cœur de la ville de Nikko, préfecture de Toshigi (au Nord de Tokyo).

Cette route fut établie en 1617 par Tokugawa Ieyasu, qui voulait pouvoir emprunter une route plus agréable pour rejoindre le sanctuaire, au départ d’Edo (Tokyo). Et avec ses 21 stations, la Nikko Kaido est la route la plus courte parmi les 5 Gokkaido.

Les 21 stations de la Nikko Kaido

Pour ceux qui veulent parcourir la Nikko Kaido, sachez qu’il y a en tout 21 stations, auxquelles il faut ajouter les points de départs (Nihonbashi – Tokyo) et d’arrivée (Nikko Toshogu). Cette route vous fait passer par 4 préfectures : Tokyo-to, Saitama, Ibaraki et Tochigi. Les 21 stations sont les suivantes (les stations sont appelées Shuku – 宿 – en japonais) :

– Nihonbashi (日本橋), point de départ

– Senju shuku (千住宿)

– Sōka-shuku (草加宿)

– Koshigaya-shuku (越ヶ谷宿)

– Kasukabe-shuku (粕壁宿)

– Sugito-shuku (杉戸宿)

– Satte-shuku (幸手宿)

– Kurihashi-shuku (栗橋宿)

– Nakada-shuku (中田宿)

– Koga-shuku (古河宿)

– Nogi-shuku (野木宿)

– Mamada-shuku (間々田宿)

– Oyama-shuku (小山宿)

– Shinden-shuku (新田宿)

– Koganei-shuku (小金井宿)

– Ishibashi-shuku (石橋宿)

– Suzumenomiya-shuku (雀宮宿)

– Utsunomiya-shuku (宇都宮宿)

– Tokujirō-shuku (徳次郎宿)

– Ōzawa-shuku (大沢宿)

– Imaichi-shuku (今市宿)

– Hatsuishi-shuku (鉢石宿)

– Nikkō Tōshō-gū (日光東照宮), point d’arrivée

Entre Nihonbashi et Nikko Toshogu, il y a pas moins de 135 km (si vous faites la route en direct) et environ 150 km, si vous décidez de vous arrêter aux différentes stations. Vous pouvez retrouver le tracé ici : https://goo.gl/maps/ZsofI

La Nikko Kaido aujourd’hui

La Nikko Kaido existe toujours au jour d’aujourd’hui, et il est possible de la parcourir à pied, comme c’était le cas à l’époque d’Edo. Contrairement à la Tokkaido, cette route ne passe pas par les montagnes. En effet, elle s’arrête juste avant les montagnes, et donc son tracé est plus simple à parcourir, l’ensemble de la route étant assez plate.

Mais contrairement à la Tokkaido, qui longe la mer, la Nikko Kaido passe par l’intérieur des terres, et le tracé a été envahit par des routes nationales, dont la principale est la numéro 4, ce qui fait que le paysage n’est pas des plus agréable à voir. Vous y verrez uniquement de la route et du béton, et ce jusqu’à l’approche de la ville de Nikko, où vous commencerez enfin à y voir de la nature et des arbres.

Vous connaissez, maintenant, un peu mieux la Nikko Kaido, cette route qui relie Tokyo à Nikko et que vous pouvez parcourir à pied, si l’envie vous en prend.

Leave A Response »