Lonely Planet Japon

Aala 2 avril 2014 14
Lonely Planet Japon

Pour un voyage au Japon, il est parfois difficile de savoir ce qu’il est possible de voir sur place et de découvrir, c’est pourquoi, parfois on se tourne vers les guides de voyage papier. Et dans ce cas là, je vous recommande vivement les guides Lonely Planet.

Si vous comptez faire un voyage en terre nippone, que vous cherchez que faire au Japon et que vous ne trouvez pas toutes les informations que vous recherchez, ou alors que les formats utilisés ne vous conviennent pas, il reste toujours la solution des guides de voyages en format papier, dont fait partit Lonely Planet.

Les Guides Lonely Planet

La collection de guide de voyages Lonely Planet reste, à mes yeux, la collection la plus complète, la plus détaillée et la plus fiable. Lors de mes différents voyages, dans différents pays et continents, il m’est arrivé de faire appel à des guides de voyages, et presque tous m’ont déçu. Ceux qui m’ont le moins déçus restent de loin les Lonely Planet.

Ce que je n’apprécie guère dans les guides de voyages, c’est qu’ils ne vous proposent qu’un seul point de vue, une seule méthode de voyage. En clair, lorsque vous les achetez, vous voyagez de la même manière que l’auteur. Il est donc extrêmement difficile de trouver un guide qui vous corresponde car nous voyageons tous de manière différente. Mais les Lonely Planet sont les seuls à proposés plusieurs catégories de livres destinés à tous types de voyageurs.

Autre point qui me perturbe souvent sur les guides de voyages papier, beaucoup ne sont pas régulièrement mis à jour  et vous comprendrez qu’un guide de voyage n’est pas nécessairement le meilleur investissement. Mais là encore, Lonely Planet fait quand même office d’excpetion puisque les mises à jour sont très régulières. D’     ailleurs, ils viennent de sortir la toute nouvelle édition dédiée au Japon, en version française.

Mon conseil en termes de guides de voyages

C’est pourquoi en général je conseille, aux personnes qui me demandent, de consulter les blogs de voyages (si vous comptez aller au pays du soleil levant, mon blog sur le Japon sera là pour vous aider, vous conseiller et vous orienter, et si vous avez des questions vous pouvez me contacter à tout moment via le formulaire de contact), de demander à d’autres voyageurs et de se renseigner dans les offices de tourismes et sur les forums de voyages. Il y à en général beaucoup plus d’informations et bien plus complète. Mais cela peut tout à fait venir en complément d’un guide de voyage papier tel que le Lonely Planet Japon.

Vous l’aurez compris, je ne suis pas fan des guides de voyages papier, du moins dans leur majorité. Mais après beaucoup préfère les acheter afin d’obtenir des informations avant le voyage. Dans ce cas là, je vous recommande vivement d’acheter les guides de voyages Lonely Planet, ce sont les plus complets et ceux qui sont remis à jour le plus régulièrement, et dont les auteurs proviennent de tous horizons. Donc si vous planifiez d’aller au Japon, je vous conseille d’acheter le guide de voyage Lonely Planet Japon.

Lonely Planet JaponJeu concours du 22 au 28 juin 2015

En association avec Lonely Planet France nous avons décidé de faire gagner « 5 packs de 2 guides spécial Japon », d’une valeur globale de 41,49€ par pack:

– Japon 4ed, consultable par ici, d’une valeur unitaire de 32,50€

– Guide de conversation japonais 6ed consultable par ici, d’une valeur unitaire de 8,99€

La participation se fera exclusivement sur Facebook.com (3 packs à gagner) et Twitter.com (2 packs à gagner). Pour participer, il vous faut absolument respecter les conditions édictées dans le Règlement du jeu concours, à savoir:

  • Sur Facebook.com
  1. Aimer le statut du jeu concours publié en date du lundi 22 juin 2015 sur la fan page disponible à l’URL suivante: https://www.facebook.com/agaijinjapan
  1. Commenter ce dit statut en spécifiant son intention de participer au jeu concours.

