Le Gaijin Smash : entre méconnaissance et irrespect des règles locales

tunimaal 12 novembre 2012 70
Le Gaijin Smash : entre méconnaissance et irrespect des règles locales

Le Japon est réputé pour ses règles de vie fortement présentes. Saviez-vous qu’il existe un terme pour définir le fait que les étrangers ne les respectent pas : le Gaijin Smash.

Sur ce blog, j’ai eu l’occasion de vous présenter plusieurs notions en relation directe avec les étrangers au Japon, telles que le Gaijin complexe ou bien encore le Gaijin Nod. Aujourd’hui, j’aimerai vous présenter le Gaijin Smash.

Le Gaijin Smash : qu’est-ce que c’est ?

Le Japon est réputé à travers le monde pour ses règles de vie omniprésentes et ses relations humaines différentes de celles présentent dans les pays occidentaux. Alors, imaginez-vous, lorsqu’un étranger arrive pour la première fois au Japon, même si il a prit le temps d’apprendre un minimum sur cette culture différente, il peut-être difficile de s’y retrouver. Il sera donc très courant de voir des étrangers ne pas « respecter » les règles de vie au Japon.

Le Gaijin Smash est ce phénomène où un étranger « transgresse » de manière volontaire ou involontaire les règles et coutumes au Japon. En clair, lorsque l’on est un Gaijin au Japon, à chaque fois que nous ne respectons pas une règle, cela est un Gaijin Smash.

gaijin nod, signe entre étrangers au Japon, sign between foreigners in Japan

Girl in Ameyayokocho – Tokyo

Le Gaijin Smash dit « involontaire »

Cette forme de Gaijin Smash est la plus répandue au Japon. En effet, elle concerne toutes les actions dites involontaires où l’étranger passe outre les coutumes locales, de manière inconsciente ou involontaire.

En général, ce comportement est dû soit :

Il est donc très courant de voir des Gaijin ne pas respecter des règles, qui peuvent être une évidence pour d’autres. D’ailleurs, les japonais, eux-mêmes, connaissent la complexité de leur mode de vie et n’en « tiennent pas rigueur » aux étrangers lorsqu’ils ne respectent pas certaines coutumes (du moins pas en face à face). Pour certains d’entre eux, il ne s’agit ni plus ni moins que d’un Gaijin qui ne connaît rien à leur mode de vie et il est « excusable ».

Un exemple de Gaijin smash dit involontaire et très répandu est celui concernant les baguettes plantées dans le riz. Ceci est un signe qui fait référence aux funérailles et peut-être mal perçu. Plusieurs étrangers ne connaissent cette règle à leur arrivée et ne sachant quoi faire de leurs baguettes peuvent avoir envie de les mettre dans leur bol de riz de la sorte.

Cette forme de Gaijin Smash est donc la plus répandue et certainement la plus innocente des deux car elle est basée sur une grande différence culturelle et une nécessité, en terme de temps, pour assimiler tout cela.

Le Gaijin Smash dit « volontaire »

Cette forme de Gaijin Smash est très répandue aussi. Peut-être un peu moins que la forme dite « involontaire », mais quand même bien répandue. En quoi consiste-t-elle ? Tout simplement en un étranger connaissant parfaitement une règle de vie au Japon et décidant de passer outre cette dernière pour diverses raisons.

Les raisons qui peuvent pousser un Gaijin à ne pas respecter une règle qu’il connaît et maîtrise sont nombreuses et peuvent varier selon les individus : marre de faire des efforts pour s’adapter, trouve cette règle inutile et sans justification, envie de « s’amuser » et prendre du plaisir, ….. Il en existe tellement qu’il serait impossible de toutes les énumérer. D’ailleurs elles varient selon les individus.

gaijin smash, tokyo street, rue de tokyo

Par exemple, l’un des Gaijin Smash volontaire le plus répandu est celui du feu rouge. En effet, pour bon nombre de japonais (bon nombre mais pas tous, loin de là), lorsque vous êtes piétons et que le feu est rouge, vous ne devez pas traverser la route, même en cas d’absence de trafic. Pour beaucoup de Gaijin, cela peut paraître absurde et donc cette règle est transgressée.

L’impact du Gaijin Smash

Le Gaijin Smash peut-il avoir un impact au final sur la vie des étrangers au Japon ? Il semblerait que oui, du moins pour certains japonais. En effet, ces derniers auront tendance à croire que les étrangers :

  • sont irrespectueux et sauvages, pour certains

  • ne peuvent assimiler la culture japonaise, bien trop complexe pour eux

  • veulent imposer leur mode de vie aux japonais

  • ….

