Leafcup Tokyo – English Cafe : Manque de respect envers les employés?

Aala 11 octobre 2011 18
Leafcup Tokyo – English Cafe : Manque de respect envers les employés?

Depuis Fin juin 2011 je travaille à Leafcup Tokyo et Yokohama. Depuis Août 2011 j’avais envie d’arrêter d’y travailler. Aujourd’hui j’ai décidé de stopper. Pourquoi ? Car cette société manque tout simplement de respect à ses employés et les exploite sans remords. Voici plus de détails.

Comme beaucoup de personnes qui arrivent au Japon sans parler la langue parfaitement, j’ai postulé pour travailler à Leafcup Tokyo et Yokohama. En juin 2011 j’ai eu un entretien d’embauche et puis j’ai été recruté. Au début, tout se passait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Et puis tout à commencé à se dégrader très rapidement, au point qu’en ce 11 octobre 2011 j’ai tout simplement décidé de ne plus jamais travailler pour cette société, et ce même si ils me présentaient leurs excuses. Voici en détails pourquoi j’en suis arrivé à une telle décision.

Leafcup Yokohama, samedi 27 Août 2011 : je n’ai pas le droit de manger ou de boire :

En ce jour de mois d’Août, comme beaucoup de musulman au Japon et à travers le monde, je pratique le mois de Ramadan. Cela veut dire qu’entre 03H30 et 19H00 environs (aux horaires du Japon), je dois m’abstenir de manger et boire, dans le cadre de mes croyances religieuses.

Ce Samedi 27 Août, je travaille à Leafcup Yokohama selon les horaires suivants :

  • 12H40 – 14H10 : Table d’anglais – débutant
  • 15H00 – 19H00 : Table d’anglais
  • 19H00 – 19H30 : Pause de la journée
  • 19H30 – 23H00 : Leafcup Yokohama Party

La journée se passe très bien. Puis à 19H00, je finis ma dernière table d’anglais. Après une journée entière sans manger ni boire, mon premier instinct est celui de me nourrir et me rafraichir. J’annonce donc à la responsable (Mademoiselle Fa., une Japonaise de 22 ans) que je vais aller au Konbini (convenience store), l’espace de 5 minutes, pour y acheter de quoi manger et boire, surtout que c’était durant mes 30 minutes de pause. Et là sa réponse m’a choquée. Voici notre dialogue :

Elle : « Non tu restes là, on doit préparer la soirée »

Moi : « Oui mais je n’ai ni mangé ni bu depuis 03H00 ce matin, il faut que je mange quelque chose »

Elle : « Je ne veux pas savoir, si tu pars, je ne te paye pas »

Moi : « Je suis sérieux, c’est le Ramadan, je dois manger et boire »

Elle : « Je suis sérieuse aussi, si tu pars tu ne seras pas payé »

Moi : « Tu peux garder ton argent, je m’en fous »

 Je suis allé acheter à manger et à boire et suis revenu. Préparer la soirée ne prends que 10 minutes (ouvrir des paquets de chips sur la table et mettre des bières à disposition des clients). Au final elle m’a payée, mais ne s’est même pas excusée. 

Leafcup Yukata de Yakatabune, Dimanche 28 Août 2011 : J’ai payé pour travailler

En ce dimanche 28 août 2011, je me suis rendu à la Leafcup Yukata de Yakatabune soirée. Comme vous pouvez le lire dans l’article du même nom, j’ai dû payer pour travailler.

Et oui, vous ne rêvez pas. Lorsque j’ai demandé à m’inscrire à cet événement, on m’a informé qu’il n’y avait plus aucune place en tant que Staff Leafcup et que de ce fait je devais payer 5000 Yen pour y participer en tant qu’invité. J’ai donc payé.

Malheureusement, le jour l’événement, je me suis vu informé que j’étais en faites présent sur place en tant que Staff. J’ai donc dû travailler. Bon il faut avouer que le travail en soit n’est pas une torture, puisqu’il s’agit de parler avec les invités.

