Leafcup Yukata International Party: Comment je me suis fais interpellé par un policier

Aala 23 juillet 2011 12
Leafcup Yukata International Party: Comment je me suis fais interpellé par un policier

Alors que je portais un Yukata noir (Kimono d’été) j’ai été interpellé par un policier dans les rues de Tokyo. Pourquoi ? Pour égayer sa curiosité. Après tout, ce n’est pas tous les jours que l’on voit un Gaijin porter un Yukata au Japon, non ? Voici mon aventure du jour.

En ce samedi 23 juillet 2011 je dois aller travailler à Leafcup Shibuya. Pour ceux qui me suivent depuis le début de mes aventures au Japon, vous devez savoir que je travaille en tant que Chat Host à Leafcup. J’y accueille des Japonais et nous parlons de tout et de rien en anglais, dans une atmosphère plus ou moins détendue.

Mais aujourd’hui est un jour particulier. C’est un Samedi, et qui dit Samedi dit Leafcup Internationale Party. Et oui, tous les Samedi Leafcup organise des soirées où les étrangers et les Japonais se réunissent et profitent du moment pour se rencontrer et échanger. Aujourd’hui la soirée à lieu à Leafcup Shibuya. Et le thème de cette soirée est : Yukata Party. En clair tout le monde doit, au moins essayer, de porter un Yukata (Kimono d’été) afin d’avoir une ambiance originale. Il s’agit là d’une occasion pour moi d’essayer quelque chose de typiquement Japonais. 

Direction Asakusa – Tokyo pour acheter mon Yukata :

Qui dit Yukata Party, dit porter un Yukata. Or faut-il encore en avoir un. Malheureusement, ce qui est normal, je n’en avais pas avant cet évènement. C’est donc pourquoi je me suis rendu à Asakusa (Nord-Est de Tokyo) pour en acheter un.

Après avoir fait le tour de toutes les échoppes d’Asakusa, je n’arrivais pas à faire mon choix. Les magasins ne proposent que des Yukata pour touristes très souvent de mauvaise qualité à des prix que je trouve élevé pour du « Made in China » (environ 5000 Yen). Mais en persévérant j’arrive à trouver quelque chose qui me convient.

Mon choix s’arrête sur un Yukata assez simple de couleur noire et sur lequel il est écrit Samurai en Kanji Japonais, au niveau du dos. Pourquoi un tel choix ? Suis-je un Samurai ? Non, mais c’était le seul Yukata de couleur uni (je n’aime pas trop les vêtements multicolores) et simple en design. Je demande donc à l’acheter avec ses accessoires (une ceinture blanche et noire et une paire de sandales en bois assorties). Résultat, je me retrouve à payer 12000 Yen pour mon Yukata, ce qui est bien au-dessus du budget que je m’étais alloué. Mais bon c’était la veille de la soirée Yukata à Leafcup, donc je n’avais plus trop le choix. Cela m’apprendra à m’y prendre à la dernière minute. Maintenant il s’agit d’apprendre à le porter….

Un Yukata, ça se porte comment ? 

aala kanzali black samurai yukata

Aala in Black Samurai Yukata

Avoir un Yukata chez soi c’est bien, savoir le porter c’est encore mieux. Mais je ne sais pas comment faire. Alors en rentrant chez moi, je me tourne vers l’un de mes colocataires et lui demande si il sait comment porter un Yukata, et sa réponse m’a surpri « Non je ne sais pas, je suis désolé, je suis honteux, je ne me sens pas japonais car je ne sais même pas comment porter un Yukata ou un Kimono ». Wouah, lorsque je le regardai je voyais dans ses yeux qu’il se sentait vraiment honteux, il n’exagérait pas ses propos.

Le Samedi, je me suis réveillé à 10H00 (oui je sais c’est tard, mais j’étais fatigué). Après un petit déjeuner et une bonne douche rafraichissante avec cette chaleur et humidité estivale ambiante, je me décide à essayer de porter mon Yukata japonais par moi-même. Mais comment-faire ?

Ouf, il y à une notice faites de dessins avec le Yukata. Allez je me lance. Donc on enfile le Yukata (jusque là tout va bien), puis on ferme le côté droit en premier (je m’en sors pas trop mal) et ensuite le côté gauche (je commence à prendre la main). Ah, maintenant c’est au tour de la ceinture. Je la prends en main et là je réalise que je risque d’avoir un problème : elle est très grande.

Je regarde le dessin et je me rends compte qu’il faut en faites faire plusieurs tour autour de la taille avec la ceinture avant de la nouer. Pour les tours ça va je m’en sors pas trop mal. Pour la nouer c’est une autre histoire. Après 5 tentatives et pas moins de 30 minutes j’arrive à faire un nœud qui ressemble presque à quelque chose… 

Allez j’enfile mes sandales en bois et à talons et j’y vais, direction Leafcup Shibuya

japanese girl yukata - node, yukata noeud

Noeud de Yukata (Yukata Node)

Dans les rues de Tokyo en Yukata, ou comment se faire interpeller par un policier :

Je sors dans la rue, et je marche à un rythme plus lent que d’habitude. Ce n’est pas si facile que ça de marcher en sandales japonaises traditionnelles, en plus elles ont même des talons….

