Nengajo, les cartes de vœux du nouvel an au Japon

Aala 8 décembre 2014 4
Nengajo, les cartes de vœux du nouvel an au Japon

Bientôt le 1er janvier et la nouvelle année. C’est la période pour envoyer ses cartes de vœux et ainsi souhaiter la bonne année à ses proches. Au Japon, on envoi les Nengajo.

Ca y est, le nouvel an au Japon approche à grands pas et les fêtes de fin d’années aussi. De partout, au pays du soleil levant, les cartes de vœux pour la bonne année sont en vente. Je parle bien sûr des Nengajo (年賀). Vous voudriez faire comme les locaux et en envoyer à vos proches, pour souhaiter la bonne année en japonais ? Au cours de cet article je vais vous expliquer en détail comment faire.

Qu’est-ce que les Nengajo ?

Il faudrait remonter au VIIème siècle pour trouver trace de l’origine des Nengajo au Japon, ces cartes de vœux japonaises. A l’époque il était bon d’aller à la rencontre des personnes que l’on connaissait pour faire ses vœux de bonne année, et lorsque certaines étaient éloignées on leur envoyait une lettre. Puis, au fil du temps, les lettres ont prit le dessus sur les rencontres et les Nengajo sont devenues une tradition pour le nouvel an.

Une famille japonaise va envoyer, en général, entre 50 et 100 Nengajo par an. Elles sont tellement populaires qu’en 2003, selon les chiffres des services postaux, environ 4,4 Milliards de Nengajo auraient été émises par leurs soins et expédiées. Depuis, chaque année, leur nombre diminue car de plus en plus de personnes utilisent des services Internet pour les commander et les envoyer. Pour faire face à ce phénomène et ainsi récupérer des ventes, la Poste japonaise à créé un site Internet pour la vente des Nengajo (http://yubin-nenga.jp/). Pour la petite anecdote, la Poste japonaise réaliserait environ 10% de son chiffre d’affaires annuel grâce aux Nengajo.

Il est d’ailleurs intéressant de constater que malgré la forte utilisation des Smartphones, tablettes et autres ordinateurs par les Japonais, les Nengajo restent populaires au Japon. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elles sont plus fortes que de simples vœux. A la base, elles permettaient de dire aux personnes que l’on ne voyait pas souvent que nous allions bien et maintenant elles sont l’occasion de souhaiter le meilleur à son entourage et de remercier ceux qui nous ont aider au cours de notre vie ou durant l’année écoulée. De plus, malgré l’importance de l’informatique au quotidien il est encore préférable de les écrire à la main.

Les Nengajo doivent arriver pour le nouvel an, dans l’idéal, et dans ce cas il faut les poster, dans les boîtes-aux-lettres dédiées dans les bureaux de postes, entre les 15 et 25 décembre, en général (dates à vérifier chaque année car susceptible de changer). Ainsi, le 1er janvier au matin, dans les plus de 20.000 bureaux de poste du pays vous pourrez voir ce rituel avec des dizaines et des dizaines de facteurs à vélos, en scooter ou en voiture partir livrer les cartes de vœux, et les boîtes aux lettres se remplir.

Il est bon de noter que l’on n’envoi jamais de Nengajo à une famille dont l’un des membres est décédé au cour de l’année écoulée. Ceci vous oblige donc à vous tenir informer de cette éventualité afin de ne pas commettre d’impair. Mais, rassurez-vous, les familles concernées envois ce que l’on appelle une « Mochu Hagaki » (喪中葉) pour informer leur entourage afin que personne ne leur envoi de Nengajo.

La loterie des Nengajo

Sur chacune des cartes de vœux émises par la Poste japonaise, se trouve un numéro à plusieurs chiffres (en bas). Lorsque vous recevez une Nengajo elle comporte donc ce numéro, unique pour chacune des cartes, qui vous fera automatiquement participer à la loterie annuelle organisée par la Poste. Celle-ci prend place au début de l’année et gratifie les gagnants de superbes lots.

Cette pratique donne une saveur supplémentaire lors de la réception des cartes de vœux japonaises car chacune d’entre elle nous donne une chance supplémentaire de gagner l’un des lots mis en jeu, et laissez-moi vous dire que certains sont vraiment intéressants (voyages, électroménagers, spécialités culinaires, …).

Nengajo au Japon, où et quand les acheter ?

Les cartes de vœux sont en vente dès le mois de novembre au Japon et vous pouvez les acheter un peu de partout : bureaux de postes, magasins, Konbini, supermarchés, dans les grandes enseignes telles que Donkihote, Loft, Yodobashi Camera, … Si vous les achetez dans ces endroits, elles seront préconçues et souvent même pré-timbrées pour un envoi au Japon. Pour les envoyer à l’étranger depuis la poste du Japon, il vous suffira d’acheter le timbre spécial Nengajo pour les envois à l’étranger.