Par exemple, dernièrement avait lieu la fête de Halloween au Japon. Une fête américaine mais célébrée, en parcimonie au Japon, notamment à Roppongi. Pour beaucoup de japonais, cette fête de « barbares »  ne devrait pas avoir lieu au Japon car elle dérange leur mode de vie habituel, censé être calme et respectueux des autres. Or, lors de la soirée de Halloween vous êtes censés vous déguiser et faire peur aux gens, tout en vous amusant. Lors de cet événement, de nombreux Gaijin Smash sont exécutés par les étrangers (et par des japonais qui célèbrent cet événement). Il n’est pas rare d’entendre des complaintes à propos de cette célébration et de voir des japonais réclamer qu’elle ne soit pas célébrée dans leur pays.

En résumé, ce Gaijin Smash à pour impact de détériorer l’image des étrangers au Japon. Le cumul des Gaijin Smash volontaires et involontaires peuvent construire une image négative des étrangers auprès de la grande majorité des japonais. Le fait est, qu’il est très difficile de faire la différence entre une action volontaire et une action involontaire, et les deux auront au final le même impact.

gaijin smash, tokyo street, rue de tokyo, gaijin in shibuya

Mon expérience personnelle

Comme tout étranger au Japon, j’ai commis plusieurs Gaijin Smash (volontaire et involontaire) et je continuerais certainement à en commettre.Pourquoi me direz vous ? Pour de multiples raisons telles que ma non maîtrise de la culture japonaise et de l’ensemble de ses règles, par facilité et commodité, par fainéantise et toutes autres formes d’excuses que je pourrais vous énumérer.

Par exemple, il m’arrive régulièrement de traverser au feu rouge lorsqu’il n’y à pas de circulation ou d’enfants à côté de moi (j’essaye quand même de ne pas trop donner le mauvais exemple). Ou bien encore lorsque j’utilise mes baguettes, pour découper des aliments, avec mes deux mains, comme des ciseaux (même si en général je ne le fais pas dans des restaurants). Pour ces exemples il s’agit là de Gaijin Smash dit « volontaire ».

J’ai bien sûr commis de nombreux Gaijin Smash dit « involontaire ». Par exemple, à mon arrivée au Japon lorsque je rencontrais quelqu’un je me présentais et posais des question à cette personne. Je demandais le nom, le travail et souvent l’âge de la personne, même à ces dames. Or au Japon il est malpoli de demander l’âge aux femmes. Ou bien encore, étant une personne naturellement tactile, il était courant que je pose ma main sur l’épaule d’une personne avec qui je parlais. Mais avec le temps j’ai appris, je me suis adapté et je fais plus attention, même si j’avoue que ce n’est pas toujours facile.

Il y à tellement de règles que je ne pense pas qu’un étranger, ou bien même un japonais, soit en mesure de toutes les respecter en permanence. Et puis, seule l’expérience de la vie au Japon peut vous permettre de les connaître et de réduire vos Gaijin Smash ou non (selon votre envie).

Et vous, que pensez-vous du Gaijin Smash ? Comment avez-vous vécu les situations dont je parle au-dessus (si vous êtes allé au Japon auparavant), ou bien comment les vivriez-vous ?

70 Comments »

  1. apachai 12 novembre 2012 at 14 h 23 min - Reply

    hhhaaaaa c’est moi le premier. Oui ça fait un peu gamin mais n’y a t il pas un grand enfant qui sommeil en nous tous ( enfin pour moi il dort pas lol). Et je te remercie pour cette article sur le gajin smash je ne connaissait pas du tout le terme.
    Apparemment quoi qu’on face on finira pour avoir l’aire rustre. Et puis dit toi que demander son age a une femme ne ce fait pas même en France les femme arrête de vieillir a 20 ans mdrrrr.

    • tunimaal 12 novembre 2012 at 14 h 29 min - Reply

      Il est évident qu’il n’est pas facile de pouvoir respecter toutes les règles en vigueur ici. Et pour ce qui concerne les femmes ici, si elles pouvaient elles arrêteraient de vieillir à 17 ans haha (surtout dans les Meido Kisso où elles ont « 17 years old forever »).

  2. apachai 12 novembre 2012 at 14 h 40 min - Reply

    mdr j’avoue c’est abusé j’en ai connu une a Vancouver comme ça elle était super gentil mais super pas crédible aussi mdrrrr (elle s’habillai comme une poupée barbie)

    • tunimaal 12 novembre 2012 at 14 h 42 min - Reply

      Il parait qu’il faut de tout pour faire un monde ;-)

  3. apachai 12 novembre 2012 at 14 h 50 min - Reply

    Moi ça me dérange pas t’en que je peu rigoler dans la vie j’en demande pas plus lol.
    mais bon recentrons nous sur le sujet.
    Ta deja croisé des japonnais qui prennent super mal le fait que tu respecte pas petit truc de la vie quotidienne????

