Le jour où j’ai expérimenté un séisme de niveau 7 … dans un simulateur

tunimaal 5 novembre 2012 36
Le jour où j’ai expérimenté un séisme de niveau 7 … dans un simulateur

A Tokyo, cet été, j’ai expérimenté un tremblement de terre de niveau 7, c’était dans un simulateur. Le but était d’apprendre les gestes qui sauvent en cas de réelle catastrophe naturelle.

 Cela fait maintenant plus de 1 an et demi que je suis au Japon. Je suis arrivé sur l’archipel nippon 2 mois après le grand tremblement de terre du 11 mars 2011. Depuis mon installation dans ce pays, j’ai expérimenté de nombreux tremblements de terre, majoritairement, de faible magnitude sur l’échelle de Richter. D’ailleurs, vous pouvez retrouver le récit de mes premiers tremblements de terre ici. J’ai aussi eu l’occasion de me rendre à Kamaishi, Iwate dans le Tohoku pour y faire du volontariat. Cette ville avait été, littéralement, dévastée par le Tsunami qui a eut lieu à la suite du séisme de mars 2011. A la suite de cela, je m’étais renseigné, plus amplement, sur ce qu’il fallait faire en cas de tremblement de terre.

Enfin, et chose des plus importantes, cela fait plusieurs mois maintenant, que les scientifiques japonais annoncent un grand tremblement de terre dans la région de Tokyo. Au mois de février 2012, il y avait 70% que ce grand séisme se produise dans les 4 années qui suivent, et qu’il soit d’une magnitude d’au moins 7 sur l’échelle de Richter. Tout cela n’est pas toujours très rassurant, mais tout le monde fait avec. La vie ne s’arrête pas pour autant, loin de là. Il faut toujours relativiser. Toutefois, chaque opportunité d’apprendre sur ces catastrophes naturelles est bonne à prendre. C’est pourquoi j’avais décidé de me rendre au Life Safety Learning Center d’Ikebukuro cet été, lieu découvert par mon ami Sean.

Ikebukuro Life Safety Learning Center : c’est quoi ?

A Ikebukuro, dans le même bâtiment que la caserne des pompiers, se trouve le Life Safety Learning Center. C’est un espace entièrement gratuit où sont dispensés des cours de gestion des catastrophes naturelles telles que les tremblements de terre. Dans ce centre, vous apprenez comment combattre un incendie avec un extincteur (un petit incendie), comme vous échapper d’une pièce enfumée par un incendie ou bien encore quoi faire lorsqu’un tremblement de terre survient.

simulateur de tremblement de terre, earthquake simulator, earthquake japan, earthquake tokyo, tremblement de terre tokyo, séisme tokyo, séisme japon

Pour ce faire, vous regardez plusieurs vidéos, dont notamment une sur le bilan du tremblement de terre du 11 mars 2011. Ensuite, vous passez à la pratique. On vous donne un extincteur et vous devez éteindre un faux incendie. Puis on vous fais rentrer dans une pièce légèrement enfumée et vous devez en sortir rapidement et calmement en marchant à ras le sol. Et enfin, on vous fait entrer dans le simulateur de tremblements de terre et vous devez expérimenter une reconstitution d’un séisme de magnitude 7 sur l’échelle de Richter.  Tout ce circuit se déroule en 2 heures et vous permet d’apprendre les gestes utiles en cas de situation de danger.

Mon expérience au Life Safety Learning Center d’Ikebukuro :

Je me suis rendu là-bas le 20 juillet 2012 avec mon ami Sean (avec qui j’ai expérimenté la roulette russe version sushi, ou bien qui a essayé la viande de chien à Shin-Okubo, Tokyo). Nous y sommes allés le matin même, sans réservation, mais malheureusement c’était complet. Nous avons donc réservé pour l’après-midi même. A 15h00, notre apprentissage commençait. Au programme, nous avons eu le droit à la projection d’un vidéo bilan du tremblement de terre du 11 mars 2011 (où étrangement, le nom de Fukushima était inexistant), suivit d’un cours d’utilisation des extincteurs, puis d’un cours sur les démarches à suivre pour s’enfuir d’une pièce enfumée et enfin le simulateur de tremblement de terre.

simulateur de tremblement de terre, earthquake simulator, earthquake japan, earthquake tokyo, tremblement de terre tokyo, séisme tokyo, séisme japon

Lors de notre passage dans le simulateur de tremblement de terre, je dois avoué que j’ai été surprit par la force des secousses. Elles étaient programmées pour ressembler à des secousses de 7 sur l’échelle de Richter, et j’avoue qu’il n’était pas si aisé de s’accrocher au pieds de la table.