Ce qui m’a énormément dérangé c’est que j’ai dû payer 5000 Yen, travaillé et que je n’ai pas reçu de rémunération en contrepartie. Un comble en soit.

leafcup yukata de yakatabune party - august 28 2011 - party

Leafcup Yukata de Yakatabune

Leafcup Tokyo à « recruté » plus de 400 employés sans en avoir besoin :

A Leafcup Tokyo, vous êtes en général recruté pour être  Chat Host. Et puis si vous faites vos preuves, et que vous êtes natif, vous pouvez devenir professeur d’anglais.

Si vous êtes professeur d’anglais, vos horaires sont assurés. Mais si vous êtes Chat Host, vous n’avez pas d’horaires garantis. Vous êtes prévenus une semaine à l’avance, en fonction des besoins de la société, si vous devez travailler ou pas.

Le problème, car il y en à un, c’est qu’ils ont recruté plus de 400 Chat Host alors qu’ils n’en on besoin que d’une centaine maximum (et encore je vois très large). Ils font cela afin de palier à d’éventuelles indisponibilités. Mais cela fait que vous n’avez des heures de travail que très rarement.

Lorsque j’ai commencé à travailler à Leafcup Tokyo et Yokohama, j’avais 2 à 3 tables d’anglais ou français par semaine. Plus les semaines ont avancées, plus ils ont recrutés. En conséquence, j’obtenais de moins en moins d’heures. J’en suis arrivé à 3 ou 4 heures de travail par mois, ce qui est ridicule en soit.

Leafcup Tokyo : Aala tu peux travailler Samedi ? Aala, on a plus besoin de toi.

A plusieurs reprises j’ai été contacté pour travailler des horaires qui n’étaient initialement pas prévus. A chaque fois j’ai accepté. Et régulièrement, à la dernière minute ils ont été annulés. 

Par exemple, un Lundi on me téléphone et me demande si je veux travailler à Leafcup Iidabashi le samedi suivant. Je dis oui. Je programme ma semaine en conséquence. Et puis le vendredi on me téléphone et me dit que l’on a plus besoin de moi.

Si seulement cela était arrivé qu’une seule fois. Mais non, cela s’est produit au moins 5 fois. C’est usant. Je ne suis pas un mouchoir à usage unique, que l’on prend et que l’on jette selon son envie.

Leafcup Yokohama : dirigée par une « petite chef » irrespectueuse

A Leafcup Yokohama j’ai eu la désagréable expérience d’être sous la responsabilité d’une manager de 22 ans qui se croit tout permi. 

J’ai été recruté pour être Chat Host, ce qui veut dire que je devais faire la conversation aux clients en Anglais ou en Français. Mais à Leafcup Yokohama, il n’y avait pas tant d’étudiants que cela.

classrom in leafcup yokohaman, salle de classe leafcup yokohama

classroom (salle de classe)

Il arrivait, très régulièrement, que durant 2 ou 3 heures il n’y ait aucun étudiant. Lorsque la Responsable, Mademoiselle Fa., était présente elle me donne des ordres du genre :

« Aala , nettoye les toilettes »

Le pire c’est que je n’exagère pas, mais alors pas du tout. Il n’y avait même pas un merci ou un s’il te plait. Non, j’avais droit à un ordre d’une fille à qui l’on a donné un pseudo pouvoir trop tôt dans sa vie. Elle se sentait investi d’une mission et d’une puissance qui pouvait lui conférer tous les pouvoirs. Lorsqu’elle me disait cela, je lui répondais « et si je ne veux pas ? » et elle me disait « je peux te virer, je suis la Manager ». 

D’ailleurs, il était courant d’entendre plusieurs personnes travaillant à Leafcup Yokahama, appeler cette responsable « Little Hitler » devant elle, ce qui la faisait sourire (c’est fort et mauvais comme surnom et je ne me suis jamais permis cela, car je trouve ce surnom très déplacé).