    • tunimaal 12 novembre 2012 at 15 h 14 min - Reply

      Tu as toujours des personnes qui te regarde du coin de l’oeil si tu manges dans la rue en marchant ou ce genre de chose. Mais aussi, beaucoup de japonais me font des retours sur des Gaijin Smash qu’ils n’aiment pas. D’ailleurs, le Tsukiji Market avait été fermé d’accès aux touristes à une période à cause du comportement de ces derniers.

  4. Cédric 12 novembre 2012 at 15 h 10 min - Reply

    Je savais qu’il y avait des règles mais je ne connaissais pas ce terme de Gaijin Smash.

    J’étais au Japon en septembre dernier et j’ai forcément commis des « smash ». Maintenant, comme tu dis il y a tellement de règles dans ce pays qu’il est presque impossible de toutes les respecter que l’on soit gaijin ou japonais d’ailleurs.

    J’ai vu « plein » de japonais traverser au feu rouge… Et je me demande ce qu’ils pensent des gens ivres dans la rue parce que là je pense qu’ils ont un vrai problème avec ça. J’ai par exemple vu un gars qui dormait ivre sur le quai du métro et tout le monde s’en fichait.

    Bref, c’est un autre débat et pour le coup ce n’est pas spécifique aux étrangers; il y a tellement de règles au Japon que les japonais eux-mêmes peuvent parfois smasher.

    • tunimaal 12 novembre 2012 at 15 h 16 min - Reply

      Oui je suis tout à fait d’accord avec toi. Cela doit être difficile même pour eux. Par contre, pour nous il existe le terme de Gaijin Smash (que les japonais ne connaissent pas d’ailleurs), mais existe-t-il un terme pour les japonais qui ne respectent pas les règles? Parce que j’essaye de trouver et j’avoue que je n’y arrive pas. Peut-être le Japanese Smash haha

  5. apachai 12 novembre 2012 at 15 h 17 min - Reply

    D’après ce que j’ai cru comprendre ce n’est pas une honte pour eux d’être ivre mort. même affalé sur un trottoir. Je crois même qu’il est de coutume que l’homme après le travail ne rentre pas directement a la maison mais passe par le bar avec ces collègue. enfin c’est pas de source sur mdrrr.

    • tunimaal 12 novembre 2012 at 15 h 19 min - Reply

      C’est une chose, je dirais, qui est des plus normal. Aller boire un verre (ou beaucoup plus) entre collègues après le travail est le seul moyen de lâcher le stress qu’ils accumulent pendant la journée. Puis ensuite ils sont ivre morts et perdent tout contrôle. Ils partent du principe qu’une fois ivre presque tout est permis et se lâche beaucoup plus, ce qui peut donner des situations ubuesques.

  6. apachai 12 novembre 2012 at 15 h 25 min - Reply

    Ta l’aire d’avoir assisté a ces situations des petites anecdotes a partager par hasard lol

    • tunimaal 12 novembre 2012 at 15 h 29 min - Reply

      Disons que c’est très connus: les gens qui dorment dans des positions par normales dans le train, qui urinent de partout, qui vomissent n’importe où, qui ne savent plus marcher ou tenir debout, qui hurle à tue tête, ….

  7. apachai 12 novembre 2012 at 15 h 34 min - Reply

    moué ta pas besoin d’attendre la nuit a tokyo pour voir ça. Moi la ligne 13 a paris ca suffit et en pleine journée mdrrrr j’ai même vu un mec qui ce trimbalé avec le pantalon baissé (pas de sous vêtement). J’ai cru j’allai vomir mdrrrr (oui y avais l’odeur aussi). J’ai même du en voir une faire caca sur le marche du metro avec un tel naturel que ça en paraissait normal mdrrrr

    • tunimaal 12 novembre 2012 at 15 h 48 min - Reply

      Dans chaque pays il y à des spécimens. Personne n’est parfait et aucun pays non plus.

  8. boré 12 novembre 2012 at 17 h 45 min - Reply

    Merci pour cet article, très intéressant! On apprend vraiment plein de trucs! Et vos commentaires m’ont bien fait rire! Aala, tu parles de certains Gaijin Smash que les Japonais n’aiment pas. Quels sont ceux qui reviennent le plus souvent?

    • tunimaal 13 novembre 2012 at 13 h 45 min - Reply

      Je ne sais pas si il y à un classement de Gaijin Smash que les japonais n’aiment pas, mais ceux qui reviennent souvent sont:

      – parler fort dans les lieux public
      – traverser au feu rouge
      – manger et boire en marchant dans la rue
      – regarder les gens dans la rue
      – serrer la main
      – écrire sur les cartes de visites
      – donner sa carte de visite d’une seule main
      – demander l’âge aux femmes
      – ….