En faites, nous étions assis à une table, puis une alarme raisonnait. Nous devions nous précipiter sous la table avec un coussin au-dessus de notre tête et nous accrocher. Cela durait plusieurs secondes et était intense. Mais tout le monde s’accorde à dire que c’est très loin de la réalité et qu’un véritable tremblement de terre est bien plus violent que cela. Une fois ce simulateur expérimenté, mon seul souhait était de ne jamais subir de véritable séisme.

Pour vous aider à comprendre un petit peu de quoi je parle, je vous propose de regarder la vidéo de ce simulateur, le jour de notre visite. Sur cette vidéo vous pouvez voir une reconstitution du tremblement de terre du 11 mars 2011 à Shinjuku – Tokyo. Le simulateur fais expérimenter des mouvements d’un mètre de manière latérale, comme ce qu’il s’est passé ce jour-là. De plus, un arrière plan, une vidéo mais en scène du mobilier qui s’effondre au sol.

 Le simulateur de séismes : je vous le recommande 

Si vous êtes au Japon, vous avez de très fortes chances d’expérimenter des tremblements de terre. Malheureusement, nous étrangers, ne savons pas toujours quoi faire. C’est pour cela que je vous recommande vivement de vous rendre dans l’un des Life Safety Learning Center qui vous proposent des cours gratuits. Ceci est important et utile à la fois. Et puis c’est réalisé de manière ludique afin que vous puissiez facilement pratiquer et comprendre quoi faire.

Le seul point noir est que les volontaires travaillant sur place parle très rarement l’anglais. Le jour de notre visite, à part la vidéo bilan sous-titré en anglais, tout était en japonais. Donc je vous recommande de vous y rendre avec quelqu’un qui parle bien le japonais ou de demander à l’avance si une personne parlant anglais sera présente (ce qui est parfois le cas). Sinon, que pensez-vous de ce genre de cours et de simulateur ?

Retrouvez le Ikebukuro Life Safety Learning Center sur Google Maps :

Ikebukuro Life Safety Learning Center

2-37-8, Nishiikebukuro,

Toshima-ku,

171-0021 Tokyo

http://www.tfd.metro.tokyo.jp/hp-ikbskan/ikeb-map.htm


大きな地図で見る

36 Comments »

  1. boré 5 novembre 2012 at 12 h 09 min - Reply

    Article très intéressant! C’est vrai que ce n’est pas rassurant de savoir qu’un gros séisme peut arriver à tous moments! C’est vraiment top ces cours, en plus gratuits! Vous devez vous sentir un peu plus serein maintenant si un séisme survient?

    • tunimaal 5 novembre 2012 at 15 h 22 min - Reply

      Salut,

      un peu plus serein je ne sais pas mais c’est toujours bien de savoir quoi faire.

      PS: tu peux me tutoyer ;-)

  2. Mady 5 novembre 2012 at 14 h 20 min - Reply

    Heureusement que ce n’était pas pour de vrai! Il est vrai que la peur d’un séisme fait partie de la vie quotidienne des Japonais et Japonaises.

    • tunimaal 5 novembre 2012 at 15 h 19 min - Reply

      Oui, heureusement, mais ça reste un bon exercice.

  3. Rocio 5 novembre 2012 at 17 h 31 min - Reply

    bon article, C’ets gratuit et utile parce que je trouve que l’etrangeres ne savent pas que faire en une séisme mais les volontaires devrait parle l’anglais ou ils ont des ordinateurs de traduire. (sorry about my french)

    • tunimaal 11 novembre 2012 at 22 h 52 min - Reply

      Hey Rocio, your French is getting sso good. Congratulations.

      Yeah it is pretty usefull thing.

  4. Leslie 8 novembre 2012 at 20 h 28 min - Reply

    Ici, à Montréal, c’est tellement rare (et j’insiste sur rare)…on en a eu par miracle 2 en environ 1 semaine et les gens ne parlaient que de ça. Assez drôle à voir. Surtout que je ne me suis réveillée avec aucun des deux, c’est pour dire…

    C’est vrai que lorsqu’on n’est pas habitué, on n’a aucune idée de quoi faire pour se protéger. C’est pratique, surtout lors d’un séjour au Japon, où ils sont courants. Il faut juste éviter de prendre trop de sake avant de faire la simulation j’imagine ;)

    • tunimaal 10 novembre 2012 at 14 h 02 min - Reply

      C’est clair que c’est très pratique, mais malheureusement c’est très souvent en japonais donc très peu accessible pour les étrangers.