Bon, je pense que je vais m’arrêter là pour les reproches et les justifications quand à ma décision de quitter mon travail à Leafcup Tokyo. Je pense que vous aurez compris pourquoi je ne veux plus jamais travailler pour eux. Et encore je ne vous parle même pas des choses qu’ils font avec facebook (obligation pour les employés d’ouvrir une Fan Page pour Leafcup en leur nom sinon ils sont payés 800 Yen de l’heure au lieu de 1000, obligation d’envoyer des invitations sauvages sur les réseaux sociaux, obligation de distribuer des flyers dans la rue même sans les autorisations légales …).

Sur ce, si vous pensez à travailler un jour à Leafcup Tokyo, je peux vous dire une chose, beaucoup de personnes y travaillant sont de bonnes personnes et l’ambiance peut y être agréable. Malheureusement des faits, très souvent irrespectueux, viennent ternir le tout.

18 Comments »

  1. Inconnu 16 mars 2012 at 11 h 57 min - Reply

    il faut faire attention, c’est facile de se faire duper au japon. Ce n’est pas tout le monde mais certains japonais (et pas mal) seront amical avec vous par intérêts (la plupart du temps c’est pour l’apprentissage d’une langue).

    • tunimaal 16 mars 2012 at 13 h 01 min - Reply

      Oui je suis tout à fait d’accord avec toi. Cela m’est arrivé à plusieurs reprises d’avoir à faire à des Japonais qui voulais tout simplement pratiquer leur anglais pour un test et qui ensuite m’oubliais. C’est très frustrant comme situation, alors maintenant je deviens de plus en plus méfiant. En ce qui concerne Leafcup il s’agit là vraiment d’une personne qui exploite les étrangers pour se faire encore plus d’argent.

      PS: encore une fois je t’ai mis en « inconnu » car le pseudo que tu as choisi n’était composé que de mot clé n’ayant aucun intérêt. La règle c’est un pseudo + éventuellement des mots clés. Et une adresse mail valide.

  2. Laurent 18 mars 2012 at 4 h 20 min - Reply

    Il y aura toujours des sociétés « presse citron » qui utiliserons des employés « Kleenex » tant que l’offre et la demande sera en défaveur de l’employé (taux de chômage élevé). De plus en temps qu’étranger dans un pays développé, nous en serons généralement les premières victimes. Il faut donc toujours rester sur le qui vive, sauf si en toute connaissance de cause, on désire vivre cette expérience…!

    • tunimaal 18 mars 2012 at 7 h 49 min - Reply

      Oui Laurent, je suis tout à fait d’accord avec toi. Cela existe de partout dans le monde. Ce qui m’a fait halluciner avec cette entreprise c’est le fait qu’ils se disent avoir une mentalité internationale et qu’ils ne sachent même pas gérer les différences culturelles.
      De plus, le propriétaire de la société à lu mon article (en version Anglaise) et au lieu de s’excuser à dit « You childish guy » ce qui démontre là sa mentalité.

  3. Xavier 18 juillet 2012 at 17 h 44 min - Reply

    Quand j’ai lu ton article, j’ai tout de suite pensé au film français « Stupeur et tremblements » que j’ai vu récemment. C’est l’histoire d’une femme française qui se fait pratiquement exploitée dans une société de bureaux au Japon. C’est trait pour trait ce que tu as décris. Je te conseille par ailleurs de le regarder.

    Malgré tout le respect que j’ai envers les japonais, je ne supporterais pas qu’une fille à peine âgée d’un an de plus que moi puisse me parler sur ce ton. La personne serait beaucoup plus âgée, je serais d’accord, mais si jeune et se croire au dessus de tout le monde, alors là, non !!

    Quel est le nom entier de cette fille ?? As-tu une photo d’elle ? Car là j’ai bien envie de lui dire ses quatre vérités. (je te demande mais je sais très bien que ça ne sera pas possible !). Il faut qu’on se défoule sur elle !