      Il y en à tellement qu’il serait dur de faire une liste complète haha

  9. Hiroshi 12 novembre 2012 at 18 h 33 min - Reply

    Rhoooooooo le vilaiiinnnnnnn il traverse au feux rouge !!!!
    Tu sais que lorsque je suis rentré du Japon, j’étais tellement assidus à essayer de respecter les règles qu’un fois en France moi et ma femme on s’arrettait tout le temps au feux rouge et regardions d’un mauvais oeil nos compatriotes qui traversaient. Aujourd’hui encore je continue (je ne sais pourquoi) de respecter cette règle.

    Mon premier smash est arrivé dès le premier matin au Japon. En prenant un escalator pour sortir de la gare de Tokyo nous nous sommes arretés sur la gauche de l’escalier et aussitôt nous avons senti derrière nous un empilement de personnes comme si il y avait un carambolage. Après nous être retourné, nous avons vite compris et nous nous sommes fendus d’un énorme Gomenasai Sumimasen…. et nous nous sommes déplacés sur la droite de l’escalator. Je peut dire que celà nous a mis de suite dans le bain des règles à respecter et nous avons fait bien plus attention après ^^.

    • tunimaal 13 novembre 2012 at 13 h 39 min - Reply

      Et oui le vilain LOL. Je suis pris la main dans le sac ;-)

      Oui, j’ai connu la même situation que toi lorsque j’étais en France et en Tunisie en Mai et Juin 2012. Je disais des « sumimasen » tout le temps, je ne regardais pas les gens, …. Après une année de vie au Japon, disons que j’avais pris quelques habitudes qu’il était difficile de perdre.

      Et en ce qui concerne l’escalator, cela m’est arrivé aussi au début. Mais ça va, on s’y habitue vite en général.

  10. dominique 12 novembre 2012 at 20 h 21 min - Reply

    Je ne savais pas du tout pour ce qui est du fait d’être ivre là-bas, je dois avouer que ça me surprend un peu =)

    Je ne suis jamais allé au Japon, mais j’ai l’impression (par pur à priori, justifiés ou non) qu’il y a énormément de règles complexes.. Je pense que je n’oserais pas broncher =)

    • tunimaal 13 novembre 2012 at 13 h 30 min - Reply

      J’avoue que moi aussi cela m’a surpris les personnes ivre au départ, et puis on s’y habitue après. ;-)

  11. apachai 13 novembre 2012 at 7 h 13 min - Reply

    Oui mais ça c’est pas spécifique au japon a paris c’est pareil sauf que les parisien n’hésiterons pas a te donner un bon pardddon (avec un voix empli d’agacement) ça c’est si tu tombe sur un mec civilisé sinon il te bouscule et te lance un regard noir. Et oui dans les grand ville le temps c’est tout. Il y a des règle implicite partout ou l’on va il suffit parfois d’observer un peu pour les apprendre et parfois on a besoin de temps lol. Mais bon je pence que ca va etre dure pour moi dans leur métro. Je suis tellement habitué au métro parisien que je serai capable de bloquer les portes sens même m’en rendre compte lol. Avez vous déjà vu quelqu’un bloquer les porte des métro a Tokyo ???

    • tunimaal 13 novembre 2012 at 13 h 30 min - Reply

      Tu auras un temps d’adaptation tu verras. Par contre, en ce qui concerne les transports en commun à Tokyo, vu la population, durant les rush hours, j’appellerais plutôt ça une zone de non droit. Tu verras lors de ton séjour, et ça répondra aussi à ta question. ;-)

      • apachai 14 novembre 2012 at 10 h 53 min - Reply

        mmm oui je m’adapte vite ca va. Mais bon je pence qu’après quelque année de ligne 13 a paris je ne crains plus grand chose en matière de transport (ceux qui connaisse savent de quoi je parle kkk) une demi heur de métro la tête collé sous l’aisselle d’un d’une girafe avec a peine la possibilité de faire glissé une main le long de ton corps pour venir te gratter le nez. Et pour sortir faut pousser les gens devant toi et empêche les autre a l’extérieur de rentré crois moi c’est du sport. mais c’est comme tout on ci fait (ou on prend le velib mdrrrrrr)

        • tunimaal 17 novembre 2012 at 7 h 57 min - Reply

          Oui je connais très bien la ligne 13. J’ai eu la « chance » de vivre à Paris pendant 2 ans. Les transports à Tokyo c’est autre chose et tu verras tu va, globalement, apprécier ;-)

  12. Chti_Suisse 13 novembre 2012 at 9 h 30 min - Reply

    Bonjour tunimaal !

    Content de voir des nouveaux articles régulièrement !

    Un gaiijin smash ? J’en ai fait et un beau : je suis arrivé en retard (et pas qu’un peu).