Sinon, vous pouvez faire comme beaucoup de japonais et concevoir vous-même vos Nengajo. Il existe de très nombreux sites Internet qui proposent ce service, ce qui vous permettra de personnaliser vos cartes. Les japonais aiment à y mettre des photos d’eux, pour personnifier au mieux les vœux de bonne année.

Notez que les cartes du nouvel an contiennent très souvent une représentation du signe du Zodiaque symbolisant l’année à venir (le serpent en 2013, le cheval en 2014, le mouton en 2015, le singe en 2016 …).

Quel message écrire sur une Nengajo ?

Une fois que vous avez vos cartes de la nouvelle année en votre possession, il va vous falloir les écrire, en respectant les quelques règles courantes au Japon :

– Il faut commencer en écrivant d’abord avec les « salutations de la nouvelle année », en clair souhaiter une bonne année. Attention, lorsque vous envoyez une Nengajo à quelqu’un de « supérieur à vous » socialement parlent, n’utilisez pas d’expression avec moins de 4 Kanji, ceci serait perçu comme irrespectueux. Vous pouvez choisir entre les formules suivantes :

  • 明けましておめでとうございます。 (Akemashite omedetou gozaimasu)
  • 新年おめでとうございます。 (Shinnen omedetou gozaimasu)
  • 謹賀新年(Kinga Shinnen)
  • 恭賀新年(Kyouga Shinnen)
  • 賀正(Gashou)
  • 迎春 (Geishun)
  • 謹んで新年のお喜びを申し上げます。(Tsutsushinde shinnen no oyorokobi o moushiagemasu)

– Ensuite ajoutez une formule pour exprimer votre gratitude pour l’année écoulée, pour demander encore du soutien pour l’année à venir ou pour souhaiter une bonne santé :

  • 昨 年は大変お世話になりありがとうございました。  (Sakunen wa taihen osewa ni nari arigatou gozaimashita) qui signifie : « merci pour votre aide durant l’année écoulée »
  • 本 年もどうぞよろしくお願いします。 (Honnen mo douzo yoroshiku onegaishimasu.) qui signifie “j’espère la continuation de vos faveurs pour cette année”
  • 皆様のご健康をお祈り申し上げます。 (Minasama no gokenkou o oinori moushiagemasu) qui signifie “je souhaite à tous une bonne santé”

– Il vous est possible, par la suite d’ajouter un message personnalisé selon le destinataire.

– Pour la date de la carte, il faut utiliser元旦 (gantan) qui signifiera donc « le premier jour de l’année » au lieu d’écrire 1er janvier.  Et pour l’année il faut utiliser celui de l’ère en cours, pour 2016 c’est « 28 »qui est la 28ème année de l’ère Heisei, par exemple.

– Les cartes sont écrites de manière verticale, même si l’horizontale est tolérée.

– toutes ces informations sont écrites sur la face avant de la Nengajo, et au dos est inscrite l’adresse du destinataire.

– Il est préférable d’écrire ces cartes de vœux à la main car c’est l’occasion de donner de ses nouvelles, de personnaliser la carte et de pratiquer votre calligraphie. N’hésitez pas à demander de l’aide si vous ne maitrisez pas pleinement les écritures.

Quand et comment envoyer les cartes de vœux ?

Au Japon, chaque année, il y a plus de 3 Milliards de Nengajo qui sont envoyées. Et ce qui est bien, c’est qu’elles arrivent toutes le 1er janvier. Du moins, si vous les envoyez entre le 15 et le 25 décembre. Et ceci est possible parce que les services postaux récoltent l’ensemble de ces cartes de vœux sur cette période et les conserve jusqu’au 1er janvier.

Le jour de l’an, des milliers et des milliers de postier à travers le pays vont livrer ces Nengajo afin de s’assurer que les japonais les reçoivent le jour J, pas avant et pas après. D’ailleurs, la poste japonaise recrute énormément de personnes à mi-temps juste pour cette occasion spéciale. Donc, pour envoyer vos Nengajo, il vous suffira de les poster comme vous le faite habituellement et elles arriveront au bon moment.

Il est bon de noter qu’il faut envoyer une Nengajo à chaque personne / famille qui vous a « aidé » au cours de l’année écoulée, et aussi à chaque personne qui vous en a envoyée une l’année précédente. Enfin, n’envoyez pas de cartes de vœux à une famille ayant eu un décès au cours de l’année écoulée.

Et voila, vous en savez plus sur les Nengajo au Japon, où les acheter et quand les envoyer. Alors bonnes fêtes de fin d’année à vous.

4 Comments »

  1. Coralie 9 décembre 2014 at 10 h 14 min - Reply

    Elles sont trop belles! :)

    • tunimaal 10 décembre 2014 at 7 h 14 min - Reply

      T’as vu ^_^

  2. Pauline 14 décembre 2014 at 17 h 12 min - Reply

    Elles sont top !
    Ca me donne envie d’en faire et de les envoyer à mes proches :)

    • tunimaal 22 décembre 2014 at 13 h 54 min - Reply

      Tu devrais, moi j’adore en tout cas ^_^

Leave A Response »