    • tunimaal 18 juillet 2012 at 22 h 39 min - Reply

      Salut Xavier,

      merci pour ton commentaire. Oui je connais « stupeur et tremblement » car j’ai lu le livre dernièrement. Bon après il peut y avoir des similitudes mais ce n’est pas allé aussi loin.

      Dans ton cas cette demoiselle est plus âgée que toi, dans le mien elle est plus jeune et j’avoue que cela est « énervant » en soit. C’est pour cela que j’avais préféré quitter cet emploi.

      Pour ce qui est de son identité, comme tu l’as si bien deviné, je ne peux pas te la fournir pour des raisons de respect de la vie privée.

    • Lydra 18 juillet 2012 at 23 h 43 min - Reply

      « Il faut qu’on se défoule sur elle ! »…
      Y’a pas à dire, mais ce commentaire là ne vaut pas mieux que le comportement et le manque de jugeotte de cette fille !!!

      • tunimaal 18 juillet 2012 at 23 h 49 min - Reply

        Je pense qu’il ne faut jamais se rabaisser au niveau de « conneries » de certaines personnes. Si quelqu’un te porte préjudice n’en fait pas de même.

      • Xavier 19 juillet 2012 at 8 h 21 min - Reply

        Non mais je plaisantais 🙂 Je savais pertinemment que je n’aurais pas son identité.

        Ce que je voulais dire, en « me défoulant sur elle », j’aurais aimé la remettre à sa place, mais pas méchamment. Il faut bien que quelqu’un le lui dise ! C’est comme si on laissait les criminels, les gens faire le mal, sans rien faire. Vous comprenez ?

        Parce que y a rien de pire qu’une jeune fille se prenant pour la reine du monde !

        • tunimaal 19 juillet 2012 at 12 h 25 min - Reply

          Je me doute que tu plaisantais. Mais il faut faire attention car à l’écrit tout peut-être mal interprété.

          Et ne t’inquiète pas va, je lui avais déjà fais comprendre ce que je pensais de son comportement.

  4. batman 19 juillet 2012 at 6 h 05 min - Reply

    ouais enfin c’est abusé au début quand même parceque tu fais ramadan tu te permet de sortir pendant le travail, les japonais ont eux aussi des croyances et pourtant ils respectent les heures de travails.
    Que ce soit pour préparer une soirée et même si tu as mangé peut importe.
    C’est leur rigueur qui nous échappe à tous ,mais c’est leur société ,leur histoire ,ils ont réussi à rattrapper 3 siècles de retard technologique ,à surmonter deux bombes atomiques et plusieurs catastrophe naturelles grâce à leur rigueur. Alors arrêtez de venir au Japon pour travailler ,quand on va dans un pays ,on doit en connaitre un miminun la culture,sinon on passe encore pour un occidental égoiste . Bravo toi tu as reussi …

    • tunimaal 19 juillet 2012 at 12 h 24 min - Reply

      Je pense que tu n’as pas compris la situation du moment.

      Il était 19H00, la soirée commençais à 19H30 et je n’étais payé qu’à partir de 19H30. Alors, NON il ne faut pas abuser, normalement ces 30 minutes de battement elles étaient à moi vu que je n’étais pas rémunéré.

      Pour prendre la défense d’une personne de la sorte il faut prendre tous les éléments en compte et non pas l’histoire du pays qui n’a absolument rien à voir là-dedans. Et puis j’aimerais t’y voir toi dans une telle situation et voir ta réaction.

      De plus, cette société travaille dans un domaine international avec des employés étrangers qu’ils exploitent (appelons un chat un chat) et il faut à un moment s’adapter à ton environnement. Quand on met une enfant de 22 ans manager d’une équipe d’étranger c’est qu’elle est censé savoir manager des étrangers, or pour elle ce n’était pas le cas. Si tu es en France et que tu dois travailler dans une société avec que des américains, tu devras t’adapter à la culture américaine, c’est comme ça.