    J’avais fait l’arrogant en pensant me repérer dans Shinjuku bien facilement et avec la distance et cette foutue sortie Sud nous sommes arrivés avec 20 minutes de retard pour un repas chez une collègue.
    J’en suis encore tout honteux

    Je ne pense pas être re invité…

    • tunimaal 13 novembre 2012 at 13 h 25 min - Reply

      Salut Chti_Suisse,

      oui ça faisait un moment ;-)

      Ah oui, le coup du retard, pas mal comme Gaijin Smash j’avoue. Quoi que, je vois beaucoup de japonais le faire, notamment lorsque c’est à des évènements. Sinon pour le reste ils sont très ponctuel: « l’heure c’est l’heure ».

  13. grey 13 novembre 2012 at 20 h 49 min - Reply

    j’ai surement dû en faire. boire et manger dans la rue, mais bon, il faisait nuit « pas vu pas pris ». le japan smash ils font surtout ça…… quand ils sont pas au japon et qu’ils peuvent se lâcher, dans les voyages organisés pas mal de japonais oublient la politesse qui les caractérise. sans oublier nos petit hunters bien sûr.

    • tunimaal 17 novembre 2012 at 8 h 04 min - Reply

      Oui, « pas vu, pas pris » en effet ;-) Mais il est évident qu’ils en font aussi, malheureusement, cela ne semble pas avoir de nom :-(

      • grey 19 novembre 2012 at 11 h 06 min - Reply

        comme par hasard. Les jeunes en général, ces codes ça les gonflent un peu et si ils peuvent ils transgressent.

        • tunimaal 10 mars 2013 at 4 h 41 min - Reply

          Quand ils sont jeunes, mais après ils reviennent vite dans le « droit chemin »

  14. laurent 19 novembre 2012 at 3 h 32 min - Reply

    Les sociétés asiatiques ont toutes des codes assez surprenants pour nous.
    En Thaïlande, pays bouddhiste par excellence, la tête est la partie du corps la plus noble et ne doit pas être touchée, même si c’est un enfant.
    Les pieds, étant par opposition la partie la plus vilaine, il est mal vu de pointer quelqu’un de la pointe du pied (attention en vous asseyant), de passer par dessus une personne allongée (il faut la contourner)…
    Le Roi étant la personne la plus respectée du pays, il devient limite « crime de lèse majesté » de ramasser un billet de banque avec les pieds, la tête du Roi figurant dessus…

    Maintenant en Corée, si on sert un verre (avec une bouteille) à une personne plus âgée, on doit tenir la bouteille à 2 mains. Si c’est la personne plus âgée qui vous sert, on tient soit le verre à 2 mains, soit d’une main, l’autre devant être portée sur le coeur et détourner le regard en signe de respect!

    • tunimaal 19 novembre 2012 at 4 h 34 min - Reply

      C’est clair qu’au départ cela est très surprenant pour nous, mais on s’y habitue. En tout cas merci pour ce retour très détaillé ;-)

  15. Fred 20 novembre 2012 at 20 h 46 min - Reply

    Je suis partis au Japon en mars/avril dernier, je connaissais la plus part des règles à suivre avant d’y aller. Sur un séjour de 25 jours je me suis plutôt bien sorti, cependant je me suis tapé un gros bide après 2 semaines de voyage.

    J’ai rencontré une Française à Koya-san puis 5 jours après je la recroise dans un train en direction de Kanazawa. Je l’ai salué dans le train d’un grand « Heyyyy, toi ici ? Quelle coïncidence ! » Et hop tout les japonais dans le train m’ont fixé du regard. J’avoue que j’ai du parler beaucoup trop fort d’autant que j’écoutais de la musique avec mes oreillettes. J’ai du me sentir en France en la voyant et j’ai oublié par distraction cette règle que j’aime beaucoup ! A ce moment là j’avais honte et la Française aussi.

    Voilà ma petite histoire au Japon concernant le Gaijin Smash ^^

    • tunimaal 10 mars 2013 at 4 h 43 min - Reply

      Salut Fred, merci pour ce partage d’expérience. C’est clair que c’est une situation assez cocasse, mais qui arrive très souvent au final ;-)

  16. Yakimono 4 décembre 2012 at 13 h 49 min - Reply

    C’est drole de lire ces règles, j’ai bien aimé ce mot  »gaijin smash » :) Je serais surement le plus grand gaijin smasher si j’étais la-bas.

    • tunimaal 4 décembre 2012 at 14 h 19 min - Reply

      C’est clair que c’est une expression « amusante » en soit. Bonne chance pour être le plus grand « Gaijin Smasher »

  17. Radou 25 mars 2013 at 15 h 39 min - Reply

    Je me demande dans quelles catégories tu me mettrais? Tu devrais en rajouter une « pirate gaijin »!