  5. laurence 10 novembre 2012 at 13 h 46 min - Reply

    Je pense que ce simulateur n’est pas si bien fait que ça, j’imaginais qu’il y aurait aussi des meubles comme sur les vidéo en arriéré plan.

    • tunimaal 10 novembre 2012 at 14 h 07 min - Reply

      Cela reste un simulateur qui est là pour faire expérimenter et non pas pour mettre les gens en danger ;-)

  6. dominique 10 novembre 2012 at 17 h 51 min - Reply

    Dommage que ce ne soit qu’en japonais la plupart du temps.. D’autant qu’il me semblait avoir vu que les japonais étaient plutôt bien préparés à cette éventualité, mais je me trompe peut être.

    PS: je me trompe encore peut-être, mais l’alarme ne « résonnait » elle pas plutôt?

    • tunimaal 11 novembre 2012 at 2 h 06 min - Reply

      Oui les japonais sont préparés depuis leur plus jeune âge.

      En ce qui concerne l’alarme, elle ne sonne pas toujours, et quand elle sonne c’est souvent quelques secondes avant le tremblement de terre. Cela dépend vraiment des situations.

      • dominique 12 novembre 2012 at 20 h 17 min - Reply

        En fait je parlais surtout de l’orthographe dans l’article de l’expression « l’alarme raisonnait » que j’aurais plutôt écrit « résonnait » =)

        Si les japonais sont très bien préparés, il serait donc effectivement plus logique que les cours soient compréhension par des personnes ne parlant pas leur langue il me semblerait =)

        • tunimaal 13 novembre 2012 at 13 h 32 min - Reply

          Merci pour la correction, et désolé pour cela …. ;-)

          Oui je suis d’accord sur le principe, mais bon il n’y à que peu de japonais anglophone au Japon, et les personnes dans ce centre sont volontaire, ceci explique cela.

  7. jerem 11 novembre 2012 at 21 h 56 min - Reply

    Et bien on n’y manquera pas d’aller tester ça moi et ma compagne cette été si tout va bien.

    En tout cas cela reste un exercice à réaliser au cas ou et dès le plus jeune âge c’est mieux oui.

    • tunimaal 11 novembre 2012 at 22 h 44 min - Reply

      Oui, je vous les conseille vivement. C’est très intéressant et instructif à la fois.

  8. laurent 12 novembre 2012 at 4 h 52 min - Reply

    Effectivement très instructif. N’ayant vécu que deux secousses sismiques dans ma vie (la dernière remonte à 48h) en tant que Français on n’a aucune préparation à ce type d’évènements.
    La dernière que j’ai ressenti, étant très faible, aucune sensation au niveau du sol, mais habitant au sommet d’une tour de 26 étages, ça fait bizarre de sentir ce genre de vibrations silencieuses…

    • tunimaal 12 novembre 2012 at 4 h 57 min - Reply

      Oui c’est clair que c’est très instructif.

      Heureusement que les secousses que tu as ressentis étaient faible car les scientifiques démontraient qu’entre le 15 et 30ème étage des bâtiments c’est là où les secousses sont les plus violentes.

  9. ErwanK 22 novembre 2012 at 22 h 01 min - Reply

    Ca n’a pas l’air violent là car il n’y a pas de faille ni de choses qui tombent au sol. Pour être réaliste ils auraient dû faire tomber un pilier sur la table, là ça aurait marrant.

    le truc c’est que quand ça t’arrive tu cherches pendant dix minute un coussin.

    • tunimaal 24 novembre 2012 at 1 h 09 min - Reply

      Faut pas oublier que le but n’est de rendre la chose marrante, mais de former les gens aux gestes qui sauvent. Et puis, il na faut pas mettre les individus en périls, c’est pour cela qu’ils n’ont pas mis d’objets qui tombent.

  10. Kevin 26 novembre 2012 at 12 h 17 min - Reply

    J’ai aussi pu tester ce simulateur à Ikebukuro cet été, et c’est vrai que c’est impressionnant ! Au départ, je pensais que la table était collée au sol… Et non ! Ça m’a beaucoup marqué et ça doit réellement être effrayant de vivre ça en vrai.

