La fête des pères au Japon – chichi no hi

Aala 15 juin 2014 4
La fête des pères au Japon – chichi no hi

Encore une fête d’origine occidentale qui s’est implantée au Japon, même si elle semble connaître beaucoup moins de succès que les autres : la fête des pères au Japon.

Au Japon, les fêtes, les célébrations, les matsuri, …. Ce n’est pas ce qui manque, et d’ailleurs, cela donne un calendrier des jours fériés au Japon des plus chargés, puisqu’il y aura 16 jours par an à compter de 2016 (soit le nombre de jours fériés le plus élevés pour un pays du G8).

Et au niveau des fêtes, il y a celles qui sont d’origines japonaises ou asiatiques (telles que le Sanja Matsuri, le Kanamara Matsuri, le Seijin no Hi, …) et d’autres qui sont d’origines occidentales (telles que Noël, le jour de l’an le 1er janvier, la Saint Valentin, la fête des mères, …). Et la fête des pères au Japon fait partie de la seconde catégorie.

La fête des pères au Japon, ce qu’il faut savoir

Contrairement à son homologue, qui célèbre les mamans au mois de mai, cette fête à l’attention des papas au Japon n’est pas réellement un franc succès. Elle ne canalise pas autant l’attention et ne fait pas décoller les ventes de produits dédiés, tant que cela, pour les marques vendant des produits pour l’occasion.

La fête des pères au Japon est apparue dès la fin de la seconde guerre mondiale afin de célébrer les papas japonais et de les remercier, au même titre que les mamans. Mais, contrairement à ces dernières, les papas n’ont pas le droit à autant d’attention. Pas de la part des enfants, mais plus de la part des marques, ce qui retranscrit certainement un manque de potentiel financier pour ces dernières et qui explique le peu d’engouement pour cette fête, qui n’est même pas un jour férié.

La fête des pères japonaise se déroule toujours le 3ème dimanche du mois au Japon. Les enfants achètent ainsi un cadeau à leur papa et le lui offre le matin. Ce dernier dégustera un petit déjeuner en famille et appréciera son cadeau. Toutefois, contrairement à la fête des mères, le petit déjeuner n’a pas de plat en particulier, et peut varier de foyer en foyer.

En ce qui concerne le ou les cadeaux, il s’agit très souvent d’objets à connotation masculine tels que des bouteilles d’alcool (whisky japonais, sake, ….) mis en package spécial, jeux vidéo, cravates, chemises, boutons de manchette, bon pour une coiffure, …. Là non plus, rien de particulier à signaler. Ce qui se fait en occident se fait aussi au Japon de ce côté-là.

fête des pères au Japon chichi no hi

Un des facteurs qui peut expliquer le manque d’engouement pour la fête des pères au Japon, peut-être, l’absence régulière du papa au foyer. En effet, dans beaucoup de familles japonaises, c’est ce dernier qui travaille et est souvent la seule source de revenus du foyer. De ce fait, il travaille beaucoup, est peu présent à la maison et cela peut générer un vide. Ceci peut, peut-être, expliquer en partie le fait que la fête des pères au Japon ne soit pas un réel succès.

Et voila, vous en savez un peu plus sur la fête des pères au Japon. Il ne me reste plus qu’à souhaiter une bonne fête à tous les papas du Japon, et du monde. Oh, et si vous voulez savoir, on dit « 父の » (chichi no hi) en japonais.

4 Comments »

  1. Sylvain 15 juin 2014 at 16 h 19 min - Reply

    Bonsoir,

    Intéressant de savoir un peu ce qui se passe dans les autres pays de la planète.

    Bon alors, si j’ai bien lu, la fête des pères ne fait pas vraiment recette au pays du soleil levant? Est-ce que ça ne pourrait pas aussi s’expliquer par le fait que ces fêtes a été « copiée » aux occidentaux justement?

    Chez nous par exemple, Halloween n’a pas vraiment de succès. Et pour cause, ça n’a rien à voir avec notre culture.

    Bonne continuation et merci pour ce billet.

    • tunimaal 20 juin 2014 at 4 h 59 min - Reply

      Je pense que c’est plus que le fait que ce soit copié aux occidentaux. Parce qu’ici la Saint Valentin et Noël marchent relativement bien, et la fête des mères aussi.

  2. Kuon 15 juin 2014 at 17 h 42 min - Reply

    ça ne m’étonne même pas ! (pauvres papas oubliés^^’)
    C’est intéressant, ton analyse : je pense aussi que la place du père étant, malheureusement, celle de l’absent, ou l’oublie plus facilement… Il faut dire qu’au Japon, l’éducation est encore majoritairement une histoire de femmes. Dès l’accouchement, on fait comprendre au père qu’il n’est pas le bienvenu… il ne peut même pas assister aux échographies ! Bon, là, je cite le cas d’un ami. J’espère que ce n’est pas une pratique répandue dans tout le Japon…

    Peut-être que lorsqu’on associera plus les pères à l’éducation des enfants, ça changera. Dans d’autres pays, comme en France, je trouve aussi que la fête des mères est plus suivie que celle des pères.

    • tunimaal 20 juin 2014 at 5 h 00 min - Reply

      Oui, en général, j’ai aussi cette impression que la fête des mères est bien plus célébrée que celle des papas, dans tous les pays du monde.

Leave A Response »