    • tunimaal 25 mars 2013 at 15 h 56 min - Reply

      Toi je te mettrais dans la catégorie des inclassables LOL

  18. Yullyki 25 mars 2013 at 15 h 48 min - Reply

    Hahaha, le coup du feu rouge !
    C’est le truc qui m’a le plus « paru bizarre » XD C’est dur de se retenir de traverser quand il n’y a pas de voitures ^^;
    « A Rome fait comme les Romains », j’ai fait au Japon comme les Japonais parce que je voulais pas paraître impolie XD
    Du coup, j’attendais toujours qu’un Japonais « trangresse » la règle pour faire comme lui XD
    Je me disais « si un Japonais le fait avant moi, c’est bon ! Je peux le faire »

    Sinon, oui, j’essayais de ne pas donner le mauvais exemple enfants non plus même si j’adorais les « tyraniser » en les regardant XDDD

    • tunimaal 25 mars 2013 at 15 h 53 min - Reply

      Salut Yullyki,

      et oui, je pense que le feu rouge est la règle la plus difficile à respecter pour la grande majorité d’étranger lol.

      Pas al la technique d’attendre qu’un japonais transgresse en premier, mais après même si il l’a fait en premier, je me demande pas si on n’est pas toujours aussi mal perçu? C’est difficile à savoir ….

  19. CrowPg 26 mars 2013 at 7 h 58 min - Reply

    Ce qui est marrant dans les gaijin smashes que tu vites avoir commis, c’est qu’en soi, en France, c’est tout aussi mal vu. Je trouve que les plus faciles à commettre sont ceux concernant les repas et les cartes de visite, parce qu’il faut connaître. Mais bon en s’intéressant un minimum à la la culture japonaise on apprend vite ces choses donc je comprends que ça peut agacer un japonais de voir des étrangers faire n’importe quoi de leur point de vue : ça dénote un je m’en foutisme de leurs valeurs criant. Or, si on va chez eux, c’est qu’ils nous intéressent un minimum donc il me semble logique qu’on fasse cet effort que de respecter leurs coutumes. En outre, je suis tout aussi agacé du comportement de certains étrangers en France. Par exemple dans mon école il y a beaucoup de chinois, et leur habitude de parler fort m’importune au plus au point (je suis peut-être un peu japonais au fond de moi ?).

    • tunimaal 26 mars 2013 at 15 h 01 min - Reply

      Salut CrowPg,

      merci pour ton commentaire.

      Je suis d’accord avec toi sur le principe qu’il faut faire des efforts lorsque l’on va dans un pays étranger. On se doit de respecter un minimum la culture locale. Après la culture japonaise est bien plus complexe en terme d’étiquettes et de bonnes manière, il y à tellement de règle qu’il ne faut pas juger les gens sur le fait de suivre les règle ou pas, mais sur leur bonne volonté. Il faut du temps au temps, même pour l’apprentissage.

      En ce qui concerne les Gaijin Smash que je dis faire, en France, lorsque le feu pour les piétons est rouge et qu’il n’y a pas de voitures, la grande majorité des gens traversent et cela n’est pas mal vu. Il est même courant de le faire devant les policiers qui ne diront rien.

  20. Melody 8 avril 2013 at 7 h 19 min - Reply

    Je me reconnais tellement dans cet article !
    Sur Tokyo en octobre dernier, j’ai commis l’Erreur (avec un grand E) de ne pas quitter mes chaussures en entrant dans une cabine d’essayage… (évidemment, en France, vu l’état de certaines, on risquerait d’attraper le tétanos !)
    La vendeuse me disait quelque chose d’indéfinissable depuis l’intérieur… jusqu’au moment où elle lance un « No shoes » bancal, et je comprends l’erreur ! En tant qu’européenne je n’avais vraiment pas la moindre idée que j’étais en train de jouer les malpolies contre mon gré :x
    Je suis sortie de la cabine un peu honteuse et je me suis confondue en excuses, c’était assez embarrassant (et j’ai refait la même erreur ensuite dans la loge du studio télé où j’allais en tant qu’invitée… heureusement que la jeune femme qui m’accompagnait avait vécu des années en Californie et a plus ri à mon erreur qu’autre chose :P)
    Ca me rassure de voir que je suis loin d’être la seule ! En dehors de ça, je fais extrêmement attention alors c’était assez frustrant, après être aussi consciencieuse de la culture et les habitudes japonaises XD

    • tunimaal 8 avril 2013 at 9 h 37 min - Reply

      Salut Melody,

      merci beaucoup pour ton retour d’expérience.

      Ah le coup de la cabine d’essayage ça m’est arrivé aussi et j’ai eu la même réaction de la part du vendeur, et j’étais gêné aussi. C’est pas facile de connaître toutes les règles, donc au final, des Gaijin Smash on en fait tout plein. Après, le plus important, je pense, c’est la volonté de bien faire et de respecter les autres.