    • tunimaal 2 décembre 2012 at 4 h 41 min - Reply

      Oui moi aussi je ne m’attendais pas à ce que la table saute un peu. Un peu surpris sur le coup.

  11. Aurélien 4 janvier 2013 at 22 h 35 min - Reply

    Ca doit être particulier de toujours vivre avec la « peur » d’un séisme.
    Même si les japonais sont bien préparés et que les bâtiments sont résistants, ça reste je pense sur le coup toujours flippant.

    En tout cas, le concept est bien japonais, totalement décalé!

    • tunimaal 10 février 2013 at 7 h 07 min - Reply

      Oui c’est toujours un peu « flippant » mais on a tendance à oublier jusqu’à ce qu’ils reviennent malheureusement.

      Enfin, comme tu le dis, ils sont bien préparé.

  12. Amine 6 janvier 2013 at 0 h 29 min - Reply

    Salut! Tu ne sais pas s’il y a des simulateurs de séismes sur Paris? lol ça peut être tentant d’essayer car je compte partir sur Tokyo dans quelques mois, on sait jamais :). Sinon ton site est super, il m’a permis d’apprendre un tas de choses!
    Bonne continuation

    • tunimaal 10 février 2013 at 7 h 09 min - Reply

      Salut Amine,

      je ne pense pas que cela existe sur Paris. Mais tu pourra expérimenter lors de ton séjour au Japon ;-)

      PS: merci pour les compliments

  13. Lily 7 janvier 2013 at 15 h 22 min - Reply

    Bonjour, j’ai vécu il y a quelques années un petit tremblement de terre. A cette époque j’étais chez une amie en Alsace et nous étions en train de discuter lorsque soudain un bruit sourd vraiment difficilement descriptible puis des secousses comme si un 38 tonnes passait dans le salon. Les plafonniers ont bougé ainsi que la vaisselle. Impressionnant. Alors maintenant un séisme niveau 7 même en simulateur doit être vraiment très angoissant.

    • tunimaal 10 février 2013 at 7 h 11 min - Reply

      Salut Lily,

      merci pour ton retour d’expérience.

      Oui un tremblement de terre ce n’est jamais agréable comme expérience en soit.

  14. Anonyme du Maroc 8 février 2013 at 7 h 16 min - Reply

    Super originale comme expérience.
    Tu feras ça que là bas.

    J’aimerai bien essayer!

    • tunimaal 10 février 2013 at 7 h 05 min - Reply

      Oui c’est original et tu n’as qu’à venir au Japon pour essayer ;-)

  15. Nezumi 12 avril 2013 at 18 h 19 min - Reply

    Salut !!J’ai testé ce simulateur pendant mon séjour linguistique en août dernier !!! On était un groupe donc comme tu le sais la table n’est disponible que par groupe de 5 et bien sûr j’ai eu le pire : simulation du séisme du 11 mars donc magnitude 9 environ !! J’ai bien cru ne plus jamais me relever : mes jambes tremblaient et j’avais du mal à marcher !! Par la suite j’ai vécu pendant le mois 2 tremblements de terre (pas aussi fort bien sûr) mais j’avais peur quand même !!!

    • tunimaal 13 avril 2013 at 13 h 59 min - Reply

      Salut Nezumi,

      merci pour ce retour d’expérience. C’est clair que c’est un lieu qu’il faut visiter au moins une fois et que leurs simulations sont plutôt bien réussies, en terme d’intensité.

      Moi j’avais eu un 7 et je me rappelles qu’ils nous disaient de ne pas mettre les mains en bas des pieds de la table. Lorsque j’ai vu la table sautre un peu sur elle-même, j’ai vite compris pourquoi.

  16. Amelie 26 septembre 2013 at 5 h 20 min - Reply

    Bonjour !

    Très intéressant article. Je m’intéresse beaucoup aux entraînements de prévention.

    La langue utilisée est elle uniquement japonais ou y a t il de l’anglais ?

    Merci !

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 07 min - Reply

      Salut Amélie,

      la langue est uniquement le japonais. Mais il se peut que de temps à autre ils aient un staff qui parle légèrement anglais (mais assez rare).

  17. Claudia Trudeau 5 février 2015 at 13 h 07 min - Reply

    Wow ! Je trouves ça génial de rendre ce genre d’expérience si accessible ! Merci à toi pour ce bel article, vraiment intéressant !!

    Claudia

    • tunimaal 6 février 2015 at 9 h 58 min - Reply

      De rien, au plaisir.

Leave A Response »