Après 20 minutes j’arrive au niveau de la station Ueno. Il y à un feu rouge, et comme tout bon citoyen je m’arrête quand le petit bonhomme est rouge. J’attends patiemment lorsque je sens une main me toucher l’épaule. Je me retourne et là je vois un policier, d’une cinquantaine d’année, qui me regarde. Une discussion s’engage entre nous, dans un japonais (pour moi) et un anglais (pour lui) cassé. Je vous propose de lire ce que nous nous sommes dit (les passages entre parenthèses correspondent à ce que j’aurais voulu lui dire mais que je me suis gardé de faire…) en vous imaginant qu’il était en train de me dévisager et de regarder scrupuleusement chaque détail de mon Yukata, tout au long de la conversation. 

Le Policier : Bonjour

Le Gaijin portant un Yukata (moi) : Bonjour

Le Policier : Vous allez bien ?

Le Gaijin portant un Yukata (moi) : Oui et vous ?

Le Policier : Oui. Vous êtes étranger ?

Le Gaijin portant un Yukata (moi) : (ça ne se voit pas ? Je suis Japonais bien sûr) Oui

Le Policier : d’où êtes-vous ?

Le Gaijin portant un Yukata (moi) : je suis de France (et vous ?)

Le Policier : Qu’est-ce que vous faites là ?

Le Gaijin portant un Yukata (moi) : (euh j’attends que le petit bonhomme passe au vert) Je vais à une soirée

Le Policier : Qu’est ce que vous faites au Japon ?

Le Gaijin portant un Yukata (moi) : Je voyage

Le Policier : Depuis combien de temps êtes-vous au Japon ?

Le Gaijin portant un Yukata (moi) : Depuis 3 mois (tu en à encore beaucoup des questions comme ça ?)

Le Policier : Combien de temps vous allez rester au Japon ?

Le Gaijin portant un Yukata (moi) : Pendant un an (ce serait sympathique que tu arrête de me reluquer de la sorte, ça me fait peur).

Le Policier : et vous faites quoi ?

Le Gaijin portant un Yukata (moi) : je travail, je suis professeur de Français.

Le Policier : Pourquoi vous portez un Yukata ?

Le Gaijin portant un Yukata (moi) : (Je n’avais plus de vêtements propre alors j’ai pris ce qui me venais sous la main) Je vais à une soirée Yukata

Le Policier : mais pourquoi vous devez porter un vêtement Japonais ?

Le Gaijin portant un Yukata (moi) : (Est-ce que je te demande pourquoi tu portes des vêtements occidentaux ?) Parce que c’est une soirée à thème.

Le Policier : Vous l’avez mis seul le Yukata

Le Gaijin portant un Yukata (moi) : (Oui bien sûr je suis un grand garçon, ma maman elle m’a appris à m’habiller) Oui

Le Policier : Vous le portez très bien

Le Gaijin portant un Yukata (moi) : Merci (est-ce que je peux y aller parce que le petit bonhomme il est vert et qu’il ne va pas m’attendre).

C’est bizarre, parce que durant toute la conversation son regard me faisait clairement comprendre que le fait que je porte un Yukata ne soit pas normal. C’était devenu un peu agaçant à force. D’ailleurs beaucoup de passants me regardait et me souriait lorsque je les croisai (quand je pense que d’habitude personne ne me parlait ou ne me regardait, aujourd’hui je suis une véritable attraction).

Bon ce n’est pas tout, mais je dois aller travailler moi, allez direction Leafcup Shibuya.

Yukata Internationale Party à Leafcup Shibuya :

J’arrive à Leafcup à 14H30. Je dois commencer à travailler à 15H00. Je suis le seul à porter un Yukata. Est-ce que je me suis trompé de jour ? Non, ouf, je suis rassuré. Bon allez, on y va. Il est 15 heures. Je m’installe à ma table et la conversation avec les Japonais présent s’engage immédiatement sur le Yukata que je porte (chose que je n’aurais pas prévue, hein).

Après avoir passé 4 heures à parler de tout et de rien, ma journée de travail est finie. Maintenant il est temps de passer à la soirée Yukata. Enfin, il y à plus de personnes qui portent un Yukata, je ne suis pas seul.

leafcup yukata international party july 25 2011 - sayaka & chisaki

Chisaki & Sayaka

Wouah c’est hallucinant, je dirais qu’environ 60 personnes sont présentes et qu’une bonne partie d’entre eux portent un Yukata (surtout les filles, ah ces garçons toujours pareil). Et il faut avouer que les filles sont très charmantes dans cet habit Japonais. 

J’en profite pour prendre quelques photos, me faire de nouveaux amis et passer un bon moment. Et puis il est déjà 23H00. La soirée est passée très vite. Porter un Yukata est assez agréable et je me suis bien amusé. Maintenant il est temps de ranger (et oui je travaille encore, je suis au Japon après tout, non ?).

leafcup yukata international party july 25 2011 - japanese & gaijin

2 filles en Yukata (2 girls in yukata)

Bon après une bonne soirée, il est de coutume d’aller boire un verre tous ensemble au Japon. Juste le temps de prendre quelques photos de groupe et puis on y va. Direction la station de Shibuya et l’un de ses Izakaya.