  21. Lisa 16 avril 2013 at 10 h 47 min - Reply

    Le terme pour les japonais qui ne respectent pas les règles ? Peut-être le « Nihonjin » smash ! (J’ai lu ailleurs que Gaijin venait de gai:étranger et jin:personne et que nihonjin signifiait personne japonaise…)

    • tunimaal 16 avril 2013 at 11 h 51 min - Reply

      Malheureusement je ne pense pas qu’il en existe :(
      Et oui, pour les mots Gaijin et Nihonjin c’est la signification. ;-)

  22. Oscar de jarjayes 14 juin 2013 at 17 h 53 min - Reply

    Moi j’ai constaté, que les japonais ne respectaient pas apr exemple le sens de circulation dans les escaliers du métro. :)

    mon gaijin smash je pense c’est d’avoir failli me ramasser avec une personne non voyant qui m’est rentrée dedans sur la bande jaune. Javais pas capter à quoi elle servait XD

    Maintenant je sais. Moi je trouve normal de respecter au mieux les regle du pays mais sil y en a beaucoup je dis joker XD

    • tunimaal 15 juin 2013 at 4 h 56 min - Reply

      Oui j’ai souvent constaté cela aussi. Très souvent ils descendent ou montent du mauvais côté, mais par contre sur les escalators ils sont parfait.

      Et les bandes jaunes, je pense que cela arrive à beaucoup d’étrangers au début.

  23. Pierredw 14 juin 2013 at 18 h 41 min - Reply

    Salut tunimaal,

    tout d’abord merci pour ce blog et ses articles plus intéressant les un que les autres.

    j’avais une petite question a te posé : est-ce que c’est considérer comme un « gaijin smash » de s’adresser a des personne que tu ne connais pas spécialement avec un dialogue non soutenu, par exemple en leur parlant (en japonais) sans utiliser la forme en « masu » des verbes ?

    • tunimaal 15 juin 2013 at 4 h 58 min - Reply

      Salut Pierredw,

      s’adresser à des inconnus avec un niveau de langage courant sera bien du Gaijin Smash. La majorité des japonais ne te diront rien parce qu’ils savent que tu es étrangers, mais leur vision des Gaijin ne s’améliorera pas du tout.

  24. TJ 28 juin 2013 at 23 h 11 min - Reply

    je cite :

    « Pour beaucoup de japonais, cette fête de « barbares » ne devrait pas avoir lieu au Japon car elle dérange leur mode de vie habituel, censé être calme et respectueux des autres. »

    jamais entendu ça en 6 ans au japon.

    • tunimaal 30 juin 2013 at 16 h 20 min - Reply

      Bonjour,

      je cite:

      « jamais entendu ça en 6 ans au japon. »

      Ne pas avoir entendu parler de quelque chose ne signifie pas que cela n’existe pas ;-) Par exemple, les nord-coréen n’ont jamais entendus parler de Mickaël Jackson, malgré le fait qu’il ait existé :D

      • Amelie 16 septembre 2013 at 9 h 32 min - Reply

        La répartie était bien trouvée, j’en ris encore.

        J’ai appris la plupart des règles avec mon copain (ouf, surtout pour la carte de visite, qui est carrément une extension de la personne), par contre, le coup de la cabine d’essayage cité plus haut, je ne m’en remets pas… Tu les mets parfois dans un tel état de panique que c’en est malheureux à voir !

        • tunimaal 29 octobre 2013 at 13 h 51 min - Reply

          J’en ris encore moi même quand je repense à certaines situations, j’avoue…. Mais sur le coup, quelques fois tu te sens un peu gêné.

  25. Laurent 16 septembre 2013 at 18 h 59 min - Reply

    C’est vrai que les sociétés asiatique ont beaucoup plus de règles sociales que nous … c’est toujours très important d’en connaître les « grandes lignes » lorsqu’on visite un pays! En tout cas je ne connaissais pas du tout les règles Japonaises, et je dois dire que certaines me surprennent un peu ^^

    Laurent

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 13 h 53 min - Reply

      Salut Laurent, j’espère qu’elles te seront utiles si tu viens ici ;-)

  26. yulia 3 mars 2014 at 22 h 42 min - Reply

    Comment est-ce qu’on fait pour ne pas regarder les gens dans la rue ?!
    Merci pour l’histoire de la cabine d’essayage, je n’étais pas au courant ! Un gajin smash en moins dans deux mois !