[Jeu concours – 22 au 28 juin 2015]Je vous fait gagner 3 packs de Guides Lonely Planet Japon (Japon 4ed + Conversation…

Posted by Un Gaijin au Japon on lundi 22 juin 2015

  • Sur Twitter.com
  1. Retwetter ce tweet: « Tente ta chance pour gagner 2 guides @LonelyPlanetFr en retwettant ce tweet et followant @UnGaijinAuJapon + d’infos http://buff.ly/1SCZO3X « 
  1. Follower le compte @UnGaijinAuJapon sur Twitter.com


Ces conditions sont obligatoires et doivent être remplies en intégralité pour pouvoir participer au jeu concours. De plus, chaque participant peut augmenter ses chances de gains en appliquant l’une ou plusieurs des conditions optionnelles suivantes:

  1. Partager le statut initial du jeu concours, situé à l’URL suivante: https://www.facebook.com/agaijinjapan, avec son compte personnel Facebook et en mode public. Ce partage se doit d’être accompagné de la mention « Toi aussi vient participer au jeu concours spécial Japon organisé par @Un Gaijin au Japon » pour être pris en compte.
  1. « AIMER » la fan page Facebook intitulée « Un Gaijin au Japon » et localisée à l’URL suivante: https://www.facebook.com/agaijinjapan

Chacune de ces conditions dites optionnelles apportera une chance de gain supplémentaire à chaque personne les réalisant, dans la limite d’une chance supplémentaire, par action, et par participant.

Le jeu concours prend place du lundi 22 juin janvier 2015 à 17H00 (heure de Paris – France) au dimanche 28 juin 2015 à 23H59 (heure de Paris – France). Le tirage au sort sera effectué par la suite et les gagnants contactés afin d’être avertis des modalités de réception de leurs lots. Le jeu concours est ouvert exclusivement aux personnes résidant en France Métropolitaine.

En quelques mots pour résumer, si vous partez en voyage au Japon vous pouvez utiliser diverses sources pour vous informer et les guides de voyage Lonely Planet reste définitivement l’une des meilleures.

14 Comments »

  1. thierry 23 mars 2012 at 15 h 08 min - Reply

    je suis d’accord avec toi, moi aussi, je prefère le Lonely Planet, par contre, il ne faut pas non plus leur faire une confiance aveugle. par exemple, en 2010, lors d’un sejour à Kyoto, nous avions décidé d’aller à Nagoya. la ville ne nous interressait pas, nous y allions UNIQUEMENT pour le musée du robot…. une fois sur place, on nous a dit qu’il était fermé DEPUIS 5 ans !!!
    je leur ai envoyé un courrier à mon retour et je n’ai jamais eu de réponse…. mon édition date de 2009, je serai curieux de savoir si ce musée apparait toujours sur le lien que tu as posté 😉

    • tunimaal 23 mars 2012 at 15 h 40 min - Reply

      Salut Thierry,

      bienvenue sur mon blog et merci pour ton commentaire.

      Oui c’est clair que les guides de voyages il ne faut pas leur faire une confiance aveugle. Je suis tout à fait d’accord avec toi sur ce point de vue là. Personnellement, lorsque je voyage et que j’arrive dans une nouvelle ville, je m’arrête dans l’Office de tourisme pour y récupérer des brochures et voir ce qu’il y à d’intéressant à y faire. Et puis je consulte les blogs de voyageurs. Les offices de tourisme on cet avantage d’être toujours à jours dans les informations.

      Après en ce qui concerne les guides je ne suis pas fan mais si je dois en conseiller un, dison le moins pire, ce serait le Lonely planet. Mais il faut bien sûr contrôler les informations car elles ne sont pas toutes mises à jour.

      D’ailleurs j’ai connu la même mésaventure que toi avec LE PETIT FUTE Australie lorsque j’étais en Tasmanie et qu’une activité était fermée depuis 3 ans. On venait de faire un détour de 300 KM juste pour cela….

  2. Nico 2 avril 2014 at 11 h 55 min - Reply

    Idem, adepte des Lonely Planet. Ce qui nous fait encore acheter des guides de voyage c’est plus pour l’aspect culturelle du guide (histoire, culture, …). En général, on ouvre le guide dans les transports pour avoir d’une idée d’où on va atterrir. Ensuite, effectivement, ils ne sont pas toujours à jour. Le pire que l’on est vue c’est la version Argentine; les prix étaient trois plus élevé que dans le guide !
    Mais même sur internet, on trouve parfois des trucs complètement pas à jour et obsolète, beaucoup de site se copie dessus (comme avec les guides de voyages, il nous de retrouver les mêmes erreurs ou phrase dans des guides de marques différentes).

    • tunimaal 26 avril 2014 at 11 h 37 min - Reply

      Oui, le plagiat c’est aussi un autre aspect qui est assez présent, surtout sur le Net. Comme toi, j’aime bien LP pour son côté un peu différent des autres et son image, même si je l’utilise très peu au final.