Oups j’ai raté mon dernier train, que faire ?

On doit être plus d’une douzaine de personnes, filles et garçons, japonais et étrangers (Gaijin). Je me sens un peu vieux lorsque tout le monde dit son âge (entre 19 et 25 ans…. Oups j’en ai 27). Bon allez pas grave, je suis là pour profiter et passer un bon moment.

Oh il est déjà 00H20. Il est temps que j’aille à la gare sinon je vais rater mon dernier train. Oh non, je porte ces fameuses sandales Japonaises… Comment faire ? Bon j’arrive à la gare tant bien que mal. Mais malheureusement j’ai raté le dernier train. Que faire ?

Après une courte réflexion, je me décide à me rendre dans un Manga Kissa (et oui je vais encore passer une nuit dans un Manga Kissa à Tokyo). Je paye 1500 Yen  ce qui est mieux que de prendre le taxi. Je prends une boisson chaude, une coupe de glace au chocolat et me rend dans mon box. Je passe la nuit à regarder des vidéos sur Internet. Je n’arrive pas du tout à dormir. 

Il est 5H00, Tokyo s’éveille. Je rends la carte de mon box et me rends à la station de train. Je prends le premier train direction Ueno. Quelques j

Honshu,

aponais qui ont passés une nuit bien arrosés me salue et me dévisage tout le long du trajet. Il est presque 6H00 lorsque j’arrive chez moi.

Je me déshabille et vais directement prendre une douche. Bon maintenant il est temps de dormir par une chaleur et une humidité étouffante. Bonne nuit tout le monde (oups, bonne journée).

leafcup yukata international party july 25 2011 - asian girl

Une fille en Yukata (A girl in Yukata)

12 Comments »

  1. Radou 9 mars 2012 at 1 h 44 min - Reply

    Tu as la classe en Yakusa mon pote!!! Si c’est les policiers qui font le coin de rue quand tu vas jusqu’au métro c’est normal!!! ils branlent rien de la journée les pauvres!!!

    • tunimaal 9 mars 2012 at 9 h 39 min - Reply

      Lol, c’était pas un policier du coin de rue, mais un autre qui marchait dans la rue. Il a dû certaianement se perdre alors il est venu parler avec moi…. LOL

  2. Alexandre 5 août 2012 at 10 h 27 min - Reply

    Salam (Paix) Aala

    Franchement t un pro de la débrouille.

    Tu va te shoper un yukata à la derniere minute, tu tape la discute à un flic,et tu finis la soirée ds un Manga Kissa après une journée de taf… :)))))

    D bar de rires

    • tunimaal 9 août 2012 at 7 h 51 min - Reply

      Salut,

      et oui, on fait comme on peut hein 😉

  3. grey 10 octobre 2012 at 21 h 29 min - Reply

    arf, impossible de porter ces trucs sans faire 20 bides avec le noeud, en plus y’en avait plus à ma taille (je n’ai pas le gabaris des locaux). par contre les manga kissa c’est LA solution d’urgence si tu ne trouve pas d’hotel. , la seule chose qui m’enpêche de dormir sont les bruits bizarres venant des box voisins, apparemment les hentai servent à quelque chose.

    • tunimaal 4 novembre 2012 at 7 h 17 min - Reply

      Lol on voit que tu en as des expériences 😉

  4. Renata 11 octobre 2014 at 23 h 16 min - Reply

    Bonjour,
    Tout d’abord, bravo et merci pour ce site, il est incroyablement complet et utile.
    Je part au japon en fin d’année, le 28 décembre précisément et j’arrive à Tokyo le lendemain, d’où ma question : Où puis je trouver un kimono (si possible de bonne qualité, le prix étant secondaire) ? Car j’aimerais beaucoup en avoir un pour fêter le nouvel an, j’ai donc peu de temps pour le trouver.
    Ce qui amène à une deuxième question, après avoir lu l’article : Est ce que porter un kimono ce soir là pourrais « choquer » ou déranger les locaux ?
    Merci =)

  5. Reneta 15 octobre 2014 at 20 h 02 min - Reply

    Merci beaucoup pour ta réponse aussi rapide, cet article est exactement ce qu’il me fallait =)

    • tunimaal 20 novembre 2014 at 6 h 24 min - Reply

      Parfait, et de rien 😉

  6. alexia 2 mai 2015 at 11 h 46 min - Reply

    Bonjour, actuellement en vacances au japon, mes amis et moi voudriont faire cette sortie. Cela donne envie! Mais où faut il se renseigner pour avoir des places. Ou bien meme faire un tour en semaine sur ces perches traditionnelles. Ou sont elles situees exactement? Merci !

    • tunimaal 1 juin 2015 at 8 h 43 min - Reply

      Tu trouveras toutes les réponses dans mon article sur les Yakatabune.

Leave A Response »