La fête des mères au Japon – Haha no Hi

Aala 11 mai 2014 0
La fête des mères au Japon – Haha no Hi

Comme dans presque tous les pays du monde, au Japon aussi on fête les mamans, une fois par an, pendant la fête des mères.

En France, par exemple, la fête des mères se célèbre à la fin du mois de mai, au Etats-Unis le deuxième dimanche du mois de mai, …. Chaque pays dans le monde, qui célèbre ce jour spécial, à décidé d’une date, souvent au mois de mai. Et le Japon n’échappe pas à la règle. Ce jour est communément appelé le « Haha no Hi » (母の)

Fête des mères japonaise : les origines

Deux versions existe quand à l’origine de la fête des mères au Japon. La première, voudrait que la première célébration de cette fête fût le 6 mars 1931, à l’occasion de l’anniversaire de l’impératrice Kojun, la mère de l’empereur de l’époque Akihito. Ensuite, petit à petit, la célébration s’est répandue, pour devenir un évènement national (mais pas un jour férié). Et ce fût en 1949 que la date, la même qu’aux Etats-Unis, a été fixée au deuxième dimanche du mois de mai.

La deuxième version, voudrait que la fête des mères, version japonaise, remontent à l’année 1913, lorsqu’elle aurait été importée par des missionnaires chrétiens alors au Japon. Elle fût réservée à Tokyo, avant de s’étendre au reste du Japon par la suite.

Comment fête-t-on les mamans au Japon ?

Contrairement à la Saint Valentin ou à Noël au Japon, pour la fête des mères, il n’y a rien de bien extravagant à signaler.

Le jour de la fête des mères, les enfants vont réveiller leur maman, qu’ils aiment plus que tout (bien sûr) en disant « Haha no Hi » et avec des grands sourires. Ils leur offre des cadeaux, selon leur budget et l’argent de poche qu’ils ont et aussi les traditionnels dessins.

Mais, comme au Japon toutes les fêtes ont leurs plats japonais attitrés, la fête des mères n’y échappe pas. En ce jour spécial, il est de coutume de manger des Tamagoyaki (une omelette sucrée/salée cuite de façon à ce qu’elle soit rectangulaire) et Chawanmushi (un flan aux œufs avec son accompagnement de poulet ou de crevettes).

Enfin, il est de coutume d’offrir des œillets rouges à sa maman, car ces fleurs symbolisent la pureté et la douceur.

La fête des mères c’est aussi du business

Comme toutes les autres célébrations au Japon, les magasins profitent de l’occasion pour doper leurs ventes, notamment de fleurs. Vous verrez donc tous les magasins, ou presque, avoir des panneaux «母の »  dans leurs étalages, avec des objets à acheter pour l’occasion.

Par contre, vu que cette fête semble moins populaire que certaines, les rayons ne sont pas très grand et imposant, comme cela peut-être le cas pour Setsubun ou la Saint Valentin, par exemple.

La fête des mères au Japon, l’occasion de dire à sa maman qu’on l’aime et qu’on pense fort à elle, même si on est parfois loin d’elle.

Leave A Response »