    • tunimaal 9 mars 2014 at 8 h 04 min - Reply

      Il ne faut pas les fixer c’est la chose ;-à

      • Shinji 18 octobre 2014 at 22 h 45 min - Reply

        Hahaha Mon ami se faisait un plaisir d’engager des « bastons de regards » avec les japonais! Il sortait toujours vainqueur et fanfaronnait tout le temps! Par contre il faisait moins le fier lorsque les filles détournaient immédiatement les yeux lorsqu’il tentait de capter leur regard … Pas facile d’attirer l’attention des japonaises sans avoir la tronche toute bleue!

        • tunimaal 20 novembre 2014 at 6 h 27 min - Reply

          C’est clair que les japonaises ne te regarderont pas ici.

  27. Marine 12 mars 2014 at 20 h 36 min - Reply

    Hello et tout d’abord merci pour ton site que je suis depuis quelques semaines déjà :)
    Je pars la semaine prochaine au Japon pour 3 semaines, et j’ai noté pas mal de ces « règles de vie » que tu mentionnes… J’ai hâte de voir comment ça va se passer ! (j’espère surtout ne pas avoir d’allergies au pollen, sinon « ne pas se moucher en public » va vite devenir marrant xD)

    • tunimaal 13 mars 2014 at 17 h 36 min - Reply

      Ah les allergies au pollen sont très fréquentes au Japon à cause du cèdres japonais, mais ils sont bien équipé pour ça tu verras. Tu pourras acheter tout ce qu’il te faudra.

  28. Valerie 16 avril 2014 at 1 h 54 min - Reply

    Aala, tes gaijin smash sont très mignons… traverser au feu rouge ! Oh, le vilain ! Moi, ça y est, je ne le fais plus. Mais le fait d’avoir un enfant y est aussi pour beaucoup.

    Je te suis entièrement sur le fait que des comportements parfois outranciers (parler fort ou répondre à son portable dans les trains, fumer et manger dans la rue…) amène une mauvaise image des étrangers. Ce sont de simples règles de bonne conduite quand on y pense. Pour les baguettes dans le riz ou ce type d’impairs du à un manque de connaissance de la culture japonaise, les Japonais comprennent. Ils signifient que cela ne se fait pas, tout simplement. En revanche, pour ce qui est des incivilités, ils regardent les étrangers d’un mauvais œil.

    • tunimaal 1 juin 2014 at 17 h 16 min - Reply

      Oui ils sont mignons hein ^_^ Et j’ai exactement le même ressentis que toi par rapport aux regards des japonais lorsque des étrangers font des incivilités.

  29. Iban 2 juin 2014 at 11 h 51 min - Reply

    J’avoue que pour les baguettes plantées dans le riz, on peut facilement se faire avoir. Pour les règles de conduite dans les rues/transports, il suffit d’un minimum de bon sens et d’observation. Même en étant le seul Gaijin dans une foule de japonais (et peut être même à plus forte raison), faire comme tous les autres vous fait devenir presque invisible. Ça nécessite d’abandonner un peu d’individualité, mais ce n’est pas la mer à boire : vous serez un Gaijin, différend des japonais quel que soit votre degré d’adaptation.

    • tunimaal 2 juin 2014 at 12 h 02 min - Reply

      Comme tu le dis si bien, en se fondant dans la masse on passe, légèrement, plus inaperçu et c’est pas plus mal au final.

  30. jmdesp 19 décembre 2014 at 18 h 15 min - Reply

    C’est curieux quand tu as commencé à parler de Halloween, j’ai pensé tout de suite qu’il y aurait une référence au plus violent des Gaijin Smash parfaitement volontaire et pourtant non.

    De quoi s’agit-il ? Du Yamanote Halloween Train http://tsukuba.wikia.com/wiki/Yamanote_Halloween_Train

    Mais c’est vrai que cela fait quelques années que cela s’est arrété définitivement.

    • tunimaal 22 décembre 2014 at 14 h 04 min - Reply

      Oui, je n’en n’ai pas parlé parce que l’expérience n’existe plus.

  31. Shinia 19 janvier 2015 at 18 h 58 min - Reply

    Je suis partie il y a bien longtemps en voyage scolaire au Japon, c’était un échange et nos correspondantes étaient déjà venus en France. Lorsque nous nous sommes retrouvées à la gare, j’ai fait un bon gros Gaijin Smash très volontaire et ma correspondante également puisque je lui ai tapé la bise.

    Ses amies et les gens dans la gare étaient tous assez choqués car les bises sont réservés aux petits enfants ou aux amoureux (qui peuvent être mal vus s’ils se font un petit bisou en pleine rue). En définitive c’était assez drôle et nous sommes partis en riant de bon coeur.

    • tunimaal 19 janvier 2015 at 20 h 10 min - Reply

      Merci beaucoup pour ton retour d’expérience Shinia, et je vois que ça vous a bien fait rire, et c’est le principal :D

Leave A Response »