La fascination du Japon de Philippe Pelletier

Aala 13 mai 2015 2
La fascination du Japon de Philippe Pelletier

Qui n’a pas de préjugés sur le Japon? Des idées reçues? Le géographe Philippe Pelletier s’évertue, au cours de son ouvrage « La fascination du Japon » d’apporter des éléments concrets en rapport avec les préjugés les plus importants concernant cette contrée.

Titre: La fascination du Japon

Langue: français

Auteurs: Phillipe Pelletier

Editions: Idées reçues

Date de publication: Mars 2012

Résumé

On ne compte plus le nombre incalculable de préjugés sur les japonais qu’on a tous eu à un moment ou à un autre, et que souvent un voyage au Japon s’évertue à casser. Les japonais travaillent trop, ils sont tous pareil, le Japon est un petit pays géographiquement parlant, c’est le pays des robots et des manga, les japonaises sont soumises aux hommes, les japonais sont polis et respectueux en toutes circonstances, ils se suicident en masse, ….

Phillipe Pelletier, docteur en géographie, a donc prit sa plume et s’est décidé à démontrer, par A + B que l’ensemble des préjugés que nous avons sur ce pays ne sont pas nécessairement vrai, si on analyse d’autres éléments et facteurs, souvent ignorés par la culture mondiale et la croyance populaire.

Mon avis

Pas si épais que cela, une police d’écriture bien espacée, ce livre donne de suite envie de le lire et sans aucune contrainte visuelle (parce qu’il faut reconnaître que lorsque l’on nous met un pavé en main, on est bien moins motivé, à moins que l’ouvrage soit très bon).

« La fascination du Japon » est un livre bien structuré, avec des chapitres court et qui traitent chacun d’un thème en particulier. Ils se lisent très rapidement et permettent d’aller à l’essentiel, même si par moment, l’auteur donne un peu l’impression de tourner autour du sujet sans entrer concrètement dedans. Les points y sont bien abordés et les préjugés sont « démontés » petit à petit avec des éléments concrets, factuels et vérifiables et non pas seulement quelques croyances populaires basées sur des pseudos légendes urbaines.

Si je devais faire un « reproche » à cet ouvrage, ce serait que l’auteur utilise du vocabulaire un peu trop soutenu par moment pour des lecteurs peu initiés, qui pourraient vite être refroidi. Mais, même si quelques mots de vocabulaire sont légèrement soutenu, l’ensemble se lit très vite et bien et l’œuvre est vraiment de qualité.

Je recommande vivement sa lecture à ceux qui veulent aller plus loin que les simples préjugés, avoir une autre vision du Japon, basée sur des éléments concrets et qui vous permettra de sortir du carcan des idées reçues sur ce pays si lointain, mais qui ne ressemble pas nécessairement à ce que l’on en pense dans le reste du monde. Il sera un excellent complément au livre « Les japonais de Karyn Poupée« . Vous pouvez retrouver ce livre en cliquant ici.

2 Comments »

  1. Lorraine 13 mai 2015 at 11 h 25 min - Reply

    Merci pour la suggestion.
    Permettez-moi de vous suggérer à mon tour une lecture: « L’Empire désorienté »

    • tunimaal 1 juin 2015 at 11 h 50 min - Reply

      Merci, il fait parti de ma liste des lectures 😀

Leave A Response »