Miyajima et Hiroshima Safari : dans les rues de la ville avec Yann

Aala 2 octobre 2014 6
Miyajima et Hiroshima Safari : dans les rues de la ville avec Yann

Durant mon week-end à Miyajima et Hiroshima, j’en ai profité pour faire un Hiroshima Safari, avec Yann, un photographe et accompagnateur qui vit sur place. Franchement une bonne idée pleine de découvertes.

Le week-end dernier je me suis rendu à Miyajima et Hiroshima pour la première fois, pour un week-end loin de Tokyo. J’ai adoré cette courte escapade de 2 jours qui m’a permis de découvrir d’autres facettes du Japon, pays où je vis depuis 2011. Et comme auparavant, j’avais déjà effectué un Yokohama Safari, un Tokyo Safari avec David Michaud et un Osaka Safari avec Angelo, je me suis dit que ce serait l’occasion de tester le Hiroshima et Miyajima Safari avec Yann. Et bien m’en a pris.

Un photographe qui propose des cadres et idées

Mettez-moi avec un appareil photo dans les mains et vous me verrez prendre des dizaines de photos. Malheureusement, je suis très loin d’être un pro et j’ai encore beaucoup de progrès à faire, ce sur quoi je travaille étape par étape. Et ce Hiroshima Safari avec Yann fut la parfaite occasion.

Assez rapidement, il m’orientait, me disait « prend ton appareil, essaye avec tel objectif, fait tel et tel réglage et voit ce que ça va donner ». Mais plus que de simplement m’orienter, il m’expliquait pourquoi ça fonctionnait de la sorte et m’apprenait l’usage de boutons sur mon appareil, dont je n’avais même pas soupçonné la capacité.

Très rapidement, je me retrouvais dans des cadres somptueux, avec de superbes vues et mon appareil en main à shooter, seul mais sous le regard avisé de Yann. Il n’y avait pas de critique négative, mais plutôt constructives qui m’ont permis de pas mal progresser en quelques heures, et ça j’ai adoré.

Hiroshima et Miyajima sans touriste

Il faut dire aussi que Yann avait le don de m’emmener dans des endroits magnifiques sur Miyajima et Hiroshima, très loin des hordes de touristes et des lieux les plus populaires, le tout sans occulter justement ces « must see » de la région.

Très rapidement, j’ai pu sentir que Yann maitrisait parfaitement sa ville et les environs, qu’il s’avait de quoi il parlait et qu’il savait où m’emmener et quand, pour que l’on puisse être dans un cadre agréable et sans horde de touristes. J’ai pu ainsi bénéficier de beaucoup d’espaces et de vues à couper le souffle, notamment sur le Torii de Miyajima.

C’est définitivement le genre d’endroit que seul un local, quelqu’un qui expérimente sa ville au quotidien peut connaître, et on est très loin des tours avec guide organisé par les grandes agences de voyages ou autre. On est plus là dans un cadre convivial avec une personne n’étant pas un guide mais plus un « pote photographe » avec qui on passe du bon temps tout en découvrant là où il vit.

Yann, comme un local et une célébrité locale

Mais le top du top, et de très loin, c’est que Yann, notamment à Miyajima, était connu de beaucoup des locaux et était comme la star locale. Partout où l’on passait, on n’avait ainsi l’opportunité de parler avec les résidents et de découvrir ce qu’ils faisaient dans la ville, notamment pour les artisans locaux. On a pu rencontrer des potiers et les voir à l’œuvre, des petits artisans qui perpétuent le travail familial datant de plusieurs générations, ….

Il n’y avait pas une heure dans la journée, surtout à Miyajima, où on ne s’arrêtait pas quelques minutes pour parler avec des locaux et découvrir qui ils étaient, ce qu’il faisaient sur place et une partie de leur histoires qu’ils nous racontaient avec de grands sourire. On se sentait vraiment comme des privilégiés au final, et ce fut grâce à Yann, qui a réussit à construire son réseau de connaissances locales.

Au final, pour ceux qui me demanderaient, et je pense que cela se comprend à la simple lecture de cet article, je recommande définitivement les Miyajima et Hiroshima Safari avec Yann, parce que l’on est très loin du cliché de tours organisés et planifié à l’avance avec un guide qui déblatère les mêmes choses encore et encore, et surtout parce que l’on découvre cette région autrement, avec beaucoup de contacts humains et avec les locaux, ce qui est un énorme plus en soit.

Voici donc mon expérience pour ce Hiroshima Safari en compagnie de Yann, qui me permit de découvrir cette ville et Miyajima autrement, avec un autre regard et qui m’a donné envie d’y retourner.

6 Comments »

  1. Béné 2 octobre 2014 at 12 h 15 min - Reply

    C confirme tout ce que j’ai entendu ! je rêve de faire un safari mais plus le temps passe moins je ne peux y penser. Qu’est-ce que j’aimerais faire de même sur Fukuoka !

    • tunimaal 2 octobre 2014 at 15 h 55 min - Reply

      C’est clair que ça pourrait être sympa sur d’autres villes, dont Fukuoka ^_^

  2. Adelio 2 octobre 2014 at 13 h 49 min - Reply

    Ah, ça se sent vraiment dans ton article que tu as beaucoup aimé et apprécié en apprendre avec Yann pendant ce safari. En tout cas, ça donne aussi envie d’essayer. ^^

    • tunimaal 2 octobre 2014 at 15 h 55 min - Reply

      Si tu en as l’occasion, il faut le faire 😉

  3. Yann 8 octobre 2014 at 13 h 59 min - Reply

    Je t’ai fais envoyer la Porsche dans l’un de tes ryhad en Tunisie. 😀
    Je suis content que cela t’ai plu à ta femme et toi et que tu ai pu entrevoir la quiétude de cette ville et la tendresse de ses habitants !
    Portez-vous bien tous les deux.
    Et commence la diète pour ton cap 10000…++

    • tunimaal 13 octobre 2014 at 11 h 20 min - Reply

      LOL merci pour la voiture 😀

      Au plaisir de te recroiser dans les parages.

Leave A Response »