  3. Rattana 2 avril 2014 at 21 h 14 min - Reply

    J’ai pour l’instant eu la chance de ne pas avoir eu de mauvaises surprises avec Lonely Planet.
    Bien évidemment il faut toujours avoir plusieurs sources quand on le peut dans toute préparation de voyage :)

    • tunimaal 26 avril 2014 at 11 h 44 min - Reply

      Perso, avec LP ça va, c’est plus avec une autre marque où j’ai galéré pas mal en Australie (détour pour aller dans un endroit fermé).

  4. Chti_Suisse 3 avril 2014 at 11 h 40 min - Reply

    J’ai aussi le Lonely Planet de 2009.
    Il est pas mal.
    La mise en page est un peu confuse : tout est en gris avec la même police.
    Ce que j’aime ce sont les quelques idées d’itinéraires
    Par contre il faut toujours vérifier avec le web les infos actualisées (exemple typique le chateau d’Himeji)
    Pour ça j’utilise Japan Guide
    Qui en plus présente bien les moyens d’accès

    • tunimaal 1 juin 2014 at 15 h 56 min - Reply

      Oui, j’ai aussi la version 2009, en anglais, qui était plus sobre, mais j’ai la dernière version en français et elle est bien meilleure. Sacré boulot de leur part pour s’améliorer ^_^

  5. CM Lonely Planet 3 avril 2014 at 12 h 02 min - Reply

    Bonjour Chti_Suisse,
    Je souhaite vous signaler que la maquette des guides LP a été revue il y a 3 ans. Il n’y a plus beaucoup d’éditions en vente avec l’ancienne maquette. La nouvelle est beaucoup plus colorée, illustrée et aérée.
    Bien à vous

    • tunimaal 1 juin 2014 at 15 h 56 min - Reply

      Merci beaucoup pour ces précisions.

  6. Anko 3 avril 2014 at 18 h 57 min - Reply

    Avis mitigé pour le Lonely Planet.
    Ce que je leur accorde est sans nul doute la somme d’information présente. Les hôtels, les restaurants, les lieux à visiter, les endroit pour boire un verre… Mais c’est un pavé ! Ce qui est en soit assez rebutant.

    J’ai acheté dans la collection Guide Bleus celui du Japon, et j’en suis totalement satisfait. Il est très bien présenté et toutes les infos concernant une même ville sont regroupé ensemble. Plus les encadré qui permettent d’avoir une référence historique, ou alors un restaurant à proximité du lieu visité. Ce qui n’est pas le cas pour le Lonely Planet puisqu’il faut feuilleté encore et encore le guide pour trouver une info.

    Suis-je à ce point difficile pour choisir entre 200 hôtels dans une même ville ? Non.
    Suis-je à ce point difficile pour choisir LE restaurant où aller en vacances ? Non.
    Le Guide Bleu ne s’embarrasse pas de cela, il va à l’essentiel : les lieux à visiter. Pour le reste c’est la découverte lié au voyage.

    Alors que le Guide Bleu me donne envie de voyager – avec ses photos, ses références, ses plans, … – le Lonely Planet me donne mal à la tête.

    • tunimaal 1 juin 2014 at 16 h 10 min - Reply

      Je comprend tout à fait ton point de vue. Personnellement, je n’accroche pas trop avec les guides avec peu d’informations parce qu’ils ne donnent pas trop de choix, or en voyage tout le monde est différent et aime des choses différentes. C’est pourquoi ma préférence va au LP, même si il n’est pas parfait.

  7. Valerie 16 avril 2014 at 1 h 43 min - Reply

    Hello Aala,

    Je commente peu sur les blogs, ou je commente par période, mais comme tu avais cité mon blog, j’ai vu cet article sur le Lonely Planet.

    Comme j’ai commencé à guider l’année dernière mais sous un tout autre angle que l’aspect touristique, puisque mes parcours sont des parcours photographiques (avec conseils techniques et artistiques), je me suis demandé si le Lonely Planet spécial Tokyo citait des endroits que je présente sur mes excursions photo.

    En toute logique, j’ai retrouvé certains points mais ils sont mal présentés, et pas mis spécialement en valeur. De même, il n’y a pas véritablement d’avertissement du meilleur moment où visiter ces points.