  5. batman 19 juillet 2012 at 19 h 42 min - Reply

    il fallait mieux expliquer aussi, des occidentales qui se plaignent de la société japonaise mais qui viennent quand même ça courent les rues, entre les anglophone qui y vivent qui ne font même pas l’effort d’apprendre la langue et ceux qui voudrait que le Japon se plie à notre culture occidentale individualiste sous pretexte que notre société respect plus « les droits de l’homme » ,il y a de quoi se perdre.
    Juste pour les autres commentaires , l’age ne change rien qu’elle ai 22 ans ne change rien , la personne qui dit « je n’accepterai les ordres de quelqu’un de moins agé que moins  » montre encore une fois le fossé abyssale de nos deux culture.
    Désolé, d’avoir fait le chien garde avec tout les blog de « gaijin » qui se plaignent parceque ce pays leur échappe complètement,j’ai aboyé plus vite que necessaire .
    Je te présente mes excuses.

    • tunimaal 20 juillet 2012 at 1 h 43 min - Reply

      Salut Batman, excuses accepté 😉

      Je comprends ton point de vue, je suis, sur le principe, bien d’accord avec toi. Je n’apprécie pas les gens qui veulent forcer les autres cultures à se changer et à s’adapter à la leur.

      Maintenant, je penses qu’il ne faut pas défendre pour défendre. Oui le Japon a sa propre culture et il faut la respecter, mais oui le Japon n’est pas parfait.

      Personnellement, je fais des efforts, j’essaye de me plier aux cultures et règles locales car je ne suis pas chez moi, mais dans un pays qui m’a accueillit. Mais cela ne donne pas le droit à certains individus locaux de nous exploiter, de nous utiliser comme bon leur semble et de nous jeter comme des merdes après. Il ne faut pas oublier que des japonais (pas tous loin de là) se considère comme une race pure et supérieure aux autres.

      En ce qui concerne l’âge, même au Japon le système du sénior / junior les Sempai …) est très présent, donc cela joue un rôle important. Si elle respectait vraiment sa culture elle n’aurait pas dû me parler de la sorte. En plus, elle travaille dans un domaine international, donc il faut connaître les coutumes des autres et les respecter.

      Enfin bref, je partageais mon expérience, qui ici était négative.

  6. Alexandre 30 juillet 2012 at 16 h 31 min - Reply

    Salam (Paix) Aala.
    Je projette d’aller au Japon comme toi et et tes experiences sont vraiment enrichissantes.

    1°) Arrive tu à faire tes prières à l’heure.
    2°) A tu des amis muslim au Japon?
    3°) Comment réagisse les Japonais quand tu leurs dis que tu ne bois pas d’alcool?

    Si mes questions sont intimes, j’en suis désolé.

    • tunimaal 1 août 2012 at 7 h 05 min - Reply

      Salam,

      merci pour ton commentaire.

      Pour ce qui est des réponses à tes questions, je dirai que si tu veux faire la prière il est toujours possible de la faire et ce quelque soit l’endroit où tu es. Il faut juste bien savoir s’adapter à son environnement (mais en général les japonais sont très respectueux). Sinon, oui j’ai des amis musulmans au Japon (il y à quand même pas mal de musulmans ici). Et enfin, sur la question de l’alcool, les japonais réagissent très bien. Ils démontrent beaucoup de curiosité sur les raisons pour lesquelles je n’en consomme pas, et je n’ai pas le droit aux phrases typiques, et lourdes, « oh tu ne bois pas pas, tu ne sais pas ce que tu rates ».

  7. Alexandre 1 août 2012 at 22 h 58 min - Reply

    Domo arigato gozaimasu.
    Incroyable, jamais je n’aurais pensé qu’un pays comme le japon, hyper codifié voir extrémiste sur les bords, accepter cette croyance avec autant de respect.
    Sa me motive encore plus.
    Peace out.

    • tunimaal 2 août 2012 at 16 h 11 min - Reply

      どういたしまして

      Après il ne faut pas se bloquer sur les préjugés et se dire que la majorité des gens dans le monde sont ouverts d’esprit.

Leave A Response »