    D’autres parts, j’ai trouvé le guide spécial Tokyo très… commercial ! C’est surtout un guide qui pousse à la consommation, comme le font beaucoup d’agences de voyage. On pousse les gens à visiter les grandes artères où l’on trouve désormais les grandes enseignes internationales. Qui a envie de faire du shopping à Tokyo pour retrouver des grandes marques comme Gucci (à part certains Américains et les riches touristes Chinois) ou des enseignes tel que Zara ? On a déjà ça chez nous ! En matière de mode, cela fait passer les touristes à côté de la vraie mode tokyoïte, qui se joue dans les boutiques nichées dans les contre-allées et les étages des immeubles (je ne guide pas sur des points mode, on ne peut pas y faire de photo, mais je connais bien ce domaine). On présente aussi beaucoup de musées… Mais, à quoi bon voyager si c’est pour s’enfermer entre quatre murs ? Je ne crois pas être la seule personne au monde à vouloir passer du temps dehors…

    Quant aux restaurants présentés, sur beaucoup, il faut faire la queue ! Qui sait que les Japonais sont capables de faire une heure de queue pour goûter une simple crêpe ? Mais c’est dans la mentalité japonaise. Quand on voyage, on n’a pas spécialement envie de perdre une heure de son temps à attendre une hypothétique place dans un restaurant.

    De même, j’y ai retrouvé trois adresses que je connais bien… Mais qui n’ont rien à faire dans un guide touristique ! Où alors, il faut faire un guide entièrement dédié à ce type de choses. Deux boutiques de mode dont l’une fait du vintage à des tarifs relativement élevés, et une autre qui fait des remake (arrangements sur vêtements vintage) à des tarifs prohibitifs puisque cette boutique s’adresse au cinglés de mode, mais aussi aux musiciens dont certains viennent y louer des vêtements. L’autre adresse est celle d’un club perdu dans une cave de Kabukichô et qui présente une scène punk et noise qui fait beaucoup, beaucoup de bruit ! En majorité ce sont des groupes japonais qui y passent, et il faut vraiment être dans cette culture pour apprécier (je connais ce truc parce que j’ai fait pas mal de scènes underground en tant que photographe, mais aussi parce que la musique qui fait du bruit ça me plait bien et que la scène rock et punk japonaise est vraiment très bonne).

    Au final, je trouve que ce guide peut faire passer à côté d’essentiels et à côté de petits trésors insoupçonnés. On peut passer dans Tokyo sans jamais y voir un temple avec ce guide, ou en tous cas, pas les plus étranges, les plus incongrus, les plus paisibles. On ne se fait pas une autre image de Tokyo. On continue de la vendre comme n’importe quelle capitale globalisée. J’ai vraiment eu l’impression que Tokyo était un immense parc d’attractions en lisant ce guide, alors qu’elle ne l’est pas.

    Après, certes, Tokyo est une ville qui se vit, plus qu’elle ne se visite (et là, il y a un côté foire que l’on peut expérimenter et qui n’est pas désagréable.

    Et puis, j’y ai lu une info incorrect ou incomplète à propos des Love Hotel. Il y aurait des love hotels parce que les jeunes couples ne peuvent se voir chez l’un et l’autre à cause du manque de place chez les parents… Disons que c’est surtout qu’on ne ramène pas vraiment le petit copain ou la petite copine chez la famille ! Question de différence de culture ! Je ne comprends pas que l’auteur soit passé à côté de cela. De même, ces love hotels sont situés près des quartiers à hostess… J’ai comme une petite intuition…

    Bref, je trouve que le guide Lonely Planet spécial Tokyo s’adresse plutôt des gens qui habitent Tokyo et veulent découvrir des choses à y faire qu’à des touristes.

    Mais je serai curieuse de connaître ton avis, pour savoir si c’est moi qui débloque car je sais que je peux être très enfermée dans mes propres lubies qui sont évidemment toutes liées à la photographie, je l’avoue.

    • tunimaal 1 juin 2014 at 17 h 04 min - Reply

      Salut Valérie,

      dans l’ensemble je suis assez d’accord avec toi. En effet, les guides papier, et pas que le Lonely Planet, orientent les gens vers des lieux touristiques pas toujours digne d’intérêts, et c’est aussi pour cela que je ne suis pas un grand fan des guides papiers. En général, lorsque j’en ai un dans les mains, je le consulte assez rapidement avant d’aller voir les choses par moi-même. Ce que j’aime faire lorsque j’arrive dans une nouvelle ville, c’est d’aller à l’office de tourisme et de récupérer des infos sur ce qui se passe en ce moment même dans la ville, et puis de me perdre dans cette même ville en marchant. je ne prends que très peu les transports en communs, justement pour cela.

      En ce qui concerne le fait de diriger les touristes vers les magasins de grandes marques internationales, je suis tout à fait d’accord avec toi. Ils devraient diriger les gens vers le quartier, pour en sentir l’ambiance plutôt que vers les magasins en soit.

Leave A Response »